Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 09:39

En ce début d'année 2014, le programme de conférences des Économistes Atterrés est disponible avec tous les détails utiles, sur la page atterres.org

Comme annoncé en décembre, en janvier seront abordés 2 sujets importants :


1. l'Allemagne et son "modèle" économique, le 16 janvier, avec :
- Guillaume Duval, rédacteur en chef du mensuel Alternatives Economiques, auteur de Made in Germany : Le modèle allemand au-delà des mythes, Seuil, 2013.
Steffen Lehndorff, économiste à l'institut du travail et des qualifications (IAQ) de l'Université Duisburg-Essen, éditeur de l'ouvrage A triumph of failed ideas: European models of capitalism in the crisis (Le triomphe des idées fausses : les modèles de capitalisme européens dans la crise) ETUI, 2012.
Bruno Odent, journaliste, chef du service Monde de l'Humanité, auteur de Modèle allemand, une imposture. L’Europe en danger, Le Temps des Cerises, 2013.
Peter Wahl, économiste, président de l'ONG WEED (économie mondiale, écologie & développement) et membre du conseil scientifique d'Attac-Allemagne. Dernier livre : Welche Zukunft für Europa? (Quel avenir pour l'Europe ?).
Il sera animé par Anne Eydoux, chercheuse au Centre d'études de l'emploi et maître de conférences à l'université Rennes 2, et Dany Lang, maître de conférences à l'université Paris 13, tous deux membres du CA des “atterrés”.

2. la crise de la santé publique, en lien avec le collectif de soignants NB3NP, le 23 janvier, avec :
Jean Paul Domin, Maître de Conférences à l’Université de Reims, Une histoire économique de l'hôpital, Paris, La Documentation française, 2008 (tome 1), 2013 (tome 2).
Nicolas Belorgey, Chargé de recherches au CNRS
Alexandra Saulneron, infirmière libérale et présidente du collectif « NB3NP ».
Sarah Guerlais, infirmière libérale et vice-présidente du collectif « NB3NP ».
Grand Témoin : André Grimaldi Professeur diabétologie, L’hôpital malade de la rentabilité Fayard, 2009.

La discussion avec le public sera animée par Benjamin Coriat, Professeur de Sciences Economiques à l’Université Paris XIII et, Nathalie Coutinet, Maître de conférences à l'Université Paris XIII, tous deux membres du CA des “atterrés”.
· le 13 février, il sera question de la refondation de l'entreprise.
· en mars, ce sera le traité transatlantique, une vraie menace pour nos normes de santé et environnement notamment.
· en avril, la réforme fiscale qui nous paraît nécessaire.

economistes-atteres.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Conférences
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 08:22

Nous reproduisons dans leur intégralité les propos de Guillaume Cairou, Président du Club des Entrepreneurs, envoyés à la presse :

 

"Il est temps de favoriser l’entrepreneuriat en France. Ce n’est que de l’entreprise que nait l’emploi pérenne.
À la traîne en matière d’entrepreneuriat, la France doit repenser l’entrepreneuriat notamment afin de favoriser la prise de risques qui en est à l’origine.
Le gouvernement doit, pour cela, appuyer les entreprises. Pas les grandes entreprises. Pas les entreprises publiques. Le gouvernement doit aider à faire émerger des pépites, celles qui feront la croissance de demain.
Allons-nous longtemps accepter de constater que les Français sont plus entrepreneurs à l'extérieur qu'à l'intérieur de leur pays ?
Comment accepter que l'entrepreneuriat ne soit pas ancré dans notre environnement social dès le plus jeune âge ?
Pour favoriser la multiplication des créations d’entreprise, il faut se concentrer sur les facteurs de prise de décisions de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.
Il faut d’abord prendre des risques. Prendre des risques en France, quand l’échec comme la réussite sont stigmatisés rend évidemment la majorité des Français réticents à cet égard.
Il faut aussi que l'atmosphère législatif et réglementaire vous y encourage. C’est comme le Président de la République l’a reconnu dans son intervention télévisée pour les vœux encore loin d’être le cas.
Il faut par ailleurs que l'entourage direct et indirect dans lequel vit le potentiel entrepreneur ne le dissuade pas, comme cela est encore trop souvent le cas aujourd’hui, à entreprendre.
L’école de l’entrepreneuriat est une idée dont on peut se féliciter, sauf que c’est tout au long du parcours scolaire, qu’il faudrait inciter et valoriser l’entrepreneuriat et la prise de risques qui en découle.
Il faut dès lors que les pouvoirs publics agissent avec une conception de long terme et non plus à court terme en fonction d’enjeux électoraux. Car, au fond, c’est bien de sécurité dont nous parlons ici. Le Gouvernement doit créer les conditions de la création sécurisée d’entreprise afin de les multiplier.
J’ai une conviction : cela peut se faire sans retirer de droits aux salariés. Le salariat est évidemment une forme de travail particulièrement intéressante. Il suffit dès lors de réfléchir à ce qui permettrait en France de rendre le statut d’entrepreneur, si ce n’est aussi intéressant, au moins plus intéressant qu’il n’apparaît aux yeux des Français. Nos pouvoirs publics raisonnent encore trop souvent de manière dualiste. C’est blanc ou noir. Salarié ou non salarié. Employé ou patron. Il s’agit bien ici de réunir une commission de réflexion sur le statut d’entrepreneur. Il s’agit de se demander notamment comment la France peut inciter des salariés à devenir entrepreneur quand ils en ont le potentiel et l’envie.
Pour les jeunes entrepreneurs que je suis comme mentor, la difficulté est de se lancer. Une fois lancés, la principale difficulté, c’est de trouver des clients. Mais une fois lancés et avec des premiers clients, la difficulté la plus redoutable de toutes les difficultés qu’ils ont à surmonter, c’est de réussir à se faire payer. Réfléchir à ce statut d’entrepreneur, c’est donc pour les pouvoirs publics devoir se demander comment inciter à ce lancer et à se faire payer, une fois lancés.
Notre pays peut retrouver la croissance à condition de miser sur l’entrepreneuriat. Ce chemin ne se retrouvera qu'en obtenant un avantage comparatif dans la compétition économique mondiale. L'impôt à taux unique est un outil précieux pour atteindre cet objectif car il permet de simplifier la vie de l’entrepreneur.
Depuis un an et demi, je tente de faire partager aux pouvoirs publics, une idée forte : celle qu’il est important d’ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure. Evidemment, on peut considérer légitimement qu’il y a une exception française. Cela ne doit pas nous conduire à ignorer les mesures incitatives prises par nos voisins en matière d’entrepreneuriat.
Nous sommes moins compétitifs qu’il y a 10 ou 15 ans. Chaque Français peut comprendre pourquoi aisément. A force de dévaloriser l’entrepreneuriat, notre pays est rentré sans s’en rendre compte dans un cercle vicieux. D’abord, le coût du travail a augmenté plus vite qu’ailleurs, notamment par rapport à nos concurrents européens, et les marges de nos entreprises se sont détériorées. Du coup, elles ont réduit leurs dépenses de recherche et développement, et nous vendons moins de produits haut de gamme. Les pouvoirs publics peuvent briser ce cercle vicieux. Il faut commencer par baisser le coût du travail : c’est la solution préconisée par Louis Gallois, mandaté par le Président de la République, en supprimant une partie des charges sociales que les salariés ont sur leurs feuilles de paie. En France, les salariés peuvent aisément constater qu’ils ont des feuilles de paie de 30 lignes, pendant que leurs voisins allemands ou britanniques n’en ont que 5 au maximum.
Un dernier exemple qui démontre l’utilité de l’utilité de la comparaison internationale en la matière. La Suède a agit à deux niveau. Concernant les entreprises, le taux d’impôt sur les sociétés, qui avait déjà massivement reculé, va baisser bien au-dessous de la moyenne européenne. Concernant les ménages, les charges pèseront moins sur les revenus des retraités. Quant aux dépenses publiques, elles seront par priorité orientées vers les infrastructures et la recherche. C’est l’un des modèles dont les pouvoirs publics pourraient s’inspirer pour entamer une grande réforme visant à massifier l’entrepreneuriat dans notre pays.
Sensibilisation à l’entrepreneuriat et aux success stories françaises dès le plus jeune âge. Facilités pour être payés, une fois le pas de l’entrepreneuriat franchi. Impôt unique. Dévaluation fiscale. Simplification législative, règlementaire et sociale. Telles sont les pistes majeures qui sont à mon sens à suivre par les pouvoirs publics. C’est par ces mesures que j’ai tout au long de l’année, comme Président du Club des entrepreneurs, eu l’occasion de défendre les intérêts des entrepreneurs quand j’estimais qu’ils étaient compromis. L’intervention du Président de la République et le pacte gagnant-gagnant qu’il propose vont pleinement dans ce sens. Bonne année 2014."

 

club des entrepreneurs

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 06:59

On parle actuellement d'économie ralentie dans de nombreux secteurs en France, notamment dans le secteur industriel. Concomitamment, le gouvernement met en avant l'impact sur l'économie du secteur culturel.
Pour nourrire le débat sur ces questions, voici accessible l'audition, réalisée par
 la commission des affaires culturelles et de l’éducation, présidée par M. Patrick Bloche (SRC, Paris), qui procèdera à l’audition de M. Serge Kancel, inspecteur général des affaires culturelles, ainsi que de M. Bruno Durieux, inspecteur général des finances, de Mme Morgane Weill, inspectrice des finances et de M. Jérôme Itty, inspecteur des finances, auteurs du rapport sur « L’apport de la culture à l’économie en France ».

Une retransmission en direct sur le site de l’Assemblée nationale sera assurée le mercredi 15 janvier 2014. L'accès est disponible sur http://www.assemblee-nationale.tv/direct.html 
Le rapport disponible en ligne.


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a7/Logo_de_l'Assembl%C3%A9e_nationale_fran%C3%A7aise.svg/220px-Logo_de_l'Assembl%C3%A9e_nationale_fran%C3%A7aise.svg.png

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Politique économique
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 12:22

colloque thil picom 2014 logoAPPEL A COMMUNICATIONS

les 15-16-17 octobre 2014

Atelier Doctoral le 17 Octobre après-midi
Visite de concepts commerciaux innovants le 15 Octobre

Crée en 1998 par l’Association « Rencontres Université-Commerce », ce colloque met l'accent sur la transdisciplinarité et la communication entre le monde de l'entreprise et le monde académique. La richesse des échanges provient du dialogue entre les universitaires, qu’ils soient gestionnaires, économistes, sociologues, géographes, historiens ou juristes, et les managers, qui chaque jour imaginent et construisent le commerce de demain.
Le Comité d’organisation regroupe autour de l’association Etienne Thil et du PICOM des établissements reconnus pour leur activité dans le domaine de la distribution, tant en formation qu’en recherche :
- L’Ecole de Management Sorbonne et le Laboratoire de recherche PRISM –Sorbonne (Pôle de Recherche Interdisciplinaire en Sciences du Management),
- L’université PARIS-IX-Dauphine et le laboratoire de recherche DRM (Dauphine Recherches en Management)

Parallèlement, afin de contribuer à la production mais également à la visibilité de la recherche doctorale en distribution, un atelier doctoral sera organisé le vendredi 17 Octobre après-midiUn« Eiffel Tour » le mercredi 15 fera découvrir à ses participants quelques-uns des concepts commerciaux les plus innovants de la région parisienne.

Thèmes des communications souhaitées

Les communications privilégient une vision prospective du commerce et de la distribution et une analyse des tendances d’évolution récentes (nouveaux usages des technologies, stratégies client, design des espaces physique et numérique, design des zones commerciales, formats, canaux, nouvelles logiques des commerces de centre ville, nouveaux rôles des vendeurs, consommations émergentes…). La dimension internationale et interculturelle du commerce et de la distribution sera également privilégiée pour cette édition 2014.
Nous vous invitons à développer des perspectives originales et multidisciplinaires sur les thèmes suivants (liste non exhaustive):
Nouvelles technologies et innovation 

  • Quelles innovations dans la distribution ?
  • Les dispositifs du commerce ubiquitaire
  • Digitalisation du point de vente et technologie en magasin (mur digital, table digitale, borne interactive, cabine virtuelle…)
  • Quelle place pour les réseaux sociaux dans le commerce ? (…)

Expérience et comportement des clients et des chalands

  • Les expériences et comportements des consommateurs dans l’espace physique et numérique
  • Perception, appropriation et utilisation des nouvelles technologies au sein de l’espace de vente réel et virtuel
  • Pratiques de « showrooming »
  • Comprendre les trajectoires d’achat du client dans le cadre d’un dispositif omni-canal
  • Les nouveaux modèles collaboratifs (…)

Vendeur et management de la force de vente 

  • Comprendre les motivations et les contraintes des vendeurs aujourd’hui.
  • Quel rôle des vendeurs face aux nouvelles logiques des clients ?
  • Les nouveaux leviers du management de la force de vente dans une logique ubiquitaire (…)

Stratégie, marketing et design des enseignes

  • Quel rôle du magasin et quel design dans une logique omni-canal ?
  • Design des interfaces numériques
  • Stratégie de développement des marques de distributeur
  • Stratégie des commerces de centre-ville
  • Le lien social au cœur de la stratégie des enseignes ?
  • Rôle des data (big data) pour les distributeurs
  • Quelle innovation pour un « service sans-couture » dans une trajectoire cross-canal ? (…)

Stratégie de filière, d’approvisionnement et évolution de la logistique

  • Emergence et gestion de la filière
  • Pouvoir et conflit entre acteurs d’une filière
  • Logistique urbaine, logistique internationale
  • Sourcing et contrôle des variables non-économiques de l’approvisionnement (RSE, développement durable, normes, contrefaçons,…)

Evolution domestique et internationale des concepts de commerce et de distribution

  • Quelles évolutions de l’hypermarché, du hard-discount, des grands magasins, des points de vente de proximité … ?
  • Quelles évolutions des réseaux d’enseigne ? (succursalisme, commerce associé, franchise) ?
  • Internationalisation des formats
  • Internationalisation des réseaux d’enseignes

Commerce et sciences sociales

  • Commerce et histoire
  • Commerce et sociologie de la consommation
  • Commerce et géographie humaine
  • Commerce et système d’information - communication

Prix et valorisation des communications :

Comme chaque année, des prix seront remis aux meilleures communications :
- Prix ETIENNE THIL de la meilleure communication jeune chercheur (chercheur de moins de 30 ans et/ou ayant soutenu une thèse au cours de l’année précédente)
- Prix de la communication ayant le plus grand intérêt managérial pour les entreprises.
- Prix PICOM de la meilleure communication prospective.

Procédure de soumission et calendrier

Afin de favoriser les échanges disciplinaires, on distinguera cette année la procédure générale et une procédure ad-hoc pour les communications d’histoire.

PROCEDURE GENERALE

Dépôt d’une communication courte[1] relative à une recherche aboutie présentant clairement la problématique, l’éclairage théorique mobilisé, la méthodologie de la recherche ainsi que les principaux résultats obtenus et les implications opérationnelles qui en découlent, avant le 6 avril 2014 sur la plateforme http://thil2014.sciencesconf.orgLe document ne doit pas excéder 7 pages (y compris figures et tableaux éventuels, hors première page de titre, résumé managérial et références bibliographiques).

Une feuille de style disponible sur le site internet du colloque vous permettra de présenter votre communication courte conformément aux normes du colloque. La première page de titre ne doit pas comporter le nom de l’auteur ou des auteurs.

  • Pour toute demande de renseignements, vous pouvez envoyer un mail à :

Regine Vanheems : regine.vanheems-lelart@univ-paris1.fr

Sylvain Willart : sylvain.willart@univ-lille1.fr et/ou Mbaye Diallo mbayefall.diallo@univ-lille2.fr

  • Retour aux auteurs avec les avis du comité scientifique au plus tard le 3 juin 2014
  • Envoi des communications définitives, qui avaient été acceptées sous réserve de modifications mineures, avant le 6 juillet 2014.
  • Les communications retenues, publiées dans les actes du colloque, peuvent être rédigées en français ou en anglais. Les auteurs doivent se conformer aux instructions de la feuille de style disponible sur le site.
  • Nous attirons l'attention des auteurs sur la nécessité de développer particulièrement les résultats et les implications opérationnelles de leur recherche, le colloque ayant pour vocation d'intéresser également des professionnels du secteur (managers, professionnels du conseil et des études marketing, etc.). Dans cet objectif, les auteurs ajouteront à leur soumission un résumé managérial d'une page en prenant exemple sur les résumés du Journal of Retailing. 

Comité scientifique

Sous la présidence de Régine VANHEEMS, Université Paris I - Sorbonne, le Comité scientifique est composé par les précédents présidents du Colloque Etienne Thil et les fondateurs :
Olivier BADOT – ESCP-Europe, François BOBRIE – MSHS, Université de Poitiers, Sandrine CADENAT – UPECGérard CLIQUET – Université de Rennes I, Enrico COLLA – Novancia,, Isabelle COLLIN-LACHAUD-IMMD, Université de Lille 2, Véronique des GARETS – Université de Tours, Jean-Yves DUYCK – Université de La Rochelle, André FADY, Université de Rennes I, Marc FILSER – IAE Université de Dijon, Francis GUILBERT – IAE Université de Lille I, Marie-Louise HELIES-HASSID – Université Paris-Dauphine, Patrick NICHOLSON – Université Lille 2, Gilles PACHE – Université de Montpellier I, Suzanne PONTIER – UPEC, Valérie RENAUDIN – Université Paris-Dauphine, Pierre VOLLE – Université Paris-Dauphine.

Et par tous les membres cooptés par les présidents, qui chaque année, par leurs relectures, contribuent à la qualité des travaux du colloque.
Et pour l’Histoire et les Sciences Sociales, par: Jean Claude DAUMAS-Université de Franche Comté, Franck COCHOY, Université de Toulouse 2, Nathalie LEMARCHAND, Université de Paris 8, Philippe MOATI, Université de Paris Diderot.

Information générale sur l’Association Etienne Thil : sur le site http://ethil.org


[1] Communément dénommée « short paper ».

colloque thil 2014 partenaires

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 04:47

Le premier numéro de la newsletter Recherche de France Business School, qui sera diffusée régulièrement, vient de voir le jour. La vocation du Research Lab est ainsi de soutenir le projet éducatif conçu et déployé par fBS. La mission du Research Lab de fBS se décline en 3 points : 

- La production de connaissances académiques, pédagogiques et professionnelles de haut niveau dans le domaine du management ; 

- Leur diffusion auprès de la communauté académique, des étudiants et des entreprises ;

- Nouvelles formes de gouvernance et création de valeur 

Gestion de la relation ATAWAD.


fbs-france-business-school-recherche.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 05:05

www.fondation-patrimoine.org/don-croixdelorraine

Un mois à peine après le lancement de la souscription nationale pour la restauration de la croix de Lorraine, lancée par la Fondation du patrimoine en partenariat avec la Fondation Charles de Gaulle, les Français ont déjà répondu massivement à l’appel. Plus de 2.375 donateurs se sont mobilisés, et ont permis de collecter 216.650 €. Cette somme représente déjà plus de la moitié des 360.000 € requis pour les travaux !

L’appel au mécénat populaire continue pour la restauration de cet emblème de la France libre, jusqu’au 18 juin 2014, jour de l’inauguration de la croix de Lorraine restaurée. Pour faire un don, rien de plus simple : rendez-vous sur notre site internet à l’adresse suivante : www.fondation-patrimoine.org/don-croixdelorraine où vous pourrez faire un don en ligne, ou télécharger le bulletin de souscription.

Si les dons se font par chèque, ils devront être libellés à l’ordre de Fondation du patrimoine – Croix de Lorraine, et envoyés à : Fondation du Patrimoine - Délégation régionale de Champagne-Ardenne 25, rue Libergier - 51100 Reims

Pour rappel, chaque don ouvre droit à réduction d’impôt
• Impôt sur le revenu : à hauteur de 66% du don et dans la limite de 20% du revenu imposable ;
• ISF : à hauteur de 75% du don dans la limite de 50.000 € (cette limite est atteinte lorsque le don est de 66.666 €) ;
• Impôt sur les sociétés : réduction d’impôt de 60% du don et dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires).

Le reçu fiscal est envoyé automatiquement par la Fondation du patrimoine.
Les contreparties sont détaillées ici : www.fondation-patrimoine.org/don-croixdelorraine

INFORMATIONS PRATIQUES

FONDATION DU PATRIMOINE

23/25, rue Charles Fourier – 75013 Paris

Tél. : 01 53 67 76 00 Site : www.fondation-patrimoine.org

DÉLÉGATION CHAMPAGNE-ARDENNE DE LA FONDATION DU PATRIMOINE

25 rue Libergier – 51100 Reims Délégué régional : Pierre Possémé Chargée de mission : Céline Vilain Tél. : 03 26 97 81 72 Mail : champagneardenne@fondation-patrimoine.org

Site : www.champagne-ardenne.fondation-patrimoine.org

Croix-de-Lorraine-de-Colombey-les-Deux-Eglises-Fondation-C-jpg

Croix de Lorraine de Colombey-les-Deux-Eglises © Fondation C.de Gaulle

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 11:35

Le 11 décembre, l'ISG organise une conférence avec François Baroin sur son ouvrage « Journal de crise » (éditions JCLattès), afin de clôturer le cycle de conférence « Crise mondiale, vers un nouvel ordre économique ». Cette intervention est ouverte au public et rentre dans le cadre des conférences Planète Ouverte.

Depuis début novembre, François Baroin est intervenu trois fois face aux étudiants de l'ISG, sous forme de cours magistraux et d'échanges. Il a développé les aspects de l'économie mondiale durant ce cycle.

 

François Baroin

Diplômé de l'ISG en 1989, il est également titulaire d'un diplôme d'études supérieures spécialisées de défense et d'un diplôme d'études supérieures en sciences de l'information. Secrétaire d'Etat auprès du premier ministre, porte-parole du gouvernement en 1995, François Baroin a été successivement, ministre de l'Outre-mer (2005-07), ministre de l'Intérieur et de l'Aménagement du territoire (2007), ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État (2010), ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l'État, porte-parole du gouvernement (2010-11), puis ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie sous la présidence de Nicolas Sarkozy, de juin 2011 à mai 2012. Il est actuellement député de la 3ecirconscription de l'Aube, maire de Troyes et président du Grand Troyes (EPCI).

 

Présentation du livre

« Journal de crise » présente l'exercice de l'Etat vu de l'intérieur. Pour la première fois, François Baroin raconte son expérience de ministre et nous fait pénétrer dans les coulisses du gouvernement. Dans son journal de bord, François Baroin nous dévoile l'envers du décor et nous entraîne sur la scène politique mondiale. Il décrypte notamment les sommets internationaux, les cellules de crise sur la Grèce ou l'Euro, les rencontres avec les grands de ce monde, l'état du couple franco-allemand, etc.

 

Informations pratiques :

Mercredi 11 décembre à 18h

ISG

8 rue de Lota

Paris 16e arrondissement

 

www.isg.fr

 

isg_francois_baroin_conference.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Conférences
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 05:48

Depuis quelques années, l’approche multicanal s’est imposée à la plupart des entreprises occidentales : distributeurs mais aussi producteurs, en BtoB comme en BtoC, de produits tangibles comme de services. Par exemple, plus de 80% des distributeurs classiques en Europe et aux USA sont aujourd’hui devenus multicanaux. L’objectif est désormais de faire du cross-canal, une véritable entreprise de transformation de la relation client.
La 5e 
édition du colloque Istec permettra de confronter l’avis des professionnels et des chercheurs, spécialistes du sujet.

Jeudi 12 décembre 2013
8h30 - 17h30
ISTEC Campus Jemmapes
128, Quai de Jemmapes - 75010 Paris
------------------------------------------------------------- 

08h30 - 9h00 : Accueil des participants

09h00 - 9h30 : Introduction générale

9h30 - 11h : Le multicanal : un double enjeu de front-office et de back-office

Table ronde avec Laurent Cochet (Directeur Actuariat et Marketing Produits du Groupe Assu 2000), Julien Siouffi (Franchisé Cartridge World et Directeur Associé de Résidence Mixte) et un intervenant du Groupe La Poste.

11h - 11h15 : Pause

11h15 - 11h45 : Passer du multicanal au cross-canal

Pierre Jacobs (Directeur Général de Générale de Téléphone)

11h45-12h45 : Aujourd’hui, la gestion du client multicanal et cross-canal

• La segmentation générationnelle est-elle efficace pour expliquer le parcours cross-canaux et cross-enseignes des consommateurs ?
Sandrine Heitz Spahn (Université de Lorraine)

• Le modèle de probabilité d’élaboration (ELM) est-il transposable aux canaux de distribution? Le cas d’une enseigne multicanal
Christophe Bezes (Istec)

12h45 - 14h : Déjeuner

14h-15h30 : Quand le multicanal gagne le BtoB

• Relation au fournisseur : impératif de multicanalité et gestion des émotions
Ghislaine Pellat (CERAG Grenoble); Fanny Poujol (Montpellier 1); Béatrice Siadou- Martin (Montpellier 2); David Vidal (Montpellier 2)

• L’impact du multi-canal sur le rôle et le management des forces de vente. Le cas du secteur de la beauté professionnelle
Enrico Colla (Novancia) et Paul Lapoule (Novancia)

• Des produits aux solutions sur les marchés B to B : impacts sur les politiques de distribution - une recherche exploratoire
Jérôme Beche (Istec)

15h30 - 15h45 : Pause

15h45 - 17h15 : Le multicanal face aux nouveaux canaux

• Quand la digitalisation des parcours bouleverse un environnement multicanal : le m-commerce
Aurore Ingarao (Université de Bourgogne)

• La place du client dans les stratégies multicanal des banques sur Internet : une analyse du « client-salarié » et du « client-acteur »
Jean-François Notebaert (Université de Bourgogne) et Laurence Attuel-Mendes (ESC Dijon Bourgogne)

• A conceptual framework of customer multichannel behaviour in a «social» multichannel environment
Ilaria Dalla Pozza (Ipag)

17h15 à 17h30 : Clôture du Colloque. Présentation Colloque 2014.

Comité scientifique
ALOUI Adel (Professeur Chercheur Istec); BADOT Olivier (Professeur IAE Caen Basse Normandie et Doyen de la Recherche ESCP Europe); BEAU Gaelle (Professeur Chercheur Istec); BECHE Jérôme (Professeur Chercheur Istec); BELVAUX Bertrand (Maître de Conférences HDR Université de Bourgogne); BENCHERQUI Dominique (Professeur Chercheur Istec); BEZES Christophe (Professeur Chercheur Istec); BORBALAN Laurence (Professeur-Chercheur Istec); BRUSSET Xavier (Professeur-Chercheur ESSCA); CADENAT Sandrine (Maître de Conférences Université Paris Est Créteil Val de Marne); CANEVET-LEHOUX Sophie (Professeur Chercheur Istec); CASES Anne-Sophie (Maître de Conférences HDR Université Montpellier 2); COLLA Enrico (Professeur HDR Novancia); DUBOIS Pierre-Louis (Professeur Université Montpellier 2 et Délégué Général de la FNEGE); DUYCK Jean-Yves (Professeur Université La Rochelle); INGARAO Aurore (Maître de conférences Université de Bourgogne); JARDAT Rémi (Professeur Chercheur HDR et Directeur de la Recherche Istec); LE SERRE Delphine (Professeur Chercheur Istec); EL HILALI Nabil (Professeur Chercheur Istec); KEFI Mohamed Karim (Professeur Chercheur Istec); MAXIMIN Céline (Professeur Chercheur Istec); MERCANTI-GUERIN Maria (Maître de Conférences CNAM); PACHE Gilles (Professeur Université de la Méditerranée); PICOT-COUPEY Karine (Maître de Conférences IAE de Rennes); POUJOL Fanny (Maître de conférences HDR Université Montpellier I); RUZÉ Emmanuel (Professeur Chercheur Istec); VANHEEMS Régine (Maître de Conférences HDR Université Panthéon-Sorbonne); VENDEMINI Serge (Professeur Université Panthéon-Assas); VOLLE Pierre (Professeur Université Paris Dauphine et Vice-Président de l'AFM)

Participation de 70 euros. Bulletin d’inscription et règlement à retourner auprès de Roxane LORETZIN avant le 10 décembre par mail à r.loretzin@istec.fr ou par courrier : ISTEC, 12 rue Alexandre Parodi, 75010 PARIS

 

Rémi JARDAT
Directeur de la Recherche

Christophe BEZES
Organisateur du Colloque - Professeur chercheur

Pour toute inscription, merci de contacter :
Roxane LORETZIN
r.loretzin@istec.fr
01 80 97 66 81

www.istec.fr

istec-logo.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 04:48

Jeudi 21 novembre 2013, l’association INITIATIVES, avec le soutien du Réseau National de l'Economie Sociale et Solidaire (RENESS), a inauguré la 1re Faculté libre d'études politiques dédiée à l'économie sociale et solidaire en France. De très nombreuses personnalités étaient présentes ou représentées parmi lesquelles :

Pascal COLIN, Président du Réseau National de l'Economie Sociale et Solidaire (RENESS)
Jean GATEL, ancien Ministre de l'économie sociale dans le gouvernement de François MITTERRAND
Patrick DEVEDJIAN, ancien Ministre, Député et Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine
Catherine DE LAFARGE, Présidente de l’association Les Papillons Blancs des Rives de Seine
André SANTINI, ancien Ministre et Député-Maire d’Issy-les-Moulineaux
Hervé MARSEILLE, Sénateur-Maire de Meudon
Philippe LAURENT, Maire de Sceaux et Vice-Président de l’Association des Maires de France
Isabelle ULLERN, Doyenne de la FLEPES
Jean-Yves SENANT, Maire d’Antony et Vice-Président de la Communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvre
Jean DAUTRY, Président de l'association INITIATIVES
Didier LESUEUR, Délégué Général Adjoint de l’Observatoire de l’Action Sociale
Gérard QUITTARD, Président de l'École Coopérative de Management COEPTIS
Denis LARGHERO, Conseiller Général des Hauts-de-Seine
ainsi que de nombreux élus et responsables de réseaux, d’établissements et d’institutions.


A cette occasion, les personnalités suivantes ont adressé un message :
François HOLLANDE, Président de la République
Jean-Marc AYRAULT, Premier ministre
Manuel VALLS, Ministre de l'Intérieur
Michel SAPIN, Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social
Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé de l'Economie sociale et solidaire et de la Consommation
Fanny DOMBRE-COSTE, Députée de l'Hérault.

 


Plus de détail : PDF
Informations :
www.flepes.fr

logo reness

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Enseignement
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 07:12

Comment les entreprises à réussir dans le nouveau monde de la convergence ?
Les auteurs : 
Soumaya Ben Letaifa , Anne Gratacap , Thierry Isckia
Préface : 
Yvon Pesqueux

Comprendre les écosystèmes d'affaires : Comment les entreprises à réussir dans le nouveau monde de la convergence s'appuie sur la gestion et l'innovation stratégiques contributions académiques de gestion afin de mieux comprendre théoriques et empiriques défis des écosystèmes d'affaires. Même si le concept de l'écosystème de l'entreprise a été inventé en 1993, il sera en jachère pendant plus de dix ans avant de gagner l'intérêt des chercheurs. Les gestionnaires devront cependant reconnaître la pertinence de ce concept car il saisit la complexité de la réalité de l'entreprise en termes de nouvelles stratégies de collaboration et innovantes.

Ainsi, l'objectif principal de ce livre est double. D'une part, l'objectif est d'identifier les fondements épistémologiques et théoriques deécosystèmes d'affaires, et d'autre part, le but est d'analyser les différents problèmes de gestion . Ce volume analyse en particulier les questions de la gestion des connaissances, les stratégies de coopétition, plates-formes, la gouvernance, etc.

Comprendre les écosystèmes d'affaires: Comment les entreprises à réussir dans le nouveau monde de la convergence est enfin un ouvrage de référence qui innove en intégrant pour la première fois bien connue français des contributions de chercheurs parler de domaines de la gestion des stratégies et de l'innovation. 
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif