Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 22:30

Prix d’Histoire Sociale
Fondation Mattei Dogan
Fondation Maison des Sciences de l’Homme

Prix attribué à une thèse de doctorat de haut niveau traitant d’un sujet d’histoire sociale, dans le sens le plus large du terme, du XIXe au XXIe siècle, et portant sur la France ou l’étranger.

Modalités d’attribution

Le prix récompense une thèse de doctorat soutenue dans un établissement d’enseignement supérieur français (seul ou en cotutelle) durant les deux années précédant l’année d’attribution. Pour l'édition 2013, la thèse devra avoir été soutenue entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2012.

Montant

Le montant du prix est de 2000 euros.

Constitution du dossier (Les dossiers doivent être impérativement soumis par voie électronique et postale)

Voie postale et électronique:

un résumé de la thèse

le rapport du jury de thèse

le curriculum vitae du candidat

Voie postale :

un exemplaire de la thèse papier et cd (pdf)

Envoi du dossier

Les dossiers doivent être arrivés le 18 mars 2013 à midi dernier délai, à l’adresse suivante :

            Fondation Maison des Sciences de l’Homme

            Prix d’Histoire Sociale

Cécile d’Albis, bureau 328

190, avenue de France

75013  Paris, France

Et par email à : cdalbis@msh-paris.fr

Renseignements complémentaires

Secrétariat du Prix d’Histoire Sociale Mattei Dogan & FMSH 

Cécile d’Albis

email : cdalbis@msh-paris.fr  tél. : +33 1 49 54 21 87

https://www.msh-paris.fr/index.php?id=1466

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 09:56

25, 26 et 27 mars 2013 dans les locaux de l’Istec, 128 Quai de Jemmapes, Paris.

Séminaire doctoral organisé par Télécom Ecole de Management et France Business School

Toute recherche devrait comporter une part critique : critique des sources, artisanat méthodologique, défi des cadres théoriques, déconstruction des idées reçues, introduction de nouvelles idées, perspectives ou penseurs, métissage des savoirs, établissement ou brouillage des frontières… Et pourtant le mot d’ordre généralement reçu par les doctorants est qu’il est plus sage de ne pas innover, de se situer dans le courant dominant et de différer toute critique. L’injonction est paradoxale, il faudrait à la fois imiter et explorer, reproduire et déconstruire ; mais dans le doute préférer le premier mouvement au deuxième, la prudence plutôt que l’audace, le premier terme plutôt que l’équilibre ou la tension entre les deux mouvements.

Le but de ce séminaire est d’explorer et réfléchir la part critique d’une recherche doctorale, que celle-ci s’inscrive dans l’approche dite ‘mainstream’ ou ‘critique’. Les intervenants, de courants de recherche divers, présenteront et discuteront avec les participants une de leur exploration ‘critique’, que celle-ci soit théorique, méthodologique ou de style. Des moments seront également réservés à des doctorants le souhaitant de présenter leurs travaux ou leurs interrogations vis-à-vis du thème du séminaire. Le séminaire espère ainsi aider chaque doctorant à réfléchir sur quels aspects il décide de se placer en conformité et en rupture, comment articuler sa pensée au milieu des écrits orthodoxes et hétérodoxes, et comment trouver sa ‘propre voix’ dans le concert de voix déjà avec lesquelles il décide de débattre.

Le séminaire est ouvert à tout doctorant ou jeune docteur. Il se déroulera dans les locaux de l’ISTEC au 128 Quai de Jemmapes, salle JE3. La participation est sans frais mais les déjeuners ne sont pas pris en charge.

L’inscription gratuite est obligatoire auprès conjointement de Patricia Lorgeoux (plorgeoux@escem.fr) et Carole Troussier (carole.troussier@univ-evry.fr).

Détail du séminaire

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Innovation et recherche
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 08:46

Pierre-Louis DUBOIS, Délégué général de la FNEGE

présidera un petit déjeuner de presse, le mardi 19 mars à 9h dans les locaux de la FNEGE, lors de la présentation des résultats de l’étude : "Les institutions d'enseignement supérieur de gestion et leur corps professoral".

La bonne gestion de la relation entre les institutions d’enseignement supérieur et le corps enseignant s’avère un facteur clé pour le bon fonctionnement des établissements et un climat social favorable. Face aux enjeux actuels (tensions institutionnelles liées à la recherche de la taille critique, la course à l’excellence et à l’internationalisation, le contexte très concurrentiel), cette relation doit évoluer différemment. Mais dans quel sens ?

Définir, analyser et caractériser la relation entre les institutions d’enseignement supérieur de gestion et leur corps professoral pour avancer des pistes de réflexion utiles à l’action pour l’ensemble des acteurs du secteur – c’est l’ambition de cette nouvelle étude engagée par la FNEGE.

Intervenants :
Pierre-Louis DUBOIS - Délégué général de la FNEGE
Jacques THEVENOT - Professeur à l'ICN Business School Nancy–Metz et coordinateur de l’étude
 

http://www.fnege.net/Enseignement_Recherche/LANCEMENT_DE_PRIX/ddoc-960-LOGO%20nouveau.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Enseignement
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 07:53

Deuxième journée d’étude du groupe fmr (flux, matrices, réseaux)

Journée organisée avec le soutien de l’École d’ingénieurs de la ville de Paris, 75018 Paris

Présentation de la journée

Les dimensions spatiale et temporelle des réseaux font l’objet d’un intérêt croissant de la part de multiples chercheurs et ce depuis une période assez récente. Synthétiser les travaux nombreux et très divers sur ces questions se heurte toutefois au cloisonnement disciplinaire et thématique caractérisant l’analyse de réseau en général. L’objectif de cette journée est donc de rassembler des points de vue divers sur la question du temps et de l’espace dans les réseaux, aussi bien du point de vue des sciences humaines que des sciences de la nature. Quels sont les concepts, méthodes, et outils utilisés pour rendre compte de l’évolution d’un réseau dans le temps et de son intégration à l’espace, et comment ceux-ci peuvent-ils ou doivent-ils être transposés d’une discipline et/ou d’une thématique à une autre ? Un meilleur dialogue entre chercheurs aux spécialités différentes peut-il faire progresser les travaux respectifs, susciter de nouvelles collaborations ?

Du point de vue spatial, l’émergence récente du concept de spatial network est à juste titre emblématique d’un intérêt croissant pour la spatialité des réseaux tant en sociologie qu’en sciences physiques. Le rôle et l’influence de l’espace sur l’organisation du réseau restent pourtant peu explicites dans de nombreuses études. Souvent défini comme contrainte en termes de friction ou de coût, l’espace se trouve intégré la plupart du temps via des mesures simples telles que les coordonnées géographiques des sommets et la distance euclidienne. Il serait utile d’intégrer d’autres types de distances (distance perçue par exemple) et de paramètres (frontières, caractéristiques des territoires) dans les modèles et mesures existants.

Du point de vue temporel, les recherches sont très diverses et comprennent notamment l’analyse de réseaux à des époques anciennes, la description des propriétés d’un réseau à différents moments de son évolution, la propagation d’un flux sur le réseau, l’étude des graphes dynamiques, la modélisation et la simulation, etc. On peut notamment se poser la question du rôle de l’espace dans l’évolution d’un réseau ainsi que de l’influence de cette évolution sur l’espace. Y a-t-il des trajectoires d’évolution récurrentes d’un réseau à un autre, comment s’expliquent-elles ? Un certain nombre de questions se posent, en effet, quant à la mesure, la description, l’explication, l’exploration et la visualisation des évolutions.

Il s’agira moins pour cette journée de proposer des réponses définitives que d’ouvrir des pistes de réflexion afin d’enrichir la compréhension des faits étudiés et d’autoriser les transferts de méthode. La journée n’impose aucune limite disciplinaire ou thématique aux contributions. Quelques pistes sont à envisager même si la liste ci-dessous est loin d’être exhaustive :

distance physique, distance sociale

frontières et territorialités des réseaux

complexité et émergence dans les réseaux

proximité et communautés / clusters

graphes dynamiques, modélisation, simulation, modèles agents

Les propositions de communication seront évaluées par le comité scientifique. En cas d’acceptation, un texte long (10 à 12 pages) est impérativement attendu pour le 15 août 2013. L’ensemble des textes sera édité dans la collection Hal-Shs du groupe fmr. Des consignes précises de mise en forme seront envoyées aux auteur-e-s retenu-e-s. Nous encourageons vivement les doctorant-e-s et jeunes docteur-e-s à participer à cette journée.

Comité scientifique et d’organisation : Françoise Bahoken, Laurent Beauguitte, Matthieu Drevelle, César Ducruet, Serge Lhomme et Marion Maisonobe.


Dates importantes

15 avril : envoi des propositions (1 page maximum) à groupe_fmr@yahoo.fr

Début mai : notification aux auteur-e-s

15 août : envoi des textes complets (10 à 12 pages)

15 Septembre: date limite d’inscription

Courant octobre 2013: édition des actes de la journée d’étude


Consignes pour le résumé

Merci d’indiquer précisément titre, mots-clés (3 à 5), nom, prénom, affiliation et mails du ou des auteur-e-s. Étant donné le format demandé, trois à quatre références bibliographiques nous semblent un nombre suffisant.


–> Consulter le programme de la première journée d’études : Réseaux sociaux, réseaux spatiaux, réseaux complexes. Eléments pour un dialogue.

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 23:43

C'est confirmé, les deux écoles s’associent autour d’un nouveau diplôme : le parcours de Master 2 Management de l’action collective en santé publique vétérinaire, organisé dans le cadre du Master MAE (Management et Administration des Entreprises)

Olivier FAUGERE, Directeur de l’ENSV et Jérôme RIVE, Directeur de l’IAE Lyon viennent en effet de signer une convention de partenariat dans le cadre d’un nouveau parcours de Master 2 double compétence. Ce Master 2 MAE, parcours Management de l’action collective en santé publique vétérinaire est une nouvelle formation professionnalisante par l’acquisition d’une double compétence technique et managériale spécifiquement adaptée aux problématiques de l’action collective en santé publique vétérinaire.
Elle permet aux candidats de compléter l’expertise scientifique et la technicité acquises lors de leur formation préalable par une approche pluridisciplinaire des domaines de la santé publique vétérinaire et de la gestion des entreprises et des organisations.
Pour Olivier Faugère, Directeur de l’ENSV (membre du RESP, Réseau des Ecoles de Service Public), « ce mouvement de rapprochement entre les écoles d’application et les universités est très net et très bénéfique. Le partenariat avec l’IAE Lyon est également porteur d’avenir, puisqu’il nous permet d’ouvrir nos cursus au-delà de nos publics "captifs" et d’attirer davantage de cadres du secteur privé ».
De son côté, Jérôme Rive, Directeur de l’IAE Lyon, souligne « l’appétence des étudiants issus de cursus scientifiques ou techniques pour les disciplines managériales ». Au-delà, ajoute-t-il, « cette nouvelle coopération confirme notre capacité à adapter nos enseignements pour répondre à des demandes spécifiques …et à les repenser à travers des primes différents ».

Le Master 2 MAE, parcours Management de l’action collective en santé publique vétérinaire
La formation s’adresse aux élèves des écoles vétérinaires françaises au titre de leur dernière année de formation. Cette possibilité est également offerte aux élèves des écoles d’agronomie, sous réserve d’accord de l’établissement concerné. Cette formation est également ouverte aux candidats disposant d'une autre formation en sciences du vivant : médecins, pharmaciens, biologistes.
Le Master, d’une durée globale de 500 heures répartie en 15 modules, est organisé à l’ENSV (Marcy l’Etoile, 69) et partiellement à l’IAE Lyon. Il apporte aux étudiants les connaissances et les méthodes nécessaires au aux activités et métiers du secteur privé et du secteur public centrés sur la maîtrise collective des risques sanitaires dans les interactions entre l’homme, l’animal, la denrée et l’environnement.

La formation couvre également l’essentiel des domaines de la gestion d’entreprise : stratégie, marketing, droit des affaires et du travail, gestion des ressources humaines, économie d’entreprise, informatique de gestion, etc.

 

Débouchés :

Cadres techniques d’organismes publics, parapublics ou privés intervenant dans les domaines de la santé publique vétérinaire, de l’environnement, de la faunbe sauvage, de l’économie agricole.

Consultants et experts pour les collectivités territoriales, pour l’industrie agroalimentaire, pour les bureaux d’études et entreprises du secteur assurantiel dans les domaines sanitaire et environnemental.

Cadres d’entreprises agroalimentaires.

http://iae.univ-lyon3.fr/medias/photo/partenariat-iae-lyon-ensv-mars-2013-web_1363085323482.jpg

Olivier Faugère, Directeur de l’ENSV ; Jérôme Rive, Directeur de l’IAE Lyon,
François Dumas, Responsable des formations statutaire et diplômante de l’ENSV ;
Catherine Mercier-Suissa, Chargée de la professionnalisation et des relations externes IAE Lyon

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Enseignement
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 09:29

Enquête sur une disparition

 

Voilà trente ans que l'on nous fait la promesse d'une société où l'on ne travaillerait plus. Une société ludique, des loisirs sans fins, des subventions faciles. L'esprit de rente est l'opium du peuple. Un puissant narcotique pour gouverner une société indolente où des magiciens divertissent les travailleurs et les font disparaître. Le travail est devenu invisible. Pendant ce temps, les nouveaux capitaines du monde ont imposé leur pouvoir grâce à un savoir mystérieux et terriblement efficace, « la finance ».

 

Ils ont fait croire que l'on pouvait créer de la valeur à partir de rien. Et le piège spéculatif s'est refermé sur nous. Mais la solution se profile déjà . La crise du travail montre que les travailleurs aspirent à être reconnus, à trouver du sens à ce qu'ils font au quotidien, à en voir le résultat concret. Dans la vraie vie, le travail peut être pénible et fatiguant, mais il est aussi stimulant et enrichissant. Dans la vraie vie, le travail est vivant.

Véritable thriller économique, « Le travail invisible » déroule la logique fascinante qui nous a conduits à cette situation absurde. Il plaide pour une économie du travail vivant, seul vrai projet politique pour notre avenir. Un livre indispensable pour comprendre ce qui ronge nos sociétés mais aussi ce qui, déjà, les renouvelle.

Le blog de l'auteur : http://pierre-yves-gomez.blog.em-lyon.com 

http://pierre-yves-gomez.blog.em-lyon.com/wp-content/uploads/2013/02/livre.png

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 10:15

Le 19 mars 2013, dans le cadre de sa Chaire de Recherche Mutations-Anticipations-Innovations, l’IAE de Paris organisera une journée d’études sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC).

La GPEC vise à adapter les compétences des salariés aux besoins prévisibles de l’entreprise, à gérer les ressources humaines et anticiper leurs évolutions afin d’éviter des restructurations brutales. La loi de programmation pour la Cohésion sociale du 18 janvier 2005 a institué - pour les entreprises et groupes de plus de 300 salariés - une obligation de négociation triennale entre la direction et les organisations syndicales concernant la GEPC.

Comment la loi a-t-elle été appliquée ? Comment a-t-elle transformé les modes de gestion des RH dans les entreprises ? Dans le contexte actuel de mondialisation et de crise économique, la GPEC a-t-elle encore un avenir ? Une Direction des RH peu-elle vraiment prévoir, et anticiper sur sa stratégie et les emplois ?

Les chercheurs de l'IAE de Paris répondront à ces questions lors de la journée du 19 mars, en se basant sur les résultats de leurs recherches.

En effet, suite à un appel à projet de la DARES (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques - Ministère du Travail), qui souhaitait savoir quelles réalités recouvrait la GPEC ; les chercheurs ont audité 12 entreprises et ont mené 196 entretiens individuels ou collectifs, à tous les échelons hiérarchiques pour éclairer ces problématiques. Plus d'infos sur les conclusions des recherches et sur la journée d'étude dans le Communiqué afférent (lien ci-dessous).

L'IAE de Paris serait ravi de vous accueillir lors de la journée d'étude du 19 mars. Merci de prendre contact avec moi pour toute demande d'inscription.

Je reste également à votre disposition pour toute demande d'interview de Patrick Gilbert, responsable de la journée d'étude, expert des RH (Docteur en sciences de gestion, habilité à diriger des recherches en gestion et psychologie), auteur de nombreux ouvrage (notamment Cas Hadès, gérer la souffrance au travail et Les outils de gestion, producteurs ou régulateurs de la violence au travail ?).

Inscription préalable impérative auprès de Paula Berdugo,
berdugo.iae@univ‐paris1.fr ‐ Tél. 01 53 55 27 04
IAE de Paris, 21, Rue Broca, 75005 Paris

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/f/fe/Logo_IAE_Paris.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 14:45

Séminaire EHESS, 2012-2013
96 boulevard Raspail, 75006, attention changement ponctuel : salle Lombard, RDC

Les séances ont lieu de 9 h 00 à 11 h 00, suivies par la réunion du groupe de recherche jusqu'à 13 h.

Programme annuel :
Vendredi 8 mars : Robin Pearson (University of Hull), “Industrial fires and insurance, Britain, 1750-1850″
Vendredi 12 avril : Mike Esbester (University of Portsmouth), ” ‘I cannot say that the pay they receive is adequate to the risk and danger they encounter’: British railway workers and safety after c.1850″ 

Le programme de recherche « Histoire des risques et des accidents industriels, France, Angleterre, fin XVIIe – fin XIXe siècle », réunit une équipe d’historiens afin de caractériser la généalogie des risques et accidents industriels durant ce moment d’acclimatation industrielle qui s’écoule de la fin du XVIIe à la fin du XIXe siècle, et pour rassembler des problématiques souvent disjointes (techniques, économiques, juridiques, médicales, urbaines, etc.) dans une compréhension globale de leur émergence et de leur incidence sur nos sociétés.

Site Internet : http://risks.hypotheses.org

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 14:01

La Revue Internationale d’Intelligence Economique (R2IE), éditée par Lavoisier, présente son dernier appel à communication sur le thème « Systèmes d'aide à la décision et Big Data ». L'appel vise à recenser les derniers développements en sciences humaines (droit, économie, gestion, etc.) relatifs à l'impact du Big Data sur le management stratégique des organisations mais également la protection des données personnelles. Il s'inscrit dans le cadre d'un programme de recherche transversal et indépendant visant à établir un dialogue fertile entre le monde de la recherche et celui des décideurs ou experts confrontés à cette problématique sur le terrain.

Sur www.revue-r2ie.com la version complète de l’appel à communication. La date limite de dépôt des intentions de contribution sous forme d'abstract détaillé est fixée au 15 mars 2013.

Romain Zerbib
Secrétaire Général Adjoint de la R2IE
redaction.r2ie@gmail.com

http://www.veillemag.com/photo/art/default/4900153-7311292.jpg?v=1352383393

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 09:46

L’UNESCO annonce les principaux orateurs de la réunion d’examen du SMSI +10 à venir (du 25 au 27 février 2013, au siège de l’UNESCO à Paris). En tant qu’organisateur, l’UNESCO et ses partenaires adresseront les questions majeures de l’édification de sociétés du savoir pour le développement durable : l’accès à l’information et au savoir, l’apprentissage électronique, l’e-science, l’identité culturelle, la diversité linguistique et culturelle, les contenus locaux, les médias et la liberté d’expression ainsi que la dimension éthique de la société de l’information.

La réunion d’examen du SMSI +10 débutera le 25 février avec la cérémonie d’ouverture de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, M. Hamadoun Touré, Secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications, M. Supachai Panitchpakdi, Secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, M. Jean-Guy Carrier, Secrétaire général de la Chambre de commerce internationale, Mme Katalin Bogyay, Présidente de la conférence générale de l’UNESCO et ambassadrice de la Hongrie et Mme Grace Githaiga, de KICTANET (Kenya).

Puis le professeur Jeffrey D. Sachs, spécialiste du développement économique et conseiller principal aux Nations Unies pour les objectifs du millénaire pour le développement depuis 2002, adressera l’importance de combler le fossé numérique et de connaissance afin d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement, mais aussi pour faire face aux défis les plus importants du développement durable.

Cette matinée sera conclue par un débat : “ Broadband, technology and education – lessons of past ten years” [« Haut débit, technologie et éducation : les leçons des dix dernières années »]. Les conclusions du rapport “Technology Broadband and Education” [« Le haut débit et l’éducation »] seront présentées au cours de ce débat, animé par des membres de la Commission ainsi que par des spécialistes des TIC et de l’éducation, des représentants des multinationales, de l’éducation et des pouvoirs publics.

Les forums thématiques du SMSI +10

Forum thématique I : From Digital to Knowledge Divide [« De la fracture numérique à la fracture du savoir »]
· Où : Siège de l’UNESCO, Bâtiment Fontenoy, Salle de conférence 1
· Quand : lundi 25 février 2013, de 16h15 à 17h30
· Organisation : Secteur de la communication et information, UNESCO, organisé par M. Indrajit Banerjee, Directeur de la division pour les sociétés du savoir
· Thème : ce débat s’attachera aux questions qui ont lien à la fracture numérique et du savoir et examinera les effets de la fracture numérique sur la fracture du savoir ainsi que leurs impacts sur le développement durable et équitable. La fracture numérique n’est-elle pas la base de l’inégalité et de l’exclusion socio-économiques ?

Forum thématique II : Freedom, Rights and Ethics [« Liberté, droits et éthique »]
· Où : Siège de l’UNESCO, Bâtiment Fontenoy, Salle de conférence 2
· Quand : lundi 25 février 2013, de 16h15 à 17h30
· Organisation : Secteur communication et information, UNESCO, présidé par Mme Sylvie Coudray, Chef de la section pour la liberté d’expression, Division pour la liberté d’expression et le développement des médias.
· Thème : La déclaration de principes du sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), adoptée lors du premier SMSI à Genève en 2003 réaffirme l’engagement aux valeurs universelles des droits et des libertés de l’homme. Au cours des dix dernières années, Internet a fait apparaître de nouvelles opportunités et de nouveaux défis pour la protection de ces droits. Des questions éthiques en ce qui concerne le contrôle des contenus tombent de plus en plus souvent dans les mains de multinationales des médias ou d’intermédiaires d’Internet, comme les moteurs de recherche et les réseaux sociaux, dont la portée dépasse les frontières et les juridictions nationales. Ce débat très interactif tentera de répondre à cette question : “Quels changements ont découlé de l’engagement multipartite du SMSI de faire respecter les droits, la liberté et l’éthique sur Internet ?” Les intervenants donneront un court discours et répondront ensuite aux questions du public, de la salle et à distance. Ce débat sera conclu par la présentation de recommandations clés sur les legs du SMSI pour la liberté, les droits et l’éthique, même après 2015.

http://wa2.www.unesco.org/new/typo3temp/pics/681aae9341.jpg;pv4699b2be1099b4d8
Mme Irina Bokova © UNESCO

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Innovation et recherche

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif