Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 17:34

Propositions de la commission des affaires culturelles du sénat sur le projet de loi relatif aux libertés des universités
http://www.senat.fr/presse/cp20070710a.html

Rapport n° 372 (2006-2007) de M. Jean-Léonce DUPONT, fait au nom de la commission des affaires culturelles, déposé le 11 juillet 2007
http://www.senat.fr/rap/l06-372/l06-372.html


Intervention de Valérie Pécresse - Ouverture du chantier « jeunes chercheurs »
http://www.nouvelleuniversite.gouv.fr/presse/2007/chantierjeuneschercheurs090707.html

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 17:31
Conférence débat le mardi 18 septembre 2007 de 8h30 à 11h00 sur le thème « De la Communication Institutionnelle au Business Développement »
Découvrez, au travers de cas concrets, comment construire une stratégie de communication institutionnelle et opérationnelle, ainsi que les solutions qui servent efficacement le développement de votre structure via une méthodologie innovante.
Avec la participation de :
- Chantal Lhuillier, Responsable communication de l’Afpa Ile-de-France
- Vincent Mouray, Directeur de la communication d’AXA Assistance
Dans un contexte économique, démographique, social et politique qui se complexifie, les décalages qui pouvaient exister hier entre le discours corporate de l’entreprise et son discours publicitaire et/ou commercial ne sont plus admis. Images interne et externe sont totalement liées. Il devient donc indispensable d’associer dès l’amont de la réflexion les valeurs de l’entreprise et sa réalité, mais aussi de réfléchir à de nouvelles solutions, sources de plus de créativité et de business.
Les clés pour y arriver :
- Une imbrication plus forte entre vision d’entreprise, stratégie marketing et mise en oeuvre opérationnelle ;
- Une analyse fine des résultats pour nourrir en temps réel la réflexion marketing ;
- La maîtrise du spectre des canaux de communication pour gagner en efficacité et en interactivité tout en optimisant les budgets.
 
Pour en savoir plus et s'inscrire en ligne : www.quatrevents.fr/conference
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Colloques
8 juillet 2007 7 08 /07 /juillet /2007 17:29
Les Cercles de BRIENNE proposent de participer le jeudi 19 juillet 2007 - de 08h15 à 09h45 - (très précises) dans les locaux du Sénat à un petit-déjeuner / débat avec le Général d’armée Jean-Louis GEORGELIN Chef d’Etat-major des armées pour évoquer : « Les armées : point de situation, perspectives »
Pré-inscription obligatoire et règlement souhaité avant le jeudi 12 juillet (délai de rigueur).
Aucune inscription ne pourra être acceptée au-delà de cette date.
L’accès au Restaurant du Sénat se fait par le 15 ter, rue de Vaugirard – Paris 6e.
Métro : Odéon, Mabillon, Saint-Michel, Cluny
RER : Stations Luxembourg, Cluny-la-Sorbonne, Saint-Michel
Stationnement : Parkings Place Saint-Sulpice, Rue de l’Ecole de médecine, Rue Soufflot.
Notez qu’il est obligatoire de vous munir d’une pièce d’identité, qui sera demandée et vérifiée
par les agents du Sénat.
Cercles de BRIENNE – 93, rue Saint-Dominique – 75007 Paris
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Colloques
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 18:25
Dans le cadre des Rencontres Financières Internationales de Paris EUROPLACE, Mme Christine LAGARDE, Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi, annonce la labellisation du Pôle de Compétitivité mondial FINANCE INNOVATION et la signature du contrat de pôle entre l’Etat, la Ville de Paris, la Région Ile-de-France et Paris EUROPLACE.
L’objectif du pôle FINANCE INNOVATION est de développer l’emploi et la recherche dans le domaine financier, d’accroître la part de marché de la Place financière de Paris en Europe et au plan international et de permettre à la place financière de Paris de se positionner sur les services financiers de demain en misant sur l’innovation.
FINANCE INNOVATION propose dès le départ un nombre ciblé de projets industriels et de recherche :
- faire de Paris la plate-forme de l’information financière européenne : deux projets de référentiels d’informations financières sur l’épargne et les OPCVM sont à l’étude ; - favoriser le financement des PME et de l’innovation : le lancement d’un incubateur pour les « jeunes entreprises financières », un fonds d’investissement qui leur serait dédié pour favoriser le drainage de l’épargne vers ce secteur de l’économie et un fonds d’analyse des valeurs moyennes ;
- renforcer le pôle de recherche et d’innovation financière : le lancement de la plateforme d’indices climatiques, METNEXT, créée par METEO France et Euronext a été annoncée le 10 mai 2007. Un deuxième projet de plateforme de valorisation indépendante de dérivés de crédit, CREDITNEXT, est en cours. Un projet de plateforme d’indices immobiliers est en phase de lancement. FINANCE INNOVATION fédère la constitution d’une Maison de l’Innovation Financière autour des différentes initiatives en faveur du financement de la recherche. ;
- développer à Paris un pôle européen de formation en finance : l’école de la régulation financière européenne, associant régulateurs prudentiels et financiers et professionnels est en cours de création ;
 - accroître le rôle de la finance dans l’innovation sociale : finance durable et investissement socialement responsable font partie des thématiques retenues pour les premières chaires de recherche en finance.
En s’appuyant sur ses membres fondateurs, l’AFG, la CCIP, NYSE Euronext, la FBF, la FFSA, la Région Ile-de-France et la Ville de Paris, et avec le soutien de Paris EUROPLACE, FINANCE INNOVATION regroupe l’ensemble des acteurs : émetteurs, banques, assurance, sociétés de gestion, PME financières, universités et laboratoires de recherche.
FINANCE INNOVATION est animé par un Comité de direction présidé par M. Jean LAURENT, ancien Président de Calyon.
Le Conseil supérieur de FINANCE INNOVATION est composé de représentants des différentes catégories de membres, organisés par collèges, avec une représentation significative des PME et des universités.
Gérard MESTRALLET, Président de Paris EUROPLACE, souligne « la création de FINANCE INNOVATION est une excellente nouvelle pour la place financière de Paris pour lui permettre de se positionner sur les secteurs de demain et renforcer sa part de marché en Europe et au plan international ».
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 18:21

L’Enseignement Supérieur en France.
Etat des lieux et propositions.
VERSION FINALE.
Rapport établi sous la direction de François Goulard,
Ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rapport/2007/enseignementsupmai2007.pdf

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 18:15

Rapport de Xavier DARCOS
à
Monsieur Nicolas SARKOZY
et propositions sur
La situation morale et matérielle des professeurs en France
du 10 mars 2006
disponible sur
http://larsg.over-blog.com/article-10753548.html

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 14:22
MIWIS: Montpellier International Workshop on Information Systems
“SI et création de valeur : déterminants, apports et mesures”
 
Le 13 juillet 2007, le Groupe Sup de Co Montpellier organise dans ses locaux une rencontre internationale sur les systèmes d’information avec la participation de scientifiques, notamment de l’Université de Boston et du MIT, ainsi que d’intervenants d’entreprises telles que Sanofi-Aventis ou IBM.
 
Les Systèmes d’Information (SI) concernent désormais tous les niveaux de l’organisation et les modifient de différentes manières. Le GSCM – Montpellier Business School organise sur ce thème un workshop destiné à échanger sur les plus récentes avancées scientifiques et managériales concernant les déterminants, les apports et la mesure des Systèmes d’Information dans la création de valeur pour les entreprises.
 
5 intervenants phares ouvriront le workshop : Marshall VAN ALSTYNE, Professeur associé de l'Université de Boston et du MIT (Boston, USA), Marc BOUROUDIAN, DSI et Caroline BLONDEL-RENARD, en charge de la coordination des besoins en SI pour le développement clinique international de Sanofi-Aventis, Pascal DURAZZI, IT Manager et Françoise ALABISO, Senior IT Architect, à IBM France.
 
Programme du Workshop MIWIS – 13 juillet 2007 :
 
9h00-9h45 : Ouverture
Didier JOURDAN, Directeur, GSCM-Montpellier Business School
Hind BENBYA, Associate Professor, GSCM-Montpellier Business School
“IS and business value: what have we learned so far?”
 
9h45 – 12h00 : Keynote Speakers
Marshall VAN ALSTYNE, Associate Professor,  Boston University et Visiting Professor, MIT, Boston, USA
“Information, Social Networks, and Individual White Collar Productivity”
Pascal DURAZZI, BT & IT Manager, IBM France et Francoise ALABISO, Senior IT Architect
“Business Process Transformation and Business Value: the IBM Case”
Marc BOUROUDIAN, Information System Director et Caroline BLONDEL-RENARD, IS coordinator of International Clinical Development - Sanofi-Aventis
“IS contributions to the Drug Development Process: The Sanofi-Aventis Case”
 
13h30 – 17h00 : Communications
1ère session : Analyses empiriques sur la création de valeur
“Apports des systèmes d’information a l’innovation stratégique : exploration d’un cas de rupture” Isabelle BOURDON, Laurence LEHMANN-ORTEGA
“Evaluation contingente de la valeur du service offert par la technologie NFC intégrée au téléphone mobile” Alex DURAND
“Internet et création de valeur : le cas de la relation entre l’expert comptable et le dirigeant d’entreprise” Philippe CHAPELLIER, Thouraya TRIGUI
 
2e session : Inférences théoriques sur la création de valeur par les TIC
“Performance et technologies de l’information : proposition d’un cadre d’analyse multidimensionnel” Anne-Laure MENTION, Anne ROUSSEAU, Jean-Charles BERNACCONI
“Apports des outils technologiques à la création de valeur : quels déterminants organisationnels ?” Corinne BAUJARD
“Système d’information et surveillance de l’environnement : quelle articulation ?”
Soulaimane LAGHZAOUI
 
Pour toute information : contact@miwis.org
Pour s’inscrire et assister au workshop MIWIS : http://www.miwis.org
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Colloques
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 17:38
La CDEFI considère que l’autonomie des établissements d’enseignement supérieur et de recherche est une nécessité d’autant plus importante dans le cadre de la compétition internationale dans ce domaine. Mais une bonne autonomie ne peut pleinement porter ses fruits que si elle s’accompagne d’une gouvernance adaptée.
A l’instar de sa position rendue publique par la tribune parue dans le Figaro le 26 juin dernier,  elle considère que sur ces deux points les écoles françaises d’ingénieurs sont particulièrement concernées. Du fait de la diversité de leur statut juridique et de leur tutelle mais aussi des règles de gouvernance qui leur sont imposées par la Commission des Titres d’Ingénieurs, ces écoles disposent déjà d’un mode de fonctionnement managérial. En revanche, toutes n’ont pas le même degré d’autonomie et sont idéalement placées, du fait même de leur mode de gouvernance, pour savoir combien ces deux notions vont de paire.
Cela conduit la CDEFI à formuler les observations suivantes sur la nouvelle version amendée du projet de loi portant organisation de la nouvelle université.
 
En matière d’autonomie
Pour la CDEFI, l’autonomie doit être l’occasion de tirer l’ensemble de l’enseignement supérieur et de la Recherche vers le haut. Elle demande que l’ensemble des établissements publics de l’enseignement supérieur et de la Recherche (qu’ils soient à caractère publics, culturels et professionnels ou à caractère administratif) bénéficient des trois piliers de l’autonomie prévue par le projet de loi (budget, gestion des ressources humaine et dévolution du patrimoine mobilier et immobilier).
 
La CDEFI considère que les trois piliers de la réforme à ce niveau sont essentiels :
- le budget global incluant la gestion de la masse salariale ce qui permettra à un établissement désormais d’être pleinement comptable de sa stratégie en arbitrant ses choix financiers
- la Gestion des Ressources Humaines intimement liée à la question de la maîtrise salariale
- la dévolution du patrimoine mobilier et immobilier
 
Les avancées admises sur chacun de ces trois points vont dans le sens d’un accroissement de la réactivité des établissements d’enseignement supérieur et de recherche et d’une plus grande adaptabilité aux enjeux locaux et à la stratégie qu’ils poursuivent pour leur développement.
 
Cependant, la CDEFI s’inquiète que, pour au moins deux de ces trois aspects (le budget global et la GRH), seules les universités soient concernées. Le 3e point, bien que plus large ne prend pas non plus en compte la totalité des établissements publics de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cette distinction pernicieuse introduit 3 niveaux d’autonomie, selon nous, injustifiés au regard des missions identiques conférées à l’ensemble de ces établissements publics :
- Un premier niveau d’autonomie totale avec une maîtrise intégrale du budget et la pleine propriété d’un patrimoine mobilier et immobilier. Ce qui permet, du fait de la maîtrise budgétaire, de pouvoir parfaitement gérer son patrimoine. C’est ce système qu’elle souhaite voir généralisé.
- Un second niveau où les établissements seront maîtres de leur patrimoine mais sans avoir l’autonomie financière conférée par la maîtrise globale du budget. Elle considère que nous serions alors en présence d’établissements condamnés à gérer leur patrimoine mais sans avoir la moindre marge de manœuvre financière ce qui est un cas de figure ubuesque
- Un troisième niveau d’établissements qui, pourtant publics, n’auraient ni l’autonomie budgétaire, ni la maîtrise de leur GRH et encore moins la propriété de leur patrimoine.
 
En matière de gouvernance
La CDEFI déplore que le projet de loi, même amendé, n’aille pas plus loin en matière de gouvernance. Le rejet de toute réelle implication du monde extérieur dans le fonctionnement interne de l’université puisqu’il n’aura pas à se prononcer sur l’élection du président, éloigne les universités de l’autonomie et les ancre durablement dans un fonctionnement autogestionnaire caractérisé par le repli sur soi.
 
Favorable à ce que les pratiques ayant fait la preuve de leur efficacité profitent à l’ensemble, notre Conférence regrette que les dispositions prévues en matière de gouvernance ne s’inspirent pas davantage du mode managérial sur lequel fonctionnent les écoles d’ingénieurs.
 
La CDEFI se félicite que le projet de loi prévoit que le Président de l’université soit choisi parmi « l’une des catégories de personnels ayant vocation à enseigner dans un établissement d’enseignement supérieur » ce qui est la pratique dans la désignation actuelle des directeurs d’écoles d’ingénieurs.
 
De même, la restriction de la taille du Conseil d’administration, même si celui-ci a été légèrement revu à la hausse, nous semble aller dans le bon sens.
 
Enfin, l’ouverture à 7 ou 8 représentants du monde extérieur dans les Conseils d’administration constitue, selon nous, un aspect fondamental pour le développement des universités. La CDEFI souhaitait que ces conseils soient composés pour moitié d’extérieurs. Sans accéder à cette demande, les personnalités extérieurs ont obtenus une place mais qui pour elle se résume à un strapontin.
 
En effet, elle s’interroge sur le rôle effectif qu’aura cette catégorie de membres au sein des Conseils d’Administration alors même que le projet de loi prévoit que les personnalités extérieures n’auront pas le droit de prendre part à l’élection du Président de l’université, événement pourtant majeur dans la gouvernance d’un établissement. Seuls les personnels et les étudiants de l’université seront appelé à voter à ce niveau. Cela constitue une grave régression au regard de la situation de ces établissements instaurée depuis près de 40 ans. 
 
Chaque année la Nation consent un effort financier dans l’enseignement supérieur et la recherche. Par respect des principes républicains de transparence, il est normal que la Nation soit représentée dans ces conseils d’administration. En Outre, alors même que la loi prévoit que l’insertion professionnelle devient une mission à part entière des universités elle ne comprend pas cette volonté d’exclure ceux qui représentent l’environnement socio-économique dans lequel une université se développe.
 
Les écoles d’ingénieurs, pour ce qui les concerne, ont toujours impliqué leurs partenaires extérieurs dans leur fonctionnement. Cela à permis à ces deux mondes de communiquer entre eux et expliquent très largement, les résultats enregistrés en matière d’insertion professionnelle par les élèves. Comment peut-on imaginer rendre ces établissements d’enseignement supérieur attractifs alors même que l’on refuse de les ouvrir sur l’extérieur ?
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 16:43
L’ "Advanced Management Program in Fashion and Luxury" accueillera sa deuxième promotion le 21 septembre 2007, en Chine. Reconnu comme le programme le plus abouti dans son domaine en Chine, il a été développé par trois écoles internationales prestigieuses : la Tsinghua School of Economics and Management, l’Institut Français de la Mode et le Groupe HEC.
Pour cette prochaine session, les modules se tiendront à Pékin et à Shanghaï, en plus d’un séminaire optionnel offert à Paris. Marc Menesguen, Directeur Général L’Oréal – Produits de luxe, souligne “… cette nouveauté démontre l’ambition de ce programme d’être leader du marché en Chine, tout en étendant sa portée au sein des industries du luxe et de la mode.” D’autres nouveautés seront également introduites comme une série de conférences avec des dirigeants des entreprises du secteur. En facilitant le contact avec les décideurs et les créateurs, le programme AMP développe le dialogue et l’échange d’expérience.
L’objectif de l’"Advanced Management Program in Fashion and Luxury" est de préparer les cadres et dirigeants aux défis du marché du luxe et de la mode en évolution permanente en Chine. Composé de six séminaires exécutifs, ce cursus aborde une vaste gamme de sujets comme la stratégie globale et le management de la marque, la globalisation et l’innovation ou encore la stratégie de produit et de marque. Chaque séminaire se déroule sur 3 jours en fin de semaine, le programme ayant lieu de septembre 2007 à mars 2008.
Plus d’informations sur le site : http://www.hec.edu/amp
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 13:58
Le Haut Conseil pour la Science et la Technologie a enfin son site internet : http://www.hcst.fr
Il est notamment possible de poster des réactions aux deux avis déjà publiés par le HCST sur les vocations scientifiques et l'énergie dans la partie Forum http://www.hcst.fr/fortopic.php?lng=fr
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif