Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 23:59

http://s2.e-monsite.com/2010/03/02/10/DesertecProjet.jpgCONFERENCE-DEBAT « Les facteurs clé de réussite pour les grands projets solaires »

Analyse et recommandations sur le cas du projet Desertec

Jeudi 5 janvier 2012

de 9H à 10H30

Enerpresse 17 rue d’Uzès – 75002 Paris

Des contraintes grandissantes placent au cœur des priorités des nations la nécessité de faire un usage sobre de l’énergie et du carbone. Des décisions gouvernementales sans précédent accélèrent la vitesse des transformations comportementales et les projets tels que Desertec représentent une alternative énergétique au potentiel immense.

Dans le cadre du projet Desertec, le cabinet BearingPoint souhaite donner la parole à un panel d’experts de tous horizons. Cette conférence va permettre, pour la première fois, de les réunir et d’apporter un éclairage sur les facteurs clés qui permettront la réussite de tels méga-projets (on parle de 400 milliards de dollars). Les questions et les défis sont nombreux pour comprendre ces chantiers historiques du XXIème siècle.

Des décideurs partageront leur point de vue et feront part de leur expérience :

Avec la participation de :

- Emmanuel AUTIER, Associé Utilities au sein du cabinet BearingPoint,

- Philippe LOREC, Adjoint du directeur général de l’Energie et du Climat du Ministère de l’écologie,

- Lynn NAHMANI, Experte en financement de projet,

- Jean CHRISTOPHE, Directeur Général de la Deutsche Pfandbrief Bank

- Mustapha Kamal FAID, Ancien directeur général à l’Observatoire Méditerranéen de l'Energie

Les débats seront animés par Joël Spaës, rédacteur en chef, Enerpresse.
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Actu de gestion
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 02:35

J’Innove en Nord-Pas de Calais soutient le recrutement des docteurs en entreprise

 

La recherche et l’innovation sont deux axes déterminants du développement d’une entreprise. Alors que dans les pays développés, les fonctions hautement stratégiques de décision et de développement dans les entreprises sont confiées le plus souvent à des titulaires du PhD ou du doctorat, la France fait exception. Selon une étude menée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en 2007, portant sur la place des docteurs dans les services R&D des entreprises, en France, la moitié des chercheurs étaient des diplômés ingénieurs, et seuls 14 % étaient titulaires d’un doctorat.

 

Dans le cadre de la Stratégie Régionale de l’Innovation, le Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur "PRES Université Lille Nord de France" membre du réseau J’Innove en Nord-Pas de Calais, contribue au recrutement des docteurs en entreprise. Des actions et des outils sont mis en place afin de favoriser la passerelle laboratoire - entreprise.

 

De nombreux clichés demeurent sur les docteurs : ils seraient confinés dans leur laboratoire, adeptes des bibliothèques, ils n’auraient pas de connaissance du monde de l’entreprise qui les entoure, ils réaliseraient des travaux de recherche peu concrets…

 

Afin de soutenir l’employabilité des docteurs et de favoriser leur insertion professionnelle dans le monde de l’entreprise, et aussi de convaincre les chefs d’entreprise de l’intérêt de recruter des docteurs, de nombreuses opérations sont menées par le PRES, membre du réseau J’Innove en Nord-Pas de Calais.

 

Portrait croisé d’un chef d’entreprise qui emploie des docteurs… L’entreprise Gecco

 

Collecter gratuitement les huiles usagées (huile de tournesol, huile de palme, gras de bœuf) des restaurants et des industries pour ensuite les revendre, puis les transformer en bio carburant et en bio lubrifiant, tel est le concept innovant imaginé par la société lilloise Gecco.

 

L’objectif de Julien Pilette, son créateur : bâtir une filière intégrée de collecte des déchets pour pouvoir ensuite développer des filières de valorisation maîtrisées. Pour y parvenir, il s’est entouré d’un docteur, Michel Millares, Responsable Qualité-Sécurité-Environnement et du programme de recherche, et d’un doctorant, Cédric His, étudiant - chercheur au sein du laboratoire ProBioGEM à Polytech Lille, en charge de développer le service R&D de l’entreprise.

 

Toutes les informations sur les docteurs en entreprise, les actions menées par le PRES Université Lille Nord de France, et le projet de l’entreprise Gecco, dans le communiqué de presse en pièce jointe.

Une vidéo traitant de cette thématique est disponible depuis ce lien : http://www.youtube.com/user/Jinnove#p/a/u/0/3G-QlZoSnNk

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 00:45

http://dirigeant2.elteg.com/images/bibli/logo-new.jpeg&w=620&h=350&mode=1Le Centre des Jeunes Dirigeants d'entreprise (CJD) organise les premiers Etats Généraux de l'Innovation les 12 & 13 Janvier 2012 à l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence sous le haut patronage du Ministère de l'Économie, de l'industrie et des Finances.

http://www.etatsgenerauxdelinnovation.fr

Objectif : réfléchir à une nouvelle vision de l'innovation, détachée du seul prisme de la technologie.

- 450 participants : chefs d'entreprise, chercheurs, professeurs, élus locaux, acteurs du monde associatif, cercles de réflexion

- Quatre tables rondes auxquelles participeront des acteurs de l'innovation de premier plan : Christophe Castaner, Vice-Président de la région PACA, Marie-Anne Brodschii, Directrice de l'Innovation de Veolia, Jean-Marc Borello, Directeur Général du Groupe SOS, Philippe Mallein, Idea Labs, Alain Dumont, Secrétaire Général de la Fondation Condorcet ...

- Une quinzaine d'ateliers pour promouvoir tous les types d'innovation et illustrer de façon concrète les tables rondes

- Un Prix « Coup de cœur » pour mettre à l'honneur l'innovation sociale et sociétale

- Un cadre exceptionnel : au cœur de la vieille ville d'Aix-en-Provence, entre l'Institut d'Etudes Politiques et le Musée des Tapisseries.


Arnaud GROFF délégué national du CJD en charge de l'innovation déclare : « Alors que l'absence de soutien aux projets non-technologiques coûte chaque année plusieurs dizaines de milliers d'emplois à l'économie française OSEO a décidé l'arrêt de son soutien aux deux derniers micro-dispositifs d'aide à destination des PME. Nous devons changer maintenant de fonctionnement, et soutenir enfin toutes les innovations. » Michel MEUNIER, président national du CJD tient à ajouter : « Devant l'urgence de la situation, il nous faut promouvoir une innovation détachée de la technologie, globale et accessible à tous : réinventons l'innovation et soyons au rendez-vous des 12 et 13 janvier 2012 aux 1er EGI d'Aix-en-Provence ».

www.cjd.net

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 23:07

La Semaine Internationale de l’IAE Lyon, école universitaire de management, aura lieu du 4 au 11 janvier 2012.

A cette occasion l’IAE Lyon accueille 33 intervenants venus de quatorze pays, représentants internationaux du monde académique et professionnel, pour participer à des séminaires de recherche avec le corps professoral de l'IAE Lyon et assurer l'enseignement de 37 séminaires de management en anglais.

Ces séminaires de deux jours et demi couvrent les principaux champs du management. Chaque thématique est abordée à travers des sujets d’actualité.

http://iae.univ-lyon3.fr 

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 22:23

http://www.24presse.com/ImgUsers/cp/2010/4lvzhsd.jpgPrix de thèse 2011 : le mardi 10 janvier 2012 à 11 heures à l’Orangerie BNP PARIBAS, 3 rue d’Antin - 75002 Paris

Cette cérémonie sera présidée par M. Michel Pébereau en personne. Nous remettrons un Prix et un accessit en Sciences Economiques et un Prix en Sciences de Gestion.

L’ANDESE recevra à cette occasion quelques-uns des plus grands économistes français, ainsi que le délégué général de la Fondation Nationale pour l’Enseignement de la Gestion des Entreprises.

contact@andese.org
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 22:00

Ces conventions ont été signées, à l’occasion de la soirée Artissima qui s’est tenue le 6 décembre au siège du MEDEF, par Laurence Parisot et Frédéric Mitterrand.

L’organisation d’Artissima et la signature de ces conventions s’inscrivent dans le cadre des actions du comité « Culture et Entreprises » de la commission Nouveaux dialogues, présidée par Pierre Fonlupt. Elles ont permis de poser les premiers fondements d’un dialogue constructif entre le monde de la culture et le monde économique autour de deux axes :

- La valorisation de la culture comme moteur économique : la culture est un vecteur de compétitivité. Des réflexions doivent être menées sur la production de biens sur notre territoire, sur son impact en terme d’attractivité des territoires, sur les entreprises du secteur privé de la culture, qui sont évidemment très diverses, les industries créatives. A l’heure où nous recherchons de nouveaux moteurs de la croissance, la culture est un secteur stratégique, qui peut créer de la croissance, de l’emploi, des exportations.

- Le mécénat culturel : la France bénéficie d’un dispositif très avancé de soutien au mécénat. L’enjeu est aujourd’hui de démocratiser le mécénat, qui est plutôt l’apanage des grands groupes. Son développement se heurte aux contraintes du tissu économique français : des PME de taille plutôt modestes, dont les marges et les capacités financières sont inférieures à celles de nos voisins européens, et au contexte de crise aggravée que nous connaissons. Quelle que soit l’attractivité des dispositifs fiscaux, les PME peuvent difficilement s’engager dans des actions de mécénat d’envergure, quel que soit le domaine d’engagement. C’est pourquoi le MEDEF a souhaité signer la charte du mécénat d’entreprise d’Admical, afin de témoigner le soutien du MEDEF aux entreprises déjà engagées dans le mécénat.
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Actu de gestion
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 20:34

La sec­tion Archives économiques et d’entre­pri­ses de l’AAF orga­nise ses jour­nées d’étude en juin 2012 autour du thème « Les entre­pri­ses ont-elles besoin d’une mémoire ? ».Planifiée du 21 au 23 juin 2012, cette mani­fes­ta­tion sera struc­tu­rée autour de 3 temps forts : 

Jeudi 21 juin, Communication et tables ron­des, au RIZE  Xavier de la Selle, Président de l’AAF, nous accueillera au RIZE à Villeurbanne, ancien dépôt bâti par le Crédit Lyonnais pour la conser­va­tion de ces archi­ves a cette époque. Cet espace a été réa­mé­nage pour accueillir les archi­ves muni­ci­pa­les de Villeurbanne dont Xavier De La Selle a la charge. (site web). 
Vendredi 22 juin, visi­tes du site de l’ancienne usine Canson (Davezieux) et et de la Maison de Varagnes, der­nière demeure de Marc Seguin (Annonay), entre­pre­neur et ingé­nieur d’ori­gine ardé­choise. 
Samedi 23 juin, par­cours – visi­tes de sites indus­triels dans l’agglo­mé­ra­tion lyon­naise. Les moda­li­tés d’ins­crip­tion au col­lo­que seront dif­fu­sées en mars 2012.


D’une part des inter­ven­tions d’une durée de 40 minu­tes envi­ron, qui pré­sen­te­ront une réflexion autour des thé­ma­ti­ques évoquées, ou des cas d’expé­rien­ces pro­fes­sion­nel­les illus­trant ces thé­ma­ti­ques 
D’autre part, dans le cadre de tables ron­des, des contri­bu­tions résu­mées dans une note d’inten­tion suc­cincte.

Les pro­po­si­tions de com­mu­ni­ca­tions et notes d’inten­tion sont à envoyer d’ici le 15 février 2012 à claire.cot­tin@­soc­gen.com.

Comité d’orga­ni­sa­tion 

Claire Cottin, Société Générale 
Xavier De La Selle, RIZE, Villeurbanne 
Laurent Ducol, Ernst & Young 
Marie Hélène Reynaud, Canson, Annonay 
Valérie Lefevre, Domaine de Varagnes (Marc Seguin), Annonay 
Anne-Catherine Marin, Archives Municipales de Lyon 
Alice Grippon, Permanence AAF

Les moda­li­tés d’ins­crip­tion au col­lo­que seront dif­fu­sées en mars 2012.

Comite de pilo­tage

Laurent ducol 
Claire Cottin 
Xavier de la selle 
Marie Hélène Reynaud

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 14:49

Start West annonce l’ouverture des inscriptions pour START WEST 2012. Les candidats peuvent retirer leur dossier à l’adresse suivante : http://www.start-west.com . Les candidatures sont à remettre au plus tard le 17 février 2012. START WEST 2012 aura lieu le 4 Avril 2012 à Nantes, à la Cité des Congrès Nantes Events Center

Depuis 2001, une soixantaine d’entreprises ayant participé à STARTWEST ont recueilli au total plus de 200 millions d’euros de financement. La manifestation s’est imposée au fil des années comme le rendez-vous annuel de référence du Capital et de l’Innovation dans l’Ouest mais également au plan national.

Depuis plus de 10 ans, START WEST réunit chaque année une sélection de porteurs de projets innovants principalement issus des incubateurs publics et des professionnels de l’accompagnement de l’innovation. Forte de son succès et de la qualité des dossiers présentés, la manifestation a permis l’éclosion de nombreux projets dans les domaines des technologies de l’information, des logiciels, des télécommunications, des biotechnologies, des matériaux ou encore de l’environnement.

Le pari des organisateurs de cette édition 2012 est d’attirer à Nantes le 4 avril prochain, des porteurs de projet et des investisseurs exerçant leurs talents dans les domaines de la production et de la diffusion des industries créatives. Cette volonté s'inscrit dans le cadre du projet Quartier de la création de l'île de Nantes.

START WEST déploiera cette année encore l’ensemble des synergies qui font son succès depuis 2001. Dans une conjoncture où les possibilités de financer les projets innovants peuvent apparaître limitées et difficiles d’accès, STARTWEST s’efforcera, notamment à travers son site web, d’être un lieu d’information sur le financement de l’innovation, pertinent et reconnu.

La manifestation permettra aux porteurs de projets sélectionnés de rencontrer des investisseurs des différentes catégories : business angels, capitaux risqueurs, fonds ISF et fonds d’entreprises.

Pour ces investisseurs, elle offrira des opportunités d’investissements réelles et nouvelles dans des projets présentés à différents stades de maturation (amorçage, création, développement).

http://www.start-west.com
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 11:21

http://www.fncd.fr/images_fncd/logos/Logo%20Fncd.jpgLa Fédération Nationale des Cadres Dirigeants, que préside M. Jean-Louis CHAMBON, par ailleurs président du Cercle Turgot, vient d'adresser à M. Xavier BERTRAND, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, le rapport 2011 de son Conseil d'Orientation de la Déontologie des Dirigeants Salariés : Le C.O.D.

Le C.O.D, remplit une double mission de veille, dans l’application des règles définies par leur « Charte de déontologie » élaborée en 2009, saluée par le Ministère et de mesurer, à travers un « baromètre social » l’état du « moral des dirigeants salariés ».

A cette fin, Le Conseil a adressé, l'été dernier, un questionnaire auprès d’un large échantillon des 47 réseaux des cadres dirigeants adhérents de la FNCD (représentants un dirigeant salarié sur deux dans le secteur privé des entreprises de plus de 250 salariés) donnant ainsi l’évolution de leur moral, par rapport aux enquêtes précédentes (2010) et comparativement à celui des autres corps sociaux.

« S'agissant du moral des dirigeants salariés, tel que mesuré par le baromètre social 2011, il est frappant de constater qu'en dépit d'une grande lucidité sur les perspectives économiques et sociales sensiblement aggravées, il reste largement positif (43 % à court terme, 39 % pour demain) et meilleur qu'en 2010 (où seuls 30 % se déclaraient optimistes) » indique le rapport du Conseil d'Orientation.

Cependant, deux préoccupations apparaissent.

La santé au travail

Tout d'abord, « la santé au travail, dans l'ensemble de ses composantes, physiques, psychologiques et morales, est perçue comme un axe central de la complexité du management dans l'avenir, tant pour leurs collaborateurs que pour eux-mêmes. Les dirigeants salariés sont convaincus qu'une large part de maîtrise de ce paramètre passe par la capacité de relais des managers de proximité permettant un repérage des risques individuels, de façon précoce, et une mise en œuvre rapide de mesures de soutien. Ils déplorent toutefois une forme d'incompréhension assez généralisée de la gestion de cette tendance lourde ».

Les conflits d'intérêts

Viennent ensuite « les conflits d'intérêts, potentiels ou apparus, auxquels ils sont exposés par leur rôle central d'intermédiation entre les parties prenantes de l'Entreprise et en tant que pilote, marquent une tendance nette à la progression ».

Le rapport note que se pose la question « du soutien durable de leurs fonctions dans l'entreprise et d'une protection renforcée contre les séquestrations illégales et illégitimes et autres incivilités qui prospèrent en situation de conflit, et pour lesquelles ils attendent une attention renforcée des pouvoirs publics »

Apportant leur soutien à la politique de redressement et de retour vers la compétitivité du pays, la Fédération nationale des cadres dirigeants FNCD s'interroge cependant "sur l'anomalie de l'absence de représentativité légale et de la spécificité du corps des dirigeants salariés qui reste la charnière incontournable dans le dialogue social entre le monde des Employeurs et des Salariés, alors que leur légitimité ne peut être contestée" d’autant qu’elle et effective, notamment dans les pays du nord de l’Europe qui servent de référence de dialogue social, comme au DANEMARK. 

Les dirigeants salariés apparaissent donc très déterminés à garder « le cap du renouveau de l’éthique et de l’action », avec courage et dans l’humilité que requièrent ces temps de « brumes et de tempêtes ».

C’est dans ce contexte que Guy SALZIGER, past président de l'Association des Dirigeants de France Télécom Orange, vient d'être nommé vice-président de la Fédération nationale des cadres dirigeants-FNCD. En charge notamment des relations avec les dirigeants des très grandes entreprises


FNCD - fédération nationales des dirigeants salariés

« savoir réseau garder »

4, rue St Roch

75001 Paris

www.fncd.fr

Tél. 0142974107


Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 14:23

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/211128_209707539067110_5614197_n.jpgYassà Fast-Food, la première chaine de restauration rapide africaine lance une levée de fonds auprès du public pour financer son développement. Cette chaîne souhaite lever 500 000 euros pour ouvrir de nouveaux points de vente. Devant la réticence des investisseurs traditionnels et des banques, la jeune société a décidé de faire appel au public pour participer à l’ouverture de son capital.

Concept unique créé en septembre 2008 par Souaibou Koita, jeune entrepreneur malien issu de l’ESC Toulouse, Yassà Fast-Food revisite les plats traditionnels les plus célèbres de la cuisine africaine tels que le Mafé, le Tiep, le Yassa, les Alocos… Plats savoureux, service de qualité, rapport qualité-prix imbattable, originalité… En plein essor avec deux restaurants en propre à Toulouse et une franchise à Nice, la société s’impose comme la première enseigne de restaurants rapides africains en France.

Désireux de poursuivre son développement, Yassà Fast-Food a pour objectif d’ouvrir de nouveaux restaurants à Paris et à Barcelone en propre. Pour financer le projet l’entreprise cherche depuis près d’un an à lever des fonds auprès des banques, business angels et capitaux-risqueurs sans succès, malgré de bons retours quant à la qualité du projet.

La jeune société lance donc aujourd’hui un appel au public pour prendre part au projet et ainsi financer son développement. « Cela fait des mois que nous allons de rendez-vous en rendez-vous sans succès. Notre société est encore trop jeune pour certains investisseurs et notre projet trop ambitieux pour le banquier.

Pourtant nous avons fait nos preuves depuis plus de trois ans que nous existons. Yassà est un projet solide avec de belles perspectives de développement donc nous restons confiants. Aujourd’hui, il nous faut passer à l’étape supérieure, et la solution pour nous viendra en partie d’investisseurs privés à qui nous avons décidé d’ouvrir le capital. Ils peuvent miser entre 2 000 € et 15 000 €. Nous espérons pouvoir lever au moins 200 000 euros au total pour pouvoir financer un point de vente à Paris» explique le créateur de l’enseigne.

Pour l’occasion, l’entreprise a mis en place une application web sur son mur Facebook (Yassà Fast-Food) pour une meilleure diffusion de l’information et permettre au publique d’investir dans le projet via leur compte paypal.


Contact Investisseurs :

Souaibou Koita, 0698267852,contact@yassafastfood.com

Site : www.yassafastfood.com

Page Facebook : Yassà Fast-food
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif