Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:30

Conseil scientifique et historique de la Caisse des dépôts –

Université de Paris I Panthéon Sorbonne - IDHE/CNRS -

COLLOQUE SCIENTIFIQUE

« De la croissance à la crise (1925-1935) : le moment Tannery. Une tentative avortée de modernisation conservatrice et libérale à l’heure de la mondialisation »
Jeudi 14 et vendredi 15 juin 2012 

Caisse des dépôts et consignations, 56 rue de Lille, Paris 7e
Salle Corvetto

Cette recherche collective se trouve en mesure de faire écho à des questions soulevées par la crise actuelle, aux interrogations de la communauté scientifique et aussi aux préoccupations de la direction générale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Cette rencontre constitue un quatrième colloque dans la série engagée depuis 2001 sur L’histoire de la CDC au sein du système politico-financier en longue durée[1], en élargissant, comme pour les précédentes manifestations scientifiques, l’objet bien au-delà de l’histoire de la seule Caisse des dépôts et même du système financier français.

L’objet d’étude consiste à explorer la période qui s’amorce en 1926 pour la France avec la stabilisation financière et monétaire, confirmée en 1928 à travers une majorité conservatrice durable rassemblée autour de Raymond Poincaré, puis en particulier d’André Tardieu, de Pierre Laval et de Paul Reynaud. Seul moment avec le Bloc national où - entre 1928 et 1932 - la droite gouverne seule dans l’entre-deux guerres. On peut constater dans les politiques publiques alors mises en œuvre des tentatives de modernisation sur un mode conservateur et libéral à la fois des politiques sociales, des politiques urbaines et régionales mais aussi, plus généralement, des structures et des instruments de l’appareil monétaire et financier, et même du système politique ou de la machine de l’État, incluant le domaine colonial. Ceci dans une période de reprise relative de la mondialisation financière et monétaire. Mais ces tentatives se heurtent au déclenchement de la crise, puis de la dépression des années 1930 qui viennent ainsi en perturber, en modifier ou même en arrêter le cours et, à tout le moins, en infléchir les cheminements.

Cette approche rejoint et prolonge les travaux amorcés il y a plus d’une décennie sur « l’année 1928 », notamment par les études dirigées et rassemblées lors d’un colloque tenu au Musée social en décembre 1998 sous la direction d’Annie Fourcaut, de Françoise Blum et de Michel Dreyfus, et publiées depuis lors dans un numéro spécial de Vie sociale[2]. Celle-ci s’appuie également sur les recherches récentes relatives à la modernisation et à l’internationalisation des marchés financiers ou encore au rôle des nouvelles institutions internationales (BRI, BIT, SDN…) en matière monétaire, financière ou sociale. Il s’y adjoint des approches européennes et internationales de la part de chercheurs français et étrangers. En particulier pour mesurer si une telle tentative de modernisation conservatrice et libérale se manifeste au cours de ces mêmes années sous des formes spécifiques dans d’autres pays industrialisés, notamment en Europe. Cette modernisation prend place plus largement dans une période éphémère – la seconde moitié des années 1920 - d’internationalisation accrue des flux de marchandises et de capitaux après la période d’instabilité issue du laborieux règlement de la Grande Guerre, période qui fait figure de première (ou de seconde, si l’on prend en compte la période 1900-1913) mondialisation du XXème siècle, avant celle que nous connaissons depuis une trentaine d’années. Mais cet épisode s’interrompt brutalement et durablement avec la dépression des années 1930, dont il convient de mesurer précisément les effets de retournement.

La CDC apparaît quant à elle comme un bon poste d’observation du phénomène pour la France – et partant un gisement d’archives utiles - des analyses et des pratiques des acteurs de cette mutation, dans la mesure où le directeur général en place de 1925 à 1935, Jean Tannery, se révèle un dirigeant proche des hommes au pouvoir - qu’il s’agisse de Louis Loucheur ou de Raymond Poincaré – et où il s’est lui-même impliqué activement dans la plupart des réformes modernisatrices en gestation, pour lesquelles il se manifeste comme un véritable innovateur. Pour ce faire, il tente en particulier de mettre en œuvre une modernisation des emplois des ressources de la Caisse des dépôts, qui rencontre les réformes du moment pour laquelle la Caisse joue d’ailleurs un rôle actif, qu’il s’agisse de la loi Loucheur, de la mise en place des Assurances sociales, mais aussi des nouvelles formes d’intervention de la Caisse sur les marchés financier, immobilier ou de l’assurance. Sur toutes ces questions, il apparaît que les travaux existants n’ont pas épuisé la matière historique. Cela rejoint également la problématique abordée lors du colloque relatif à la CDC et la Seconde Guerre mondiale qui s’est tenu en 2001 et auquel plusieurs chercheurs ici présents ont fructueusement participé. D’autre part, cette tentative de modernisation conservatrice à l’heure de la mondialisation s’interrompt souvent de manière nette avec la crise des années trente et il convient de mesurer à la fois l’ampleur, les modalités et les effets, à court et à plus long terme, de ce repli, au-delà du rôle spécifique joué par la Caisse dans la lutte contre la crise.

Jeudi 14 juin 2012

9h00 - 9h30            : Accueil

9h30 : Ouverture par Edward Arkwright, Directeur du pilotage stratégique, du développement durable et des études de la CDC

9h45                 : Introduction, Michel Margairaz

(Université de Paris I Panthéon Sorbonne / IDHE-CNRS. Conseil scientifique et historique de la CDC)

_______________

10h00 - 13h00 Session 1 : Une approche internationale : une dynamique de modernisation conservatrice et libérale ?

Présidence : Robert Frank

(Université de Paris I Panthéon Sorbonne / IRICE-CNRS)

Robert Boyce

(London School of Economics) : Modernization in Britain and the constraints of liberal internationalism, 1925 – 1935”.

Örjan Appleqvist

(Université de Stockholm) : « Le cas suédois »

Kenneth Mouré

(University of Alberta) : « La France, Jean Tannery et l’évolution du système monétaire international 1925-1936 »

Discussion

Déjeuner

14h30 - 17h30 Session 2 : La modernisation et l’internationalisation du système financier et le retournement de la crise.

Présidence :Michel Margairaz

Eric Bussière

(Université de Paris IV Sorbonne / IRICE-CNRS) : « Les cartels dans la mondialisation : de l’ouverture à la fermeture »

Olivier Feiertag

(Université de Rouen / GRHis-CNRS) : « La modernisation et la gestion de la dette publique par la Caisse autonome d’amortissement (1926-1944) »

Discussion

Pause

Présidence : Alya Aglan

(Université de Paris I Panthéon Sorbonne / IRICE-CNRS. Conseil scientifique et historique de la CDC)

Philippe Verheyde

(Université de Paris VIII Saint-Denis / IDHE-CNRS. Conseil scientifique et historique de la CDC) : « Les interventions de la CDC sur le marché financier dans les années 1930 et leurs limites »

Michel Margairaz :

« Jean Tannery et la modernisation avortée des emplois de la CDC ».

Discussion

Vendredi 15 juin 2012

9h00 - 9h 30            : Accueil

9h30 – 11h30 Session 3 : La modernisation des systèmes de protection sociale et la crise.

Présidence : Philippe Verheyde

Michel Dreyfus

(Université de Paris I - Centre d’histoire sociale du XXe siècle (CHS) /CNRS) : « La CDC et les assurances sociales dans l’entre-deux-guerres»

Luigi Tomassini

(Université de Bologne) : « Les assurances sociales dans le fascisme et la modernisation de la société italienne »

Santiago Castillo

(Université Complutense de Madrid. Faculté de sciences politiques et de sociologie) : « Les assurances sociales dans l’entre-deux-guerres et la modernisation de la société espagnole »

Discussion

Pause

11h30 - 13h00 Session 4 : La modernisation inachevée de l’aménagement des territoires.

Jean-François Eck

(Université de Lille III Charles de Gaulle) : « Reconstruction et modernisation de la 1ère région (Nord, Pas-de-Calais, Aisne et Somme) pendant les années 1920".

Clotilde Druelle-Korn

(Université de Limoges) : « La 7è région (Limousin-Poitou) et ses limites »

Discussion

Déjeuner

14h30 - 17h00 Session 5 : La modernisation des institutions et du système politique.

Présidence : Michel Margairaz

Olivier Dard

(Université de Metz Paul Verlaine) : « La modernisation du système politique et ses limites »

Alya Aglan :

« Jean Tannery et les réseaux politico-financiers »

Discussion

Pause

Daniel Lefeuvre

(Université de Paris VIII Saint-Denis / EA 1579) : « La modernisation du système colonial et ses impasses. De Jonnart à Viollette : L’Algérie vivra-t-elle ? »

Discussion

Clôture du colloque


Pour s'inscrire, contactez Christelle CUZOU christelle.cuzou@caissedesdepots.fr>,(01 58 50 24 87)

Partager cet article

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif