Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 21:47

APPEL A CONTRIBUTIONS

 

Sous les auspices du Centre de Recherche Historique, il se tiendra le vendredi 26 juin 2009, à Paris, une journée d’étude consacrée à l’œuvre économique et historique de SISMONDI. Toute personne désireuse d’y présenter une contribution est cordialement invitée à se faire connaître auprès d’Alain Guéry, C.R.H. , 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, ou guery@ehess.fr. Il lui suffit d’indiquer le titre de la communication projetée en l’accompagnant d’une courte page de présentation. Les propositions sont reçues jusqu’au 31 mars.

Le Centre de Recherche Historique est un laboratoire du CNRS, fonctionnant dans le cadre de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, et qui se compose de plusieurs équipes thématiques. Sous la responsabilité d’Alain Guéry, directeur de recherche au CNRS, l’équipe « Don, Monnaie, Prélèvement » compte une dizaine d’économistes et d’historiens qui ont précédemment travaillé sur les œuvres de Simmel, Commons, Montchrestien et Cantillon.

L’actualité invite à réévaluer l’apport du premier grand penseur hétérodoxe de l’économie politique, son approche socio-historique de l’analyse économique, sa critique théorique de l’équilibre des marchés, sa conception de l’économie comme science morale et politique posant que la richesse des nations ne va pas sans un partage équitable.

Pour cette journée Sismondi, les organisateurs ont déjà prévu d’animer des séances autour de certains thèmes tels que : l’impôt, la population, le bonheur, le progrès économique ou la rente foncière. Ces thèmes ne sont pas réservés, ils ne sont pas davantage exclusifs ; toute contribution est la bienvenue. Le programme définitif de la journée sera établi le 31 mai, et les contributions écrites parvenues à cette date seront communiquées par voie électronique à toutes les personnes désireuses de participer. Les inscriptions sont dès maintenant ouvertes auprès d’Alain Guéry.

Le présent appel à contribution se double d’un appel à expertise pour celles et ceux qui accepteraient de présenter un rapport oral sur l’une des contributions enregistrées.

Les frais éventuels de transport et d’hébergement seront à la charge des intervenants.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Appels à comm.
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 18:13

L’Institut Sage a interrogé 403 dirigeants d’entreprises en février 2009 dans différents secteurs d’activité (commerce/négoce, industrie/construction, services) pour identifier leurs préoccupations pour 2009. Les tendances générales font ressortir un état d’esprit vigilant mais également des disparités sectorielles.

 

• Les dirigeants d’entreprises ne cèdent pas à la panique, la majorité des dirigeants s’estime avant tout vigilants.

• Les principales préoccupations concernent d’abord le client (64%), puis la trésorerie (38%). Les dirigeants se disent être dans une dynamique de conquête commerciale : priorité au développement du portefeuille clients, mentionné plus souvent que la fidélisation (respectivement 69 et 60%). Cette tendance est particulièrement affirmée pour le secteur du commerce / négoce (respectivement 74 et 55%).

 

Tous secteurs confondus, l’innovation est privilégiée : le développement de nouveaux produits / services pour répondre aux attentes qui émergent avec la crise est cité par 80% des dirigeants contre 36% pour la rationalisation de l’offre existante.

 

• Selon les secteurs, les entreprises vont utiliser différents leviers internes pour faire face à la crise : réorganisation de l’outil de production et des méthodes de travail, politique de mobilité et de valorisation des talents, etc.

• La sécurisation de la trésorerie est une priorité absolue pour les dirigeants du secteur de l’industrie et de la construction : 98% d’entre eux mentionnent cet aspect contre 82% tous secteurs confondus.

 

Pour en savoir plus : http://www.institut-sage.com/Sage_institut/2745.isage
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 18:08

Christine LAGARDE et Brice HORTEFEUX demandent à la présidente du MEDEF et au président de l’AFEP de définir un dispositif opérationnel avant le mardi 31 mars

 

Le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, Christine LAGARDE, et le Ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, Brice HORTEFEUX, viennent d’écrire à la présidente du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), Laurence PARISOT, et au président de l’Association française des entreprises privées (AFEP), Jean-Martin FOLZ, afin d’appeler leur attention sur le message de vigilance, de solidarité et d’exemplarité adressé aux dirigeants d’entreprise par le président de la République, le 18 février dernier.

En effet, dans le contexte de crise économique mondiale que traverse notre pays, le président de la République a souhaité que les dirigeants mandataires sociaux dont l’entreprise met en œuvre un plan social d’ampleur ou recourt massivement au chômage partiel, renoncent à la part variable de leur rémunération.

Pour ce faire, Christine LAGARDE et Brice HORTEFEUX ont invité Laurence PARISOT et Jean-Martin FOLZ à leur soumettre, d’ici le 31 mars prochain, des propositions opérationnelles afin que ces nouvelles orientations deviennent réalité.

Parallèlement et conformément au calendrier défini le 18 février par le Président de la République, le projet de décret permettant l’information et la consultation des comités d’entreprise dès l’attribution d’aides publiques directes fait l’objet, cette semaine, d’une concertation avec les partenaires sociaux et sera soumis, vendredi 20 mars, à la Commission nationale de la négociation collective.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 18:02

La Chambre Nationale des Professions Libérales organise
une matinée débat sur le thème

Professions libérales : entre réforme et crise
Vendredi 3 avril / 8h00-12h30
CNIT Paris La Défense


La crise économique a-t-elle frappé aux portes des cabinets, des études ou des officines des professionnels libéraux ? La réforme engagée au plus haut de l'état modifie-t-elle les professions du droit, du chiffre, de la médecine ou des services ?

• La Loi de Modernisation de l'économie, qui a instauré un nouveau mode d'exercice : l'Auto Entrepreneur,
• La Loi de financement de la Sécurité Sociale qui a admis au bénéfice du cumul emploi - retraite les Professions Libérales (disposition du retraité libéral actif),
• La Loi de finances avec l'assujettissement à cotisations sociales sous certaines conditions des dividendes de sociétés d'exercice libéral,

Une prospective de l’action s’impose-t-elle aux professions libérales ?
• Taxe professionnelle : la valeur ajoutée dégagée par les professionnels libéraux sera-t-elle surtaxée ?
• La représentativité des professions libérales : le critère d'audience sera-t-il méconnu ?
• Les professionnels libéraux exclus de la gestion des caisses nationales URSSAF, Allocations Familiales, Caisses

Générales de Sécurité Sociale : la carence peut-elle durer ?

9h00 : Ouverture des travaux par Daniel-Julien Noël, Président de la Chambre Nationale des Professions libérales

9h15 à 12h00 : les sujets seront traités sous la forme d’interventions et de tables rondes qui réuniront notamment

Gérard MAUDRUX
, Président de la Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France, Brigitte LONGUET, Déléguée Générale de la Chambre Nationale des Professions Libérales, Jean-Pierre FORESTIER, Président de la Caisse Nationale des Barreaux Français, Gérard VERDUN, Président de la Caisse Nationale Vieillesse des Professions Libérales, Pierre BREGOU, Président de l’Avenir des Barreaux de France, Patrick BEGUIN, ancien Président d’Ojectif Kine, Secrétaire Général de la CNPL, Jean-Louis FOURGOUX, Président du Réseau Gesica, Séverine SERRES, Présidente de la Fédération des  Juristes de France, Jacques ESCOURROU, Président de la CIPAV - Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales, Yann CHAPUIT, expert-comptable, commissaire aux comptes, membre de la CRCC de Paris, Martial OLIVIER-KOEHRET, Président de MG France, Michel GONELLE, Président du R.S.I.-P.L. Province, Dominique BLANC, Président de l’Union Fédérale des Ostéopathes de France, Didier BOLLING, 1er vice-Président du Régime Social des Indépendants Professions Libérales, Jean-Claude CARON, vice-Président du Conseil Général des Hauts de Seine, Yves AZZOPARDI, vice-Président de l’Ordre National des Masseurs Kinésithérapeutes.

12h00 : Questions/réponses


Accès libre sur pré-inscription
(dans la limite des places disponibles)

http://www.salonlexposia.com/pages/lexposia-2009-avocats-salon-avocat-droit-visiteurs-inscription.htm

 

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Colloques
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 17:45

APPEL A COMMUNICATION

 

La Faculté des Sciences Economiques,

des Sciences de Gestion et des Sciences Commerciales

Université Abderrahmane Mira de Béjaïa (Algérie)

 

 

En partenariat avec :

Le Centre d’Etudes du Développement International et des Mouvements Economiques et Sociaux (CEDIMES) Paris (France)

&

Le Laboratoire d’Economie et du Développement

(LABED)

Béjaïa (Algérie)

 

Organise un

 

COLLOQUE INTERNATIONAL

 

Portant sur le thème :

 

« Crise financière internationale,

Ralentissement économique mondial et

Effets sur les économies euro-maghrébines. »

 

 

Au Campus Universitaire d’Aboudaou

Route de Tichy – Béjaïa – Algérie

 

Samedi 10 & Dimanche 11 Octobre 2009


P
ROBLEMATIQUE :

 

La crise financière internationale qui frappe le monde depuis bientôt deux ans est présentée comme étant la plus grave crise financière jamais vécue depuis la grande dépression économique de 1929. Elle a débuté aux Etats-Unis, en février 2007, avec la crise des crédits hypothécaires à risque (mortgage subprimes crisis), et s’est très vite propagée aux marchés financiers à travers les produits dérivés, conséquences de la titrisation des créances des banques et des établissements de crédit. La titrisation est une technique financière par laquelle des créances traditionnellement illiquides et gardées par leurs détenteurs jusqu’à l’échéance sont transformées en titres négociables et liquides. Cette transformation qui peut, par ailleurs, s’accompagner d’une restructuration et d’une reconfiguration constitue pour les banques (et tous les établissements faisant du crédit) une opportunité de gérer de façon nouvelle leurs bilans et d’adapter leurs structures financières à leurs objectifs.

Ainsi, les créances sont cédées à des Fonds communs (Special Purpose Vehicle) qui sont des entités établies spécialement à l’effet de recevoir des titres de créances de la part d’établissements de crédit avant de les transformer en titres dérivés qui, après évaluation par une agence de notation, seront placés auprès d’investisseurs. Cependant, l’opération de titrisation des créances et de vente des titres dérivés à des investisseurs institutionnels s’est avérée, par la suite, être un facteur de propagation de la crise des subprimes aux marchés financiers.

De plus, comme ces titres avaient été restructurés et reconfigurés, et cédés seulement après rehaussement[1], ils avaient obtenus la notation AAA de la part des agences de rating et avaient été assurés avec une bonne police. Mais, l’éclatement de la bulle immobilière et la crise des subprimes qui s’en est suivie ont occasionné des pertes d’actifs considérables aux banques, aux compagnies d’assurance et aux investisseurs institutionnels ainsi que l’effondrement des marchés financiers. Du fait de la globalisation financière, la crise financière s’est propagée à tous les continents.

Au total, trois grandes causes ont été à l’origine de la crise financière internationale : la trop grande prise de risques de la part des banques dans l’octroi de crédits, le transfert et la diffusion des risques à travers les produits dérivés et le manque, voire l’absence, de transparence de la part des banques, dissimulant des pratiques anormales.

Aujourd’hui, la crise financière internationale est en cours de se transformer en ralentissement économique mondial. Selon le G20, réuni au sommet le 15 novembre 2008 à Washington, le taux de croissance de l’économie  mondiale passera de 3,7 % en 2008 à 2,2 % en 2009, celui des pays développés de 1,4 % en 2008 à - 0,3 % en 2009 et celui des pays émergents de 6,6 % en 2008 à 5,1 % en 2009. Pour y faire face, le Groupe des 20 préconise des mesures immédiates consistant en la relance économique mondiale par la politique budgétaire et par la baisse des taux d’intérêt directeurs des banques centrales. Le G20 définit également cinq champs de réflexion sur lesquels doivent plancher les ministres des finances du Groupe et remettre leurs propositions d’ici au 31 mars 2009, à savoir la revue des aspects de la régulation qui exacerbent les crises, l’harmonisation des normes comptables, la transparence des marchés des produits dérivés, la révision de la rémunération des dirigeants des banques et, enfin, la réforme des institutions financières internationales.

Dès lors, le problème est alors de savoir si ces mesures annoncées et celles déjà prises suffiront à endiguer la crise financière internationale et éviter qu’elle ne se transforme en récession économique mondiale grave. Le problème est aussi d’évaluer toutes les conséquences de cette crise financière internationale sur les économies réelles.

En substance, après avoir présenté la genèse et l’évolution de la crise financière internationale et apprécié les traitements préconisés par la communauté internationale pour la surmonter et prévenir une récession économique mondiale grave, la réflexion devrait aussi porter sur l’analyse des conséquences possibles, en termes d’effets macroéconomiques et sectoriels, sur les économies euro-maghérbines.

C’est dans ce cadre que la Faculté des Sciences Economiques, des Sciences de Gestion et des Sciences Commerciales (FSEGC) de Béjaïa, en partenariat avec le Centre d’Etudes du Développement International et des Mouvements Economiques et Sociaux (CEDIMES) de Paris et le Laboratoire d’Economie et du Développement (LABED) de Béjaïa, organise un colloque international portant sur le thème : « Crise financière internationale, Ralentissement économique mondial et Effets sur les économies euro-maghrébines » les Samedi 10 et Dimanche 11 octobre 2009 à l’Université Abderrahmane Mira de Béjaïa.

 

OBJECTIFS :

 

Les principaux objectifs de cette rencontre internationale sont :

- Comprendre la genèse, l’évolution et la portée de la crise financière internationale

- Evaluer les conséquences de la crise financière internationale sur les économies réelles, notamment euro-maghrébines

- Commenter les mesures et politiques préconisées pour endiguer la crise et en prévenir d’autres

- Contribuer à la réflexion sur les voies et moyens de surmonter la crise financière internationale et sur les possibilités d’en éviter d’autres de cette ampleur

 

THEMES :

 

Les principaux thèmes proposés à la réflexion sont :

- Genèse et évolution de la crise des crédits hypothécaires à risque (Subprimes)

- Rôle de la titrisation dans le transfert et la diffusion des risques aux marchés de produits dérivés

- Implication de la finance globale dans l’extension de la crise

- Stratégies des acteurs (banques, établissements de crédit,  investisseurs institutionnels, autorités de régulation, Etats, agences de notation, centres offshore et paradis fiscaux, etc.) et leur responsabilité dans la crise

- Mesures et politiques adoptées par la communauté internationale pour endiguer la crise et en prévenir d’autres (régulation, règlementation prudentielle, normes comptables, rôle de l’Etat, réforme des institutions financières internationales, etc.)

- Qualité de la régulation et développement économique

- Mondialisation et concurrence entre pays en développement

- Globalisation et crise : le Maghreb sera-t-il concerné par la délocalisation de l’industrie européenne ?

- Marché et Etat : rapport et dynamique pour les pays maghrébins

- Effets comparés de la crise sur les économies développées et sur les économies émergentes

- Conséquences de la crise sur les économies maghrébines

- Algérie : quelle résilience face à la dégradation de l’économie mondiale ?

 

COMITE SCIENTIFIQUE :

 

Président du Comité : Yaïci Farid (Université de Béjaïa)

Vice-présidents : Albagli Claude (U. Paris, France) & Kherbachi Hamid (U. de Béjaïa)

-          Achouche Mohamed (U. Béjaïa, Algérie)

-          Aït Habouche Madjid (U. Oran, Algérie)

-          Arib Fatima (U. Marrakech, Maroc)

-          Bendiabdellah Abdeslam (U. Tlemcen, Algérie)

-          Boukhezer Aomar (INC, Alger)

-          Bienaymé Alain (U. Paris, France)

-          Boumendjel Saïd (U. Annaba, Algérie)

-          Brunet Ferran (U. Barcelonne, Espagne)

-          Chenini Abderrahmane (U. Mascara, Algérie)

-          Cucui Ion (Université de Targoviste, Roumanie)

-          Derbal Abdelkader (U. Oran, Algérie)

-          Gassab Maher (U. Tunis, Tunisie)

-          Hemal Ali (U. Batna, Algérie)

-          Kechidi Mohamed (U. Toulouse, France)

-          Koleva Petia (U. Nantes, France)

-          Labaronne Daniel (U. Bordeaux, France)

-          Meghari Abderrahmane (U. Boumerdes, Algérie)

-          Morin François (U. Toulouse, France)

-          Negreponti-Delivanis Maria (U. Tessalonique, Grèce)

-          Popescu Delia (U. Targoviste, Roumanie)

-          Stegaroiu Ion (U. Targoviste, Roumanie)

-          Toumi Salah (U. Alger, Algérie)

-          Touzani Mourad (U. Tunis, Tunisie)

-          Tugen Kamil (U. Izmir, Turquie)

-          Zakane Ahmed (ENSSEA, ex-INPS, Alger, Algérie)

-          Ziky Mustapha (U. Marrakech, Maroc)

 

COMITE D’ORGANISATION :

 

Présidents d’honneur : Merabet Djoudi, Recteur, & Yaïci Farid, Doyen, U. Béjaïa

Président du Comité : Achouche Mohamed

Vice-présidents : Adjaoud Farid & Oukaci Kamel

-          Amad Mourad

-          Azamoum Saïd

-          Bellache Jugurtha

-          Bouaïfel Farouk

-          Bouda Adel

-          Ghanem Lyes

-          Ifourah Hocine

-          Kabyl Kamal

-          Lalali Rachid

-          Meziani Mustapha

-          Sellami Khaled

-          Tarmoul Rabah

ECHEANCIER :

 

20 Janvier 2009

Appel à communication

31 Mars 2009

Réception des propositions (résumé en une page maximum)

30 Avril 2009

Avis du Comité Scientifique et envoi des instructions aux auteurs

31 Juillet 2009

Réception des contributions finales

10 & 11 Octobre 2009

Tenue du Colloque

31 Décembre 2009

Réception des contributions définitives retenues pour l’édition

Janvier 2010

Accord et remarques du Comité Scientifique pour la publication

2010

Publication

 

 

CONTACTS :

 

Secrétariat du Colloque :

 

-          Oukaci Kamel, Vice-doyen chargé de la post-graduation, de la recherche et des relations extérieures

-          Lalali Rachid, Chef de département adjoint des sciences économiques

-          Titouche Rosa, Assistante

 

 

Siège :

 

Faculté des Sciences Economiques,

des Sciences de Gestion et des Sciences Commerciales

Adresse : Université Abderrahmane Mira de Béjaïa

Campus d'Aboudaou - Route de Tichy - 06000 Béjaïa - Algérie
Téléphone : +213.34.22.16.22
Fax :
+213.34.22.16.24

E-mail : decanat.fsegc@yahoo.fr

 

 

Réponses à envoyer par e-mail à l’une des deux adresses suivantes :

 

            collobeja@yahoo.fr

 

            collobeja@hotmail.com

 

 

 

 

 

Fiche de participation

(par communicant)

Date limite d’envoi : 31 Mars 2009

 

COLLOQUE INTERNATIONAL

 

Béjaïa

Samedi 10 & Dimanche 11 Octobre 2009

 

 

Nom :……………………………………………………………………………………………

Prénom :………………………………………………………………………………………...

Établissement :…………………………………………………………………………………

Discipline :……………………………………………………………………………………...

Grade :………………………………………………………………………………………….

Fonction :……………………………………………………………………………………….

Adresse professionnelle : ……………………………………………………………………...

…………………………………………………………………………………………………..

Tél. :…………………………………………….Fax : ………………………………………...

E-mail :………………………………………………………………………………………….

Souhaite présenter une communication portant sur le thème :

……...……………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………..

Résumé ci-joint : (une page au maximum)

Mots-clés : (cinq au maximum) .………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………...

 

Date et signature :



[1] Le rehaussement est une opération par laquelle un établissement financier spécialisé, appelé rehausseur (monoliner), apporte sa garantie à un organisme qui émet des emprunts (vend des titres) sur les marchés financiers.

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Appels à comm.
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 17:38

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE

 

Les prochaines conférences du "Jeudi soir" organisées par le Centre de Recherches de Droit Public qui se dérouleront de 17 h 30 à 19 h 30  en Salle des Actes (F141).

 

Seront l’occasion d’entendre :

 

- le Jeudi 26 mars 2009, Monsieur Christian DESCHEEMAEKER, Président de la 7e Chambre de la Cour des comptes, qui interviendra sur le thème de "La réforme des procédures juridictionnelles applicables par la Cour des comptes et les Chambres régionales des comptes"

Analyse et commentaire de la loi du 28 octobre 2008 en réponse aux exigences résultant de l'article 6 de la CEDH

 

- le Jeudi 9 avril 2009, Monsieur Thomas LESUEUR, Secrétaire général de la Cour de discipline budgétaire et financière, qui interviendra sur le thème de « La responsabilité des gestionnaires publics en question »
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 17:35

Christine LAGARDE, ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi et Hervé NOVELLI, secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme et des Services, réuniront mercredi 18 mars les représentants des professionnels du secteur de la restauration pour le lancement des Etats Généraux de la Restauration.

 Cette réunion permettra de présenter les évolutions de taux de TVA possibles et d'aborder les engagements que doivent prendre les professionnels en contrepartie de la baisse du taux de TVA, notamment dans le domaine des prix, de la situation des salariés, de l'emploi, et des investissements de modernisation des établissements.

 Les Etats Généraux, qui se tiendront à Paris fin avril, seront l’occasion de réunir tous les acteurs de la restauration pour préparer l’avenir d’une profession essentielle pour l’activité économique et touristique de notre pays.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 22:18

Madame Michèle ALLIOT-MARIE, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, a présidé ce lundi 16 mars la première cérémonie de remise des prix du concours Intérieurêka.

 

Lancé en septembre 2008 à la demande du Ministre, le concours Intérieurêka a pour objectif de faire connaître et de récompenser des innovations proposées par des personnels du ministère. « En créant ce prix, a rappelé Michèle ALLIOT-MARIE, j’ai voulu rendre justice au talent des hommes et des femmes qui contribuent à mettre en place un grand ministère moderne au service de la protection des Français. »

57 dossiers ont été proposés dans deux grandes catégories : « Modernisation et services aux usagers » et « Sécurité ».  Dans chacune, le jury a décerné 3 prix (respectivement dotés de 1500, 1000 et 500 €), ainsi que des mentions spéciales.

 

Catégorie MODERNISATION et SERVICES aux USAGERS

 

1er Prix : Unité de formation Handicap (Police nationale – dgpn/dfpn)

Favoriser l’accès à la formation aux personnes que la situation de handicap pourrait exclure d’une formation classique, faute de moyens matériels, pédagogiques ou de communication adéquats. Grâce à une évaluation individuelle des besoins en formation, l’unité de formation adaptée permet aux personnes en situation de handicap une professionnalisation sur leur poste de travail.

 

2e Prix : Accueil des étudiants étrangers de l’Université de Technologie de Compiègne (Sous-Prefecture de Compiegne )

Transférer la visite médicale nécessaire à l’obtention d’un titre de séjour à proximité de l’Université de Technologie de Compiègne, faciliter ainsi les démarches pour les étudiants étrangers et diminuer considérablement le délai de délivrance du titre (de 4 mois à 4 semaines). Partenariat entre la sous-préfecture, l’Agence nationale d’accueil des étrangers et l’UTC. 165 étudiants ont bénéficié du dispositif en 2007/2008.

 

3e Prix : Application nouvelle du Chèque Emploi Service Universel  (Police nationale – dgpn/sdas)

Ce dispositif est destiné à la prise en charge partielle, grâce au CESU, des frais liés à la garde des enfants âgés de 0 à 12 ans pour les familles monoparentales. Sans condition de ressource, la valeur annuelle forfaitaire de cette aide est de 300 euros par enfant. Depuis 2009, ce dispositif est accessible à tous les agents affectés en Ile-de-France et élevant seuls leur enfants.

 

ü       Mention Spéciale : Civique Audio  (DICOM + DRH)

Enregistrement audio de « Civique », magazine interne du Ministère, à destination des personnes mal voyantes et aveugles.

 

 

Catégorie SÉCURITÉ

 

1er Prix : Support caméra thermique (Gendarmerie nationale)

Ce support hydraulique de caméra pour hélicoptère permet une manipulation aisée, sûre et rapide par un personnel unique (contre deux personnes auparavant) d’un système de retransmission d’images particulièrement onéreux et fragile. Le support, s’il avait été fabriqué par une entreprise, aurait coûté 1700 euros par unité. Le prix de revient réel pour la gendarmerie a été de 100 euros pièce.

 

2e Prix : Base de donnees TURPIN (Sécurité civile - deminage)

Il s’agit d’une base de données pour les démineurs contenant des informations sur les munitions. Elle centralise toutes les informations utiles, qui étaient auparavant dispersées, ce qui permet d’augmenter le degré de connaissance et donc la sécurité des démineurs en intervention.

 

3e Prix : Cartographie dynamique évènementielle (Prefecture de police)

C’est une application de type web utilisée depuis fin 2007 à la salle d’information et de commandement de la direction de la police urbaine de Paris à la préfecture de police. Elle permet de visualiser, sur un plan de Paris, les événements et surveillances en cours.

 

Mentions spéciales :

- Lab’Unic (Gendarmerie nationale)

Il s’agit d’un bus aménagé en laboratoire de criminalistique moderne, qui peut être engagé dans le cadre de scènes de crimes graves et complexes, mais aussi dans le cadre de la recherche de personnes disparues et notamment celles d’enfants.

 

- Progress’Tir (Gendarmerie nationale)

Progress’tir est un appareil permettant de mesurer les progrès réalisés en temps de réaction, d’exécution motrice, d’instantanéité du résultat et de précision du tir.

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 19:36

Dans le cadre du cycle de conférences sur

« L’attractivité économique du droit : regards croisés franco-américains »

Avec la participation du Forum sur les institutions, le droit, l’économie et la société - FIDES (Université Paris Ouest Nanterre)

 

Monsieur Patrick FAURE

Président de France-Amériques

 

Monsieur Alfred SIEFER-GAILLARDIN

Président de l’Institut France-Canada

 

Monsieur Pierre MAZEAUD

Président honoraire du Conseil constitutionnel

Président de l’Association Française des Docteurs en Droit

 

en présence de Son Excellence Monsieur Marc LORTIE

Ambassadeur du Canada en France

 

ont le plaisir de vous informer de l’organisation de la conférence sur le thème :

« Mondialisation et nouveaux modes de régulation juridique »

 

Karim Benyekhlef, Professeur de droit, directeur du Centre de recherche en droit public (CRDP),

Université de Montréal

auteur de « Une possible histoire de la norme : Les normativités émergentes de la mondialisation », Montréal, Éd. Thémis, 2008

 

Stephen Clarkson, Professeur de sciences politiques, Université de Toronto

membre du Conseil de direction du CRDP, Université de Montréal

auteur de « Does North America exist? Governing the continent after NAFTA and 9/11 », University of Toronto Press

 

Bertrand du Marais, Conseiller d’État

Professeur associé de droit public et membre du CRDP de l’Université Paris Ouest Nanterre

 

le mardi 7 avril 2009 à 18 h 30

à France-Amériques 9, avenue Franklin Roosevelt 75008 – Paris

 

Cette conférence sera suivie d’un cocktail
Attestation Formation Continue obligatoire des Avocats

 

Tél. 01 43 59 51 00 – Fax 01 40 75 00 97

Email : france-ameriques@wanadoo.fr

www.france-ameriques.org

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 17:17

HEC Paris, l’association étudiante HEC Débats et le Mouvement Européen-France organisent, en partenariat avec Euractiv.fr, « Les Journées de l’Europe », les 16, 17 et 18 mars, sur le campus HEC.

Lors de ces 3 journées, de nombreuses conférences et tables rondes animées par des journalistes seront proposées :

 

Lundi 16 mars :

Eloïc Peyrache, Directeur Délégué de l'école HEC et Denis Badré, Vice–président du Mouvement Européen-France, accueilleront Daniel Cohn-Bendit, invité à donner la conférence inaugurale de ces Journées de l’Europe.

 

Mardi 17 mars :

1re Table ronde : « L’identité européenne : bien visible de l’extérieur, elle ne se perçoit pas à l’intérieur », avec la présence d’Elie Barnavi, Ancien ambassadeur d’Israël en France, auteur de L’Europe Frigide, Directeur scientifique du musée de l’Europe à Bruxelles; Sylvie Goulard, Présidente du Mouvement Européen France, Tête de liste MoDem pour les élections européennes , Enseignante au collège de l’Europe à Bruges et Jean-Noël Jeanneney, Ancien Directeur de la B.N.F, Directeur du projet Europeana.

 

2e Table ronde : « Les élections européennes de 2009 : Voter, pourquoi ? Voter, pour qui ? », avec la présence de Marielle de Sarnez, Tête de liste MoDem pour les élections européennes ; Benoît Hamon, porte parole du parti socialiste et Francis Wurtz, député communiste européen.

 

Mercredi 18 mars :

3e Table ronde : « La puissance économique et monétaire de l’Europe à l’épreuve de la crise », avec la présence de Bertrand Badré, Directeur des Finances du Groupe Crédit Agricole ; Marcel Grignard, Secrétaire national de la CFDT et Nicolas Véron, Economiste au sein du Think Tank Bruegel.

 

Mario Monti, Former European Commissioner, President of the Bocconi University of Milan, donnera une conférence de clôture sur le thème : « The European Union : a market for entrepreneurship ?».

 

Enfin, Bernard Ramanantsoa, Directeur Général d’HEC Paris, clôturera ces Journées de l’Europe.

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Colloques

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif