Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 16:40

Conseil de famille, charte et implication des jeunes générations au projet, facilitent grandement le passage de relais

Aujourd’hui s’est ouverte la troisième édition des journées de la transmission d’entreprise, organisée, jusqu’à demain, par des organisations professionnelles, au Palais des Congrès de Paris. L’occasion, pour l’Institut Français des Administrateurs (IFA), de rappeler que les transmissions, effectuées dans le domaine des entreprises familiales, nécessitent un minimum de préparation, notamment par le biais d’une gouvernance dédiée et d’actions destinées à intéresser les jeunes générations à l’avenir de l’entreprise.

La passation de pouvoir, au sein d’une entreprise familiale n’est pas évidente, comme le constatent régulièrement les administrateurs habitués des Conseils familiaux. Le manque cruel de préparation de cette transmission qui relève d’un processus complexe nuit indéniablement à la pérennité de certaines sociétés.
« Comment organiser la transmission ? Quel est le meilleur moment pour transmettre ? Quel arbitrage effectuer entre les descendants ? Quels sont les critères à considérer : connaissance de l’entreprise, formation, expérience, compétence ? Les questions et les enjeux sont, en effet, nombreux et nécessitent d’être étudiés assez en amont pour que l’organisation de la passation de pouvoir se réalise dans la sérénité » rappelle Alain Martel, Secrétaire général de l’IFA.

Créer un Conseil de famille et établir une charte
Les discussions autour de ces questions et les réponses à y apporter peuvent pourtant se dérouler aucours de réunions du Conseil d’administration ou, plus approprié encore, au sein d’un Conseil de famille, qu’il est fort utile de créer.
« Ce conseil est le lieu idéal pour travailler la question de la succession, surtout lorsqu’il y a un fondateur emblématique, note Yves Dumont qui fut président du directoire d'une entreprise familiale pendant 12 ans. Par exemple, les familles sont souvent divisées sur un futur Président et peuvent perdre la qualité de leur jugement si elles ressentent tout «extérieur» à la famille comme un danger potentiel pour l’entreprise. Il faut bien comprendre qu’une société familiale n’est pas seulement une question d’argent et de patrimoine. Il s’agit de l’identité d’une famille. Il n’y a pas que de «l’avoir», il y aussi de «l’être» ».
La création d’un Conseil de famille va souvent de pair avec une charte établissant les règles au sein de cette structure.

Intéresser les jeunes générations à l’entreprise
Autre démarche primordiale pour faciliter la transmission de l’entreprise aux jeunes générations : impliquer ces dernières dans son développement. « La présence des enfants et petits-enfants dans les instances de gouvernance représente incontestablement un « plus » pour la facilitation de la transmission, car cette première implication non opérationnelle dans la vie de l’entreprise détermine souvent leur désir de poursuivre le chemin initié par leurs parents et grands-parents, ajoute, de son côté, Alain Martel.
Afin de permettre à ces héritiers d’aborder sereinement les réunions du Conseil d’administration ou du Conseil de famille, l’IFA a mis en place des formations dédiées, destinées à les familiariser avec les bonnes pratiques de gouvernance, mais aussi avec des problématiques juridiques, financières et fiscales, dont la maîtrise est indispensable pour évoluer de façon compétente au sein des organes de gouvernance. »

 

http://www.ifa-asso.com

http://edhecalumni.com/images/upload/ifa_174.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif