Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 12:57
Quels sont les modes de financement des campagnes électorales ?
Quelles sont les dépenses et les recettes qui revêtent un caractère électoral ?
Comment élaborer un compte de campagne et vérifier la régularité des pièces ?
Quel est le rôle de la Commission Nationale des comptes de campagne et des financements politiques ?
 
Avec quatre scrutins nationaux primordiaux, l’année 2007 a été électoralement très chargée. Même si l’élection présidentielle est finie depuis de nombreuses semaines, les candidats ont encore une obligation d’importance majeure à remplir : ils ont jusqu’au vendredi 6 juillet pour déposer leur compte de campagne ; ceux qui ont postulé au poste de député devant s’acquitter de cette obligation pour les 10 et 17 août (comptes du 1er puis du 2nd tour). C’est la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques qui « tient de la loi la mission de vérifier les comptes de campagne, ce qui implique de contrôler leur sincérité, leur fidélité et leur exhaustivité. Elle doit être à même d’exercer un contrôle effectif de ces comptes, selon une procédure identique pour tous les candidats » (Décision du 4 mai 2006 relative à la présentation des comptes de campagne en vue de l’élection présidentielle).
Ce contrôle ne constitue donc pas une formalité administrative comme une autre : il garantit que la légalité et l’égalité sont bel et bien respectées par celles et ceux qui se destinent aux plus hautes charges de l’Etat. Autant dire que l’expert-comptable, en participant à l’élaboration et à la gestion de ces comptes de campagne et en conseillant les candidats, remplit une mission à haute responsabilité. De même, en vérifiant et en certifiant leur authenticité, il joue un rôle particulièrement déterminant et trop méconnu au service de la République. Il est ainsi le garant du respect des règles en vigueur et de leur stricte application et représente un rouage essentiel du bon fonctionnement des institutions démocratiques.
Cette conférence, consacrée à un sujet d’une actualité brûlante, constitue une occasion unique de découvrir ce savoir-faire spécifique de l’expert-comptable, qui concerne tous les citoyens. Les experts-comptables expliqueront de façon didactique les règles à respecter et les techniques permettant d’analyser dans les moindres détails un compte de campagne. Ils offriront ainsi une information claire et exhaustive au service d’une meilleure transparence et d’un civisme renforcé.
 
Cette présentation sera faite le lundi 9 juillet 2007 de 17 h.00 à 19 h.00 à l’Ordre des Experts-comptables Région Pair Ile-de-France au 45, rue des Petits Champs 75001 PARIS (1er étage / Salle H). Métro : Opéra – Pyramides.
 
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 12:49
Voici le compte-rendu de la matinée "Autonomie des universités versus autonomie des universitaires ? Quelle gouvernance est possible et souhaitable ?" du 12 mai sur le site http://www.andes.asso.fr ou plus directement depuis http://www.andes.asso.fr/download/matinee20070512.pdf
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 09:54
Coup d’envoi de la 3e édition de l’Ecole Internationale d'Eté des Jeunes Entrepreneurs (EIEJE). En effet, ADVANCIA, école dédiée à l’entrepreneuriat, accueil à partir du 1er juillet une quarantaine de jeunes francophones du monde entier (Québec, Maroc, Hongrie, Pologne, Turquie ou Afrique du Sud) venus tester leur potentiel à Paris pour créer, en équipe, des projets d’entreprise en seulement deux semaines.
Entourés de professionnels et de coachs, les étudiants en équipe bénéficient de 15 jours de formation intensive pour établir un plan de création d'entreprise et présenter à un jury international un projet viable.
Chaque équipe devra présenter son projet de création d’entreprise à l’ensemble des participants ainsi qu’à l’équipe pédagogique, l’assistance se comportant comme un « Business Angel » et doit répondre, pour chaque projet : j’investis, ou je n’investis pas !
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 08:06
Quels sont, en 2007, les leviers les plus efficaces de lutte contre la délinquance financière ? Fraude, blanchiment, financement du terrorisme, sanctions judiciaires, atteintes à la réputation : comment réussir l’identification et la couverture de ces risques hétérogènes ?
Destinée aux Responsables Lutte Anti-Blanchiment, Directeur Audit Interne, Risk Managers, Commissaires Divisionnaires, Inspecteurs généraux, cette rencontre traitera les point-clés des dernières avancées réglementaires anti-blanchiment, les meilleurs dispositifs de vigilance et les organigrammes qui restent performants face aux détournements des actifs.
Avec les témoignages et les retours d’expérience de Dexia SA, Banque Fédérale Des Banques Populaires, IXIS CIB, Crédit Suisse Monaco, Groupe Société Générale, CITIGROUP…, ce forum  se tiendra les 25 et 26 septembre 2007 à Paris.
Pour toute question relative au programme ou aux modalités d’inscription : 01 43 12 85 55
Consulter le programme :cliquez ici
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Colloques
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 07:23
Voici un film documentaire sur la thèse et ses débouchés disponible sur http://fr.youtube.com/watch?v=lAI_NCe-cqY
Contact : Benjamin.Ricaud@cpt.univ-mrs.fr
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 07:10
L'OCDE préconise depuis 10 ans l'allégement du « fardeau administratif » dans le but de renforcer la compétitivité des entreprises. Dans le cadre de la stratégie de Lisbonne lancée en mars 2000 par les Institutions européennes, la qualité de la réglementation constitue également un enjeu essentiel d'efficacité et de crédibilité, donc de bonne gouvernance.
En France, les lois de simplifications, les réflexions sur la qualité de la réglementation et le fardeau réglementaire (rapport Mandelkern 2004), le rapport du Conseil d’État (2006) consacré à la complexité du droit et à la sécurité juridique démontrent l’acuité du problème et soulignent la nécessité de lutter contre l'inflation normative et les charges excessives.
Les réflexions et les démarches engagées au sein de l'administration française peuvent utilement se nourrir des expériences étrangères et des enseignements qui en sont tirés. C’est pourquoi les 6es Rencontres internationales de la gestion publique, qui ont pour ambition, comme chaque année, la diffusion des expériences étrangères les plus significatives, ont pour thème « Mieux légiférer, améliorer la qualité réglementaire ».
Organisées en partenariat avec l’OCDE, et cette année avec la Direction Générale de la Modernisation de l’Etat, ces rencontres se dérouleront à Paris, les 5 & 6 juillet 2007.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Colloques
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 19:40
Pascal Crépin, élu de la CCI du Vaucluse et Responsable Coordination Mobilités France chez Air Liquide est le nouveau Président du Réseau des Ecoles de Gestion et de Commerce. Elu de la CCI depuis près de trois ans, Pascal Crépin vient d’être nommé à ce poste par Jean-François Bernardin, Président de l’ACFCI – Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie. Très impliqué dans le développement de la formation EGC, il est notamment à l’origine du projet de rapprochement des EGC d’Avignon, de Bastia et de Marseille pour la création de l’EGC Méditerranée fin 2006.
Il remplace ainsi le Président Pécou qui aura passé 12 années à la tête de l’Association. Sous son mandat, le Réseau n’a cessé de se développer afin de répondre au mieux aux attentes des bassins économiques, pour se positionner aujourd’hui comme un acteur incontournable de l’offre de formation Bac+3.
Au cours de son mandat, Pascal Crépin continuera à promouvoir la lisibilité de la formation EGC. Lisibilité qui s’est fortement améliorée notamment grâce à l’inscription RNCP à niveau II du titre délivré par le Réseau, l’obtention du visa par un certain nombre d’EGC, le regroupement des écoles autour d’une banque d’épreuves communes…
Parmi les projets annoncés au cours de l’Assemblée Générale du 7 juin : 3 nouvelles écoles intègrent le réseau pour une rentrée en septembre 2008 (Saint-Etienne, Sens et Tarbes), ce qui portera à 28 le nombre d’Ecoles membres du Réseau.
Les autres nominations intervenues au cours de l’Assemblée Générale :
Vice-Présidents : Jean-Louis Massoules, élu de la CCI d’Agen
Michel Stavridis, Vice-Président de la Commission Formation / CCI de Savoie
Trésorier :                     Claude Ghilain, élu de la CCI de Lille Métropole
Secrétaire :             Jean-François Paoli, Président de la Commission Formation de la CCI de Haute-Corse
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 19:36
Les 30 directeurs d’IAE adoptent une motion par rapport au projet de loi sur « l’organisation de la nouvelle université »
 
« Le réseau des IAE considère favorablement le projet de loi sur l’organisation des universités. Ce projet contient des propositions qui permettront aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche d’accomplir leurs missions dans un contexte international très compétitif. Mais la réforme de la gouvernance doit s’accompagner de dispositifs d’incitation favorisant les initiatives, les compétences et les responsabilités.
Parallèlement, il importe que les universités s’orientent vers une organisation interne à partir de « centres de résultats ». Leurs écoles ou instituts doivent pouvoir exprimer librement leur spécificité, au service de l’ensemble, en lien étroit avec les impulsions et la coordination stratégique des équipes dirigeantes. Les logiques internes de contrôle ou de bureaucratie doivent s'adapter à la nouvelle gouvernance, en laissant aux composantes qui ont fait leurs preuves le pilotage de leur relation avec les environnements qu’elles sont les seules à maîtriser. Partout dans le monde, les universités qui fonctionnent le mieux travaillent en réseau, jamais selon des modèles centralisateurs d’organisation. Leurs sous-ensembles se comportent comme des pôles stratégiques en relation ouverte avec la politique générale.
Pour répondre à leur spécificité, les IAE doivent avoir une forte autonomie, au même titre que les Instituts d’Etudes Politiques, auquel le pionnier en prospective qu’était Gaston Berger les avait comparés. Dans le cadre du projet de loi, cela implique de garantir et de clarifier leurs marges de manœuvre en matière d’effectifs, de choix pédagogiques et de recherche, d’administration et de gestion budgétaire.
Cette autonomie est nécessaire pour diverses raisons. Tout d’abord, les IAE sont confrontés à une concurrence internationale très forte. De plus en plus, ils doivent interagir avec des écoles de commerce ou des business schools universitaires aux marges de manoeuvre élevées. Pour se confronter à elles, pour coopérer avec elles sur un pied d’égalité, ils ont besoin d’être reconnus comme des personnalités morales ayant un pouvoir de convention ou de contractualisation. Leurs directeurs ont d’ailleurs l’habitude des responsabilités. Depuis l’origine, ils sont élus et évalués dans leurs actions par des CA similaires à ceux que propose le projet de loi pour les universités.
Historiquement, cette autonomie a permis aux IAE de prendre beaucoup d’initiatives heureuses et d’être des pionniers de la professionnalisation universitaire : à travers la double compétence, l’adaptation aux métiers, les formations continue ou l’apprentissage. Grâce à cette autonomie, ils ont pu construire des parcours élaborés de façon étroite avec les milieux professionnels. Aujourd’hui encore, cela leur vaut d’être considérés comme des modèles d’insertion pour les étudiants. En lien avec leurs universités, les IAE ont aussi déployé de nombreuses relations et formations à l’international. Ils ont contribué massivement à la création et au développement des sciences de gestion. Sources majeures de publications de recherche en management, ils y forment le plus grand nombre des jeunes chercheurs.
En matière de professionnalisation, les IAE peuvent aider et conseiller leurs universités. Porteurs de la recherche universitaire en sciences de gestion, ils doivent être les garants des labels « gestion » et « management », en rassemblant avec eux ceux qui s’intéressent aux liens entre le management et les autres sciences. Pour un développement coordonné de leur discipline, il convient qu’ils participent à la coordination des enseignements qui relèvent des sciences de gestion dans tous les masters des universités.
L’autonomie des IAE les a conduits à des rapports étroits et proactifs avec les milieux économiques les plus divers. Proches des entreprises de grande taille, les IAE ont aussi orienté leurs qualités de service public vers des besoins managériaux en émergence. Leur spécificité institutionnelle, leur notoriété, leur potentiel à contractualiser sont des atouts essentiels, par exemple, pour le développement des PME ou la création d’entreprise, l’intervention dans les pôles de compétitivité, le soutien des organisations publiques et territoriales, la gestion du social, de la culture, de la communication, de l’éducation, du sport ou de la santé.
Forts de leur expérience, formateurs chaque année de 40 000 étudiants, les IAE doivent apporter leur compétence, leur énergie et leurs initiatives au déploiement de l’université française. Ils le feront d’autant mieux qu’ils auront les ressources institutionnelles de leurs ambitions. » 
 
Les membres du réseau des IAE :
Alain GED (AIX), Bernard CHRISTOPHE (AMIENS), Serge EVRAERT (BORDEAUX), Christian CADIOU (BREST), Fabrice LE VIGOUREUX (CAEN), Jean-Pierre VEDRINE (CLERMONT FERRAND), Jean-Marie PERETTI (CORTE), Arnaud THAUVRON (CRETEIL), Samuel MERCIER (DIJON), Edwige LAFORET (GRENOBLE), Michel BOYER (LA REUNION), Gilles GUYOT (LYON), Etienne BAUMGARTNER (METZ), Eric STEPHANY (MONTPELLIER), Mohamed BAYAD (NANCY), Fabrice CLERFEUILLE (NANTES), Jacques SPINDLER (NICE), Sandra RIMBERT (ORLEANS), Jérôme CABY (PARIS), Jean-Jacques RIGAL (PAU), Cyrille MANDOU (PERPIGNAN), Evelyne LANDE (POITIERS), David ALIS (RENNES), Gérald ORANGE (ROUEN), Alain SCHATT (STRASBOURG), Robert PATUREL (TOULON), Hervé PENAN (TOULOUSE), Franck BRILLET (TOURS), Anne Fabienne DUBROEUQ (VALENCIENNES).
Pierre LOUART (LILLE), Président du réseau.
 
A propos du Réseau IAE : www.reseau-iae.org
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 17:32

Nous avons présenté la Conférence « Motivation des salariés !!! L’alternative coopérative » prévue initialement pour le lundi 25 juin à 18h 30 à la Maison des ESSEC.
La conférence a été reportée à une date non déterminée à ce jour.
Message initial disponible sur 
http://larsg.over-blog.com/article-11032512.html

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 10:55
Les 2es Journées Georges Doriot, organisées par HEC Paris et Ecole de management de Normandie en partenariat avec JP Morgan Private Bank et Babson College auront lieu les 15 et 16 mai 2008 en région parisienne (lieu à déterminer) sur le thème « L’Entrepreneuriat Familial : Etat des Lieux et Perspectives de Recherche ».
Un appel à communications est lancé à cette occasion, dont les principaux éléments seront repris dans LaRSG, en version papier.
Dans cette perspective, les organisateurs invitent à développer des perspectives nouvelles et originales sur les thèmes suivants :
-                      Comment caractériser l’entrepreneuriat familial ?
-                      Transmission, reprise et entrepreneuriat familial
-                      L’entrepreneuriat familial : un accompagnement particulier ?
-                      Approches économiques de l’entrepreneuriat familial
-                      L’entrepreneuriat familial au-delà de la petite taille.
-                      Convergences et divergences internationales autour de l’entrepreneuriat familial
-                      L’entrepreneuriat : les défis d’une famille en recomposition(s)
-                      Entrepreneuriat collectif / entrepreneuriat familial
-                      Le « paradigme familial » : moteur ou frein de la croissance ?
-                      Entrepreneuriat familial et entrepreneuriat au féminin
-                      Intraprendre en contexte familial
-                      Innovation et entrepreneuriat familial
-                      L’entrepreneuriat familial au cœur des sciences sociales
-                      Les dimensions psychologiques de l’entrepreneuriat familial
-                      Entrepreneuriat familial : un oxymore ?
-                      Entrepreneuriat familial et milieu entrepreneurial (capital et réseaux sociaux)
-                      Temps de l’entreprise et temps familial
-                      L’actionnariat familial
-                      Entrepreneuriat ethnique et familial.
-                      etc.
 
Date limite d’envoi des intentions de communication (2 pages) : 15 octobre 2007
Les projets de communication doivent parvenir par courriel à l’adresse suivante : doriot2008@ecole-management-normandie.fr
 
Par ailleurs, dans le cadre des journées, outre les tables rondes et ateliers traditionnels, aura lieu la cérémonie de remise aux entreprises lauréates des « Trophées de l’Entrepreneuriat familial », décernés par JP Morgan et HEC Paris avec les soutiens de l’Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Association Internationale de Management Stratégique.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Appels à comm.

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif