Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 16:22
Le campus HEC accueillera, du 7 au 15 septembre 2007, le 1er Tournoi Mondial de Rugby des Business Schools créé et organisé par HEC et le Conseil Général des Yvelines. Il réunira les équipes de rugby de prestigieuses écoles et universités du monde entier, prolongeant ainsi l’événement de la Coupe du Monde de Rugby 2007.

Cet événement a également reçu le soutien de la Société Générale, du cabinet Baker & McKenzie, de la Fédération Française de Sport Universitaire, du Comité Ile de France de Rugby et de Jean-Pierre Rives qui souligne : « Le rugby universitaire c'est tout ce que j'aime, le rugby vient de là, Oxford, Cambridge, etc., c'est l'idée que je me fais du rugby. Tout mon soutien et mes amitiés à HEC et au Conseil Général des Yvelines pour ce projet ».

Les équipes d’HEC, Duke, Polytechnique, Bocconi, EM Lyon, Oxford, UCD (Dublin), Lisbonne, NUS (Singapour), Louvain (liste non exhaustive), s’affronteront lors d’une quinzaine de matchs tout au long de la semaine, le match d’ouverture aura lieu le vendredi 7 et la finale le vendredi 14 septembre. De nombreuses animations ponctueront également cette semaine, placée sous le signe de l’amitié et de la compétition sportive (retransmissions de matchs de la coupe du monde de rugby, soirées organisées sur le campus HEC et quelques visites).

Le 12 septembre, le Conseil général, en association avec le Comité Départemental de Rugby, fera participer les jeunes des Yvelines à cet événement international. Ils auront ainsi l’occasion d’être sensibilisés à la pratique et aux valeurs de ce sport : solidarité, dépassement de soi et respect de l’autre. Cette action s’inscrit dans le programme « RugbYvelines » mis en place en faveur des jeunes du département.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 16:11
Entre nouvelles peurs et nouveaux espoirs : sur quelles bases redéfinir les conditions de la performance de l’entreprise ?
Le mardi 20 novembre 2007 au Pavillon Gabriel à Paris.
 
Sous l’effet de bouleversements majeurs (mondialisation, changement climatique, révolution numérique…) un monde nouveau surgit, porteur d’espoirs et de menaces.
Dans ce contexte, toutes sortes de peurs se manifestent que les entreprises doivent prendre en compte. Le succès des réponses, d’ordre technologique ou économique, qu’elles apporteront dépend de la manière dont elles sauront intégrer les enjeux humains et sociaux de notre temps.
Sur quelles bases les entreprises peuvent-elles inventer de nouvelles pratiques, refonder les valeurs, trouver de nouvelles voies pour la croissance ?
Valérie Pécresse, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, et Jean-Paul Bailly, Président de l’ANVIE et du Groupe La Poste, ouvriront le colloque avant de laisser la parole aux nombreux invités.
Chercheurs et Présidents de Grandes entreprises (tels que Jean-Louis Missika, Professeur à Science
Po, Paris, Philippe Lemoine, PDG de LaSer, Bertrand Collomb, Fondateur de l’ANVIE et Président d’honneur de Lafarge, Michel Pebereau, Président de BNP Paribas, Anne-Marie Idrac, Présidente de la SNCF, Henri Lachmann, Président du Conseil de Surveillance de Schneider Electric, Théodore Zeldin, Professeur honoraire à l’Université d’Oxford, Dominique Lecourt, philosophe, professeur à l’université Paris VII, ….) viendront débattre et apporter leur expertise et leur expérience sur le sujet.
 
Créée en 1991 par de grandes entreprises et de grandes institutions de recherche (CNRS, MSH, EHESS…), l’ANVIE est un organisme de médiation dont la vocation est de promouvoir les sciences humaines et sociales (SHS) comme une ressource stratégique de l’entreprise pour mieux comprendre les enjeux humains liés à son activité et les évolutions de société. Présidée par Jean-Paul Bailly, Président de La Poste, l’ANVIE compte parmi ses adhérents, une trentaine de grandes entreprises françaises. À leurs côtés, de nombreuses autres entreprises participent aux travaux de l’ANVIE où des experts scientifiques confrontent leurs analyses avec les témoignages de professionnels.
www.anvie.fr
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Colloques
13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 16:01
Signature d'une convention de partenariat entre l'ENSICAEN et l'entreprise Agilent Technologies, dans le cadre du Mastère Spécialisé Microelectronics System Design and Technology.Ce Mastère, délivré par l’ENSICAEN, est le fruit d’un partenariat fort et original entre 6 écoles d’ingénieurs françaises /(ENSICAEN, ENSEIRB (Bordeaux), ESIEE (Paris), ESIGELEC (Rouen), ISEN (Lille), POLYTECH (Nantes)/) et des entreprises partenaires des secteurs de la micro/nano/électronique, mécatronique et des transactions électroniques sécurisées (/NXP France, Oberthur Card System, Silicon Laboratories et France Telecom/). Il forme des spécialistes de la conception de systèmes micro-électroniques et micro-technologiques. Les enseignements sont élaborés en collaboration avec les entreprises partenaires. En complément du prêt de matériel de mesure et de logiciel de conception ADS, Agilent Technologies s’investi pleinement pour participer à l’essor de ce Mastère Spécialisé « Microelectronics System Design and Technology » en participant à l’enseignement.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 08:26
6e congrès du réseau des Ecoles des Managers - L’histoire d’une réussite nationale
Conférences - Ateliers – Témoignages le 21 septembre 2007 à Laval.
 
Enjeu de la reprise interne
6% de nos dirigeants ont déjà envisagé une reprise interne, c’est-à-dire par un héritier direct. Lorsque le chef d’entreprise n’a pas d’héritier direct et fiable, il est tenté naturellement d’effectuer une transmission tout aussi « affective » en cédant à un cadre qui aura été souvent son principal collaborateur durant de nombreuses années. C’est en quelque sorte son « fils adoptif » qui saura agir dans la continuité.
Une alternative à l’absorption des PME, perçue par certains comme une menace pour le vulnérable tissu des petites et moyennes entreprises (un tiers des PME est absorbé au bout de quatre ans selon une étude Insee publiée 3 juillet 2007).
 
Ce congrès sera l’occasion :
- de rencontrer un acteur majeur de la reprise d’entreprise et de découvrir les spécificités d’un réseau qui privilégie le qualitatif depuis 20 ans : à ce jour, 1200 repreneurs ont été accompagnés par le réseau, qui présente par ailleurs un taux de réussite de 95%
- dDe prendre de nombreux contacts avec les directeurs des Ecoles des Managers, cédants prêts à témoigner,  les animateurs du réseau qui seront sur place…
- de réfléchir sur les enjeux de la reprise d’entreprise pour le développement économique local au travers des conférences, ateliers et présentation des Ecoles de Managers venues de toute la France.
 
Conférence d’ouverture à 10h30
Marie-Christine PY, présidente de l’Ecole des Managers de Laval
Daniel BELLANGER, président de la CCI de Laval et de la Mayenne
Jacky LEBRUN, président du réseau des Ecoles de Managers
Jean François BERNARDIN, président de l’ACFCI – Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie
 
Conférence - Débat à 11h30
La formation : la clé de la transmission (sous une approche sociologique/philosophique). Par Yves MICHAUX, philosophe et fondateur de « l’Université de Tous Les Savoirs ».
 
Ateliers ou visite, proposés à 14h30
- La mondialisation, par Jean ARTHUIS (Sénateur et président du Conseil général de la Mayenne, ancien ministre de l’Economie et des Finances, actuellement président de la commission des finances du Sénat).
- Le leadership personnel du dirigeant, par Jaques SANTINI (l’un des premiers formateur à l’EDM de Laval, spécialiste du diagnostique stratégique et l’accompagnement de dirigeants de PME).
 
Lancement du « Tour de France de la transmission familiale » à 16h30 :
Conférence sur les enjeux de la reprise par l’héritier familial ou les salariés.
 
Table Ronde à 19h30
La formation au bénéfice de la transmission d’entreprise, animé par Jean-Marc SYLVESTRE, en présence d’André MARCON (président de la CRCI d’Auvergne, vice-président de l’ACFCI et président de l’association « Entreprendre en France »), et de personnalités locales, régionales et nationales
 
INFORMATIONS PRATIQUES
Parc des expositions de la CCI
84 boulevard des loges
53940 Saint-Berthevin
Tarifs :
65 € (journée + soirée)
45€ (journée ou soirée)
Inscriptions sur www.congres-edm.com
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Colloques
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 17:17
La Conférence des Grandes Ecoles a alerté Valérie PECRESSE, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, sur les dangers de mettre en œuvre un projet ambitieux dont aucune des dispositions, notamment celles relatives aux nouvelles responsabilités des universités (titre III), ne s’appliqueraient aux Grandes Écoles.
Bien que l'ensemble du dispositif d'enseignement supérieur et de recherche national soit en voie de paupérisation par rapport à ses grands concurrents internationaux, la CGE comprend que l'objectif actuel du gouvernement est de renforcer les universités.
Elle ne demande donc pas de mesures financières mais réclame que certaines mesures concernant la gouvernance et les nouvelles responsabilités puissent s'appliquer à l'ensemble des EPSCP (Etablissements Publics à caractère Scientifique, Culturel et Professionnel) d'une part, et aux établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche qui le souhaiteraient d'autre part. Les modifications à apporter concernent par ordre décroissant d'importance :
1. Les responsabilités et compétences en matière budgétaire et de gestion des ressources humaines (cf. titre III- article 15)
2.De la même manière (cf. article 16), la définition par le conseil d’administration des principes généraux de répartition des obligations de service des personnels, la mise en place de dispositifs d’intéressement des personnels, et les possibilités de recrutement, pour une durée déterminée ou indéterminée, d’agents contractuels (article 16)
3. La possibilité de rémunérer les étudiants pour des activités de tutorat ou des services (article 18)
4. Les dispositions propres aux personnels de recherche : limitées aux EPSCP elles auraient comme conséquence une évidente inégalité de traitement entre des personnels de recherche qui exercent dans les EPSCP et pourraient participer à la vie démocratique de l’établissement et d’autres qui en seraient exclus (article 20)
5. Les compétences particulières en matière de création de fondations (article 23), de transfert de la pleine propriété des biens mobiliers et immobiliers (article 24) et de l’accès à des ressources complémentaires (article 25)
En outre, l’élection du Président du CA des Universités par les seuls membres élus (article 5) ne paraît pas conforme à l’esprit du texte qui veut donner plus de poids aux membres extérieurs.
La CGE a exprimé son souhait de pouvoir rencontrer à nouveau La Ministre pour s’entretenir de ces questions.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 14:59
L’Ecole de Management numérique Educatis, composante de la Fondation Educatis basée en Suisse, propose une offre complète de formations en ligne, comprenant un MBA, un Master en management international et plusieurs certificats en management. Les candidats –étudiants et salariés soucieux de booster leur carrière - peuvent s’inscrire tout au long de l’année et adapter le rythme de la formation à leurs contraintes professionnelles et personnelles. Cinq principes sont néanmoins à respecter pour réussir son diplôme en ligne…
Inscription : www.educatis.ch 
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 09:40
Reims Management School crée l’Institut du Management de la Reprise et Transmission d’entreprise
 
A l’heure où un tiers des dirigeants de PME/ PMI s’apprête à passer le relais d’ici 5 ans, la question du repreunariat et de la transmission d’entreprise a fait l’objet d’une réflexion poussée au sein des équipes de recherche de Reims Management School (RMS). Elle se concrétise aujourd’hui par la création de l’IMART, l’Institut du Management de la Reprise et Transmission d’entreprise, au sein de l’école. Cette dernière souhaite ainsi encourager l’acquisition et la diffusion des connaissances sur la reprise et transmission d’entreprise et voir émerger une dynamique entrepreneuriale locale et régionale pour maintenir et renforcer le tissu industriel. L’IMART se fixe comme mission d’anticiper les bouleversements économiques, sociaux et culturels, en accompagnant les dirigeants soucieux d’assurer la pérennité de leur entreprise, mais aussi les futurs repreneurs ou conseillers du secteur. L’IMART met donc en œuvre une offre unique d’information et de formation, dont le Master of Science Repreneuriat, qui accueillera ses premiers participants en janvier 2008.
 
Conditions d’admission : titulaires d’un diplôme de niveau Bac + 4 minimum, d’un niveau de diplôme Bac + 3 avec une expérience professionnelle minimum de 5 ans, des professionnels engagés dans un processus de VAE à titre dérogatoire
Date limite d’inscription : septembre 2007
Coût de la formation : 10 500 €
Frais de d’inscription : 110 €
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 19:30
Le Conference Board nous informe aujourd’hui que l'indicateur avancé de l’économie française est resté stable au mois d’avril et que l’indice coïncident a augmenté de 0,2 pour cent au cours du même mois.
L’indicateur avancé est resté inchangé au mois d’Avril après avoir augmenté au cours des trois derniers mois. Les contributions positives de l’indice boursier, des demandes d’indemnités de chômage (inversées) et de l’écart des taux de rendement ont été annulées par les contributions négatives des permis de construire, des espérances de production et des nouvelles commandes de l’industrie. Le taux de croissance sur six mois de l’indicateur avancé est resté à 0,7 pour cent (environ 1,4 pour cent du taux annuel enregistré entre octobre et avril) mais ce chiffre reste en dessous du taux annuel moyen de 3,0 à 3,5 pour cent enregistré au cours de la première moitié de 2006. De plus, les forces et faiblesses des indicateurs avancés sont restées à peu près équilibrées en avril.
L'indicateur coïncident a légèrement augmenté en avril. Le taux de croissance sur six mois de l’indicateur coïncident est remonté pour atteindre une valeur annuelle de 2,0 à 2,5 pour cent dans les derniers mois. Ce taux était précédemment entre 1,0 et 2,0 pour cent en 2006. De plus, les forces des indicateurs coïncidents sont à présent très généralisées. Quant au PIB réel, il a augmenté à un taux annuel de 2,0 pour cent (donnée révisée) au cours du premier trimestre après une croissance plus lente de 1,1 pour cent (taux annuel moyen) au cours de la seconde moitié de l’année 2006. Le comportement récent des indicateurs avancé et coïncident indique toujours une croissance économique en hausse mais elle conserverait semble-t-il à court terme un taux lent à modéré.
 
INDICATEURS AVANCES. Trois des sept composantes de l’indicateur avancé ont augmenté en avril.   Les composantes contribuant à l’effet positif sur l’indicateur avancé – en allant du plus important élément positif au plus petit – sont l’indice boursier, les nouvelles demandes inversées d'indemnités de chômage et l’écart des taux de rendement. Les composantes contribuant à l’effet négatif – en allant du plus important élément négatif au plus petit – sont les permis de construire (résidentiels), les espérances de production, les nouvelles commandes de l’industrie et le ratio déflationniste entre la valeur ajoutée et le coût unitaire de la main d'œuvre dans le secteur manufacturier*.
 
Resté stable en avril, l’indicateur avancé est à présent à 129,9 (1990=100).   Selon des données rectifiées, l’indice a augmenté de 0,4 pour cent en mars et a augmenté de 0,1 pour cent en février. Dans les six mois précédant avril, l’indicateur avancé a augmenté de 0,7 pour cent, et trois de ses sept composantes ont augmenté (l’indice de diffusion sur six mois est à 42,9 pour cent).
INDICATEURS COINCIDENTS.   Deux des quatre composantes de l’indicateur coïncident ont augmenté en avril. Les composantes ayant contribué positivement à l’indicateur sont les emplois* et les salaires et traitements*. La production industrielle et les dépenses personnelles de consommation ont baissé en avril.
Avec l’augmentation de 0,2 pour cent en avril, l’indice coïncident est à présent à 121,7 (1990=100).   Selon des données rectifiées, l’indice a augmenté de 0,2 pour cent en mars et a augmenté de 0,2 pour cent en février. Dans les six mois précédant avril, l’indicateur coïncident a augmenté de 1,1 pour cent, et toutes ses composantes ont apporté des contributions positives (l’indice de diffusion sur six mois est à 100,0 pour cent).
http://www.conference-board.org/economics/bci/
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 18:38
François Dubreu est nommé Directeur du programme Grande Ecole de Bordeaux Ecole de Management. Il succèdera à Francis Davrat à partir du 1er septembre 2007.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 17:55
Allen & Overy et HEC - en partenariat pour la première fois cette année avec le quotidien "La Tribune" - ont organisé la quatrième édition du Prix Juridique et Fiscal, dont la soutenance s'est déroulée le 25 juin dernier sur le campus de HEC à Jouy-en-Josas.
Un jury de 17 personnesréunissant notamment des personnalités du monde de l'entreprise aux côtés des représentants d'Allen & Overy et de HEC a sélectionné trois lauréats parmi les finalistes et attribué une mention spéciale.
 
Premier prix :
Jean-Florent Mandelbaum (Majeure Stratégie Fiscale et Juridique Internationale) pour son mémoire intitulé : "La Fiction bilantielle de l'établissement stable : aspects fiscaux, juridiques et économiques" ;
Deuxième prix :
Mathias Huntzbuchler (Mastère Droit et Management International) : "Moralisation des politiques de rémunérations des dirigeants de sociétés anonymes cotées" ;
Troisième prix :
Cédric Kosso-Vanlathem (Majeure Stratégie Fiscale et Juridique Internationale) : "Obligations de déclarations de franchissements seuils en droit français".
"Mention spéciale du jury" pour "l'envergure et la pertinence de la thématique traitée" :
Torsten Sauer (Mastère Droit et Management International) : "L'optimisation géographique des cross-border LBO : une étude juridico-financière comparative des systèmes français, allemands et luxembourgeois".
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif