Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 07:23

« Top Cas en Marketing », « Top Cas en Stratégie » et « Top Auteur » : trois distinctions de la Centrale de Cas et de Médias Pédagogiques (CCMP) récompensent pour la seconde année consécutive Ulrike Mayrhofer, Professeur des Universités à l'IAE Lyon et Directrice du Centre de recherche Magellan. Christopher Melin, doctorant en sciences de gestion à l’IAE Lyon, est également à l’honneur pour le « Top Cas en Marketing » 

La Centrale de Cas et de Médias Pédagogiques (CCMP) de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris a organisé sa cérémonie de remise des prix à la CCI de Paris.

Le prix « Top Cas en Marketing », attribué pour le cas de marketing qui a connu la plus large diffusion auprès des établissements d'enseignement supérieur en 2011, a été décerné à Sylvie Hertrich (EM Strasbourg), Ulrike Mayrhofer et Christopher Melin (IAE Lyon) pour le cas« Lustucru : Le marché de la Lunch Box ». Ce cas a été réalisé avec la direction générale et l’équipe marketing de l’entreprise Lustucru du groupe Panzani dont le directeur général, Xavier Riescher, préside le Conseil d’Administration de l’IAE Lyon.

Le prix « Top Cas en Stratégie », attribué pour le cas de stratégie qui a connu la plus large diffusion auprès desétablissements d'enseignement supérieur en 2011, a été décerné à Sylvie Hertrich et Ulrike Mayrhofer pour le cas « Audi : la conquête des marchés internationaux » que les deux auteurs ont réalisé avec la direction générale de l’entreprise Audi (groupe Volkswagen). Ce cas avait déjà remporté le prix 2011.

http://www.fnege.net/Actualits_des_tablissements/ddoc-1411-Ulrike%20MayrhoferLe prix « Top Auteur » récompense l'auteur dont les nouveaux cas publiés ont connu la plus large diffusion en 2011. Il a été décerné à Ulrike Mayrhofer pour les cas :
- « Audi : la conquête des marchés internationaux » (cas coécrit avec Sylvie Hertrich),
- « Danone : Un leader mondial de l’industrie agro-alimentaire » (cas coécrit avec Sylvie Hertrich et Michel Kalika),
- « Lustucru : Le marché de la Lunch Box » (cas coécrit avec Sylvie Hertrich et Christopher Melin),
- « Esprit : une marque internationale de vêtements » et « Zara : Le succès de la fast-moving fashion » (cas coécrits avec Claire Roederer). 

LES AUTEURS
Ulrike Mayrhofer et Sylvie Hertrich ont développé une riche expertise dans le domaine de la création et l'animation d'études de cas. Elles ont réalisé une vingtaine de cas en collaboration avec des grands groupes : plus de 50.000 étudiants ont déjà travaillé sur leurs études de cas.
Les deux auteurs à succès ont également publié un ouvrage collectif portant sur des études de cas en marketing (Editions Management & Société, 2008).

Ulrike MAYRHOFER est Professeur des Universités à l'IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3, Directrice du Centre de Recherche Magellan (IAE Lyon) et Vice-présidente du réseau Atlas/AFMI - Association Francophone de Management International. Ses activités d’enseignement et de recherche concernent le marketing, le management international et le management stratégique. Elle a écrit une trentaine d'études de cas CCMP, plusieurs ouvrages et de nombreux articles publiés dans des revues scientifiques et professionnelles.

Christopher MELIN est doctorant en sciences de gestion, titulaire d'un contrat doctoral à l'IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Il prépare une thèse sur la gestion des relations inter-organisationnelles des entreprises multinationales et mène actuellement une étude de terrain chez Renault Trucks (groupe Volvo). Il est chargé de travaux dirigés en Master 1 en entrepreneuriat et en marketing à l'IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.

Sylvie HERTRICH, Docteur en Sciences de Gestion de l’Université Panthéon-Assas Paris 2, est enseignante associée à l’Ecole de Management Strasbourg, Université de Strasbourg. Elle est responsable du Master 2 Marketing et Gestion d'Evénements. Après avoir été gérante d'une agence de communication à Francfort, elle enseigne le marketing et effectue des recherches dans le domaine de la communication. 

Contacts :
Ulrike MAYRHOFER - Sylvie HERTRICH
IAE Lyon, Université Lyon 3 EM Strasbourg, Université de Strasbourg
ulrike.mayrhofer@univ-lyon3.fr - sylvie.hertrich@em-strasbourg.eu

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 09:17

Risques et formes de travail à travers les nouvelles technologies

Appel :

  • IUT GACO
  • Licence professionnelle assistants gestionnaires de ressources humaines
  • Licence professionnelle gestion touristique et hôtelière
  • DUT GACO
  • licence génie industriel et maintenance

Colloque du jeudi 29 novembre et vendredi 30 novembre 2012

Lieu Saint Omer France

LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ET LE MARCHÉ DU TRAVAIL

Appel à communications

La crise actuelle, est-elle si récente bouscule le marché du travail et l’appréhension de ses données et invite à une réflexion pour les renouveler tant au niveau interne qu’au niveau européen et international. Les réformes juridiques visant à favoriser la sécurisation et la dynamisation des parcours professionnels les changements dus au progrès technique et à la mondialisation ont sensiblement affecté les différentes transitions sur l’activité professionnelle et le marché du travail lui-même, d’ailleurs sachant que le travail n’est pas une marchandise (Art 1 convention fondatrice de l’OIT) est-il véritablement pertinent de parler de marché du travail (de la formation à l'emploi, du chômage à l'emploi, d'emploi à emploi, de l'emploi à la retraite, ...) au cours des dernières années. Afin de favoriser, de structurer ou d'orienter ces transitions, un grand nombre de politiques publiques ont été mises en œuvre au niveau européen, national ou local. Il existe aussi des initiatives privées.

D'un point de vue théorique, il est possible de renouveler largement les réflexions sur les trajectoires et les activités professionnelles. Il s'agit par exemple de la prise en compte des interactions sociales, du comportement d'embauche des entreprises et de la recherche d'emploi des salariés de l'intégration de la dimension spatiale ou encore des projections de population active basées sur la micro-simulation, certains sont mêmes tentés de renouveler la définition du contrat de travail pourtant ancrée dans le droit social depuis le 19e siècle..

Des informations statistiques ont parfois enrichies une double dimension entreprise/salarié qui permet alors de contrôler les effets spécifiques de l'offre et de la demande de travail.

Afin de faire une synthèse des derniers développements, l'ULCO spécialement la licence gestion des ressources humaines de l’iut saint omer/dunkerque avec le concours des autres formations (licence gestion touristique et hôtelière, G.I.M.) organisent les 29 et 30 novembre 2012 un colloque sur le thème " les activités professionnelles et le marché du travail".

L'objectif de ce colloque est de croiser les apports théoriques et empiriques des chercheurs relevant des Sciences Humaines et Sociales, mais aussi des autres disciplines scientifiques.

Au cours de ces deux journées, des moments seront réservés aux échanges entre les chercheurs et les experts d'institutions nationales, internationales ou locales. Des tables rondes seront organisées afin que les expériences, les dispositifs de politiques publiques, les expériences privées et les outils puissent être partagé, faisant ainsi émerger les nouveaux enjeux auxquels les activités professionnelles et le marché du travail sont confrontés.

Propositions de communications

Le colloque rassemblera des chercheurs de différentes disciplines sur le thème des activités professionnelles et du marché de l’emploi ainsi que ces différentes déclinaisons possibles et souhaitables.

Des communications, empiriques et théoriques, portant sur les différents aspects des activités professionnelles et du marché du travail (de la formation à l'emploi, du chômage à l'emploi, de l'emploi à l'emploi, de l'emploi à la retraite) aussi bien que sur les carrières en général et leurs déterminants (genre, santé, éducation, situation géographique, origines sociales,...) sont attendues. Une attention particulière sera portée à l'évaluation des politiques publiques menées ces dernières années. Des communications sur les retours d’expériences privées et sur les aspects internationaux seront aussi les bienvenues

Les propositions de communication pourront s'inscrire dans le thème général du marché du travail appréhendé à travers les thèmes suivants: liste non exhaustive

 

1. Activités professionnelles, conditions de travail et santé

2. Mobilités territoriales et migration

3. Réseaux, interactions sociales

4. Méthodologie de l'évaluation des politiques publiques et privées

5. Crises et trajectoires

6. Réformes de la législation du travail et efficacité du marché du travail

7. Inégalités et marché du travail (genre, spatiale, ethnique, ...)

8. Carrières internes et organisation du travail

9. Disparités territoriales et marché du travail et de l'emploi

10. marché du travail et chômage, emploi, inactivité

11. Capital humain, employabilité, formation, éducation

12. Trajectoires alternatives (salariés / non-salariés ; privé / public ;
 marchand / non-marchand)

13. activités professionnelles et compétitivité des entreprises ou des salariés

14. aspects juridiques

Les propositions de communication qui feront l’objet d’une publication pour laquelle les auteurs recevront ultérieurement les indications nécessaires consisteront en un article achevé, en français ou en anglais, avec un résumé dans l’autre langue ou un projet d'article d'une page minimum indiquant le titre de la proposition, le thème de rattachement, la problématique abordée la(les) méthode(s) appliquée(s), le terrain d'études le cas échéant, les résultats, cinq à sept mots clés ainsi que le nom, l'affiliation des auteurs et leur adresse e-mail.

Les propositions devront être envoyées avant le 15 octobre 2012

aux adresses suivantes : iutgaco@univ-littoral.fr  marc_richevaux@yahoo.fr


COMITE SCIENTIFIQUE                                                                                            

  • Natalia AVILOVA, Professeur, Professeur Université technique d’État de Koursk (Russie)
  • Irina Baïkova Professeur université de saint Petersburg (Russie)
  • Mohamed BELKADIR Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Hédi BENRABAH, Maître de conférences associé en Ressources Humaines. Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Jean-Bernard BOYABE, maître de conférences en économie, Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Valerius CIUCA, professeur de droit, Université « Alexandru Ioan Cuza » de Lasi (Roumanie), ancien juge au TPI-CJCE
  • Philippe ENCLOS, Maître de conférences en droit, Université Lille 2 Droit et Santé (France)
  • Joël GEEST professeur université du littoral côte d’opale chef du département génie industriel et maintenance
  • Andreî GOLOBODORENKO, Vice-Recteur, Université de Rostov sur le Don (Russie)
  • Eric HAEUW responsable de la licence gestion hôtelière et touristique Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Alexandru JIVAN, professeur d’économie, Université de l'Ouest de Timisoara (Roumanie)
  • Patrick LEROY Maître de conférences HDR Université de Bretagne occidentale Brest (France)
  • Brigitte LESTRADE professeur de civilisation allemande contemporaine, spécialiste des mutations du travail en Allemagne Université Cergy-Pontoise (France)
  • Evguenia MADELEINE maître de conférences Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Brice-Arsène MANKOU, docteur en sociologie Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Clotaire MOULOUNGHI Docteur en Droit Maître de conférences Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Cyril NYIECK Doctorant en Administration Publique à l'Université Pierre Mendes France de Grenoble Directeur Exécutif de l'Institut pour la Gouvernance en Afrique Centrale (IGAC (Cameroun)
  • Maria ORLOV présidente de l’institut des sciences administratives de la république de Moldavie
  • Mireille POIRIER, Maître de conférences HDR en droit, Vice-présidente Université Montesquieu Bordeaux IV (France)
  • Anca Alexandra PURCAREA, PhD. Professeur, Université Polytechnique de Bucarest, (Roumanie)
  • Marc RICHEVAUX, Maître de conférences en droit, responsable de la licence professionnelle gestion des ressources humaines Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Bruno ROUSSEL Chargé de Mission aux actions numériques & Responsable de l'Insertion Professionnelle des Doctorants. Université Paul Sabatier Toulouse (France)
  • Doina Corina SERBAN, PhD. Maître de conférences Université Polytechnique de Bucarest, (Roumanie)
  • Dan TOP Vice-doyen Faculté de droit Université Targoviste (Roumanie)

·      Tudorel TOADER Juge à la Cour Constitutionnelle de la Roumanie Prof. Univ. Dr

  • Crina VERGA université Mihaïl Kogalniceanu Iasi (Roumanie)
  • Elena VIKTOROVA, Professeur, Université de l’économie et des services Saint-Pétersbourg (Russie)
  • Jeanne-Marie WAILLY, docteur en droit, chef du département GACO Université du Littoral Côte d’Opale (France).

 

comité d’organisation 

  • Hédi BENRABAH, Maître de conférences associé en Ressources Humaines. Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Mohamed BELKADIR Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Séverine BOUTEILLER Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Eric HAEUW responsable de la licence gestion hôtelière et touristique Université du Littoral Côte d’Opale (France) chef du département gaco iut saint omer dunkerque
  • Stany LARDEUR Université du littoral côte d’opale (France)
  • Brice-Arsène MANKOU, docteur en sociologie Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Clotaire MOULOUNGHI Docteur en Droit Maître de conférences Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Marc RICHEVAUX, Maître de conférences en droit, responsable de la licence professionnelle gestion des ressources humaines Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Françoise VANDENBERGHE, Université du Littoral Côte d’Opale (France)
  • Jeanne-Marie WAILLY, docteur en economie, Université du Littoral Côte d’Opale (France).
    Repost 0
    Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.
    20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 17:14

    La Chaire Finance, Banque Populaire – Caisse d’Epargne de la Fondation de Projets de l’Université de Nantes lance un appel pour le recrutement d'un post doctorant en Banque et Finance. Le candidat sélectionné sera recruté pour une période de quatre à dix mois et sera accueilli par le Laboratoire d’Economie et de Management de Nantes-Atlantique (LEMNA). Les offres sont limitées aux candidats qui ont récemment (3 dernières années) acquis leur doctorat. Le dossier de candidature doit être accompagné d'une proposition de recherche en ligne avec les thématiques suivantes : gouvernance bancaire et risque, régulation prudentielle, stabilité financière, stress tests, volatilité, marchés financiers et des matières premières, structure par terme des taux d’intérêt, …

    Le dossier de candidature doit comprendre les documents suivants : 1) Formulaire de demande ; 2) Proposition de recherche ; 3) CV détaillé ; 4) Lettre(s) de recommandation(s) ; 5) Relevé de notes.

    Important : le dossier de candidature dûment rempli doit être soumis en tant que pièce jointe par e-mail à olivier.darne@univ-nantes.fr ou nicolas.rautureau@univ-nantes.fr avec en sujet « Post-Doc Chaire Finance », avant le 5 juillet 2012.

    Repost 0
    Published by La redaction de LaRSG - dans Postes à pourvoir
    20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 04:55

    300 représentants d'écoles de commerce et d'universités du monde entier s'entendent sur une feuille de route pour l'enseignement du management responsable.

    Une série de mesures visant à injecter des principes de durabilité dans la gestion et les programmes scolaires des affaires a été annoncée cette semaine à Rio +20, conférence sur Développement Durable à Rio de Janeiro, au Brésil.

    Les résultats du Troisième Forum mondial de l'Education au Management Responsable prennent en compte :

    · Les directives globales anti-corruption pour la réforme curriculaire un rapport sur la lutte contre la pauvreté par l'éducation de gestion : Défis, Opportunités et Solutions, et un référentiel des ressources globales sur l'égalité entre les sexes développé par les groupes de travail du secteur d'intérêt des Principes pour l'Education du Management Responsable, une initiative parrainée par le Pacte mondial des Nations Unies.

    · En outre, un guide d'inspiration pour la mise en œuvre de la PRME : placer le durable au cœur de l'éducation de gestion, détaille des exemples concrets sur la manière dont les écoles de management et les universités, au niveau mondial, entreprennent des processus de changement, fondé sur le cadre fourni par les six principes de la PRME.

    · Grâce à la Rio Declaration on the Contribution of Higher Education Institutions and Management Schools to The Future We Want: A Roadmap for Management Education to 2020, 300 représentants d'écoles de commerce et d'universités dans le monde entier ont convenu d'un certain nombre d'engagements d'actions concrètes, prenant en compte :

    o La formation d'un groupe de leadership pour motiver les écoles signataires de la PRME les plus engagées à aller plus loin dans leur mise en œuvre des principes de durabilité.

    o Le retrait des signataires qui ne partagent pas régulièrement leurs informations sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre de la PRME.

    o Le lancement de branches régionales de la PRME afin d'impliquer au mieux les communautés d'éducation à la gestion au niveau local.

    Repost 0
    Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
    19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 19:25

    La Conférence des Grandes Écoles a présenté ce matin les résultats de son enquête 2012 sur l’insertion des jeunes diplômés.

    Dans la lignée de 2011, les indicateurs d’insertion professionnelle des jeunes diplômés se sont améliorés : :
    - 82,5 % sont en situation d’emploi moins de 2 mois après leur sortie d’école
    - 79,8% des diplômés de grandes écoles sont embauchés en CDI
    - Recherche d’emploi toujours inférieure à 6 mois pour la majorité des jeunes.

    En synthèse, les grandes tendances de 2012 :
    - Un taux net d’emploi qui continue de progresser
    - Les salaires des jeunes diplômés sont en légère augmentation
    - La région parisienne redevient le premier bassin d’emploi devant la province
    - Le taux de transformation stage/emploi est nettement plus important pour les ingénieurs que les managers
    - La structure des secteurs recruteurs, tant pour les diplômés ingénieurs que ceux des écoles de management, traduit une tendance lourde à l’externalisation 

    Repost 0
    Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
    16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 05:31

     

    Le 26 juin, dans le cadre des programmes européens un colloque est organisé sur le thème « Décliner les acquis sur le thème des compétences ».

    Programme et inscriptions sur le site http://www.competences-evry2012.fr 

     

    Repost 0
    Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
    16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 05:28

    Groupe de travail
    26 septembre, 17 octobre, 14 novembre 2012
    Paris

    Pour répondre aux enjeux de compétitivité, l'entreprise doit faire évoluer ses modes de formation, dans un contexte où le changement (organisationnel, technologique...) est la règle, où le numérique transforme le rapport à la connaissance, où les carrières s'allongent... Ces évolutions interrogent en profondeur le modèle actuel de la formation et le rôle du formateur.

    Philippe CARRE, Professeur des universités, Responsable de l’équipe Apprenance et formation des adultes au CREF Université Paris Ouest animera ce groupe de travail autour des témoignages de Monique BENAILY DRH international BNP PARIBAS SECURITIES SERVICES ; Kristy ANAMOUTOU Online campus manager EADS; Sandra ENLART Directrice générale E&P et Directrice de recherche au CREF UNIVERSITE PARIS X NANTERRE ; Emmanuelle SIEURIN-DELEMME Chef de projet Université Total TOTAL ; Jean-François BALLAY Responsable mission innovation Développement en pédagogie Centre d'Expertise Pédagogique des fonctions transverses EDF ; Olivier CHARBONNIER Directeur général INTERFACE ; Maryannick VAN DEN ABEELE Réseau d'échanges réciproques de savoirs LA POSTE.

    Le groupe de travail traitera des enjeux suivants:

    • Quelle formation pour développer le capital compétence de l'organisation?
    • Du bon usage du numérique pour apprendre: quel accompagnement
    • Apprentissages informels: Comment les détecter? Les favoriser? Les articuler avec la formation?

    Contact: Antoine de Vaulx au 01 42 86 68 92 ou antoine.de-vaulx@anvie.fr

    Repost 0
    Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
    16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 05:18

    DOSSIER DE CANDIDATURE

    Le Comité d'histoire de l'électricité pourra verser aux étudiants travaillant en sciences humaines sur l’électricité :

    Quatre bourses annuelles de 3000 euros
    -          Entre trois et six bourses annuelles de 3000 ou 1500 euros, selon la qualité des dossiers.

    Nous attirons l’attention des professeurs et des candidats sur les critères de sélection et de classement des dossiers qui seront les suivants : originalité du sujet, sérieux de la préparation de la recherche, qualité de la présentation du dossier.

    Les langues acceptées pour la réalisation du travail sont le français, l’anglais, l’allemand, l’espagnol et l’italien. Un résumé de dix pages, en français, est exigé pour tous les travaux non-francophones. Les sujets acceptés portent, au moins partiellement, sur l’histoire de l’électricité en France, en Europe ou ailleurs dans le monde (mais avec une approche comparée avec l’Europe dans ce dernier cas). Le versement des sommes est soumis au respect d’une convention d’études signée dès l’obtention de la bourse.

    Les dossiers doivent être envoyés par courrier postal ou électronique le samedi 27 octobre 2012 au plus tard:

    Espace Fondation EDF -

    Comité d'histoire de l'électricité

    6 rue Récamier – 75007 Paris

    Téléphone : 01 53 63 23 46 

    Mél : comite.histoire.electricite@gmail.com

    Les dossiers comprendront les documents suivants attachés à un courriel indiquant les nom, prénom, adresse, coordonnées téléphoniques et électroniques du candidat :- une lettre par laquelle le candidat demande une aide pour un sujet défini en accord avec le directeur de recherches et s’engage à respecter la convention d’études s’il est retenu ;

    - un projet de recherche dactylographié (6 à 10 p.), mentionnant la problématique générale du sujet, les sources et les méthodes qui seront utilisées, et des éléments de bibliographie ;

    - un curriculum vitæ détaillé du candidat ;

    - un état des ressources financières du candidat pendant le temps de sa recherche ;

    - une lettre de recommandation du Professeur sous la direction duquel la recherche sera menée, présentant l’étudiant et approuvant son projet ;

    - une photocopie de la carte d’étudiant ou une attestation de recherche fournie par l’université ou le centre de recherche du candidat.

    Repost 0
    Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
    10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 10:03

    En ouverture de L’année du Centenaire de la création de l’ENS Cachan

    L’Ecole normale supérieure de Cachan organise un colloque scientifique international et pluridisciplinaire

    Mercredi 24 octobre, jeudi 25 octobre & vendredi 26 octobre 2012

    Les mondes du technique

    au prisme de l’ENS Cachan

    Amphithéâtre Marie-Curie, bâtiment d’Alembert

    École normale supérieure de Cachan

    61 avenue du président Wilson, 94235 Cachan, France.

    Programme d’ensemble

    Mercredi 24 octobre 2012

    enseignement, Histoire & société

    8h30                            Accueil

    9h00-9h30                    Introduction du colloque. Le Président de l’ENSC et le Vice-président Recherche

    9h30-10H00                  Conférence inaugurale.

    L'ENS Cachan de l'enseignement technique à la professionnalisation des études.

    10H00-11h20                Session 1h20session 1

    Pause

    11h40 -13 H00              Session 1h20 session 2

    13h00-14h30                Déjeuner

    14h30- 16h10    Session 1h40 session 3

    Pause

    16h30-18h30                Session 2h00 Session 4

    Jeudi 25 octobre 2012

    Recherche, formation & pratique

    8h30                                                               Accueil

    9h00-10h20                  Table ronde 1h20.

    Sciences fondamentales, sciences appliquées : une distinction pertinente ? 

    10h20-12H00                Table ronde des directeurs. 1h40.

    L’ENS Cachan face aux enjeux contemporains de formation et de recherche.

    Changement de salle

    12h10-12h30                L’Atelier ARThèque (Amphithéâtre Tocqueville, bâtiment d’Alembert)

    12h30-14H00                Déjeuner

    14h00-18h00                 En parallèle L’Atelier Arthèque continu... (Ordinateurs portables bienvenus !)

    14h00-15h10                Session 1h10 session 5

    15H10-16h20                Session 1h10 session 6

    Pause

    16h40-18H00                Session 1h20 session 7

    18h00-19h00                 Table ronde1h00. La fin des années 1980 : quel tournant pour l’Ecole ?

    Vendredi 26 octobre 2012

    L’ENSC dans une pluralité de mondes

    8h30                                                               Accueil

    9h00-10h40                  Session 1h40 session 8

    Pause

    11h00-12h30                Session 1h30session 9

    12h30-14H00                Déjeuner

    14h00-15H10                Session 1heure10 session 10

    15h10-16H10                Session 1H00 session 11

    Pause

    16H30-17H40                Table ronde 1h10. L’université Paris-Saclay et l’avenir de l’ENS

    17H40-18H00                Conclusions scientifiques du colloque.

    18h00-18h30                 Conférence de clôture.

    De l'ENS de Cachan à l'ÉPFL, les sciences sociales contre, avec et pour la technique.

    (Programme, jour par jour)

    Mercredi 24 octobre 2012

    enseignement, Histoire & société

    Matin

    Introduction du colloque

    Le Président de l’ENSC et le vice-président Recherche de l’ENSC

    Conférence inaugurale par Jean-Michel Chapoulie (Université Panthéon Sorbonne)

    L'ENS Cachan de l'enseignement technique à la professionnalisation des études.

    Session 1 Dynamiques historiques

    Président Patrick Fridenson (EHESS)

    Yves-Claude Lequin (UTBM), Le « modèle napoléonien » du Supérieur est un mythe (1747-1848).

    Claude Didry (IDHE-CNRS), Contrat de travail et enseignement technique. Retour sur une concomitance (1890-1920).

    Florent Le Bot (ENSC), Une place pour l’ENET-ENSET-ENS Cachan ? (1893-2012).

    Session 2. Sciences de gestion, sciences économiques et sciences sociales

    Président Bernard Colasse (Université Paris Dauphine)

    Marie-Noëlle Jacquelin (univ. Paris Sud), Béatrice Touchelay (univ. Lille 3), L’ENET-ENSET-ENS Cachan et l’enseignement de la comptabilité de 1912 aux années 1980.

    Elisabeth Chatel (ENSC), L’enseignement de l’économie dans l’enseignement secondaire supérieur : les balbutiements des années 1950-1960 – Quelle formation des maîtres à l’ENSET ?

    Fabienne Pavis (univ. de Nantes), L’ENS Cachan, une voie d’accès privilégiée pour occuper une position d’avant-garde en sciences sociales ? La section D entre 1975 et 1995.

    Après-midi

    Session 3. Réseaux et influences

    Présidente Rebecca Rogers (Université Paris Descartes)

    Stéphane Lembré (IUFM Nord-Pas-de-Calais), De l’efficacité du lobbying à la mise en ordre du technique. L’Association française pour le développement de l’enseignement technique et la création de l’École normale de l’enseignement technique.

    Martine Paindorge (IUFM de Lorraine), L'Association des Professeurs de Technologie de l'Enseignement Public (APTEP), vecteur de l'ENSET au sein des enseignements technologiques ?

    Joël Lebeaume (univ. Paris Descartes), Apogée puis transformation de l’enseignement ménager dans l’enseignement technique féminin au cours de la seconde moitié du XXe siècle.

    Jacques Girault (univ. Paris XIII), Les anciens de l’ENET puis de l’ENSET dans le syndicalisme enseignant.

    Session 4 Enseignement et société : quels mondes du technique ?

    Président Gabriel Galvez-Béhar (Université Lille 3)

    Vincent Troger (IUFM des pays de Loire), La gauche française et l'enseignement technique : histoire d'un malentendu récurrent.

    Gérard Bodé (Ifé), L’enseignement technique français (1891-1959). Quelle formation et pour quels enseignants ? Quelle place pour l’ENET-ENSET-ENSC ?

    Guy Brucy (univ. de Picardie), Un pôle de référence : le Centre national de l’enseignement technique.

    Nicolas Hatzfeld (univ. d’Evry Val d’Essonne), Emmanuel Quenson (univ. d’Evry Val d’Essonne), L’apprentissage dans les écoles d’entreprise de l’automobile. Formation et socialisation à l’ordre industriel.

    Cédric Perrin (univ. Paris Ouest), L’apprentissage artisanal dans l’enseignement professionnel : Un enjeu des relations État-Artisanat (milieu des années 1950 à 1971).

    (Programme, suite. TSVP)

    Jeudi 25 octobre 2012

    Recherche, Formation & Pratique

    Matin

    Table ronde. Sciences fondamentales, sciences appliquées : une distinction pertinente ?

    Christian Licoppe, Dominique Pestre, Stéphane Roux, Joseph Zyss

    Animée par Virginie Albe (ENS de Cachan)

    Table ronde avec le président de l’ENS Cachan, les anciens directeurs et l’ancien président.

    L’ENS Cachan face aux enjeux contemporains de formation et de recherche.

    Yves Malier, Bernard Decomps, Claire Dupas, Jean-Yves Mérindol, le Président de l’ENSC.

    Animée par Philippe Savoie (ENS de Lyon)

     Atelier ARThèque

    (Amphithéâtre Tocqueville, bâtiment d’Alembert)

    François-Marie Blondel (Ifé/ENSC), Martine Paindorge (IUFM de Lorraine), Christophe Reffay (Ifé/ENSC),

    Philippe Varrin (ENSC), ARThèque, un instrument pour diffuser et partager des documents sur l'enseignement technique et son histoire récente.

    Après-midi

    Session 5 sciences de la matière & de l’ingénieur

    Président André Grelon (EHESS)

    Virginie Fonteneau (univ. Paris Sud), Quelle chimie et quelle place pour la chimie à l’ENET-ENSET-ENSC ?

    Christian Hamon (univ. Paris Descartes), Du « certificat d’aptitude au professorat industriel » à l’« agrégation de sciences industrielle de l’ingénieur » : l’ENS Cachan, 100 ans de formation au service de l’enseignement technique et technologique.

    Virginie Albe, Laurent Champaney, François Costa, Michael Huchette, (ENSC), Sciences de l'ingénieur et génies à l'ENSC : quelles formations, quelles modifications récentes et quel avenir ?

    Session 6. Recherches techniques

    Présidente Thérèse Charmasson (Cité des sciences et de l’industrie)

    Laurent Leclou (univ. d’Evry Val d’Essonne), L’ENS Cachan foyer de la recherche technique : l’histoire des laboratoires dans l’évolution technique de l’automobile d’après-guerre.

    Pierre Mounier-Kuhn (Centre Roland Mousnier, CNRS), L’informatique à l'ENSET-ENS Cachan : des enseignements techniques à la recherche scientifique.

    Michel Atten (univ. Marne-la-Vallée), De la R&D industrielle aux nouvelles formes de techno-science.

    Session 7. Sciences Pratiques, techniques et société

    Président Gérard Bodé (Institut français de l’éducation)

    Robert Salais (ENSC), Science sociale et science pratique.

    Jean-Louis Martinand (ENSC), STEF, un laboratoire de « Sciences pratiques » à l’ENS Cachan. Recherche et expertise en didactique du curriculum.

    Jean Lamoure (ENSC), L’ENSET et les débats de société dans la revue Technique-Art-Science.

    Table ronde.     La fin des années 1980 : quel tournant pour l’Ecole ?

    Maurice Liévremont, Yves Malier.

    Animée par Antoine Prost (Université Panthéon Sorbonne)                                                                                                       

    Vendredi 26 octobre

    L’ENSC dans une pluralité de mondes

    Matin

    Session 8 Recrutements et débouchés

    Présidente Agnès van Zanten (OSC CNRS/Sciences Po)

    Hervé Joly (LARHRA-CNRS), L’ENSET/ENS Cachan dans l’espace concurrentiel des grandes écoles : recrutement et débouchés.

    Tristan Poullaouec (univ. Nantes), Alexia Auzière (ENSC), Milan Bouchet-Valat (ENSC), Laura de Lisi (ENSC), Martin Chevalier (ENSC), Les formes de sélection des normaliens à l’ENS Cachan.

    Hugo Harari-Kermadec (ENSC), Morgane Le Breton (ENSC), Engagement décennal ou endettement étudiant ? Les bi-admis ENS Cachan / HEC face au choix de leur école et de leur carrière.

    Anne Schippling (univ. Martin-Luther Halle-Wittenberg), Discours d’autoreprésentation des Écoles normales supérieures.

    Session 9 Les ENSET hors de France

    Président Jean-François Chanet (Institut d’études politiques de Paris)

    Rany Kalouri (ASPETE), Yannis Tsakirakis (ASPETE), La décennie 1960 et la formation des professeurs du technique. Influences et enjeux à la création de SELETE /ASPETE en Grèce sur le modèle de l’Ecole de Cachan.

    Yamina Bettahar (univ. de Lorraine), De l'ENSEP-ENSET à l'ENSPo d'Oran: recompositions et mutations d'une institution algérienne d'enseignement technique (1970-2012).

    Jacques-Philippe Tsala Tsala (univ. de Yaoundé)François Wassouni (univ. de Maroua), L’École normale supérieure de l’enseignement technique (ENSET) de Douala au Cameroun (1979-2011).

    Yves Malier (ENSC), Témoignage « Les circonstances de la création de 15 ENSET hors de France, 1972-1982 ».

    Après-midi

    Session 10 Patrimoine, art et formation

    Président Renaud d’Enfert (Institut français de l’éducation)

    Christian Hottin (Direction générale des patrimoines), Architecture et urbanisme pour une grande école : l'ENS de Cachan.

    Valérie Da Costa (univ. de Strasbourg), L’œuvre et le lieu. À propos des œuvres de Germaine Richier, Robert Couturier, Jacques Villon, Alfred Janniot, Paul Cornet, Paul Belmondo…à l’ENSC.

    Julien Bourdais (ENSC, bourse centenaire), Transmission d'une culture professionnelle documentaire en situation scolaire. Observations à l’ENSMIS (ex-FEMIS) et à l’ENS de Cachan.

    Session 11 Territoires

    Président Jacques Lévy (École Polytechnique Fédérale de Lausanne)

    Christian Grataloup (univ. Paris Diderot), 1975 : la géographie française bousculée à Cachan.

    Dima Younès (ENSC), Le futur voisinage de l’ENS Cachan. Enjeux et défis du plan Campus Saclay.

    Table ronde. L’université Paris-Saclay et l’avenir de l’ENS

    Intervenants à confirmer.

    Conclusions scientifiques du colloque par Guy Brucy (univ. de Picardie)

    Conférence de clôture par Jacques Lévy

    (École Polytechnique Fédérale de Lausanne)

    De l'ENS de Cachan à l'ÉPFL, les sciences sociales contre, avec et pour la technique.

    Organisation Florent Le Bot

    Chercheur & enseignant en Histoire

    Institut fédératif des sciences sociales (IDHE-IF2S)
    Ecole normale supérieure de Cachan

    flebot[at]ens-cachan.fr

    Assistant scientifique Fabien Cardoni

    (IDHE-CNRS)

    fabiencardoni[at]hotmail.com

    Responsable de la communication Catherine Hordelalay

    catherine.hordelalay[at]ens-cachan.fr

    Adresse postale
    Ecole Normale Supérieure de Cachan
    bât. Laplace (IDHE)
    61, avenue du Président Wilson
    94235 Cachan Cedex, France

    http://www.ens-cachan.fr/
    Repost 0
    Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
    6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 22:24

    N° spécial : Management et Gouvernance. Date de parution prévue : septembre 2013.

    Le commerce à travers les pays européens : pratiques, souhaits, tendances, comparaisons et similitudes

    Autrefois considéré comme une « cible marketing » à atteindre et à équiper d’un produit, le client (consommateur final ou professionnels sur la chaîne commerciale) a changé de comportement. Il est aujourd’hui, informé grâce à internet, sa vision est ouverte sur le monde, il est en relation avec des communautés via les media sociaux. Ses capacités à communiquer partout et sur des supports de plus en plus variés (de l’ordinateur au mobile en passant par la tablette, de chez lui, au bureau…) lui permettent de donner son avis et de ce fait, constituent un pouvoir face aux entreprises ainsi que de suivre des tendances sociologiques, humaines, ou politiques. Le consommateur final attend de ses achats de véritables expériences qui lui permettront d’être étonné, enthousiasmé, déçu, intéressé, prescripteur pour recommander la même expérience que lui. Ces modes d’accès aux produits interrogent sur la manière d’animer les canaux de vente, et d’agir dans les politiques commerciales sur le « cross chanel ». En remontant la filière de l’achat des produits, ces modes d’achat, d’usage et de recommandations interrogent là aussi l’achat en B to B (Business to Business) pour les entreprises situées du producteur, fabricant jusqu’au point de vente en contact avec le client. Les ventes ne sont pas seulement transactionnelles (achat du produit), mais sont devenues plus relationnelles (conseil sur le produit, sur la manière de l’individualiser, sur les conseils et la personnalisation des solutions). Les clients (B to C) comme en B to B sont engagés vis-à-vis de la société, des valeurs, se regroupent en communautés et expriment un contre-pouvoir face aux propositions faites par les marques ou les entreprises fournisseurs de produits.

    Ce numéro sur le commerce en Europe veut être, d’une part, évocateur des tendances et pratiques du commerce (achat, vente) dans les pays européens, mais aussi un numéro dans lequel les comparaisons entre pays européens ou dans le monde sont incitées.

    Les articles seront rédigés en Times New Roman 12, interligne 1,5 et se limiteront à une quinzaine de pages, bibliographie comprise.

    Les critères d’appréciation des articles se feront sur la nouveauté apportée par l’étude mentionnée qui fait l’objet de cette publication, les références vis-à-vis du champ scientifique visé, la démonstration de l’apport de l’étude par rapport au champ de la connaissance du marketing et du commerce.

    Les thèmes abordés peuvent être (sans obligation de s’y restreindre) :

    * Le comportement des consommateurs : D’une cible marketing, le statut du consommateur a changé (technologie, information, exigences, fait entendre sa voix, préoccupations éthiques, sociétales, ou économiques), le consommateur s’exprime et donne un avis. Etudes, observations des achats, critères de sélection des produits, influence des marques dans ses achats que ces derniers soient des achats contrôlés ou plus irrationnels, analyse des différences entre ce que le consommateur dit et ce qu’il fait…autant d’éléments qui permettront de mieux comprendre le comportement du consommateur européen.

    * Le marketing générationnel : loin de la segmentation démographique, ces approches se fondent davantage sur l’année de naissance que sur l’âge. L’identification et le ciblage de générations particulières cette approche permet de suivre les cohortes de la même génération à travers le temps réunissant des individus qui partagent les mêmes centres d’intérêts avec sensiblement le même âge. Les marques ont intégré cette catégorisation introduite dans les années 90 pour évoluer depuis les enfants jusqu’aux seniors, elles sont ainsi vigilantes quant à leur réputation et les valeurs qu’elles véhiculent. Le client européen vit-il lui aussi dans une vision « transgénérationnelle » ? Que dire des marchés et des produits associés à ces différenciations, en Europe ?

    * Les communautés et l’approche relationnelle : Internet met en relation le monde entier, véritable outil de rassemblement de communautés sur la base de valeurs, d’engagements, d’éthique ou encore de pratiques. Le client peut s’exprimer, s’informer, connaître, reconnaître et demande aussi à être interpellé dans sa relation entre humains lors de ses acquisitions. L’achat devient réellement une expérience d’achat que chaque client souhaite positive, heureuse et qui amène de la valeur ajoutée dans le quotidien. Ces nouvelles approches invitent les entreprises à reconsidérer leurs points de vente, à inventer de nouvelles manières de vivre avec leurs clients et surtout faire appel à une fidélité mutuelle non plus par le prix mais par des services individualisés. Le client européen (B to C ou B to B), réagit-il à ces nouvelles incitations à l’achat, réactions et tendances à long terme ?

    * La crise économique, source de changements : La crise économique est non seulement européenne mais mondiale et incite à reconsidérer les priorités d’achat, les modes de consommation des produits. En est-il de même pour tous les secteurs ? Comment le web interfère-t-il dans ces achats, qu’en est-il de l’accès aux produits via la logistique ? face aux regroupements d’individus, qu’en est-il des achats groupés dont la tendance est à la croissance ? Quel pourrait être le sort des produits « authentiques » ou « engagés » ? Les européens sont-il sensibles au « societing » ou marketing « moral » ? L’entreprise qui se présente aux clients, utilise-t-elle les outils adaptés pour communiquer et se rendre indispensable auprès d’eux ?

    * Donner du sens à …A l’heure où la société vit à l’heure de la rationalité et de l’individualisme, qu’en est-il des croyances, de la religion, de la spiritualité et du surnaturel pour donner du sens à la vie de chacun ? Les clients cherchent du sens à leurs achats, à leurs engagements et donnent du sens de la même manière à leurs implications (la cuisine est devenue un art en plus d’être sous l’emprise des diététiciens, des valeurs familiales perpétuées et d’une manière généreuse de communiquer…). De l’engagement à la résistance, quels sont les procédés, les idées en jeu, quelles manières de communiquer avec ces clients qui demandent du respect et que les acteurs du marché évitent de « manipuler » dans leurs achats. Le désir de santé reste un moteur important pour l’ensemble des clients que les entreprises intègrent avec plus ou moins de bonheur, peut-on parler d’une tendance européenne ? Comment se manifeste-t-elle dans les pays ? Quelles pratiques et quels messages ?

    * Contacts et envois :

    Merci d’envoyer le titre et 10 lignes du résumé de votre proposition avant le 30 septembre 2012, à :

    Ghislaine.pellat@iut2.upmf-grenoble.fr

    Mobile : 00 33 6 08 24 67 27

    Proposition à renvoyer avant le 30 décembre 2012 à :
    Ghislaine PELLAT
    Revue Management et Gouvernance : IUT2, 2 Place Doyen Gosse, 38000 Grenoble

    Repost 0
    Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.

    Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

    Canalac.jpg

    unipresse.jpg

    linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

    300x250_ecofolio_cinq_vies.gif