Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 10:49

IIIe Colloque du DEUST Travail Social

 

Jeudi 23 septembre 2010  changement de date au 8 octobre 2010

 

EXISTE-IL DES ALTERNATIVES

À LA BANQUE CAPITALISTE ?

ou « Raiffensen réveille-toi, ils sont devenus fous ! »

Programme sur http://larsg.over-blog.com/article-colloque-existe-t-il-des-alternatives-a-la-banque-capitaliste-56446572.html

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 09:05

Histoire, Entreprise & Gestion

Groupe de travail piloté par

- Didier Bensadon, université Paris-Dauphine

- Nicolas Praquin, université Paris-Sud

- Béatrice Touchelay, université Paris-Est

- Philippe Verheyde, université Paris VIII

Dans la continuité des travaux menés ces dernières années autour de la Genèse de la décision, les organisateurs souhaitent poursuivre leur coopération, élargir les perspectives de recherche sur de nouveaux objets et ouvrir de nouvelles pistes de réflexion. Un cycle de quatre journées d’études est ainsi programmé pour les prochaines années, chacune abordant une thématique spécifique.

Il s’agit de s’interroger sur l’entreprise comme institution et système d’organisation inscrit dans le temps et dans l’espace, et dont la raison d’être conduit à l’avènement d’une science de gestion. Les hypothèses que nous souhaitons développer visent à promouvoir une réflexion sur l’entreprise considérée comme objet d’histoire, c’est-à-dire un construit et un vécu où la gestion joue un rôle structurant majeur.

Qu’est-ce qu’une entreprise ? Comment évolue-t-elle ? De quelle manière la gestion devient-elle une composante essentielle de son fonctionnement ? Quelles demandes ou contraintes exogènes et/ou endogènes influencent ses structures ? Quels sont les modalités et les enjeux des interventions des multiples acteurs, partenaires et interlocuteurs de l’entreprise lorsqu’ils poussent au développement et à l’application de normes comptables ?

La démarche pluridisciplinaire engagée entre historiens et gestionnaires nécessite d’être étendue à d’autres disciplines. Les contributions d’économistes, de juristes et de sociologues sont particulièrement souhaitées de manière à enrichir ces échanges déjà féconds.

 

1re Journée d’études

Université de Paris 8

Comptabilités d’entreprises et Histoire XIXe – XXe siècles : objets, pratiques et enjeux

Juin 2011

Le premier thème retenu consiste à s’interroger sur les comptabilités d’entreprises. Cette journée vise à mieux cerner comment la comptabilité constitue l’une des composantes majeures de l’entreprise.

 

Trois pistes de réflexion seront abordées.

1. L’objet comptable : il est sans doute pertinent de penser que la séquence 1940-1945 marque une coupure entre une période caractérisée par l’absence de normes et de réglementations et le second vingtième siècle où s’élaborent et s’imposent peu à peu des conventions comptables, pour aboutir aux normes comptables internationales. L’histoire, la gestion ou le droit notamment peuvent-elles permettre de mieux comprendre ces évolutions ? Y a-t-il des inflexions particulières liées à des contextes ou à des innovations ? Dans quelle mesure des hommes ou des femmes ont-ils pu contribuer à ces changements ? Que traduit et que signifie l’absence de comptabilité ? Peut-on parler d’entreprise sans comptabilité et comment en parler ?

2. Les pratiques comptables : celles-ci résultent en premier lieu de la manière dont les hommes ou les femmes - qui deviennent des professionnels de la comptabilité et s’imposent à l’entreprise - exercent leur mission. Quelle est leur formation ? De quels outils et de quels relais institutionnels ou non disposent-ils ? Quelles sont les influences majeures, nationales et étrangères, qui participent à l’élaboration d’une « science comptable » ? Est-ce que cette « science comptable » en formation conduit à des changements dans les formes d’organisation de l’entreprise ou, inversement, n’est-ce pas plutôt les mutations de l’entreprise qui aboutissent à des innovations comptables ?

3. Les enjeux de la comptabilité : Pour qui et pourquoi la comptabilité des entreprises se développe-t-elle ? Comment expliquer les résistances qu’elle suscite et de quelles manières sont-elles dépassées ? Comment déterminer la part respective des cinq principaux champs socio-économiques qui structurent les pratiques et favorisent leur diffusion homogène : la pression fiscale et le rôle de l’Etat ; le système bancaire qui assure le financement ou la trésorerie ; les actionnaires intéressés aux gains en dividendes ou en capital; le grand public et la diffusion de l’information économique ; enfin et peut-être surtout la direction de l’entreprise qui souhaite optimiser la gestion.

 

Ces quelques réflexions et pistes de recherches ne visent pas l’exhaustivité ; toutes propositions centrées sur la problématique générale de la journée d’études seront les bienvenues.

 

Les propositions de communications avec titre (3 pages maximum) et un court CV sont à envoyer à Béatrice Touchelay : beatrice.touchelay@free.fr

Pour le 30 novembre 2010

La réponse du comité de sélection sera envoyée courant janvier 2011

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 09:05

Le Groupe de travail "INNOVATION" de la Fondation Concorde, animé par Patrice Noailles et Jacques Marceau, publie le 15 septembre un rapport intitulé : "CREONS L’ECOSYSTEME DE L’INNOVATEUR, pour un environnement propice à l’innovation".

La nouvelle politique préconisée par la Fondation n'est pas une simple série de mesures, mais un ensemble structurée autour de l'innovateur personnage central du processus innovant et de son écosystème qui lui permet d'accomplir sa mission d'innovation. Cette nouvelle approche est riche de nouveaux développements et de nouvelles perspectives.

Tous les documents seront téléchargeables sur les sites

www.fondationconcorde.com et www.valeur-innovation.com à partir du 15 septembre midi.

 

Les petits-déjeuners débats de la Fondation Concorde

 

Le prochain invité sera :

Hervé Mariton

Ancien ministre,

Député de la Drôme,

 

Sur le thème : « Faire de la France le pays de l'innovation »

Mercredi 15 septembre 2010 à 8h30

 

A l'occasion de la présentation de la publication de la Fondation Concorde

« Créons l'écosystème de l'innovateur - pour un environnement propice à l'innovation »

 

Au Café-restaurant Le Waknine

9 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris (Métro Iéna)

 

Merci de confirmer votre présence à :

info@fondationconcorde.com

 

Fondation Concorde

www.fondationconcorde.com

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 18:11

Congrès de l'Association française d'histoire économique (AFHE)

Lyon les 20, 21 et 22 octobre 2010

 

Mercredi 20 octobre 2010

ENS, Grand Amphithéâtre, site Descartes

 

- 10h. Ouverture du Congrès : Jean-Claude Daumas, Président de l'AFHE

- 10h15. 1ère Session : L'histoire économique vue d'ailleurs

Session organisée en coopération avec le Réseau thématique pluridisciplinaire d'histoire économique (RTP) du CNRS

Responsable : Jean-Claude Daumas

1- Kenneth Pomeranz (Université de Californie, Irvine): Re-thinking long run economic change : China, Europe and comparative history,

2- Maxine Berg (Université de Warwick): The trade in luxuries between Asia and Europe (provisoire),

3- Rosa Congost (Université de Gérone): Dynamiques sociales et changement historique : analyse conjointe des groupes et des inégalités sociales dans le monde rural catalan (XVIII-XIXe siècles),

 

- 14h. Suite de la 1re Session

4- Luciano Palermo (Université de la Tuscia, Viterbe) : Développement et crise dans une économie pré-industrielle :monnaie et crédit à la fin du Moyen Age,

5- Albert Carreras (Université Pompeu Fabra, Barcelone) : L'histoire des entreprises au-delà de Chandler.

6- Cormac O'Grada (University College Dublin) : Population et niveau de vie dans la longue durée : l'histoire quantitative se mesure à Malthus,

7- Peer H.H. Vries (Université de Vienne): What is going on in global economic history ?.

 

- 16h15. Pause

 

- 16h30. Assemblée générale de l'AFHE

- Rapport moral

- Rapport financier

- Election du Comité directeur et du Bureau

 

Jeudi 21 octobre 2010

ENS, Amphithéâtre A, site Monod

 

- 9h. Conférence : Le monde chinois en mouvement

François Gipouloux. Directeur de recherche CNRS, EHESS/université de Pékin

 

- 10h. Pause

 

- 10h15. Session 2: Les relations villes-campagnes

Responsables :

Gérard Béaur, Directeur d'études, CRH/EHESS

et Laurent Feller, Professeur, Université Paris I

Intervenants :

1- Gérard Béaur, Directeur d'étude, EHESS : Liens fonciers et liens de crédit entre villes et campagnes

2- Laurence Fontaine, Directeur de recherche, Centre Maurice Halbwachs : La montagne à la ville, la ville à la montagne. Les interdépendances entre ville et villages de montagne l'époque moderne

3- Laurent Herment, EHESS : Rats des villes et rats des champs. Combats pour la maîtrise des surplus et de l'approvisionnement frumentaires : le tournant révolutionnaire

4-Laurent Feller, Professeur, Université Paris1 : Relations villes campagnes en Occident durant le haut Moyen Âge : aspects économiques

5- Juliette Dumasy, Université d'Orléans : Relations villes-campagnes dans le Rouergue au bas Moyen-Age

 

Président : Joseph Goy, Directeur d'études, CRH/EHESS

 

Discutant : Roland Viader, CR, CNRS, Framespa, Toulouse.

 

- 13h30. Session 3: Crédit, croissance et crise : crise de la croissance et crise du crédit en longue durée

Responsables :

Patrice Baubeau, Maître de conférences, Université Paris Ouest-Nanterre

et Sabine Effosse, Maître de conférences, Université de Tours

Intervenants :

1 - Georges Depeyrot, Directeur d'études, CRH-EHESS : La sesterce après le 3e siècle : crise ou expansion monétaire ?

2 - Jérémie Barthas, Post-doctorant, CRH- EHESS : Crise financière et réformes monétaires à l'époque de la république florentine du Grand Conseil (1494-1512).

3 - Jérôme Jambu, Maître de conférences, Université de Lille 3 : La distinction entre monnaie de compte et monnaie réelle est-elle à la racine des crises monétaires modernes ?

4 - Carole Christen-Lécuyer, Maître de conférences, Université de Lille 3 : Les caisses d'épargne au 19e siècle : l'épargne contre la crise ?

5 - Olivier Feiertag, Université de Rouen : La crise des années trente, une crise monétaire ?

 

Président : Sabine Effosse, Maître de conférences, Université de Tours/IDHE

Discutants : Brunot Théret, DR CNRS, Université Paris 9 Dauphine/IRISSO, et Youssef Cassis, Professeur, université de Genève et London School of Economics

 

- 15h 30. Session 4 : Institutions et dynamiques du marché :

regards croisés histoire/sociologie/économie

 

Médiateur : Patrick Fridenson, directeur d'études, CRH-EHESS

 

Participants : François Vatin, Professeur, université Paris-Ouest, Pierre-Cyrille Hautcoeur, directeur d'études, EHESS, et Mathieu Arnoux, directeur d'études, EHESS

 

- 16h30. Session 5 : Bases de données, dictionnaire et histoire du patronat

Responsable : Alexandre Giandou

Ingénieur de recherche, Université Lumière-Lyon 2

Intervenants : Jean-Claude Daumas, Danièle Fraboulet, Patrick Fridenson, Alexandre Giandou, Hervé Joly, Pierre Vernus.

Discutants : Serge Chassagne, Professeur émérite, université Lumière-Lyon 2, et Mohamed Lazhar Gharbi, professeur, Université La Manouba (Tunisie)

 

Vendredi 22 octobre 2010

ISH, salle Marc Bloch

 

- 10h. Session 6: Consommation et distribution

Responsable : Jean-Claude Daumas,

Professeur, Université de Franche-Comté/IUF

Intervenants :

1 - Yves Roman, Professeur, Université Lumière-Lyon 2 : Commerce, dons et jeux de marché : le cas de la Gaule (VIe siècle-avant J.-C. -IIe siècle après J.-C.)

2 - Fabien Faugeron, membre de l'Ecole française de Rome : Un marché fragmenté ? Les circuits urbains de la distribution alimentaire à Venise dans les derniers siècles du Moyen Age

3 - Natacha Coquery, Professeur, Université de Nantes : Crise et Révolution : marchands et politiques, fin XVIIIe siècle-XIXe siècle

4 - Claire Zalc, chargé de recherche, IHMC : Innovations commerciales boulevard Barbès. Tati, ou l'invention du maxi-discount textile (1945-années 1980)

5 -Jean-Claude Daumas, Professeur, Université de Franche-Comté/IUF : L'hypermarché français : crise et redéfinition d'un modèle

 

Président : Giovanni Luigi Fontana, Professeur, Université de Padoue

Discutant : Franck Cochoy, Professeur, Université de Toulouse 2

 

- 14H30. Session 7: La relation de travail

Responsable : Philippe Minard

Professeur, Université Paris 8 et EHESS

Intervenants :

1 - François Vatin (université Paris-Ouest) : Le travail et ses représentations : de l'activité aux institutions sociales.

2 - Alessandro Stanziani (IDHE-Cachan), Anne Conchon (université Paris 1) : Repenser les dépendances au travail et les multiples formes historiques du travail contraint.

3 -Anne-Sophie Beau (Lyon 2) : Le travail à l'épreuve du genre.

4 -Alain Dewerpe (CRH-EHESS) : Contrat, livret, discipline.

5 -Thomas Cayet (Centre d'études européennes, IEP Paris) : Organisation du travail et taylorisme.

 

Rapporteur : Patrick Fridenson (CRH-EHESS)

Discutant : Philippe Minard (IDHE-Paris 8, et EHESS)

 

- 16h30 : Conclusion du Congrès

 

- ENS site Descartes, 15 parvis René Descartes, 69007 Lyon, métro Debourg

(ligne B)

- ENS site Monod, 42 allée Italie, 69007 Lyon, métro Debourg (ligne B)

- ISH, 14 avenue Berthelot, 69007 Lyon, métro Jean Macé (ligne B) ou tram centre Berthelot (ligne T2).

 

Merci de vous inscrire auprès de Sophie Chauveau : sophie.chauveau@ish-lyon.cnrs.fr

L'inscription est gratuite.

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 08:11

Pour la 21e année consécutive, l'Association pour l'histoire des chemins de fer propose pour l'année universitaire 2010-2011 des BOURSES D'ETUDES dont a bénéficié à ce jour plus d'une centaine d'étudiants.

L’AHICF admet la candidature des étudiants qui préparent des mémoires qui doivent remplir deux conditions :

- que le mémoire soit le résultat d’un travail de recherche sur sources originales,

- que son sujet présente une dimension historique.

 

L’AHICF admet :

- en priorité la candidature des étudiants en doctorat, pour lesquels pourront être conclues plusieurs conventions de recherche d’une à deux ans, consécutives ou non selon le progrès des travaux et la situation de chacun, pour une durée totale de trois ans.

- en second lieu celle des étudiants en master 2 de recherche ou professionnel (ou préparant un diplôme de niveau équivalent impliquant la rédaction d’un mémoire de recherche : mémoires de fin d’études d’écoles de commerce, d’ingénieurs, de documentation, d’architecture, d’instituts d’études politiques, diplômes d’ingénieurs...), auxquels sera proposée une convention de recherche d’une année prévoyant une bourse qui pourra atteindre 2 500 euros.

 

- à titre exceptionnel la candidature des étudiants en master 1 s'il est établi que le résultat de leur première année de master sera un mémoire de recherche achevé. Les conditions sont les mêmes que celles qui sont proposées aux étudiants inscrits en master 2.

 

Les conventions d'études sont annuelles et le montant qui est alloué aux étudiants peut atteindre 2 500 euros.

Les dossiers seront reçus jusqu'au 1er novembre 2010 pour l'année universitaire 2010-2011.

 

INFORMATIONS, REGLEMENT, PROPOSITION DE THEMES D'ETUDE, AFFICHES, DOSSIERS

DE CANDIDATURE sur le site: http://www.ahicf.com/allocation.htm

 

AHICF - Association pour l'histoire des chemins de fer / French Railway

Historical Society - 9, rue du Château-Landon, F-75010 PARIS - Tél.

/ Phone: +33(0)1 5820 5101 ou/or 51 02 - Fax: +33(0)1 5820 0286 -

contact@ahicf.com - www.ahicf.com

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 08:07

Première conférence annuelle de la chaire d’économie sociale et solidaire de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEMLV)

 

La première conférence annuelle de la chaire d’économie sociale et solidaire de l’UPEMLV sera l'occasion d'officialise rl’entrée de deux nouveaux partenaires au sein de la chaire : la Macif et le Conseil général de Seine-et-Marne. Pour cette première conférence annuelle, la chaire d’économie sociale et solidaire de l'UPEMLV a invité Philippe Kourilsky, Professeur au collège de France, à présenter pour en débattre les idées très novatrices développées dans son récent ouvrage, Le temps de l'altruisme, qui trouvent une résonance et une portée toute particulière dans le champ de l'économie sociale et solidaire.

 

La chaire d’économie sociale et solidaire de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée a été créée le 4 février 2010 par une convention partenariale entre l'Université et cinq partenaires fondateurs du secteur de l’économie sociale et solidaire : Alternatives Economiques, l’Atelier (le Centre de ressources en économie sociale et solidaire d’Ile-de-France), la Mutuelle Chorum et Cides, l’IRUP (Institut Régional Universitaire Polytechnique de Saint-Etienne) et l’UGEM (Union des groupements d’employeurs mutualistes).

 

Objectifs et missions

L’Université Paris-Est Marne-la-Vallée a souhaité créer avec ces cinq partenaires une chaire d’économie sociale et solidaire afin de développer des recherches et des formations universitaires permettant de promouvoir un emploi de qualité pour tous en s’appuyant sur une double dynamique : un ancrage territorial en Ile-de-France et des relations internationales tournées vers les pays d’Asie du Sud Est et les pays du monde arabe.

Les missions de la chaire sont structurées autour de trois axes de développement :

- Le développement de recherches en économie sociale et solidaire alliant savoirs académiques et professionnels autour d’une thématique portant sur les modèles économiques des organisations de l’économie sociale et solidaire, en lien avec leur capacité à développer un emploi de qualité pérenne incluant la formation, les conditions de travail, la protection sociale, l’insertion, le dialogue social et territorial.

- Le développement d’enseignements et de formations de niveau Licence et Master qui répondent à la fois à l’objectif d’orientation et d’insertion professionnelle des étudiants et aux besoins de professionnalisation des organisations de l’économie sociale et solidaire.

- La reconnaissance de l’économie sociale et solidaire par une meilleure diffusion dans le monde socioéconomique de sa culture et des résultats de ses formations, de ses recherches, et également par le développement des relations internationales.

 

Deux nouveaux partenaires pour la chaire.

Le Conseil général de Seine-et-Marne et la Macif rejoindront la chaire le 27 septembre 2010, portant ainsi à sept le nombre de partenaires.

L’entrée de la Macif dans le chaire, outre le soutien qu'elle apporte aux missions transversales de cette dernière, vise plus particulièrement à contribuer à la professionnalisation des salariés de l'économie sociale, aussi bien au niveau de la formation initiale que de la formation continue, et à promouvoir une plus grande reconnaissance de l'économie sociale et solidaire par des actions innovantes.

L'entrée du Conseil général de Seine-et-Marne apporte également un soutien à l'ensemble des missions de la chaire tout en contribuant plus spécifiquement à la réalisation de recherches-actions favorisant un développement territorial qui soit durable et inclusif, ainsi qu’à la formation professionnalisante des acteurs locaux de l'insertion par l'activité économique.

 

Programme du 27 septembre 2010

14h-18h30 : Les partenaires présenteront sur leur stand leurs activités, offres d’emplois et de stages afin de les faire découvrir à l'ensemble des étudiants d'économie et de gestion de l’Université. L’UPEMLV présentera également son offre de formation dans le secteur de l’économie sociale et solidaire.

15h-17h15 : conférence-débat de Ph. Kourilsky autour de son ouvrage Le temps de l’altruisme (éd. Odile Jacob, 2009) et introduite par Hervé Devalfard, responsable de la chaire et enseignant-chercheur à l’UPEMLV.

17h30-18h : Entrée de la Macif et du Conseil général de Seine-et-Marne dans la chaire. Allocutions de Francis Godard, président de l’UPEMLV ; de Jean-Marc Lagoutte (président de l’UGEM) et président du comité de pilotage de la chaire ; de M. Claude Fiot, DRH groupe de la Macif et enfin de Vincent Eblé, président du Conseil général de Seine-et-Marne.

 

Lieu

Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEMLV)

Bâtiment Bois-de-l’Etang, aile B, amphithéâtre B

« comment s’y rendre ? »

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 08:07

www.cite-dentelle.fr

Pour la seconde année, la municipalité de Calais et le conseil scientifique de la Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais offrent des bourses d'études dans le cadre du programme de recherche pluridisciplinaire consacré à l’histoire de la dentelle.

Afin d’aider les jeunes chercheurs dans leurs travaux, cinq bourses annuelles d’un montant de 600 à 1200 €, destinées aux étudiants inscrits en Master 1 et 2 et en thèse, ont été prévues. Cette aide est accordée par le Comité scientifique dans le cadre d'une convention passée entre l'étudiant et la Cité de la dentelle, sur la recommandation et avec l'accord du directeur de recherche. Une commission sélectionnera les bénéficiaires de cette aide parmi les dossiers arrivés avant la date du 10 novembre 2010.

Les dossiers devront être composés

- d’un projet de recherche accompagné d’une bibliographie et des sources disponibles

- d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitæ

- d’un courrier du directeur de recherche validant le projet

- d’une photocopie de la carte d’étudiant en cours de validité

La date limite de réception (par courrier postal et par courrier électronique) des dossiers de candidature pour l’année 2010-2011 est fixée au 10 novembre 2010.

Les courriers sont ・adresser par voie postale ・:Mme Martine FOSSE, Conservateur en chef de la Cité internationale de la dentelle et de la mode, 135 Quai du Commerce 62100 Calais ET par courrier électronique à l’adresse suivante : linda.hamlaoui@mairie‐calais.fr

 

 

Propositions de sujets :

1/ Techniques de la dentelle :

Dynamique de l’innovation au Royaume-Uni et en France. Protection et diffusion des inventions (Pusher, Circular bolt, traverse warp, Straight bolt)

Etude biographique des inventeurs

Automatisation du métier Leavers, après sa mécanisation

Recours aux énergies motrices : vapeur, gaz, électricité et les adaptations techniques liées

2/ Entreprises, entrepreneurs et économie

Les centres dentelliers au XVIIe s. (France du Nord et Pays-Bas) : Les manufactures royales : Le Quesnoy, Arras, Reims, Sedan

Les ateliers de dentellières du Nord–Pas-de-Calais (XVIIIe et XIXe s.)

Les entreprises et les entrepreneurs de la dentelle mécanique et du tulle (Calais, Lille, Douai, Cambrai, Saint-Quentin, Rouen)

Davenière, patron dentellier

Maison Dognin et Isaac (Lyon et Calais)

La production dentellière au travers des registres du dépôt légal, 1836-1935

Les associations professionnelles, syndicats patronaux, chambre de commerce et d’industrie

L’économie calaisienne en dehors de la dentelle : industrie, banque, finance

Les entreprises liées à la dentelle : Filature, savonnerie, teinturerie, Fonderie, mécanique, Chandelles

Production d’énergie : usines à gaz, constructeur de machine à vapeur, les compagnies de distribution à Calais…

Les marchés de la dentelle : du produit au consommateur

Contrebande et fraude textile entre France et Royaume-Uni, XVIIIe–XIXe s.

La dentelle mécanique à Lyon

3/ Aspects sociaux

L’esquisseur-dessinateur

Les métiers de la dentelle mécanique : formation, évolution, pratiques

Les équipements socioculturels et leurs usages

Le mouvement syndical ouvrier dans la dentelle mécanique à Calais

Les populations immigrées à Calais :

4/ Produits et usages

La mode enfantine et la dentelle

Matières à dentelles : soie, coton, lin, fibres synthétiques et artificielles

Genre et dentelle

Dentelle et ameublement

Dentelle, arts industriels et arts décoratifs

Les motifs de la dentelle : sujets champêtres, exotiques, littéraires, politiques…

Dentelle et design dans le second vingtième siècle

Les réutilisations de la dentelle

5/ Architecture et urbanisme à Calais

L’architecture industrielle

Logements ouvriers et logements patronaux

Les bâtiments à usages économiques : banques, sièges sociaux, chambre de commerce, poste…

La gestion des déchets dans la ville

6/ L’industrie dentellière en représentation

La dentelle de Calais dans les images publicitaires

Les usines dentellières représentées sur les gravures

Quelle histoire de la dentelle de Calais par les cartes postales ?

Le port de la dentelle mécanique dans les classes populaires, 1860-1914, au travers de l’image

Calais et la dentelle dans l’histoire du Cinéma

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 19:43

La dernière lettre d'information Grand Angle, consacrée en septembre aux 25 ans des Mastères Spécialisés et à l’ensemble des actualités de la CGE disponible sur http://www.cge-news.com.

Le prochain congrès annuel aura lieu les jeudi 7 et vendredi 8 Octobre 2010 sur le thème : « Quelle réponse au défi de l'international pour l'enseignement supérieur ? »
Cliquez ici pour télécharger le programme...
Cliquez ici pour vous inscrire...

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 14:39

IIIe Colloque du DEUST Travail Social

 

Jeudi 23 septembre 2010  changement de date au 8 octobre 2010

 

EXISTE-IL DES ALTERNATIVES

À LA BANQUE CAPITALISTE ?

ou « Raiffensen réveille-toi, ils sont devenus fous ! »

 

« Réconcilier l’économie et la société »...

Ce principe inscrit au fronton de l’économie sociale interpelle aujourd’hui avec vigueur tous les acteurs de la vie économique et sociale.

Avec l’échec du capitalisme financiarisé et la mise en cause des politiques prônant l’individualisme et le court terme, l’esprit associatif, mutualiste et coopératif est de plus en plus fréquemment évoqué.

Au 19e siècle, Frédéric-Guillaume Raiffensen (1818-1888) lançait les prémisses d’un alter-financement, fondé sur la solidarité de tous les sociétaires, et d’organisations alternatives, mères de caisses de crédit portant son nom en Suisse, Allemagne et Autriche (actuellement Groupe Raiffensen) ou d’autres appellations comme en France (Crédit Mutuel, Crédit Coopératif…), par exemple. Dans les pays en voie de développement comme en Afrique ou développés mais avec des individus exclus du système bancaire capitaliste (en Chine ou en Inde notamment), le terme de tontine prône le même concept, formalisé sous la houlette médiatique du Prix Nobel de la Paix de 2006, Muhammad Yunus, de microfinance et de microcrédit (Grameen Bank).

 

Ce colloque est ouvert non seulement aux chercheurs de la communauté des sciences humaines sociales (gestionnaires, juristes, économistes, historiens, sociologues…) mais également aux professionnels et praticiens du secteur. L’objectif est de partager et de fédérer les travaux de recherche de nature académique avec les expériences de terrain alternatives de financement de l’économie et des particuliers.

 

PROGRAMME PROVISOIRE

 8 h.00 - 9h.00 Accueil inscription  

9 h.00 Ouverture des Travaux

 9 h.30 - 10 h30 Séance plénière les principes et les enjeux :  
  Intervention du Secours catholique, Mouvement Emmaüs, Réseau européen de micro finance, la NEF, syndicats et organismes mutualistes, MACIF… 
 11 h.00 -12h 30 Ateliers thématiques micro crédit , quelles banques et quels clients, la gouvernance démocratique ?, les structures innovantes, les coopératives et leur fonctionnement… en Europe, Afrique du Nord et sud saharienne, Asie et Amériques. 
 12 h.45 14 h. Repas  
 14 h.00 - 15 h30 2e série d’ateliers thématiques 
 15 h.45 - 17h15 3e série d’ateliers thématiques (sous réserve encore) 
 17 h.30 - 18h 15 Séance plénière de conclusions : Préconisations  
 18 h.30 Cocktail  
   

RENSEIGNEMENTS – INSCRIPTIONS

Pour tout renseignement, veuillez prendre contact avec :

M. Eric BAHOUA : 01 69 47 78 74, fax 01 60 78 69 77 : eric.bahoua@univ-evry.fr

 Frais d’inscriptions comprenant repas inscription ateliers 
 Doctorants, étudiants (sur présentation de justificatif) : 30 € 
 ONG, Enseignants chercheurs et individuels : 60 € 
 Entreprises, Collectivités (par personne inscrite) … : 90 € 
 Membres bienfaiteurs : au-delà de 120 € par personne inscrite 

Université d’Evry - Val d’Essonne

UFR de Sciences Sociales et Gestion,

2, rue du Facteur Cheval

91025 EVRY cedex (France)

 

Envoi des communications

Remise du texte définitif de la communication : 15 septembre 2010

colloquedeust@free.fr

 

Une sélection de communications sera publiée dans un numéro spécial de
La Revue des Sciences de Gestion, direction et gestion des entreprises.

COMITÉ SCIENTIFIQUE

http://www.larsg-revue.com/doc_journal/doc/larsg/laRSG_CIVIS.pdf

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 17:32

Vendredi 24 septembre 2010

à l’Institut Henri Poincaré, 11 rue Pierre et Marie Curie, 75005 Paris

Amphithéâtre Hermite (Rez-de-chaussée)

Métro : R.E.R. Luxembourg

La Société de Statistique de Paris (SSP) a été créée en 1860 et la parution de son Journal (JSSP) a commencé cette même année pour se terminer en 1997, relayé par la création de la Société Française de Statistique (SFdS) et du Journal de la SFdS.

Pour marquer cet anniversaire, le groupe “Histoire de la Statistique, des Probabilités et de leurs Usages” de la SFdS en collaboration avec le séminaire d’Histoire du Calcul des Probabilités et de la Statistique (CAMS, EHESS) organisent un colloque scientifique ouvert à tous.

 

08h45 - 09h00 Accueil des participants.

09h00 - 09h30 Présentation de la journée : AVNER BAR-HEN, Président de la SFdS, JEAN-PHILIPPE COTIS, Directeur général de l’Insee, et MARC BARBUT, EHESS Séminaire d’Histoire de la Statistique

09h30 - 11h00 Session 1 : Historiographie et genèse de la SSP

- MICHEL ARMATTE (Univ. Paris Dauphine et Centre A. Koyré) : Sur l’historiographie de la SSP et les contenus de son Journal en matière de statistique économique

- ANTOINE DE FALGUEROLLES (Univ. Toulouse) : Les Précurseurs de la Société de Statistique de Paris » de Fernand Faure (1909)

11h00 - 11h15 Pause café

11h15 - 12h45 Session 2 : Points de vue disciplinaires

- BEATRICE TOUCHELAY (Univ. Paris12 Créteil) : La Société de Statistique de Paris et les fondations de l'expertise publique de statistique (1936-1975)

- LAURENT MAZLIAK (Univ Paris) : Borel, Fréchet, Darmois : la découverte des statistiques par les probabilistes français dans les années 1920

12h45 - 14h00 Déjeuner

14h00 - 16h15 : Session 3 : la SSP dans le contexte international ; Londres et Bruxelles

- ROSER CUSSO (EHESS, Univ Paris 8) : Ce que la Société statistique de Paris (SSP) et les premiers congrès de statistique nous apprennent sur la « statistique internationale

- JOHN ALDRICH (University of Southampton, UK) : Tales of Two Societies-London and Paris

- JEAN-JACQUES DROESBEKE (ULB, Bruxelles) : La statistique belge en 1860 et ses relations avec la France

16h15 - 16h30 Pause café

16h30 - 18h00 : Session 4 : la SSP dans le contexte international ; Pays-Bas et Russie

- IDA STAMHUIS (Free University of Amsterdam) : German ‘Knowledge of State Power’ or French ‘Numbers and Equations’, Opinions on Statistics during the Defeat of the  Dutch Statistical Society

- MARTINE MESPOULET (Univ. Nantes) : La section de statistique de la Société juridique

de Moscou

18h00 : Pot de clôture de la journée.

 

Les 150 ans de la Société de Statistique de Paris

Vendredi 24 septembre 2010

La participation à la journée du 24 septembre 2010 est gratuite, mais l'inscription obligatoire.

Merci de bien vouloir vous inscrire en retournant le présent coupon par email à sfds@ihp.jussieu.fr

M. Mme Mlle Nom :………………………………………. Prénom :…………………………………

Organisme :…………………………………………………………………………………….………..

Adresse :…………………………………………………………………………………………………

Tél. :…………………………. Fax :……………………… E-mail : ……………………………...…...

SFdS – IHP, 11 rue Pierre et Marie Curie, 75231 Paris cedex 05

Tél. 01.44.27.66.60 – Fax 01.44.07.04.74 – sfds@ihp.jussieu.fr

http://www.sfds.asso.fr

 

Fêter les 150 ans de la Société Statistique de Paris (SSP), c’est honorer la longue vie d’une société savante qui a su accompagner pendant toute cette durée l’éclosion puis le développement d’une discipline, la Statistique, qui bien avant d’être la discipline de mathématique appliquée à la description et l’inférence inductive contrôlée de données qu’elle est aujourd’hui, fut d’abord la matrice méthodologique des sciences de l’État puis de la Population et enfin de la Société. Cette société de statistique, créée en 1860 après d’autres avatars qui n’eurent pas la même pérennité, fut cependant l’oeuvre d’un groupe de savants et de politiques de tous bords, dans lequel les économistes libéraux qui venaient de signer les premiers traités de Libre-échange et les cadres des Administrations centrales et de la Statistique Générale de la France (SGF), dont les données et problématiques vont alimenter le Journal, avaient la première place, mais qui sut rassembler également des hommes politiques de premier plan – ministres, parlementaires et publicistes -, des médecins, hygiénistes et des cadres de santé publique, des démographes, des actuaires et des assureurs, des banquiers et financiers, des mathématiciens et probabilistes etc.

C’est dire que l’activité de la SSP eut partie liée aussi bien avec les débats épistémologiques de diverses sciences d’observations – certaines anciennes, comme l’économie politique, d’autres toutes nouvelles comme la sociologie – qu’à toutes les formes de questions politiques et sociales qu’ont connus les différents régimes : Fin d’Empire et guerre franco-prussienne, troisième république et crise de fin de siècles, lourdes remises en causes de l’après crise des années 1930, occupation et régime de Vichy, Libération etreconstruction, Trente glorieuses…la SSP aura traversé tout cela en accumulant dans son Journal des traces de tous les débats et controverses, des évolutions, innovations et changements de paradigme - du libéralisme au solidarisme par exemple - que la statistique enregistrait, accompagnait, fabriquait parfois. La SSP fut un fabuleux lieu de rencontre entre la demande d’expertise provenant des administrations, des organismes consultatifs nationaux ou municipaux, ou encore des institutions financières, et les compétences accumulées par l’élite politique et savante qu’elle rassemble.

A tout moment, mais surtout au tournant du siècle, la SSP a occupé une position originale dans cette chaîne de l’expertise et de l’ingénierie sociale, une façon d’incarner la science républicaine, soucieuse d’articuler le progrès du savoir, le progrès social et un certain respect de l’ordre et des hiérarchies constituées. Son rôle dans la mise en place d’un Etat-Providence au plus fort moment de la lutte des classes, puis d’un État régulateur et entrepreneur après la crise de 1929, s’est d’ailleurs largement étendu au-delà des frontières, assurant une large circulation des élites administratives et savantes à l’échelle internationale, soit au travers d’une ouverture de ses manifestation et de son Journal aux économistes et statisticiens étrangers, soit au travers d’échanges avec des Sociétés de Statistique d’autres nations, soit enfin par sa présence dans les sessions du Congrès International de Statistique (jusqu’en 1872), puis de l’Institut International de Statistique (depuis 1885, et dont notre manifestation fera donc écho au 125e anniversaire).

Pour marquer cet anniversaire, la SFdS organise une journée qui rendra compte de ce rôle si particulier d’une société savante ayant rempli très honorablement trois missions complémentaires :

- Favoriser la mise en place d’une discipline théorique et pratique – la Statistique – se dégageant petit à petit de ses objets propres (l’État, la Population) pour offrir une base empirique et méthodologique sérieuse à l’émergence d’un bouquet de nouvelles sciences d’observation.

- Assurer au travers de ce domaine d’expertise, et par un positionnement à la charnière de l’administration et de la science, une véritable percolation du tissus économique et social capable de construire et d’accompagner la mise en place de formes successives de contrat social, au niveau local ou national.

- Jouer un rôle de premier plan dans les échanges internationaux sur la Statistique économique et sociale, dans un but de comparaison et d’harmonisation des savoirs théoriques et pratiques, et d’institution de dispositifs permanents de gouvernance (le BIT par exemple).

Le Colloque donnera lieu ultérieurement à la publication d'un numéro thématique du Journal Electronique d'Histoire des Probabilités et de la Statistique (www.jehps.net).

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif