Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 19:11

avec le 2e Forum de l’apprentissage

 

La 2nde édition du Forum de l’apprentissage SFR – Mozaïk RH* s’est tenue hier au siège social de SFR et a rassemblé 88 candidats. Ce forum s’inscrit dans la politique RH de SFR en faveur de l’apprentissage, de l’égalité des chances et de la diversification des talents. SFR considère en effet l’alternance comme une opportunité de diversifier ses sources de recrutement en s’orientant davantage vers des étudiants en université, issus de milieu modeste.

Le Forum SFR – Mozaïk RH a pour ambition de donner sa chance à chacun et de faire avancer la diversité en permettant à des étudiants en alternance, issus de quartiers populaires d’Ile-de-France, de découvrir les métiers de SFR. 88 étudiants, bac+2 à bac+5, sélectionnés par Mozaïk RH sur la base de leurs compétences et des profils de poste définis, ont été accueillis hier pour une journée dédiée. Au programme : présentation des métiers de SFR et entretiens individuels de pré-recrutement (« speed recruiting »). Ce forum permet à SFR de rencontrer des candidats qui, sous l’effet de l’auto-censure, n’auraient pas spontanément candidaté auprès d’un groupe comme SFR.

 « A travers cette journée d’information métiers et de pré-recrutement, SFR contribue d’une manière très concrète et à restaurer l’égalité des chances dans les quartiers. Cet échange entre professionnels et étudiants est particulièrement enrichissant. Il permet à ces derniers de bénéficier d'une meilleure information et de mieux choisir leur orientation et leur projet professionnel », explique Saïd Hammouche, Fondateur et Directeur général de Mozaïk RH.

 

* cabinet de recrutement spécialisé dans la promotion de la diversité en entreprise

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 06:00

Une initiative, fort intéressante, pour favoriser l'insertion et l'emploi.

Cette année, la seconde édition de cette manifestation aura lieu les 14 et 15 juin.

Elle permet , en combinant une manifestation sportive, de casser le cadre, parfois trop rigide de « la procédure de recrutement ».

En étroite collaboration avec la CAPS et les Ulis, Atout Plie Nord-Ouest 91 organise en effet une rencontre « Foot-Emploi » qui sera également l’occasion pour les participants de découvrir le Centre Technique National de Clairefontaine. Le lundi 14 juin 2010 aura lieu au Stade Jean Marc Salinier aux Ulis, la première rencontre entre entreprises et demandeurs d’emploi. Quelques centaines de personnes sont attendues. Le mardi 15 juin, sera dédié à la mise en place d’ateliers thématiques au CTN de Clairefontaine, journée pendant laquelle seront remises les récompenses bien méritées de ces deux journées sportives.

Contact : Atout Plie Nord-Ouest 91 - Guillaume Bergerat : 01 69 29 97 98.

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 05:50

SÉMINAIRE

 

« La souveraineté monétaire et la souveraineté politique en idées et en pratiques : identité, concurrence, corrélation ? »

 

Responsable :

Bruno Théret (IRISSO, CNRS – Université Paris Dauphine),

avec la collaboration scientifique d’André Orléan (PSE – CNRS-EHESS)

 

Vendredi 11 juin 2010 – 13H45-18H00

 

Attention : Institut CDC pour la Recherche, Salle Corvetto, 56, rue de Lille, 75007 PARIS

 

13h45 - 16h45 : « Une monnaie sans gouvernement politique ? »

 

Enjeux de l'Euro dans la crise financière et mise en perspective historique

 

Président de séance : Jean-François Ponsot (Université Pierre Mendès France, Grenoble)

 

Introduction : Isabelle Laudier (Institut CDC pour la Recherche) et Renaud Dehousse (Sciences Po, CEE) (13h45 - 14h15)

Michel Aglietta (CEPII) et Jacques Le Cacheux (Sciences Po, OFCE),

Crise financière et avenir de l’euro.

 

Massimo Amato (Université Bocconi, Milan), Régime monétaire international et souveraineté des Etats : histoire et actualité cas du BANCOR de Keynes.

 

Lucien Gillard (CNRS), Les transferts de souveraineté dans l'expérience de l'Union Monétaire Latine.

 

16h45 – 17h00 : Pause Café

 

17h00 – 18h00 : Conférence de clôture

 

André Orléan, Argent, valeur et souveraineté chez Georg Simmel.

 

Cocktail à l’Hôtel de Pomereu

 

(67, rue de Lille, 75007 Paris)

à partir de 18h15

 

 Inscription obligatoire : samia.saadi@sciences-po.fr OU rosanna.cassegrain@caissedesdepots.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Conférences
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 13:22

La première conférence du cycle des "Matinales" de FIDES (Forum sur les institutions, le droit, l’économie et la société), association créée pour catalyser les initiatives communes des juristes et des économistes de l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense, portera sur le thème : "La propriété intellectuelle contre l’innovation ? Promesses et limites des Modèles Ouverts d’Innovation." En présence des Professeurs Paul David (Economiste, Stanford) et Michel Vivant (Juriste, Sciences-Po Paris), et se déroulera le mercredi 9 juin 2010 de 8 h.30 à 10 h.00 (accueil dès 8 h 00) au Cercle France-Amériques 9, avenue Franklin Roosevelt 75008 - Paris

 

Entrée libre mais inscription nécessaire auprès de michele.dreyfus@u-paris10.fr ou à aed@u-paris10.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Appels à comm.
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 13:12

Retraites : les patrons de TPE acceptent un report de leur départ au-delà de 60 ans

  

Le 38e baromètre de conjoncture des Très Petites Entreprises, réalisé par l’Ifop pour Fiducial, met l’accent sur la réforme des retraites engagée par Nicolas Sarkozy. Il montre le scepticisme des dirigeants sur ce sujet. Les patrons de TPE se révèlent également très pessimistes sur la conjoncture française.

 

Départ en retraite : des patrons de TPE prêts à consentir un report à 63,5 ans.

Lorsqu’on les interroge sur l’âge idéal de départ en retraite, la moyenne d’âge citée par les dirigeants de TPE s’établit à 61,4 ans. En revanche, ils accepteraient de travailler, en moyenne, jusqu’à 63,5 ans.

 

Les patrons de TPE doutent de l’efficacité de la future réforme des retraites

90% des dirigeants interrogés se disent préoccupés par le système français de retraite actuel (53% sont même très inquiets). Ils craignent massivement (82%) de ne pas toucher une pension satisfaisante au regard de leurs revenus actuels. C’est 19 points de plus que pour le grand public (étude IFOP de février dernier).

Une minorité de patrons de TPE (38%) croit en l’efficacité du système de la réforme des retraites voulu par Nicolas Sarkozy.

Plus de trois quart d’entre eux (77%) sont favorables à l’élargissement de l’assiette de cotisation à l’ensemble des revenus pour équilibrer le système des retraites.

 

Ce que les patrons pensent être le mieux pour la réforme des retraites…

Interrogés sur les différentes solutions envisagées par le Gouvernement, trois ressortent :

·         Le recul de l’âge de la retraite au-delà de 60 ans (61% au global mais 48% dans le BTP).

·         L’allongement de la durée de cotisation (58% au global, 44% dans le BTP et 46% dans l’hôtellerie).

·         Compléter le système de retraites actuel par le recours à des fonds de pension (56% au global, mais seulement 45% dans l’industrie et 49% dans l’artisanat).

 

… Ce qu’ils souhaiteraient pour eux.

Lorsqu’on les interroge sur ce qu’ils souhaiteraient pour leur retraite :

·         39% choisiraient de travailler le plus longtemps possible pour se garantir une retraite satisfaisante.

·         32% (jusqu’à 39% dans le BTP) aimeraient cotiser davantage pour partir le plus tôt possible en retraite.

·         12% sont prêts à partir le plus tôt possible quitte à avoir une retraite moindre (33% dans le BTP et 32% pour les services aux particuliers).

 

La nécessité de prendre en compte la pénibilité de certains métiers

Alors que les syndicats patronaux redoutent ce sujet, les patrons de TPE se rejoignent très majoritairement sur le fait que l’âge du départ en retraite doit être modulé selon la pénibilité du métier exercé (94%). D’ailleurs, 67% estiment que cela devrait également s’appliquer aux chefs d’entreprise (ce chiffre monte jusqu’à 83% dans le secteur du BTP et 80% chez les artisans).

 

Conjoncture : des patrons inquiets et l’emploi toujours dans le rouge

Tous les indicateurs de conjoncture chutent. Tout d’abord la confiance des patrons de TPE dans la situation économique de la France chute de 10 points par rapport au précédent baromètre passant de 41% à 31%. La crise actuelle inquiète toujours 84% des sondés.

L’indicateur de situation financière* ne se porte pas mieux avec -13 points en 3 mois (-24% contre -15% pour le 1er trimestre 2010).

Sur le front de l’emploi, alors que le second semestre 2009 et le début 2010 n’avaient pas connu de forte détérioration de l’emploi, l’indice de création nette** est de nouveau négatif à -1% (comme au 1er trimestre 2009).

 

Une minorité de patrons de TPE soutient l’action de Nicolas Sarkozy

Seuls quatre dirigeants sur dix se déclarent satisfaits de l’action du chef de l’Etat, dans un contexte économique et social très morose.

Leur regard sur le bilan du président est variable d’un sujet à l’autre. Alors que l’influence de la France dans les instances à l’international et l’investissement présidentiel sont jugés positivement (65% et 55%), trois domaines sont jugés très sévèrement : la lutte contre le chômage (27% de satisfaits), le pouvoir d’achat (17%) et la dette et les déficits (13%) ; domaines qui constituaient les trois priorités des Français lors de la dernière élection présidentielle.

 

Comme le souligne Jean-Marc Jaumouillé, directeur des techniques professionnelles de Fiducial : « Les chefs d’entreprise manifestent une réelle défiance à l’encontre d’un système de retraite qu’ils considèrent incapable d’assurer le financement de leur retraite jusqu’à la fin de leur vie, et plus généralement des retraites des générations futures. Ils jugent sévèrement les précédentes « non-réformes » du système de retraite ».

 

* Indicateur de situation financière (pourcentage d’amélioration de situation financière moins pourcentage de dégradation)

** Indice de création nette de postes (différence entre la création et la suppression de postes)

 

Méthodologie de l’Etude :

 

Echantillon de 1 001 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés, raisonné sur les critères secteur d’activité de l’entreprise, taille de l’entreprise, région d’implantation de l’entreprise et interrogé par téléphone du 19 eu 29 avril 2010. Des résultats nationaux représentatifs : redressement selon les données INSEE pour la meilleure représentativité de cette composante du tissu économique français.

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 13:05

Jean-Claude VOLOT, Président du Conseil, dévoilera le plan stratégique 2010-2012 de l’Agence Pour la Création d’Entreprises le jeudi 10 juin 2010 à 9h00 dans les locaux de l’Agence Pour la Création d’Entreprises à Paris.

Un éclairage particulier sera apporté sur le développement de l’esprit d’entreprise chez les jeunes :

- des outils pour donner aux jeunes l’envie d’entreprendre,

- une présence accrue de l’APCE dans le monde de l’enseignement,

- la recherche de synergie entre les différents acteurs concernés.

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 13:29

A la veille de la réunion des ministres des Finances et des présidents de banques centrales des pays du G20, les 4 et 5 juin dans le port de Busan, en Corée du Sud et à quelques jours de l’examen le 10 juin à l’Assemblée nationale de la loi de régulation bancaire et financière voulue par le Président de la République et le Premier ministre pour mettre en œuvre au niveau national les décisions du G20, Christine LAGARDE, ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, a présenté les avancées de la réforme de la régulation financière.

Avec l’examen de la loi de régulation bancaire et financière à l’Assemblée nationale, tous les chantiers sont désormais engagés à trois niveaux : international, européen et national. La mise en œuvre des réformes a débuté. « Au G20 finance en Corée, la France sera à l’initiative pour accélérer la mise en œuvre des réformes de refondation du système financier. Ces réformes sont essentielles pour assainir le système financier qui doit retrouver sa juste place au service du financement de nos économies » a souligné Christine LAGARDE.

Présentation de Christine LAGARDE : http://www.economie.gouv.fr/actus/pdf/100602G20.pdf

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 07:54

Le département GEA (Gestion des Entreprises et des administrations) de l'IUT de Ville d'Avray (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) cherche un PRAG en économie et gestion spécialisé en comptabilité, finance et contrôle de gestion. Profil : PRAG en poste dans un lycée de l'Académie de Versailles. Il sera détaché pour l'année 2010/2011 et titularisé en 2011. Informations et contact :
Sami BASLY - Chef du département GEA - sbasly@u-paris10.fr - +33 (0) 1 40 97 57 68

En vous remerciant d’avance, je reste à votre disposition pour toute information complémentaire.

Cordialement,

Sami BASLY

Maître de conférences en Sciences de Gestion

Chef du Département Gestion des entreprises et des Administrations

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Postes à pourvoir
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 07:33

Les Assises Nationales 2010 de l’ANDRH auront lieu le vendredi 18 juin 2010 à l'hôtel Westin, 3, rue de Castiglione, 75001 Paris, de 14h à 18h, sur le thème :

Talents-Santé-Engagement

DRH : les défis de l'après-crise

Fondamentaux et mutations

 

Ces Assises Nationales seront l'occasion de présenter la synthèse des travaux du Tour de France de l'ANDRH, à travers trois tables rondes dédiées, ainsi que les propositions ANDRH 2010. Celles-ci seront ensuite remises aux pouvoirs publics et à l'ensemble des acteurs du monde économique et social.

 

Pour consulter le programme et s’inscrire :

http://ww5.eudonet.com/app/specif/EUDO_01269/Inscription_evenement.asp?evtid=507

 

 

L'équipe ANDRH

tourdefrance@andrh.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 11:21

ULCO / Lille 1

Année universitaire 2010/2011

 

Le master SIDE est le fruit d’une coopération entre l’université de Lille 1 et l’université du Littoral Côte d’Opale. La première année du master SIDE est propre à chaque université. Dans le cas de l’université du littoral, le M1 du master SIDE a été mutualisé avec le M1 « affaires internationales ».

 

Objectifs

L’innovation, définie comme l’introduction sur le marché de nouveaux produits et services, la mise en œuvre de nouvelles organisations productives ou encore l’adoption de nouveaux procédés, est aujourd’hui au cœur des stratégies des entreprises. L’entrepreneuriat, qu’il prenne la forme de la création d’entreprises innovantes ou du management de projets innovants au sein des organisations est ainsi le moteur d’une économie fondée sur le savoir et l’innovation.

Le Master « Stratégies d’Innovation et Dynamiques Entrepreneuriales » (SIDE) est consacré à l’analyse économique et au management de ces deux phénomènes économiques majeurs. Il vise à fournir aux étudiants une connaissance approfondie (théorique, méthodologique et opérationnelle) des dynamiques d’innovation et de créations d’entreprises.

 

L’objectif du master SIDE est de former :

• des spécialistes du management de projets innovants et de la création d’entreprise ;

• des spécialistes de l’étude économique (et de la recherche) dans les domaines de l’innovation et de l’entrepreneuriat.

 

Admission (pour le M2, pas de sélection pour l’entrée en M1)

La capacité d’accueil du Master SIDE est de 25 étudiants.

• Les candidats doivent être titulaires d’un diplôme de niveau Bac + 4 ou équivalent (Master 1 en économie, gestion, économétrie ou AES, IEP, IUP, Ecoles de commerce, etc.).

• La formation s’adresse également aux diplômés d’écoles d’ingénieurs et de formations scientifiques, qui souhaiteraient acquérir une double compétence.

             

Débouchés

Les débouchés possibles du master SIDE sont les suivants :

 

• Management de l’innovation et création d’entreprise innovante :

- Créateurs et managers d’entreprise

- Chefs de projets innovants dans les entreprises

- Gestionnaires de parcs d’activité

- Cadres des institutions d’aides à la création d’entreprise et d’accompagnement

- Managers de l'essaimage et de l'intrapreneuriat dans les grandes entreprises

- Analystes financiers des projets de création d'entreprise

 

• Etude et consulting :

- Fonctions d’étude et d’analyse dans les grandes entreprises, les institutions financières,

- Fonctions d’études économiques (innovation/entrepreneuriat) et de valorisation dans les administrations, les collectivités locales, les organismes consulaires, les organisations professionnelles ou les organismes publics spécialisés (DATAR, ANVAR, INPI,..)

- Consultants en management de l’innovation

 

• Recherche et enseignement supérieur dans le domaine de l’économie industrielle et de l’innovation :

- Maîtres de conférences et Professeurs des universités

- Chargés de recherche et Directeurs de recherche dans différentes institutions : CNRS, INRETS, INRA, etc.

 

Programme

 

Le Master « SIDE » est une formation en une année (niveau M2) dont le volume horaire est de près de 450 heures, réparties sur 6 mois (début octobre, fin mars). La période allant du début avril à la fin septembre est consacrée au stage en entreprise (d’une durée minimale de trois mois) ou en laboratoire.

 

Le master SIDE est cohabilité par l’Université Lille 1 et l’ULCO. Il est organisé selon deux parcours pris en charge par chacune des deux universités partenaires.

• Le parcours « Technologie, Innovation, Création d’Entreprise » (TICE) (pris en charge par l’Université Lille 1) met l’accent sur l’innovation et l’entrepreneuriat sous l’angle de la haute technologie (incubateurs, parcs technologiques, start-up, entreprises de haute technologie)...

• Le parcours « Réseaux d’Innovation et Entrepreneuriat » (RIE) (pris en charge par l’ULCO) est centré sur les dimensions territoriales, développement local et management international de l’innovation et de l’entrepreneuriat.

• Les étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études en doctorat devront valider un certain nombre d’enseignements spécifiques.

 

Responsable à l’Université Lille 1 :

Faïz GALLOUJ – Professeur

Tél : 03 20 33 61 52

E-mail : Faiz.Gallouj@univ-lille1.fr

 

Responsable à l’ULCO :

Sophie BOUTILLIER– MCF HDR

Tél : 03 28 23 71 34

E-mail : Sophie.Boutillier@univ-littoral.fr

Secrétariat pédagogique à l’USTL :

Véronique Testelin

ISEM, Faculté des Sciences Economiques et Sociales, Université Lille 1, Cité scientifique - Bât SH3 - Bureau C115 - 59655 Villeneuve d'Ascq Cedex

Tél. 03.28.77.84.30

master2-side@univ-lille1.fr

 

Secrétariat pédagogique à l’ULCO :

Marie-Odile Montet

Université du Littoral Côte d’Opale

Centre Lamartine, Place du Général de Gaulle

59140 Dunkerque, France

Tél. 03 28 23 72 33

marie-odile.montet@univ-littoral.fr

 

 

 

 

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Infos de la rédact°

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif