Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 22:18

Ateliers - tables rondes - conférences de 9h à 18h

Cocktail de clôture à 18h30

Sur le thème "Gérer les risques en temps de crise", le Congrès des Actuaires propose un programme ambitieux, riche principalement de 2 tables rondes et 4 conférences, animés par une trentaine d'intervenants de qualité, issus de différents secteurs (banque, finance, assurance, conseil, institutions...).

Participez aux ALLOCUTIONS ET CONFERENCES exceptionnelles de :

  • M. Philippe MARINI, Président de la Commission des Finances du Sénat
  • M. Gérard NAISSE, directeur de la Direction Appréciation des Risques Assurances Groupe, Total
  • M. Andreas JOBST, Chief Economist, Bermuda Monetary Authority (BMA)
  • M. Gilles BENEPLANC, Président-Directeur général, Mercer Human Resource Consulting

Trois grands axes seront abordés lors de ce 11ème Congrès des Actuaires :

  • Quelle gestion macroéconomique, avec quelles règles prudentielles et comptables en fonction du contexte?
  • Quelle gestion de l'organisation des entreprises et institutions du secteur de la finance et de l'assurance?
  • Quelle gestion plus quantitative, avec quels indicateurs?

Au travers de ces multiples éclairages, le Congrès des Actuaires est l'occasion, en une journée, de faire un point complet sur cette actualité déterminante.

"Il ne suffit plus seulement de mesurer les risques, mais de les gérer. C'est-à-dire d'agir en conséquence avec deux objectifs concrets : le premier étant de prévenir leur apparition ; le second d'en limiter les impacts."

François Bonnin, Président de l'Institut des Actuaires.

Lire son éditorial complet (ICI)

Programme complet et modalités d'inscription sur :

www.congresdesactuaires.com

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Conférences
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 19:05

Directeurs et Responsables Juridiques, Juristes

21 juin 2012 - Paris Espace UICP (75015)

Inscrivez vous, ici.

9H30-11h

Recruter et manager des juristes d’entreprises au regard de l’hyperspécialisation

(conférence organisée par TV-DMA la 1re Web-TV du management et droit des affaires)

- Pr Duval Hamel, Professeur des Universités à l’Université Panthéon-Assas Paris 2 / Co-Chairman de TVDMA, la Web TV du Droit

des Affaires et du Management.

- Nathalie Estellat-Guillot, Coach de Dirigeants / Ex DRH Mass Market GDF Suez / Professeur Associée à l’Université Panthéon-Assas Paris 2

- François Lhospitalier : Directeur juridique Virgin Mobile et Vice-Président AFJE

11h20 – 12h50

Direction juridique, juriste d’entreprise : trouver le bon mode de communication dans l’entreprise.

(conférence organisée par l’Association Française des Juristes d’entreprises)

- Stéphanie Fougou, Directeur juridique et secrétaire générale « Club méditerranée », administrateur AFJE

- Pr Duval Hamel, Professeur des Universités à l’Université Panthéon-Assas Paris 2 / Co-Chairman de TVDMA, la Web TV du Droit des Affaires

et du Management.

- 4 clients ou responsables marketing de sociétés d’informatiques ayant des solutions pour les directions juridiques (Enablon, Esabora, Legal Suite

et Lexchange)

- Olivier Filliau, directeur Marketing SVP .

- Anne Laure Paulet : modérateur, Secrétaire Générale de l’AFJE


14h30-16h00

Comment choisir et acheter un progiciel dédié à une direction juridique ?

(conférence organisée par Legiteam)

- 4 directeurs juridiques, clients de nos partenaires (Enablon, Legal Suite, Lexchange)

- Animé par Michel Lehrer coach chez Juricommunication et ancien directeur commercial de Ciceron (logiciel pour avocats).

16h20-18h00

Cartographie des risques juridiques

(conférence organisée par Signe Distinctif)

- Charlotte Karila-Vaillant.

- Une Direction juridique et le cabinet Ginestié et associés et le logiciel Ginerativ

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 18:21

Plus de 3000 avocats sont attendus les 4,5 et 6 juillet 2012 à la Maison de l’UNESCO

La 6ème édition de Campus, grand rendez-vous de la formation continue organisé par le barreau de Paris, se déroulera les 4, 5 et 6 juillet, à la Maison de l’UNESCO.

Actualité juridique, évolution des pratiques professionnelles, nouveaux métiers de l’avocat, développement personnel… Plus de 70 modules de formations, dispensés sur trois jours dans un lieu unique : l’édition 2012 de Campus est une opportunité unique de bénéficier d’une revue exhaustive des connaissances et des nouvelles techniques utilisées dans un monde du droit de plus en plus complexe.

Christiane Féral-Schuhl, bâtonnier du barreau de Paris, ouvrira cette manifestation, le 4 juillet, par un colloque sur un thème qui lui est cher : « Justice et révolution numérique ».

Nouveauté de cette année : la fête s’installe à Campus avec, le 5 juillet, un « best of » des 30 dernières Revues de l’Union des Jeunes Avocats (UJA), un spectacle caustique de l’humoriste Sandrine Sarroche et des concerts, le 6 juillet.


Informations pratiques
Dates: 4, 5 et 6 juillet 2012
Lieu : UNESCO – 125, avenue de Suffren – 75007 Paris


Programme et inscriptions en ligne, du sur le site www.avocatcampus.org
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 21:36

Aix-Marseille Université (AMU)
Faculté de Droit et de Science Politique
Centre de Recherches en Éthique Économique et des  Affaires et Déontologie Professionnelle
avec le soutien de Fédération de Recherche « Droits, pouvoirs et sociétés »
(FR CNRS 3076)
du LID2MS (EA 4328)
(Laboratoire Interdisciplinaire de Droit des Médias et des Mutations Sociales)
et du CERGAM (EA 4225)
(Centre d’Etudes et de Recherche en Gestion d’Aix-Marseille)

Quelle réponse éthique à la crise économique et sociétale :
modèle mutualiste et coopératif et/ou modèle actionnarial ?

_________________________________________________________________

Dix-neuvième colloque du Centre d’éthique économique 

Organisé avec le soutien de la Chaire
Banque, Mutualisme et Relations interpersonnelles
 

Aix-en-Provence
21 & 22 juin 2012

Le colloque se déroulera dans la Salle des Actes de
la Faculté de Droit et de Science Politique
(3, Avenue Robert Schuman - 13628 Aix-en-Provence Cedex 1)

Jeudi 21 juin 2012

 

 9 h 30   Accueil café

10 h 00                   Accueil des participants et ouverture du colloque,

par le Professeur Gilbert ORSONI, Doyen de la Faculté de Droit et de Science Politique d’Aix-Marseille.

10 h15   Rapport introductif,

par Jean-Yves Naudet, Professeur à la Faculté de Droit et de Science Politique, Directeur du Centre d’éthique économique, Directeur de la Chaire Banque, Mutualisme et Relations interpersonnelles, CERGAM, AMU.

10 h 45        De la crise de la pensée européenne à la crise de l’économie mondiale, par Jean-François Mattéi, Professeur émérite de philosophie de l'Université de Nice-Sophia-Antipolis, membre de l'Institut Universitaire de France.

11 h 30                   Discussion

12 h 15                   Pause déjeuner. 

Président de séance : Richard GHEVONTIAN, vice Président de l’Université d’Aix-Marseille 

14 h 30                   2012, année des coopératives selon l’ONU

par Jean-François MARCHI, Maître de conférences à la Faculté de Droit et de Science Politique d’Aix, CERIC, AMU, Avocat au Barreau de Marseille.

15 h 00   La place de l’économie sociale en France,

par Philippe KAMINSKI, ancien Président de l’ADDES (Association pour le développement des données sur l’économie sociale).

 

15  h 30   Sociétés coopératives et sociétés de capitaux : analyse juridique, par Thierry GRANIER, Professeur à la Faculté de Droit et de Science Politique, Centre de Droit économique, AMU.

16 h 00                   Discussion

16 h 30      Pause-café

Président de séance : Hervé ISAR, vice Président de l’Université d’Aix-Marseille

17 H 00        Les valeurs mutualistes et coopératives,

par Laurent d’HAUTESERRE, ancien Directeur de la Chambre régionale d’Economie sociale et solidaire et Wilfried MEYNET, Avocat aux barreaux de Marseille et de Luxembourg (Cabinet Delsol avocats), Directeurs du DESU Droit de l’économie sociale et solidaire.

17 H 30     Société ouverte, entrepreneuriat et mutualisme,

 par Pierre GARELLO, Professeur à la Faculté d’économie et de gestion, CERGAM, AMU 

18 H 00        Le Crédit Agricole, organisation coopérative et valeurs mutualistes,

par Jean-Denis MARTIN, Directeur général adjoint du Crédit Agricole-Alpes Provence, Secrétaire général de la Fondation d’Entreprise.

18 H 30     Discussion.

19 h 00     Cocktail,offert à tous les participants, dans le Patio de l'Université.

Vendredi 22  juin 2012

9 h 30     Accueil Café

Président de séance : Jean-Philippe AGRESTI, vice-Président de l’Université d’Aix-Marseille

10  h 00       La place du mutuellisme dans l’histoire des idées politiques, par Jean-Pierre DESCHODT, Directeur du département d’histoire de l’Institut Catholique d’Etudes Supérieures (ICES).

10 h 30     Entre capitalisme et mutuellisme : Godin  et le familistère,

par Serge SCHWEITZER, économiste, Centre de Droit social, Faculté de Droit et de Science Politique (AMU).

11 h 00         Assurances ou mutuelles ? L’exemple de la santé.

Par Bruno HUSS, Directeur général de Mutuelle de France Plus

11 h 30                   Discussion

12 h 15                   Pause déjeuner

14 h 30     Table ronde : Gouvernance bancaire et crise économique et financière : animée par Jean-Yves NAUDET (économiste), avec Pierre de LAUZUN (Directeur général délégué de la Fédération bancaire française et délégué général de l’association française des marchés financiers), Didier PORACCHIA (juriste) (Professeur à la Faculté de Droit et de Science Politique, CDE, Directeur de l’IDA, AMU), Thierry GRANIER (juriste) (Professeur à la Faculté de Droit et de Science Politique, CDE, AMU), Thierry SEBAGH (économiste) (Maître de conférences, CERGAM, Faculté de Droit et de Science Politique, AMU), Philippe MAITRE (économiste), (Professeur CERGAM, Faculté de Droit et de Science Politique, AMU). La table-ronde sera suivie d’une discussion.

16 h 30                   Pause café

Séance de conclusion, Présidée par Jean-Yves NAUDET

17 h 00     Pas de responsabilité sans droits de propriété ? par Pascal SALIN, Professeur émérite de l’Université Paris-Dauphine (ancien Président de la Société du Mont Pèlerin).

17 h 30     Mutualiste et coopératif, donc responsable, par Marc POUZET, Président du Crédit Agricole Alpes-Provence et de la Fondation d’Entreprise, Vice-Président de la Fédération nationale du Crédit Agricole.

18 h 00                   Discussion

18 h 30                   Clôture du colloque

RENSEIGNEMENTS  ET  INSCRIPTIONS

Secrétariat du Colloque : Centre de Recherches en Éthique économique

AMU (Aix-Marseille Université) -  Faculté de Droit et de Science Politique
3, avenue Robert-Schuman

13628 AIX-EN-PROVENCE cedex 1

Tél :  04 42 17 28 73  -  Télécopie :  04 42 17 28 59
francoise.bensakkoun@univ-amu.frou centre.ethique@univ-amu.fr

Site Internet : www.centre-ethique.univ-cezanne.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 13:39

Le Cercle Turgot
Jean-Louis Chambon
Président d’Honneur Fondateur 

LES PRESIDENTS
Jacques Henri DAVID,
Michel BON, Patrick COMBES, Nicolas BOUZOU
Et les ECONOMISTES du CERCLE TURGOT

vous invitent

à une Conférence Débat le 14 Juin 2012, de 18 h à 20 h
Amphithéâtre Tisserand – AgroParis Tech
16, rue Claude Bernard 75005 PARIS 

Sur le thème
La Chine, le prochain cygne noir de l’économie mondiale ?
Animation : Jean-Louis CHAMBON, journaliste à Canalacadémie

Avec les interventions de
Antoine BRUNET : Economiste, Mention d’Honneur du Prix Turgot 2012
Jean-Luc BUCHALET : Associé fondateur de PrimeView ? Président de Pythagore Investissement
François MEUNIER : Past Président de la DFCG, Economiste
Jean-Pierre PETIT : Président des cahiers verts de l’économie - double lauréat du Prix Turgot 2003-2005
Pierre SABATIER, Président de PrimeView, administrateur du Cercle

Synthèse : A l’heure où l’Europe s’enfonce progressivement dans un marasme duquel il semble difficile de sortir, l’espoir de nombreux observateurs repose sur la poursuite de l’émergence de la désormais seconde économie mondiale, la Chine. Cette thèse est-elle plausible économiquement parlant ? Que penser de la pérennité de la théorie du découplage, entre d’un côté un Occident qui décline et de l’autre une Chine qui converge vers les niveaux de vie des pays industrialisés ? Les fondations de l’empire du Milieu, qu’elles soient économiques, sociétales ou environnementales, sont-elles suffisamment solides pour résister à de forts vents contraires en provenance de l’extérieur mais aussi de l’intérieur ? Autant de questions que les experts du Cercle Turgot aborderont pour répondre à cette question essentielle pour l’avenir : La Chine peut-elle être le prochain cygne noir de l’économie mondiale ?

Cette conférence sera suivie d’un échange avec les économistes du Cercle Turgot puis d’une séance de dédicace par les auteurs :

            Jean-Luc BUCHALET et Pierre SABATIER pour « La Chine, une bombe à retardement »
            Antoine BRUNET pour « La visée hégémonique de la Chine »

INSCRIPTIONS

Réservation : par mail : jean-louis.chambon@wanadoo.fr.- Entrée gratuite – Nombre de place limité.

En partenariat avec :

turgot-invitation.jpg


Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 10:14

La société coopérative d’intérêt collectif, une innovation sociale ?
Quelles transformations en matière de pratiques en stratégie ? 

Contexte et thématique de la recherche

Le groupe Pilotage des organisations et de la performance dans l’économie sociale et solidaire –POPESS- de l’IRG mène des recherches sur le management des organisations de l’économie sociale et solidaire. Actuellement, l’équipe s’est engagée sur un projet en partenariat avec la Confédération Générale des Sociétés Coopératives avec comme questionnement principal : « Vers un pilotage alternatif de la performance : les SCIC en Ile de France ». Le statut de Société Coopérative d’Intérêts Collectifs (SCIC) a été créé depuis 2002 sous l’impulsion de la Confédération Générale des SCOP. Les SCIC sont des sociétés privées (de type SA ou SARL) qui présentent deux spécificités majeures : d’une part, la réponse entrepreneuriale à une demande sociétale, puisque les SCIC ont un objet social d’utilité sociale ; d’autre part, le multi-sociétariat, qui offre aux parties prenantes de l’entreprise (consommateurs, producteurs, partenaires privés et publics…) la possibilité de devenir sociétaires. Peut-on qualifier la SCIC d’innovation sociale ? Cette question sera le fil conducteur de la recherche doctorale.

Axe de recherche proposé

Intégrant les parties prenantes dans la définition des orientations stratégiques, la SCIC interpelle la recherche en stratégie sur les modalités de gouvernance des organisations. Elle suggère ainsi une construction collective avec comme particularité d’allier des objectifs d’utilité sociale et des objectifs économiques. De fait, en changeant le cadre de référence de la définition de la stratégie, n’ouvre-t-elle pas la voie à l’émergence de nouveaux dispositifs d’actions ? En un mot, la structure de gouvernance participative qu’elle suppose n’introduit-elle pas des innovations en matière de stratégie ?

En résumé, ce projet pourra avoir pour objectifs :
- d’enrichir la compréhension de la notion d’innovation sociale ;
- d’enrichir les recherches portant sur la stratégie en pratique en analysant comment les entrepreneurs (individuels et collectifs) dans les SCIC pensent, créent et agissent la stratégie et comment les pratiques des acteurs influencent la stratégie ;
- de questionner les logiques de partenariat public-privé avec notamment le rôle nouveau de l’acteur public sociétaire de la SCIC ;
- de qualifier les innovations organisationnelles et techniques liées au projet d’utilité sociale et au mode de gouvernance multi- parties prenantes. 

Environnement de recherche

Le doctorant bénéficiera d’un accès facilité au terrain grâce au partenariat engagé entre l’IRG et la CG SCOP. La thèse sera dirigée par Amina Béji-Bécheur (Professeur des Universités) et Pénélope Codello-Guijarro (Maître de conférences) de l’Université Paris Est Marne La Vallée. Le doctorant sera intégré dans le Groupe Thématique POPESS de l’Institut de Recherche en Gestion. Le candidat retenu sera rattaché au pôle de recherche et d’enseignement supérieur de l’Université Paris-Est.

L’inscription en thèse

Le candidat retenu sera inscrit à l’école doctorale de OMI (Organisation, Marché, Institutions) de l’Université Paris Est (http://www.univ-paris-est.fr/ecole-doctorale-omi). Cette structure est dédiée aux recherches associées aux sciences économiques et de gestion, au droit, aux sciences politiques, à la sociologie et à la philosophie. Elle développe la synergie entre ces différentes thématiques autour de deux axes forts, le fonctionnement des marchés et la dynamique des acteurs et des organisations. La formation doctorale qui accompagne les jeunes chercheurs de l’OMI leur donne ainsi une vision transversale de leur sujet de recherche.

Le laboratoire de rattachement

L'objectif de l'IRG (http://irg.univ-paris-est.fr/) est de soutenir et de favoriser le développement de la recherche en Sciences de Gestion et de participer à la progression des connaissances scientifiques et techniques dans ce domaine. En tant que structure d'accueil de doctorants et de chercheurs, français et étrangers, offre le soutien au développement de la recherche des 51 doctorants actuellement inscrits. En fin, l'IRG met en place et favorise la participation de ses membres à des réseaux d'échanges inter-universités. Différents pôles disciplinaires composent la structure de l’IRG. Le candidat retenu intégrera le groupe de travail thématique portant sur la performance des organisations de l’ESS (POPESS). Le doctorant sera amené à participer aux échanges de ce groupe et à contribuer à sa dynamique et aux enjeux de valorisation de la recherche produite.

Environnement de travail

Le doctorant sera basé dans les locaux de l’IRG (Site Marne la Vallée) et bénéficiera d’un bureau équipé d’un poste informatique connecté sur Internet et de l’accès à un poste téléphonique. Des déplacements auprès de différentes SCIC étudiées seront à prévoir. La possibilité d’animer des séances de cours dans le Master POPESS et d’encadrer des projets d’étudiants en master 2 au sein de l’IAE Gustave Eiffel peut-être également envisagée.

Profil du candidat et compétences spécifiques requises

Titulaire d’un master recherche en sciences de gestion ou dans une autre discipline des sciences sociales le candidat ayant conduit un mémoire de recherche ou ayant développé une expérience dans un domaine proche de ceux portés par le projet (innovation, transformations organisationnelles, économie sociale et solidaire, analyse des marchés, etc.) aura plus d’aisance pour mener à bien la recherche. Le profil du candidat peut cependant exprimer la maîtrise d’autres domaines de recherche. La maîtrise de méthodologies de recherche qualitative ainsi que de l’anglais sont fortement attendus.

Financement

Le doctorant pourra bénéficier d’un contrat doctoral. Le contrat doctoral est un contrat à durée déterminée passé entre l’université et un doctorant afin de permettre à ce dernier de se consacrer pleinement à ses travaux de recherche pour la préparation de sa thèse. Sa durée est de trois ans. Les activités d’enseignement et/ou d’encadrement de projets à l’IAE Gustave Eiffel, si elles se réalisent, seront financées par ailleurs.

Conditions de candidatures

Les candidats doivent justifier de l’obtention d’un Master ou équivalent. Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà soutenu son mémoire de master pour se porter candidat. Le justificatif pourra être fourni après l’audition.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter :

Amina Bécheur, Professeur : amina.becheur@univ-paris-est.fr ou Pénélope Codello-Guijarro penelope.codello-guijarro@univ-paris-est.fr

Cité Descartes, 5 bd Descartes, 77 454, Champs sur Marne, Marne la Vallée Cedex 2.

Le contrat doctoral ne peut être accordé qu’aux étudiants qui s’inscriront en 1ère année de doctorat à la rentrée 2012-2013.

Le recrutement des candidats retenus ne sera effectif qu’après l’inscription en doctorat.

Composition du dossier de candidature

Le dossier de présélection entièrement électronique et constitué d’un document unique (au format, de préférence, PDF), comporte les sept pièces suivantes.

1. un curriculum vitae ;

2. le relevé de notes de la seconde année de Master ;

3. le mémoire de recherche ou le rapport de stage de cette même année de Master (s’il n’est pas finalisé, envoyer un document intermédiaire) ;

4. une lettre de motivation ;

5. le projet de recherche doctorale en lien avec le contexte du projet proposé dans cet appel (en deux, trois ou quatre pages, en détaillant le contexte, la problématique, la méthodologie, les résultats attendus) ;

6. les références bibliographiques majeures (en une page) ;

7. le projet professionnel à l’issue du doctorat (en une page).

Une présentation du projet de recherche (2 pages) complétera le dossier de candidature.

Dates importantes

Le dossier sera soumis en à Amina Bécheur et Pénélope Codello-Guijarro le 9 juillet 2012 au plus tard par e-mail : amina.becheur@univ-paris-est.fr et penelope.codello-guijarro@univ-paris-est.fr

Des entretiens seront organisés le 13 juillet 2012 pour finaliser le pré-recrutement.

Un classement des candidats sera établi en fonction des critères suivants :

• la qualité du cursus du candidat ;

• la qualité du projet de thèse et de sa présentation orale par le candidat.

Le candidat retenu sera soutenu par l’IRG pour obtenir un contrat doctoral.

Attribution du contrat doctoral

Ces contrats sont attribués par le PRES Université Paris-Est, sur proposition du Conseil de l’École doctorale à l’issue d’un processus de sélection dont le calendrier est le suivant.

1. Mercredi 5 septembre 2012, 12h, date limite de dépôt des dossiers de candidature (quasi identique au dossier de pré sélection) auprès du responsable administratif de l’École doctorale ;

2. Lundi 10 septembre 2012, audition des candidats à partir de 9h30, par la commission d’audition de la branche « Économie, gestion, sciences sociales » ;

3. Mercredi 12 septembre 2012, à partir de 10h, Conseil de l’École doctorale statuant sur les attributions des contrats doctoraux et transmission d’une liste par ordre de mérite, à l’issue, au Conseil scientifique du Pres Université Paris-Est.

 

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter :

Amina Bécheur, Professeur : amina.becheur@univ-paris-est.fr

ou

Pénélope Codello-Guijarro :

penelope.codello-guijarro@univ-paris-est.fr

Cité Descartes, 5 bd Descartes, 77 454, Champs sur Marne, Marne la Vallée Cedex 2.

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Postes à pourvoir
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 07:13

Pour ses 10 ans, et dans le cadre de « 2012 : Année internationale des coopératives » (ONU), PEKEA co-organise avec le CIAPHS (Université de Rennes 2), et en coopération avec l’ISMEA et l’Institut Veblen, un congrès sur le thème Coopération et formes d’organisation sociale, les

13 et 14 décembre 2012
à Rennes, France.

Ce congrès, en français, invite à envisager les 4 blocs de savoir portés par PEKEA à l’aune de la question de la coopération et à construire ensemble des cadres analytiques, conceptuels et opérationnels permettant de concevoir une société où se développeraient « tout l’Homme et tous les hommes » (F.Perroux)

Pour y participer et apporter votre contribution aux débats, vous trouverez les informations sur l’appel à participation comprenant la présentation de ce congrès et les informations utiles téléchargeable prochainement sur le site internet de Pekea : www.pekea-fr.org.

Tifenn LECLERCQ
Responsable Administrative PEKEA
PEKEA Administrative Officer

______________________________

PEKEA 110 rue de la Poterie, 35 200 Rennes, France
tél: +33(0)2 99 86 17 35, fax: +33(0)2 99 86 17 35
Courriel : tifenn.leclercq@pekea-fr.org
www.pekea-fr.org

http://www.ongdefi.org/docs/amis/Pekea-Project.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:30

Conseil scientifique et historique de la Caisse des dépôts –

Université de Paris I Panthéon Sorbonne - IDHE/CNRS -

COLLOQUE SCIENTIFIQUE

« De la croissance à la crise (1925-1935) : le moment Tannery. Une tentative avortée de modernisation conservatrice et libérale à l’heure de la mondialisation »
Jeudi 14 et vendredi 15 juin 2012 

Caisse des dépôts et consignations, 56 rue de Lille, Paris 7e
Salle Corvetto

Cette recherche collective se trouve en mesure de faire écho à des questions soulevées par la crise actuelle, aux interrogations de la communauté scientifique et aussi aux préoccupations de la direction générale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Cette rencontre constitue un quatrième colloque dans la série engagée depuis 2001 sur L’histoire de la CDC au sein du système politico-financier en longue durée[1], en élargissant, comme pour les précédentes manifestations scientifiques, l’objet bien au-delà de l’histoire de la seule Caisse des dépôts et même du système financier français.

L’objet d’étude consiste à explorer la période qui s’amorce en 1926 pour la France avec la stabilisation financière et monétaire, confirmée en 1928 à travers une majorité conservatrice durable rassemblée autour de Raymond Poincaré, puis en particulier d’André Tardieu, de Pierre Laval et de Paul Reynaud. Seul moment avec le Bloc national où - entre 1928 et 1932 - la droite gouverne seule dans l’entre-deux guerres. On peut constater dans les politiques publiques alors mises en œuvre des tentatives de modernisation sur un mode conservateur et libéral à la fois des politiques sociales, des politiques urbaines et régionales mais aussi, plus généralement, des structures et des instruments de l’appareil monétaire et financier, et même du système politique ou de la machine de l’État, incluant le domaine colonial. Ceci dans une période de reprise relative de la mondialisation financière et monétaire. Mais ces tentatives se heurtent au déclenchement de la crise, puis de la dépression des années 1930 qui viennent ainsi en perturber, en modifier ou même en arrêter le cours et, à tout le moins, en infléchir les cheminements.

Cette approche rejoint et prolonge les travaux amorcés il y a plus d’une décennie sur « l’année 1928 », notamment par les études dirigées et rassemblées lors d’un colloque tenu au Musée social en décembre 1998 sous la direction d’Annie Fourcaut, de Françoise Blum et de Michel Dreyfus, et publiées depuis lors dans un numéro spécial de Vie sociale[2]. Celle-ci s’appuie également sur les recherches récentes relatives à la modernisation et à l’internationalisation des marchés financiers ou encore au rôle des nouvelles institutions internationales (BRI, BIT, SDN…) en matière monétaire, financière ou sociale. Il s’y adjoint des approches européennes et internationales de la part de chercheurs français et étrangers. En particulier pour mesurer si une telle tentative de modernisation conservatrice et libérale se manifeste au cours de ces mêmes années sous des formes spécifiques dans d’autres pays industrialisés, notamment en Europe. Cette modernisation prend place plus largement dans une période éphémère – la seconde moitié des années 1920 - d’internationalisation accrue des flux de marchandises et de capitaux après la période d’instabilité issue du laborieux règlement de la Grande Guerre, période qui fait figure de première (ou de seconde, si l’on prend en compte la période 1900-1913) mondialisation du XXème siècle, avant celle que nous connaissons depuis une trentaine d’années. Mais cet épisode s’interrompt brutalement et durablement avec la dépression des années 1930, dont il convient de mesurer précisément les effets de retournement.

La CDC apparaît quant à elle comme un bon poste d’observation du phénomène pour la France – et partant un gisement d’archives utiles - des analyses et des pratiques des acteurs de cette mutation, dans la mesure où le directeur général en place de 1925 à 1935, Jean Tannery, se révèle un dirigeant proche des hommes au pouvoir - qu’il s’agisse de Louis Loucheur ou de Raymond Poincaré – et où il s’est lui-même impliqué activement dans la plupart des réformes modernisatrices en gestation, pour lesquelles il se manifeste comme un véritable innovateur. Pour ce faire, il tente en particulier de mettre en œuvre une modernisation des emplois des ressources de la Caisse des dépôts, qui rencontre les réformes du moment pour laquelle la Caisse joue d’ailleurs un rôle actif, qu’il s’agisse de la loi Loucheur, de la mise en place des Assurances sociales, mais aussi des nouvelles formes d’intervention de la Caisse sur les marchés financier, immobilier ou de l’assurance. Sur toutes ces questions, il apparaît que les travaux existants n’ont pas épuisé la matière historique. Cela rejoint également la problématique abordée lors du colloque relatif à la CDC et la Seconde Guerre mondiale qui s’est tenu en 2001 et auquel plusieurs chercheurs ici présents ont fructueusement participé. D’autre part, cette tentative de modernisation conservatrice à l’heure de la mondialisation s’interrompt souvent de manière nette avec la crise des années trente et il convient de mesurer à la fois l’ampleur, les modalités et les effets, à court et à plus long terme, de ce repli, au-delà du rôle spécifique joué par la Caisse dans la lutte contre la crise.

Jeudi 14 juin 2012

9h00 - 9h30            : Accueil

9h30 : Ouverture par Edward Arkwright, Directeur du pilotage stratégique, du développement durable et des études de la CDC

9h45                 : Introduction, Michel Margairaz

(Université de Paris I Panthéon Sorbonne / IDHE-CNRS. Conseil scientifique et historique de la CDC)

_______________

10h00 - 13h00 Session 1 : Une approche internationale : une dynamique de modernisation conservatrice et libérale ?

Présidence : Robert Frank

(Université de Paris I Panthéon Sorbonne / IRICE-CNRS)

Robert Boyce

(London School of Economics) : Modernization in Britain and the constraints of liberal internationalism, 1925 – 1935”.

Örjan Appleqvist

(Université de Stockholm) : « Le cas suédois »

Kenneth Mouré

(University of Alberta) : « La France, Jean Tannery et l’évolution du système monétaire international 1925-1936 »

Discussion

Déjeuner

14h30 - 17h30 Session 2 : La modernisation et l’internationalisation du système financier et le retournement de la crise.

Présidence :Michel Margairaz

Eric Bussière

(Université de Paris IV Sorbonne / IRICE-CNRS) : « Les cartels dans la mondialisation : de l’ouverture à la fermeture »

Olivier Feiertag

(Université de Rouen / GRHis-CNRS) : « La modernisation et la gestion de la dette publique par la Caisse autonome d’amortissement (1926-1944) »

Discussion

Pause

Présidence : Alya Aglan

(Université de Paris I Panthéon Sorbonne / IRICE-CNRS. Conseil scientifique et historique de la CDC)

Philippe Verheyde

(Université de Paris VIII Saint-Denis / IDHE-CNRS. Conseil scientifique et historique de la CDC) : « Les interventions de la CDC sur le marché financier dans les années 1930 et leurs limites »

Michel Margairaz :

« Jean Tannery et la modernisation avortée des emplois de la CDC ».

Discussion

Vendredi 15 juin 2012

9h00 - 9h 30            : Accueil

9h30 – 11h30 Session 3 : La modernisation des systèmes de protection sociale et la crise.

Présidence : Philippe Verheyde

Michel Dreyfus

(Université de Paris I - Centre d’histoire sociale du XXe siècle (CHS) /CNRS) : « La CDC et les assurances sociales dans l’entre-deux-guerres»

Luigi Tomassini

(Université de Bologne) : « Les assurances sociales dans le fascisme et la modernisation de la société italienne »

Santiago Castillo

(Université Complutense de Madrid. Faculté de sciences politiques et de sociologie) : « Les assurances sociales dans l’entre-deux-guerres et la modernisation de la société espagnole »

Discussion

Pause

11h30 - 13h00 Session 4 : La modernisation inachevée de l’aménagement des territoires.

Jean-François Eck

(Université de Lille III Charles de Gaulle) : « Reconstruction et modernisation de la 1ère région (Nord, Pas-de-Calais, Aisne et Somme) pendant les années 1920".

Clotilde Druelle-Korn

(Université de Limoges) : « La 7è région (Limousin-Poitou) et ses limites »

Discussion

Déjeuner

14h30 - 17h00 Session 5 : La modernisation des institutions et du système politique.

Présidence : Michel Margairaz

Olivier Dard

(Université de Metz Paul Verlaine) : « La modernisation du système politique et ses limites »

Alya Aglan :

« Jean Tannery et les réseaux politico-financiers »

Discussion

Pause

Daniel Lefeuvre

(Université de Paris VIII Saint-Denis / EA 1579) : « La modernisation du système colonial et ses impasses. De Jonnart à Viollette : L’Algérie vivra-t-elle ? »

Discussion

Clôture du colloque


Pour s'inscrire, contactez Christelle CUZOU christelle.cuzou@caissedesdepots.fr>,(01 58 50 24 87)
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:21

Deloitte s’associe à l’EDHEC Business School, et signe, aux côtés de grandes entreprises familiales, un partenariat majeur avec le Centre de l’Entreprise familiale (EDHEC Family Business Centre).

La France compte 4 400 entreprises de taille intermédiaire (ETI), dont plus de 80% sont des entreprises patrimoniales ou familiales. Outre le poids économique qu’elles représentent, ces entreprises constituent un segment singulier de par les valeurs qu’elles portent : vision sur le long terme, pérennité, adaptabilité, gouvernance forte, autofinancement élevé … Elles doivent cependant faire face à des enjeux qui leur sont propres tels que le maintien de la cohésion familiale, la transmission du pouvoir, du capital et du savoir-faire, le financement de leur croissance...

Partant de ce constat, Deloitte a souhaité s’associer à la création du Centre de l’Entreprise familiale initié par l’EDHEC Business School. En créant le Centre de l’Entreprise familiale, avec deux branches, l'une en France et l'autre à Singapour, le Groupe EDHEC souhaite accompagner ces entreprises familiales en mettant à leur disposition ses expertises et compétences. Sa vocation est triple : formation (continue et initiale), recherche et benchmarking international. Pour Olivier Oger, Directeur Général du Groupe EDHEC, « l’EDHEC Family Business Centre a pour objectif de réconcilier les territoires avec la mondialisation, comme le font beaucoup d’entreprises familiales dans la période actuelle », répondant ainsi à l’ambition de l’EDHEC d’être l’école reconnue dans le monde pour les nouvelles idées et concepts apportés aux entreprises.

Sensible à cette triple vocation, la présence de Deloitte, tant en France qu’au niveau international, traduit son engagement aux côtés des entreprises patrimoniales ou familiales, véritables piliers de notre économie.

« Conscient du besoin de ces entreprises de bénéficier d’expertises et de conseils, notamment en matière de transmission, de gouvernance et de financement, Deloitte souhaite renforcer son accompagnement et sa présence auprès de ces acteurs bien particuliers du monde économique. » déclare Pascal Pincemin, membre du Comité Exécutif de Deloitte France.

L’engagement de Deloitte en France auprès des entreprises patrimoniales ou familiales intègre également différentes initiatives :

· Animation du Club Jeune Génération, qui accompagne depuis 2008 les transmissions intra-familiales ;

· Organisation début 2012 d’une conférence en partenariat avec le Family Business Network (FBN) ;

· Organisation début 2013 d’un séminaire portant sur l’avenir des entreprises familiales, en partenariat entre autres avec le FBN et l’Institut Français des Administrateurs ;

· Collaboration aux nombreux programmes internationaux de Deloitte, dont le partenariat mondial avec la Business Families Foundation.

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 08:47

Les prochaines Journées d'Histoire de la comptabilité et du management auront lieu à La Rochelle les 27, 28 et 29 mars 2013.

Ces Journées d’Histoire de la Comptabilité et du Management constituent, depuis leur première édition en 1995, un rendez-vous annuel incontournable pour ceux qui s’intéressent à l’histoire et à la gestion. Elles rassemblent des gestionnaires, historiens, juristes, sociologues et économistes.

Pour la 18e édition, l’axe de réflexion proposé porte sur le thème : La magie du chiffre. Quantification, normes et croyance.

Preuve d’efficacité, affirmation de la scientificité de la démarche, outil de distanciation, argument rhétorique, dans la doctrine taylorienne le chiffre relève de multiples usages et stratégies. Par l’approche historique, il nous semble opportun de nous interroger sur les finalités et usages du chiffre par les praticiens et les théoriciens de la gestion.

Nous invitons à des communications permettant par l’approche historique de questionner l’hégémonie de la quantification dans divers domaines, de l’évaluation politique (du sondage aux indicateurs d’appréciation des politiques publiques) à la recherche en gestion et en économie. Le développement de la statistique administrative au XIXe siècle a des prémisses que l’on peut chercher pour la France chez Condorcet par exemple. L’obsession pour le chiffre dans la gouvernance publique et privée ne relève-t-elle pas d’un régime de croyance dont l’histoire et la critique peuvent encore être faites ?

Des indicateurs chiffrés garants de l’efficience des politiques publiques à la dénomination des normes de qualité (iso 9001, 14001, etc.), le chiffre apparaît autant comme un instrument d’objectivation (notamment comptable) que comme un procédé de la rhétorique managériale. La norme comptable ou autre contribue à poser un référentiel fondé sur la mesure quantifiée des critères que l'on entend évaluer. Ce faisant, elle est susceptible de faire écran à la réalité tangible de ce qui est mesuré et elle n'est pas indemne de ce qui nous semble relever du régime de la croyance. Code, le chiffre est non seulement un langage inaccessible aux non initiés, il est aussi susceptible de porter une dimension mystique si l’on se réfère à la vertu accordée au nombre d’or dans l’exégèse pythagoricienne ou franc-maçonne. Luca Pacioli, crédité du premier exposé de la méthode de la comptabilité en partie double en 1494 est lui-même l’auteur d’un traité sur la Divine Proportion dont on retrouve des éléments dans le Modulor, unité de mesure créée par Le Corbusier (1948).

L'histoire des entreprises offre des exemples nombreux de cette mystique du chiffre, du krach de l'Union générale au rôle du cabinet Arthur Anderson auprès d'Enron. Autre exemple de ces phénomènes dans l’histoire récente, le guide Parker établit une évaluation des vins selon une grille de notation extrêmement précise dont l'ultime mesure est le goût d'un individu, Robert M. Parker.

Dans la continuité des précédentes Journées, sont attendues des communications à caractère historique couvrant les domaines de la comptabilité, du management ainsi que ceux de la stratégie, du nouveau management public, du marketing, de la communication en particulier financière. Sont bien sûr attendues des recherches en histoire des religions quand la foi n'exclut pas sa mesure.

Comme chaque année, toutes les propositions de communication intégrant une dimension historique sont bienvenues.

Tutorat de thèses

Les Journées d’Histoire vont débuter par un atelier doctoral comprenant un tutorat de thèses d’histoire de la gestion et des séminaires méthodologiques organisés le 27 mars. Les doctorants intéressés devront fournir un document d’une dizaine de pages maximum spécifiant leur champ de recherche (thème, questions de recherche), le cadre théorique ou l’articulation théorique de la thèse, leur démarche méthodologique, les premiers résultats (le cas échéant), leurs principales références bibliographiques.

Les doctorants en début de thèse sont encouragés à participer.

Dates à retenir

Date limite de soumission des textes des communications : 15 décembre 2012

Décision du comité de lecture : 19 janvier 2013

Version définitive des textes : 9 février 2013

Les propositions (60.000 signes au plus) devront être envoyées en français ou anglais accompagnées d’un résumé en français et anglais à l’adresse suivante : jhcm2013@univ-lr.fr

Chaque proposition de communication fera l’objet d’une lecture anonyme.

Contact : jhcm2013@univ-lr.fr
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif