Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 07:36

Eric WOERTH, ministre du Budget, s’est entretenu avec Hans-Rudolf MERZ, ministre suisse des Finances, en marge du Forum économique mondial de Davos

 

Eric WOERTH, ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l'Etat, s’est entretenu avec le ministre suisse des Finances, Hans-Rudolf MERZ, mercredi 27 janvier, en marge du Forum économique mondial (WEF) de Davos.

Lors de cette rencontre, les deux ministres ont souligné que des progrès notables ont été accomplis dans le cadre du groupe de travail mis en place par les deux pays pour préciser les conditions d'application de l’avenant à la convention fiscale bilatérale signé le 27 août. Le principe d’une nouvelle réunion du groupe de travail a été acté, afin de parvenir, dans les meilleurs délais, à un accord sur ses conditions d’application.

Par ailleurs, la France a indiqué aux autorités suisses que, conformément aux règles en vigueur en France, des contrôles fiscaux seront conduits à l’encontre des contribuables français figurant sur la liste HSBC. La France n’utilisera pas ces données dans le cadre de l’entraide administrative entre les deux pays. "Dès lors que nous détenons d'ores et déjà l'information, il n'est pas nécessaire de recourir aux procédures d'échange entre la France et la Suisse", a en effet déclaré Eric WOERTH.

Le ministre du Budget a également indiqué que la France transmettra aux pays qui sollicitent officiellement les autorités françaises, dans la cadre d'accords bilatéraux, les informations de la liste HSBC les concernant. Les autorités suisses seront alors informées de cette transmission.

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 07:01

Comment gérer la conflictualité et favoriser l'engagement ?  

Les 30 mars, 13 avril et 6 mai 2010, Paris

Animateur scientifique :

Jérôme PELISSE

Maître de conférences en sociologie, Université de Reims, Chercheur, IDHE Cachan

Témoignages de professionnels :

  • Christine GASTINEL, Directrice de l'observatoire social, TOTAL SA
  • Bernard LASSUS, Directeur général adjoint, RH et communication, ERDF
  • Alain MAURIES, Directeur des ressources humaines, Groupe POCHET
  • Philippe MONCOURRIER, Responsable de l'observatoire social, RATP

Programme des séances interentreprises :

Tendance au désengagement, au retrait : Comprendre ces nouvelles formes de tension pour mieux y faire face

Dans quelle mesure contractualisation et juridicisation peuvent-elles être source de confiance entre employeurs et salariés ?

Les nouvelles formes de relations collectives : A quelles conditions le dialogue social peut-il servir de performance ?

Objectif :

Ce groupe de travail a pour objectif d'éclairer ces différentes questions, à la lumière des échanges d'expériences entre les entreprises participantes, des témoignages de professionnels et des apports des chercheurs en sciences humaines et sociales.

 

www.anvie.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 10:11

Universités et recruteurs se mobilisent pour l'insertion des jeunes diplômés

 

 

Colloque organisé par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et l'Etudiant

Le colloque se tiendra au Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le jeudi 18 février de 9h00 à 13h00 et sera suivi d'un cocktail.

 

Valérie Pécresse, Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche sera présente lors de ce colloque dont les axes de débats et d'échanges des deux tables-rondes seront les suivants :

- 1re partie : Quand les entreprises croient aux sciences humaines

- 2e partie : Comment passer la vitesse supérieure ?
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 04:28

Jeudi 11 février 2010

8h45 - 18h30

 

Campus des Cordeliers - 15, rue de l’école de Médecine 75006 PARIS


PARTENAIRES :
Fédération des foires, salons et congrès de France / Fédération du Service aux Particuliers / CGPME / ANIA / Primagaz / Syndicat des Editeurs de Logiciels Libres / KRIEF Group /Cabinet JEANTET / Pénélope / IFG CNOF

 

PROGRAMME

8h45            Introduction

                        Sophie de Menthon - Présidente du Mouvement ETHIC

9h00                 Pouvoir et responsabilité patronale ?

Animée par Pascal Perri - Journaliste - Professeur d’économie

Le dialogue social : la nouvelle donne ?

            par Jean Grosset - Secrétaire Général Adjoint de l’UNSA

Place et rôle de la loi dans l’entreprenariat ?

            par Maxime Aïach - Président de la Fédération du Service aux Particuliers - Acadomia

Quelle représentativité patronale ?

            par Jean-René Buisson - Président de l’Association Nationale des Industries Agroalimentaires

TPE-PME : comme les grandes ?

            par François Turcas - Président de la CGPME Rhône-Alpes

__________________________________

Interpellation de Thibault Lanxade - PDG d’Aqoba

            Quelle place pour les jeunes ?

_________________________________

 

11h00   Vers une nouvelle éthique patronale ?

Animée par Sophie de Menthon - Présidente d’ETHIC

La nouvelle économie justifie-t-elle une «nouvelle éthique» ?

            par Marc Simoncini - PDG de Meetic

Faut-il manager différemment ?

            par Jean-François de Zitter - Président de l’Institut Français de Gestion

Quelle gouvernance d’entreprise, après la crise ?

            par Philippe Portier - Associé Gérant du Cabinet Jeantet Associés

Le capitalisme est-il améliorable ?

            par Geoffroy Roux de Bézieux - PDG de Virgin Mobile France

La valeur sociétale au coeur de l’offre des entreprises ?

            par Nicolas Bordas - PDG de TBWA - Président du Comité Exécutif du CODICE

Et l’Asie ?

            par Sébastien Breteau - PDG d’Asiainspection

__________________________________

Interpellation de Nabéla Aïssaoui - PDG de la Conciergerie Juridique

            La place des femmes entrepreneurs ?

__________________________________

 

 

14h30   Les patrons face aux enjeux de société

            Animée par Jean-Claude Larue - Délégué Général du Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs

L’entreprise victime de la myopie des marchés financiers ?

            par Marc de Scitivaux - Co-Président des Cahiers Verts de l’Economie

L’incidence des NTIC dans la gestion interne et externe

            par Frédéric Bedin - DG du Public Système - Président de Croissance Plus

L’entreprise au coeur de la vie économique locale ?

            par Louis Petiet - Président de Krief Group

Le numérique et édition : quel équilibre ?

            par Serge Eyrolles - PDG du Groupe Eyrolles - Président du Syndicat National de l’Edition

__________________________________

Interpellation de 100 000 entrepreneurs par Philippe Hayat             Président et fondateur de l’association 100 000 entrepreneurs

__________________________________

 

16h15               Repenser les objectifs de l’entrepriseSynthèse et Prospective    

Animée par Bruno Vanryb - PDG d’Avanquest Software

Créer de la richesse est-il un objectif suffisant dans l’entreprise d’aujourd’hui ?

            par Philippe Manière - Président de Footprint Consultants

L’entreprise doit-elle privilégier son développement ou ses salariés ?

            par Jérôme Bédier - Président de la Fédération du Commerce et de la Distribution

Communication et marketing : outils de RSE ?

            par Thierry Hesse - Président de Foires, Salons, Congrès et Evénements de France

L’entreprise face aux « biens communs » : le développement économiquement durable

            par Robert Lion - Tête de liste «Europe Ecologie» à Paris

Ancien DG de la Caisse des Dépôts et Consignations

 

18h30            Synthèse de Léonidas Kalogéropoulos - PDG de Médiation & Arguments

ETHIC

260 boulevard Saint Germain

75007 PARIS

Tel : 01.71.18.33.71

Fax : 01.71.18.33.76

www.ethic.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 04:23

Une enquête menée par eFinancialCareers.com, le site leader en gestion de carrière sur les secteurs de la finance, de la banque et de l'assurance révèle que quasiment tous les professionnels de Wall Street recevront un bonus au titre de l'année 2009. Pour ceux dont le bonus est supérieur à celui de l'an passé, le montant sera deux fois plus élevé.

Considérant les résultats financiers enregistrés par les sociétés de Wall Street, il est peu surprenant de constater que 92% des professionnels de la finance interrogés par eFinancialCareers.com se sont vus accorder un bonus au titre de l'année 2009. Ce pourcentage dépasse sensiblement celui relevé l'an dernier (79%) par eFinancialCareers.com au cours d'une enquête similaire.

Deux tiers des professionnels ayant reçu un bonus l'an passé et cette année ont perçu un bonus d'un montant supérieur ou égal à celui de l'année précédente. Près de la moitié d'entre eux (46%) a reçu un bonus plus important. En moyenne, les bonus de ces professionnels ont plus que doublé par rapport à l'an passé, tandis que pour ceux qui ont gagné moins que l'an dernier (31%), leur bonus a été réduit de moitié.

Selon John Benson, président et fondateur d'eFinancialCareers.com, « Les bonus 2009 de Wall Street illustrent un système de rémunération fondé sur la performance. Dans l'agitation ambiante, une structure de rémunération basée sur la performance de la société et de l'individu s'est mise en place. Il appartiendra au tiers des professionnels de la finance recevant moins cette année de juger si leur niveau de rémunération est plus ou moins mérité. S'ils estiment que non, la situation devrait les inciter à rechercher ailleurs, les opportunités se multipliant. »

Les secteurs de Wall Street qui enregistrent les plus hauts bonus sont la banque d'affaires, le 'private equity' / 'venture capital', la gestion de fonds / 'hedge funds', le 'trading', et les marchés taux.

Les professionnels sell-side bénéficient d'une augmentation plus importante que les professionnels buy-side, mais ces derniers gagnent plus en moyenne. Cette disparité peut expliquer les différents niveaux de satisfaction relevés. Près de la moitié (47%) des professionnels sell-side sont satisfaits de leur rémunération tandis que 37% sont mécontents. Les professionnels buy-side rassemblent autant de satisfaits que de mécontents : 42% de chaque côté.

Près de 4 professionnels sur 10 (39%) indiquent qu'une augmentation de la part de leur bonus versée en actions n'influencerait pas leur décision de quitter leur poste actuel. Cependant, ceux dont les bonus sont supérieurs à 100 000 dollars (70 000 euros) pensent que ce type de changement de structure de rémunération aurait des conséquences sur leur volonté de rester, surtout si la part versée en actions venait à égaler celle en versée en cash.

 

 

Méthodologie

Cette enquête d'eFinancialCareers a été réalisée en ligne entre le 4 et le 13 janvier 2010 auprès de 850 professionnels de la finance américains inscrits sur le site eFinancialCareers.com. Les utilisateurs pris en compte dans les résultats de l'enquête ont indiqué que leur bonus 2009 leur avait été annoncé et qu'ils étaient actuellement en poste.
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 04:19

« Redonner au pays une ambition industrielle nationale »

 

Christian ESTROSI, ministre chargé de l’Industrie, a assisté aujourd’hui à la réunion de clôture du Comité national des Etats Généraux de l’Industrie présidée par Jean-François DEHECQ.

Le Président du Comité national, qui réunit 44 personnalités de haut niveau, a présenté à Christian ESTROSI à l’occasion de cette dernière réunion de travail le projet de rapport qui vise à « redonner au pays une ambition industrielle nationale ». Le rapport final sera publié avant la fin de la semaine, après la prise en compte des derniers éclairages présentés par chacun.

A l’instar du rapport intermédiaire remis au ministre chargé de l’Industrie début janvier et qui proposait un regard largement partagé sur le diagnostic et les enjeux, le rapport final est le fruit d’une très large concertation - élus, industriels, partenaires sociaux, élus locaux, économistes, chercheurs, banquiers … - sur l’ensemble du territoire.

Christian ESTROSI a déclaré : « Trois mois de travaux sur l’ensemble du territoire, plus de 5000 participants, plus de 250 réunions organisées partout en France, plus de 800 propositions d’actions… je me réjouis de cette mobilisation sans précédent autour de l’industrie. Chacun a contribué de manière constructive, animé d’une même conviction : réhabiliter ensemble l’industrie française ».

Sur la base du rapport final et à la demande du Président de la République, Christian ESTROSI engagera dès la semaine prochaine une concertation avec les partenaires sociaux salariés et patronaux afin de dégager les priorités qu’il proposera au Président de la République et au Premier ministre. Suite à ces échanges, le Président de la République présentera sa vision sur l’industrie et annoncera les mesures qu’il retiendra d’ici la fin février.
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Actu de gestion
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 04:15

Le Prix National de l’Œnotourisme, créé par le Ministre en charge de l’Agriculture et le Secrétaire d’Etat en charge du Tourisme et de la Consommation, récompense des démarches innovantes valorisant le patrimoine viticole par le tourisme. Cette première édition a fait l’objet d’une importante mobilisation sur l’ensemble du territoire avec près de 260 dossiers de candidature reçus. 

Hervé NOVELLI, Secrétaire d’État chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de la Consommation, remettra,  en présence de Paul DUBRULE, Président du Conseil Supérieur de l’Œnotourisme, le 27 janvier prochain, au Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, les prix nationaux et présentera le cahier des charges du Label de l’œnotourisme visant à promouvoir des destinations proposant une offre de produits touristiques cohérente autour de la vigne, notamment pour de courts séjours. Il lancera l’appel à candidatures, les premières destinations devant être labélisées dès la saison touristique 2010.

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 04:15

A l'issue du conseil des ministres, Hervé NOVELLI, secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et moyennes entreprises, du Tourisme, des Services et de la Consommation, présentera le projet de loi relatif à l'entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) le mercredi 27 janvier 2010

Ce nouveau statut permettra aux artisans, commerçants et professionnels libéraux de distinguer leur patrimoine personnel et leur patrimoine professionnel répond à l'une des principales préoccupations des entrepreneurs en nom propre : protéger leur patrimoine en cas de faillite.
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Actu de gestion
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 10:06

Alors que les marchés financiers ont rebondi en 2009, eFinancialCareers.fr, le site international leader d'offres d'emploi dans les secteurs de la banque, de la finance et de l'assurance, a mené une enquête auprès des professionnels de la finance français pour savoir comment ils envisagent 2010 en termes de perspectives économiques et d'emploi.

Tandis que près de la moitié (45%) des professionnels interrogés pense que l'économie française se stabilisera en 2010, un peu moins d'un tiers est moins optimiste : 18% pensent que « l'économie française va légèrement se contracter » et près de 13% prévoient une « récession durable ». En revanche, près d'un quart des personnes interrogées s'attend à ce que l'économie française connaisse une « certaine croissance » ou à ce qu'elle soit « très performante » sur les douze prochains mois.

Selon les résultats de l'étude menée par eFinancialCareers.fr, la majorité des professionnels qui tablent sur une stabilisation de l'économie française en 2010 pense que la croissance des pays émergents et les signes de reprise de l'économie américaine risquent de ne pas être suffisants pour permettre aux économies européennes de se redresser. Les professionnels qui prédisent une "récession durable" s'inquiètent de l'évolution de l'économie mondiale, la moitié d'entre eux estimant que les Etats-Unis et l'Europe ne sont pas à l'abri d'un déclin économique en 2010.

Les moins optimistes s'inquiètent également de l'efficacité du plan de relance lancé par le président Nicolas Sarkozy il y a un an : près d'un tiers des professionnels de la finance qui pensent que l'économie française « va légèrement se contracter » et 40% de ceux qui prévoient une « récession durable » s'interrogent sur la capacité de ce plan à assurer la croissance de l'économie française en 2010.

D'autre part, la majorité (60%) des personnes interrogées qui s'attendent à une évolution positive de l'économie française en 2010 justifie son optimisme par la croissance économique chinoise et les signes d'amélioration de l'économie américaine.

La majorité des professionnels de la finance français questionnés par eFinancialCareers.fr s'inquiète du « Grand Emprunt » qui sera lancé en 2010 : 31% se disent "très inquiets" et pensent que cet emprunt risque d'accentuer le déficit public de la France, tandis que 35% se déclarent "un peu inquiets".

Les résultats de l'enquête eFinancialCareers.fr suggèrent également une stabilisation générale au sein des sociétés. Lorsqu'ils sont interrogés sur l'évolution des effectifs de leur entreprise en 2010, 42% des professionnels estiment que le nombre d'employés restera le même. Cependant, un tiers est plus pessimiste et s'attend à une réduction d'effectif.

Même tendance en termes de rémunération puisque 44% des professionnels interrogés pensent que leur rémunération en 2009 (bonus inclus) sera identique à celle de 2008. Un tiers s'attend cependant à une hausse et 23% appréhendent une baisse.

Face à ces prévisions empreintes de stabilité, il est peu surprenant de constater que les deux tiers des professionnels interrogés ne sont "pas inquiets" quant à la sécurité de leur emploi pour 2010. A titre de comparaison, des enquêtes menées en décembre 2009 par eFinancialCareers.com et eFinancialCareers.de ont révélé que près de la moitié des professionnels de la finance britanniques interrogés et 71% des professionnels allemands ne s'inquiétaient pas pour la sécurité de leur poste. En France, parmi les professionnels soucieux de la sécurité de leur emploi, un tiers n'envisage aucune action à court terme. Parmi les deux tiers désireux de trouver un nouvel emploi, 64% recherchent une opportunité dans l'industrie financière en France, 18% dans l'industrie financière mais à l'étranger, et 18% dans un autre secteur que celui de la finance.

Selon John Benson, président et fondateur d'eFinancialCareers.fr, "Cette enquête montre que malgré l'évolution de l'économie mondiale et les premiers signes de stabilisation, les professionnels de la finance français abordent prudemment 2010. Il est intéressant de noter qu'ils demeurent cependant relativement confiants quant à la sécurité de leur emploi."

 

Méthodologie

L'enquête d'eFinancialCareers.fr a été réalisée en ligne entre le 16 décembre 2009 et le 4 janvier 2010 auprès de 557 professionnels de la finance français. Parmi les professionnels en poste interrogés, 29% travaillent pour une banque de réseau / commerciale, 26% pour une société de services financiers, 17% pour une boutique corporate finance, 17% pour une société de gestion d'actifs, 4% pour une société de Bourse, 4% pour une société d'analyse financière, 3% pour une société de gestion alternative. Plus d'un quart des personnes interrogées bénéficient d'une expérience de plus de dix ans dans le secteur financier.

 

www.eFinancialCareers.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 08:34

Le Site Internet de la Délégation Régionale CJDES Ile de France est aujourd’hui en ligne. Vous pouvez y accéder à l’adresse suivante : http://www.dridf-cjdes.org

Ces pages ont pour objet de présenter, les rôles et missions de la Délégation Régionale afin de la faire connaître auprès de ses adhérents, des partenaires institutionnels locaux ainsi que des internautes.

Dans les semaines à venir, la Délégation Régionale ouvrira un forum de discussion libre afin d’échanger et de mutualiser nos bonnes pratiques de jeunes, de dirigeants et d’acteurs de l’Economie Sociale. Nous ouvrirons également des espaces formations, partenariats…

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif