Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 11:39

Un livre événement

sur

< un distributeur de taille mondiale >

à découvrir sur


http://www.LeLoupHurlant.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 23:05

Quatrième colloque organisé par l’Association des Economistes Catholiques  et l’Association pour la Fondation de Service Politique

 

CARITAS IN VERITATE :

 

Un appel à liberer la société civile

 

Paris, Samedi 20 mars 2010

 

Le colloque se déroulera  le samedi 20 mars  2010  à partir de 9 h 30 (accueil dès 9 h 00)

Paroisse Saint-Pierre du Gros Caillou,  92, rue Saint Dominique – 75007 Paris

 

 

Entrée libre, participation aux frais souhaitée

 

Renseignements

 

ASSOCIATION DES ECONOMISTES CATHOLIQUES

Jean-Yves NAUDET

22, avenue des Floralies

13770 VENELLES

tél : 04 42 17 28 73

fax : 04 42 17 28 59

Contact : jeanyvesnaudetu3@yahoo.fr

http://aecfrance.new.fr

 

 

Fondation de Service Politique

Philippe de SAINT-GERMAIN

83, rue St Dominique

75007 PARIS

Contact : colloque@libertepolitique.com

www.libertepolitique.com

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 20:51

Nous reproduisons en intégralité un courrier de Claude ALBAGLI

 

 

Chers amis,

 

Alors que je m’apprêtais à vous adresser ce calendrier et ces annonces de publication, j’ai le regret de devoir vous annoncer le décès du Professeur Jacques Austruy dans sa quatre-vingtième année. Il repose au cimetière du Père Lachaise. Le Professeur Jacques Austruy avait créé, en 1972, le premier CEDIMES au sein de l’université Paris II Panthéon-Assas avec le regretté professeur Luc Bourcier de Carbon et le professeur Christian Labrousse.

C’est vingt ans plus tard que l’Institut CEDIMES voit le jour, pour constituer une fédération de centres CEDIMES à travers le monde. Jacques Austruy en avait assuré la présidence d’Honneur.

 

Jacques Austruy avait publié son ouvrage fondateur « Le scandale du développement » en 1967. Sa réflexion s’était poursuivie avec « le Prince et le Patron », « l’Islam face au Développement », « La chenille et le papillon ». Nous avions repris une édition du « scandale du développement » et de « l’Islam face au développement » et avions été marqués par la pertinence et la modernité de sa pensée dans l’analyse du développement de nombreuses années plus tard, alors que, dans cette discipline, nombreux sont les ouvrages saisis par une obsolescence rapide.

 

Au sein de l’Université, il a formé des générations d’étudiants issus de toutes les régions du monde, essaimant avec bonheur la pertinence de ses analyses. C’est avec une vivacité d’esprit peu commune, un maniement du trait d’esprit redoutable, un sens de la formule quasi spontanée qu’il jetait son regard sur le monde. Par les chemins de traverses il nous faisait découvrir des éclairages inédits et féconds. Il fut un accoucheur de jeunes chercheurs et s’enorgueillissait du nombre de thèses qu’il avait encadrées.

 

Le réseau qui a accueilli près de 1500 membres répartis sur une quarantaine de pays, ressent avec une profonde douleur cette disparition. L’institut CEDIMES est orphelin. Mais, c’est assurément un père spirituel que nous continuerons à honorer dans nos mémoires. Nous avions organisé un colloque en « Hommage au professeur Austruy » pour bénéficier de son vivant de sa réflexion et de sa présence. Nous prendrons cette année, une initiative scientifique pour saluer et honorer sa mémoire. Nos pensées vont aussi à sa famille dans ces jours de douleurs et de deuil.

 

Claude ALBAGLI

Président de l’Institut CEDIMES

 

 

MANIFESTATIONS CEDIMES 2010

 

TURQUIE - IZMIR

CEDIMES-TURQUIE

L’Europe et la Turquie

10 mai 2010

 

France - PARIS

CEDIMES-Paris XII

La métropolisation

17-18 mai 2010

 

FRANCE

Partenariat ATM

Le développement durable

2-4 juin 2010

 

ALBANIE - DURRES

CEDIMES-ALBANIE

L’Europe et les pays d’Europe du Sud

11-13 Juin 2010

 

LETTONIE - RIGA

CEDIMES-LETTONIE

La question du travail dans l’Union européenne

7-10 octobre 2010

 

FRANCE - PARIS

CEDIMES-FRANCE

Copenhague, un an après

5 Novembre 2010

 

CANADA - QUEBEC

INSTITUT CEDIMES

Les pays émergents

8-10 Novembre 2010

 

MAROC - DAKLHLA

Partenariat

Intelligence territoriale et développement régional par l'entreprise

12-14 novembre 2010

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 20:43

Une information de Cédric Perrin

IDHE – Paris Ouest Nanterre

http://mondesenmouvements.e-monsite.com

 

Pour la première fois un ouvrage d'ampleur, à vocation économique, consacre à l'Artisanat et à la Petite Entreprise. Une quarantaine de chercheurs et de professionnels ont uni leurs efforts pour rassembler de façon ordonnée les connaissances spécifiques à l'Artisanat et à la Petite Entreprise. Référentiel pour le praticien de I'accompagnement des entreprises, ce traité s'adresse également au dirigeant soucieux de l'avenir de son entreprise, à I'étudiant pour accéder, en un seul volume, a un savoir multiple et au chercheur pour disposer d'une source d'information pertinente et stimulante.

 

COMPRENDRE L 'Artisanat et la PE sont constitues avant tout, de femmes et d'hommes, formant une composante fondamentale du lien social, base de la stabilité de notre société. L'analyse de ce qu'ils représentent aujourd'hui, de l'évolution de leur statut, de la permanence du rôle des différents pouvoirs en place, de la question posée d'une véritable politique économique, amène Ie lecteur à mieux comprendre le paysage institutionnel actuel. L'histoire politique de I'artisanat ne peut ignorer I'histoire économique et la place du chef d'entreprise dans le mouvement d'idées. Comprendre ce mécanisme d'interférences permet véritablement d'entrer dans la vie de I'entreprise artisanale et de la petite entreprise.

 

COMPRENDRE et APPRENDRE Quel est le cycle de vie de l'entreprise ? Comment naît-elle et Comment se transmet-elle ? Quelles sont les compétences nécessaires pour être « patron » d'une entreprise artisanale ou d'une PE ? Que signifie, pour celles-ci la croissance ? Comment le chef d'entreprise aborde-t-il son marche ? De quel arsenal fiscal, comptable et juridique dispose-t-il ? C'est à ces questions et à bien d'autres que ce Traite apporte des réponses pragmatiques souvent élaborées avec des chefs d'entreprises, en les replaçant dans un contexte structurel et opérant.

 

COMPRENDRE, APPRENDRE et ENTREPRENDRE... L'artisan proactif peut devenir particulièrement innovant et incontournable sur son marche. Comment s'y prend-t-il ? Comment peut-il devenir un acteur dynamique d'un processus d'intelligence économique? Comment peut-il s'inscrire dans le système de la protection industrielle ? Quels sont ces mécanismes et possibilités d'ascension sociale sur lesquels reposent les générations futures ?

Ce sont là quelques uns des thèmes détaillés dans ce Traité en 7 livres, ouvrage de référence et outil de travail.

 

Editions educaweb - 59 €
Sophie Boutillier, Michel David et Claude Fournier (dir.), Traité de l’artisanat et de la petite entreprise, Paris, Educaweb, 2009, 652 p.
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 20:36

les 4 & 5 février 2010 au Sénat

Explorer le monde numérique

 

Le développement de l’internet mobile, l’enrichissement des applications multimédias, l’essor de la dématérialisation et l’explosion des réseaux sociaux ouvrent chaque jour de nouveaux espaces à la créativité et à l’esprit d’entreprise. Le FORUM NETEXPLORATEUR est dans  l’œil du cyclone de l’économie numérique. Sa 3e édition dédiée aux usages émergents du numérique se tiendra les jeudi 4 et vendredi 5 février 2010 au Sénat.

Plus de 600 décideurs économiques, politiques et médias rencontreront les innovateurs les plus prometteurs de l’Internet, lauréats internationaux du palmarès NETEXPLORATEUR.

 

La synthèse des usages émergents de l’Internet dans le monde 

Avec un réseau de 200 capteurs internationaux, l’observatoire NETEXPLORATEUR détecte ceux qui feront l’économie numérique de demain (le phénomène Twitter dès 2008 avec son fondateur Jack Dorsey). Le rôle du Forum est également d’anticiper l’impact du numérique dans l’économie réelle (Wizzit, l’application de l’Internet mobile au service d’une banque citoyenne en 2009).

Issus du palmarès NETEXPLORATEUR 100, les 10 NETEXPLORATEURS de l’année viendront d’Afrique du Sud, de Chine, des Etats-Unis, de France, d’Israël, du Kenya, des Pays-Bas et de Suède. Pendant deux jours, ces initiateurs de nouveaux usages accompagnés d’experts internationaux de l’Internet présenteront les plus prometteuses des innovations numériques mondiales. Ils donneront les clés de compréhension pour accompagner les entreprises et institutions françaises dans la révolution numérique.

 

Les nouvelles tendances du numérique

Réalisée à partir de ce palmarès, l’étude « NetexploraTrend » sera dévoilée dès l’introduction du Forum. Pilotée par le sociologue Bernard Cathelat, elle met en perspective les cinq grandes tendances des innovations de l’année : nouveaux modèles économiques, nouveaux modes de collaboration, nouveaux styles de consommation…

 

Le programme du Forum s’articule autour de quatre demi- journées thématiques:

« Consommation et communication  » pour les enjeux marketing et communication

 « Green Tech et société numérique » pour les enjeux liés à la responsabilité de l’entreprise (développement durable et responsabilité sociale)

« Technologie et innovation numérique » pour les enjeux liés à l’innovation et aux Systèmes d’information

« Capital humain et management dans l’entreprise numérique » destinée aux enjeux management et ressources humaines.

 

Le Grand Prix NETEXPLORATEUR 2010 sera dévoilé lors de la clôture du Forum

Le 5 février par les fondateurs de l’Observatoire et du Forum NETEXPLORATEUR, Martine Bidegain et Thierry Happe.

 

www.netexplorateur.org

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 20:33

Eric WOERTH, ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, précise que le projet de décret relatif à la réorientation professionnelle qui sera présenté le 11 février 2010 au Conseil supérieur de la Fonction publique de l’Etat :

- est pris en application de l’article 7 de la loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la Fonction publique ;

- vise non pas à licencier des fonctionnaires mais à leur permettre de conserver un emploi correspondant à leur grade, lorsque leur poste a été supprimé dans le cadre d’une réorganisation.

Le fonctionnaire dont le poste est susceptible d’être supprimé définira désormais au préalable avec l’administration un projet personnalisé d’évolution professionnelle. Il bénéficiera, dans ce cadre, d’un accès prioritaire aux actions d’orientation, de formation, d’évaluation et de validation des acquis de l’expérience professionnelle. Ce suivi sera individualisé. Le fonctionnaire continuera naturellement à percevoir son traitement indiciaire mais aussi à toucher ses primes.

Durant cette période de réorientation professionnelle, l’administration sera tenue de proposer au fonctionnaire concerné trois offres d’emploi, devant obligatoirement tenir compte du niveau de compétences et d’expérience de l’agent, mais également de sa situation de famille et de son lieu de résidence habituel. Le fonctionnaire sera tenu d’accepter l’une de ces trois offres. Dans le cas contraire, l’administration pourra placer le fonctionnaire en disponibilité d’office ou le mettre à la retraite d’office.

Eric WOERTH rappelle que la possibilité de licencier des fonctionnaires placés en disponibilité et ayant refusé des offres d’emplois a été introduite dans le statut de la Fonction publique en 1984 par le Gouvernement de Pierre MAUROY. Le ministre de la Fonction Publique de l’époque, Anicet LE PORS, avait en effet considéré qu’un fonctionnaire qui refuse de nombreuses propositions de poste rompt de fait son engagement vis-à-vis du service public.

Le ministre rappelle également que le dispositif envisagé n’est applicable qu’à la Fonction publique de l’Etat, car la Fonction publique territoriale s’est dotée depuis 1994 d’un dispositif similaire. L’article 97 du statut des fonctionnaires territoriaux prévoit en effet, depuis cette date, qu’un emploi peut être supprimé par la collectivité territoriale. Dans ce cas, le fonctionnaire est pris en charge par son centre de gestion, il ne perçoit que son traitement indiciaire. Après trois refus d’offres d’emplois correspondant à son grade, mais ne tenant pas compte de son lieu de résidence et de ses contraintes familiales, il est licencié. Ce dispositif, loin d’avoir été supprimé, a été renforcé et consolidé à l’initiative du Parlement lors de l’examen de la loi du 3 août 2009 relative à la mobilité. Toutefois, l’expérience montre que la mise en œuvre de ce dispositif dans la Fonction publique territoriale n’a jamais donné lieu aux dérives mises en avant par les opposants à la loi sur la mobilité.

L’objectif du Gouvernement est bien de faire en sorte que les réformes indispensables que l’administration doit conduire se fassent dans le respect des droits des fonctionnaires, à commencer par celui consistant à leur proposer des postes correspondant à leur profil, mais aussi d’un principe de responsabilité : la mobilité est une garantie fondamentale mais aussi un devoir dans une Fonction publique de carrière.
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 04:47

Le Mag des Sciences de Gestion est un magazine d'analyse et d'information couvrant l'ensemble des domaines des sciences de gestion. Ce trimestriel, créé en janvier 2010 et diffusé par « la revue des revues » (www.revuedesrevues.fr) a pour vocation de proposer une nouvelle lecture des travaux académiques en sciences de gestion, dans une perspective de vulgarisation scientifique et de prise de position de la communauté des chercheurs en gestion vis-à-vis des questions de sociétés. Il est né de la volonté de quatre doctorants de développer et de faire connaitre leur discipline. Ce premier numéro est constitué d'un dossier thématique d'actualité, traitant de la souffrance au travail dans les organisations et d'un article faisant écho à la tragédie Haïtienne, sur la logistique humanitaire.

 

Pour diffuser les connaissances produites par les sciences de gestion

Le Mag des Sciences de Gestion est guidé par la volonté d'offrir une plateforme ouverte, gratuite et collective répondant aux exigences d'une science accessible à tous. L'hyperspécialisation des domaines de recherche, oblige aujourd'hui les chercheurs en sciences de gestion, à dépasser la dichotomie entre activités de création et de diffusion du savoir, s'ils souhaitent améliorer la visibilité de leurs recherches. La diffusion des travaux universitaires auprès des praticiens du management, ou dans une visée d'information du public, passe par la création d'un média capable d'éviter les écueils d'une simplification abusive des travaux académiques ou d'un savoir élitiste inaccessible à ses destinataires immédiats. L'ambition du Mag des Sciences de Gestion est dans ce cadre, de donner l'opportunité aux chercheurs de la discipline d'être les acteurs d'une vulgarisation appropriée de leurs travaux et des connaissances qu'ils produisent sur les organisations.

 

Pour que les sciences de gestion prennent part au débat public

A cette ambition de vulgarisation scientifique, s'ajoute le désir de faire du Mag des Sciences de Gestion un lieu d'expression de points de vue critiques sur les techniques de management, les organisations contemporaines et leurs interactions avec la société. En ce sens, le magazine souhaite regrouper les opinions des universitaires en sciences de gestion, dans le respect de la diversité des orientations politiques et de la rigueur des analyses, afin de contribuer à l'émergence d'un débat public sur la gestion des organisations. Ainsi, Le Mag des Sciences de Gestion souhaite stimuler la capacité de la communauté des sciences de gestion à prendre position sur des questions de société (LOLF, crise financière, pôles de compétitivité, RSE, etc.), desquelles elle a jusqu'alors été médiatiquement absente, contrairement à celles des économistes et des sociologues.

 

Contact :

lequipe@revuedesrevues.fr

contact@lemag-gestion.fr

 

www.revuedesrevues.fr

www.lemag-gestion.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Actu de gestion
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 04:47

Eric WOERTH, ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, se félicite du succès du Challenge "Administration 2020" lancé au mois de novembre 2009.

Dans le cadre de cette compétition, plusieurs établissements préparant aux carrières publiques mais aussi des universités et des écoles de commerce et d’ingénieurs, ont souhaité défendre un projet d’administration qui soit à la fois plus simple, plus efficace et plus autonome.

A ce jour, 85 équipes se sont inscrites et plus de 200 étudiants se sont mobilisés pour imaginer l’Administration de demain.

La diversité et la qualité des candidatures révèlent un véritable engouement des jeunes générations pour les défis du service public.

A terme, 3 à 5 équipes seront sélectionnées pour participer à la finale qui aura lieu au mois de mars à Bercy, en présence d’Eric WOERTH.

 

Plus d’informations sur le site www.administration2020.fr.
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 08:16

Au 31 décembre 2009, l’INSEE comptabilisait 320 019 demandes de création en auto-entrepreneur. Parmi eux, 153 700 auto-entrepreneurs se sont inscrits au cours du 1er semestre. Conformément à la règlementation, seuls ces 153 700 auto-entrepreneurs inscrits au premier semestre devaient déclarer leur chiffre d’affaires lors de l’échéance du 31 octobre 2009.

En novembre 2009, une estimation provisoire de l’ACOSS avait évalué à 383 millions d’euros le chiffre d’affaires généré au cours des 3 premiers trimestres par les auto-entrepreneurs s’étant créés au cours du premier semestre 2009. Ces données provisoires  viennent d’être révisées à la hausse par l’ACOSS, notamment pour tenir compte des déclarations retardataires. Le chiffre d'affaires généré par les auto-entrepreneurs qui se sont créés au premier semestre s’élève finalement d’après l’ACOSS non à 383 millions d’euros mais à 499 millions d’euros au titre des trois premiers trimestres de l’année : 61 millions d’euros au titre du 1er trimestre, 169 millions d’euros au titre du 2e et 269 millions au titre du 3e trimestre.

La progression du chiffre d’affaires devrait se poursuivre au 4e trimestre de l’année 2009, d’autant que le nombre de créations d’auto-entreprises enregistre une forte accélération depuis l’été 2009.  

Hervé NOVELLI confirme que les auto-entrepreneurs devraient générer près d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2009, ce qui montre le dynamisme des auto-entrepreneurs et le succès du régime.

 

NB : le chiffre d’affaires total généré par l’ensemble des auto-entrepreneurs au titre de l’année 2009 sera connu en mai 2010, la date limite de dépôt des déclarations effectuées par les auto-entrepreneurs ayant créé leur entreprise au quatrième trimestre 2009 étant le 30 avril 2010. Des données provisoires relatives au chiffre d’affaires annuel des auto-entrepreneurs s’étant créés avant le 31 octobre 2009 seront disponibles dans la deuxième quinzaine de février.
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Actu de gestion
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 07:38

Hervé NOVELLI a lancé l’appel à candidatures pour l’attribution du label de l’œnotourisme et présidé à la remise des premiers Prix Nationaux de l’Œnotourisme

 

La création de ce prix et la mise œuvre du Label National constituent les projets prioritaires du Conseil Supérieur de l’Œnotourisme, installé le 3 Mars 2009 par le Ministre en charge de l’Agriculture et le Secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, sous la présidence de Paul DUBRULE.

Hervé NOVELLI a présenté le cahier des charges définitif du « Label Œnotourisme » et a lancé l’appel à candidature dans l’objectif de délivrer les premiers labels dès la saison touristique 2010.

Le label doit permettre à la fois :

1. d’améliorer la lisibilité de l’offre qui reste difficile d’accès compte tenu de la multiplicité des appellations ;

2. de développer la fréquentation et la consommation touristique grâce à ce facteur d’attractivité ;

3. de développer le débouché tourisme pour la filière viticole. 

Hervé NOVELLI a présidé la cérémonie du premier Prix National de l’Œnotourisme qui, pour sa première édition, a suscité un grand intérêt de la part des professionnels, en mobilisant 260 candidats à travers toute la France. Ce Prix distingue des démarches exemplaires contribuant à la promotion de l’œnotourisme. Il s’adresse à tous les acteurs du monde du vin, du tourisme et du patrimoine vitivinicoles et a pour objectif de récompenser quatre initiatives simples et rapidement transférables dans les catégories suivantes :

-          La mise en valeur touristique d’un caveau ou d’un site viticole

-          L’hébergement ou la restauration dans le vignoble

-          La mise en réseau de maisons de vin avec d’autres ressources touristiques (patrimoine, sites naturels, produits d’agrotourisme…)

-          La  promotion d’un produit œnotouristique (par un évènement, avec une agence de voyage, sur Internet …)

 

Les Prix Nationaux de l’Œnotourisme 2009 ont été remis à :

-          la maison Cazes à Rivesaltes, dans la catégorie : la mise en valeur d’un caveau ou d’un site viticole ;

-          la Maison & la Table d’Olivier Leflaive à Puligny-Montrachet, dans la catégorie : l’hébergement ou la restauration dans le vignoble ;

-          la Route des Vins du Jura, dans la catégorie : la mise en réseau de maisons de vin avec d’autres ressources touristiques ;

-          Et le Syndicat des Vignerons d’Alsace a reçu des « Encouragements » du Conseil Supérieur de l’Œnotourisme pour la réalisation du « pique-nique chez le Vigneron indépendant » dans la catégorie : la  promotion d’un produit œnotouristique.

 

Des Pionniers de l’Œnotourisme ont également été récompensés pour cette première édition :

-          La famille Duboeuf pour la réalisation de l’œnoparc  « le Hameau Duboeuf »

-          La famille Cazes pour la réalisation du Village de Bages

-          La famille Cathiard pour la réalisation des Sources de Caudalie

-          La famille Maire pour la réalisation de « la Finette » – La Taverne d’Arbois

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif