Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 13:45

Lundi 18 mai prochain sera présenté à l’Université Paris-Dauphine le premier cycle de formation de la « Chaire Management et Diversité » de Dauphine, réalisé en partenariat avec l’Association Française des Managers de la Diversité (AFMD).

Conçue pour les managers opérationnels et fonctionnels, cette formation a pour but de les sensibiliser dans leur rôle d’encadrement d’équipes diverses et de renforcer les bonnes pratiques des acteurs référents de la diversité. Elle s’appuie sur un corps professoral de haut niveau, sur des experts de la diversité venant de la société civile, sur les retours d’expérience de différentes entreprises et sur des comparaisons internationales. Ce cycle de formation sera délivré deux jours par mois pendant sept mois et sera sanctionné par un certificat décerné par l’Université Paris-Dauphine.

La formation « Management et Diversité » s’articule autour de cinq grands modules : « Dynamique des catégories de pensée », « Constats et partages de la réalité de la diversité », « Approche internationale comparée », « Sensibilisation juridique et prévention des risques » et « Management d’équipes diverses et intégrées dans l’entreprise ».

La présentation sera suivie d’un cocktail (à partir de 19h30).

 

Lieu : Université Paris-Dauphine, Place du Maréchal de Lattre de Tassigny 75116 Paris – Salle Raymond Aron (2ème étage)

Horaire : accueil à partir de 17h30

Contacts et inscriptions avant le 15 mai 2009 : Cécile Fondeur cecile.fondeur@dauphine.fr tél : 01 44 05 41 03
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 13:41

626 exposants dont 168 internationaux, 6 177 visiteurs soit une progression de +4,2 % de visiteurs totaux, plus de 70 innovations MDD, le salon confirme son positionnement de carrefour d’échanges incontournable des produits à marque de distributeurs.

Dans un contexte général de repositionnement des enseignes, de baisse du pouvoir d’achat, de recherche de produits de qualité et à bas coût, le salon MDD expo est devenu le salon carrefour d’échange qui permet aux acheteurs de la grande distribution de découvrir l’offre de plus en plus innovante des industriels français et internationaux.

Cette année encore, l’univers des Marques de Distributeurs a accueilli l’ensemble des enseignes de la Distribution française et un nombre croissant de visiteurs internationaux. Un parcours « Innovation & premium » a permis aux visiteurs de rencontrer les industriels en pointe en matière de développement de nouveaux concepts.

Consommées régulièrement par plus de 70% des Français, les MDD enregistrent une croissance à deux chiffres. Elles représentent 27% des parts de marché en France et occupent en moyenne 40% du caddie du consommateur (source : TNS Worldpanel 2008).
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 21:34

L'UNEG (Union Nationale des Etudiants en Gestion) organise son prochain événement national le week-end du 12, 13 et 14 juin à l'IAE de Toulouse. Ce dernier rendez-vous associatif de l'année scolaire permettra de faire un bilan de ses actions et un point sur la représentation de la filière gestion.

Un nouveau site internet est également disponible sur http://www.uneg.fr

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 19:13

Christine LAGARDE, ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, et Hervé MORIN, ministre de la Défense, annoncent le lancement de RAPID, un dispositif de soutien aux projets d’innovation stratégique de PME.

Le RAPID (régime d’appui aux PME pour l’innovation duale) soutiendra des projets de recherche industrielle ou de développement expérimental à fort potentiel technologique, présentant des applications militaires mais aussi des retombées pour les marchés civils. Toute PME autonome de moins de 250 salariés - seule ou en consortium avec une entreprise ou un organisme de recherche - peut ainsi faire acte de candidature spontanée, pour bénéficier d’une subvention « RAPID ». Le dispositif est conçu pour être extrêmement réactif afin d’accorder un financement des projets sélectionnés dans un délai de quatre mois entre le dépôt du dossier et le début des travaux. Le RAPID est mis en œuvre par la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) et la Délégation Générale pour l’Armement (DGA), qui expertiseront conjointement les projets proposés et renforcent ainsi leur action stratégique en matière de développement des entreprises.

Le développement de la compétitivité et la croissance des entreprises de l’industrie et des services, en particulier par un effort accru de recherche et d’innovation dans les PME, est une priorité majeure de la politique de soutien aux entreprises mise en œuvre par le ministère de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi.

Le ministère de la Défense, premier acheteur public et premier partenaire des entreprises pour la recherche, consacre chaque année 700 M€ à des activités d’études amont. Plus globalement, ses crédits de recherche représentent deux tiers des financements publics de recherche et de développement reçus par les entreprises. Dès cette année, le ministère de la Défense finance le dispositif RAPID à hauteur de 10 M€.

Les PME jouent un rôle majeur dans l’emploi et le savoir-faire nécessaires aux besoins de défense. Aux côtés des grands maîtres d’œuvre industriels, elles proposent des équipements innovants et apportent des briques technologiques indispensables à la réalisation des programmes d’armement actuels et futurs. Le ministère de la Défense souhaite ainsi mobiliser les meilleures PME sur ses thèmes stratégiques de recherche et d’innovation dont  une grande part présente un caractère dual et intéresse également le monde civil. Dans cette perspective, le dispositif RAPID se situe dans la continuité naturelle du plan PME, lancé fin 2007 par Hervé MORIN, ministre de la Défense.

Plus d’informations sur le dispositif RAPID et notamment sur les documents types de dépôt de projet, sont disponibles sur le portail de l’armement : www.ixarm.com à la rubrique RAPID de l’espace PME.

Les projets sont à envoyer à la DGA au fil de l’eau à partir du 15 mai 2009 à l’adresse : dispositif.rapid@dga.defense.gouv.fr. Toute demande d’informations est à envoyer à cette même adresse.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 18:55

A l'occasion de la rencontre « Eco-entreprises françaises : à la conquête du marché mondial », Anne-Marie IDRAC, Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, a annoncé un plan de mesures destinées à renforcer le soutien public aux éco-industries françaises sur les marchés extérieurs.

1. Plus de visibilité

-         dévoilement d'un logo France Green Tech, qui sera utilisé dans toutes les opérations collectives du secteur, notamment à l’étranger

-         programmation par Ubifrance et l'ADEME de road-shows spécialisés dans les pays les plus porteurs

-         lancement d'une vitrine internet www.firmafrance.com, présentant en anglais, en allemand, et bientôt en chinois, l’offre française en matière d’environnement

-         mise en place d'un FASEP (Fond d’étude et d’aide au secteur privé) « Innovation Verte », permettant de soutenir non seulement des études de faisabilité, mais aussi désormais des projets pilotes démontrant l’intérêt des technologies françaises en réponse aux demandes des pays émergents

2. Une meilleure lisibilité

-         signature d'une convention Ubifrance-ADEME offrant aux entreprises innovantes du Club ADEME International la possibilité de s’appuyer sur Ubifrance et les Missions économiques pour promouvoir leur offre à l’international

-         mobilisation du PEXE, association fédérant les clubs d'éco-entreprises en France, et de l'Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d'Industrie (ACFCI) avec la mise en place d'un annuaire en ligne des éco-entreprises : www.eco-entreprises.fr

-         publication d'un guide résumant les différents soutiens disponibles à chaque étape d'un projet international

3. Une solidarité plus affirmée

-         relance du portage, grâce au Pacte PME international, qui sera particulièrement mobilisé en faveur de la filière des éco-entreprises françaises

-         labellisation possible par Ubifrance d'initiatives commerciales groupées (partage d’un Volontaire International en Entreprise, location mutualisée d’espace d’exposition dans les salons internationaux, mise en commun de prospects, …)

4. Anticipation

-         objectif de recrutement par les éco-entreprises françaises de 100 VIE en plus des 250 déjà en poste

-         coopération des pôles de compétitivité pour promouvoir les actions internationales de recherche & développement

 

L’intégralité de la rencontre « éco-entreprises françaises : à la conquête du marché mondial » sera rediffusée sur la WebTV du Commerce extérieur : http://www.dailymotion.com/commerce-exterieur
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 14:38

Laurent WAUQUIEZ, Secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi, et Martin HIRSCH, Haut Commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, Haut Commissaire à la Jeunesse, se verront remettre le rapport de Jean-François PILLARD, délégué général de l'UIMM le jeudi 7 mai 2009.

Ce rapport, dans la ligne des informations déjà évoquée dans LaRSG, présente un état des lieux et des propositions pour soutenir l’utilisation du contrat de professionnalisation.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 23:34
La conférence d'Eric Arnould sur la CCT, organisée par le groupe de recherche marketing de l'université Paris-Dauphine, aura lieu le jeudi 28 mai (17h -19, A709), en lieu et place du 12 mai. Les enjeux et perspectives de recherche de la CCT seront mis en évidence et discutés par Eric. La séance sera introduite et animée par Pierre Volle. Nous vous prions de nous excuser pour les désagréments éventuels liés à ce changement de date. Merci de vous inscrire auprès de Pierre Volle (pierre.volle@dauphine.fr)
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 19:55

Les Dirigeants salariés s’engagent les premiers… et rendent publique leur Charte de Déontologie

Les principaux réseaux de dirigeants salariés nationaux viennent d’élaborer leur code de bonne conduite sous l’égide de la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants F.N.C.D Organisation professionnelle soixantenaire. Par cet acte symbolique, répondant à une attente pressante et large de l’opinion, ils réaffirment les valeurs et les principes de comportement et d’action pour lesquels ils s’engagent avec leurs pairs, en huit points : la loyauté, le courage, l’exemplarité, l’engagement professionnel, le respect d’autrui, la promotion de la qualité de la vie au travail, l’adhésion à des règles de rémunération cohérente, lisible et mesurable et un comportement de citoyen responsable.

Les dirigeants salariés ne se reconnaissent nullement dans les comportements déviants de quelques uns qui pour être exceptionnels, n’en n’altèrent pas moins considérablement et injustement l’image de l’ensemble des dirigeants et des entreprises.

Ils tiennent à rappeler qu’ils représentent de très loin la composante principale (à 90 %) des équipes de direction, en charge de la conduite de la politique des entreprises, ce qu’ils réalisent de façon exemplaire pour une écrasante majorité en assumant l’ensemble des risques de leur métier.

Les Dirigeants Salariés forment le vœu que cette initiative incite les partenaires sociaux à s’engager clairement à leur tour sur des principes de solidarité, de respect d’autrui en bannissant notamment les actes illégitimes et illégaux comme les séquestrations dont les dirigeants salariés sont les premières victimes.

La Charte de Déontologie des Dirigeants Salariés sera remise solennellement à Franck MOREL, conseiller du Ministre du Travail et des Relations sociales, Brice HORTEFEUX, le 6 Mai 2009 à 18 heures au Centre Panthéon – Sorbonne dans le cadre de la Conférence débat organisée par le Cercle Turgot et les Echos sur le thème de « Repenser la planète finance ».

Avec en perspective la mise en place prochaine d’une Commission ordinale de la déontologie des dirigeants salariés, le « C.O.D. » en charge du suivi et de l’application au plan collectif et individuel.

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 08:27

70% des responsables RH se sentent peu ou pas impliqués par leur Direction ,c’est ce qui ressort d’une enquête en ligne menée fin avril 2009 par le groupe SHL auprès de 85 décideurs RH français. Par ailleurs, en situation de crise, la performance individuelle sera le critère numéro un pris en compte par les professionnels des ressources humaines.

 

SHL France, partie intégrante du groupe SHL, le chef de file mondial en matière de solutions d'évaluation en ligne, dévoile les résultats d’une enquête en ligne récente, réalisée auprès de 85 décideurs RH français. Cette enquête menée par questionnaire électronique pendant la seconde moitié d’avril 2009 portait sur les points suivants :

- Le rôle joué par les décideurs RH vis-à-vis de leur Direction lors des plans de restructuration

- Quels seront les défis RH de l’entreprise en 2009

- Les priorités opérationnelles pour 2009

- Les critères pris en compte lors d’un plan de restructuration

- L’usage des méthodes de mesure du personnel

 

2009, une année d’incertitude

A la question – une seule réponse possible - touchant aux priorités opérationnelles des décideurs RH en 2009, ceux-ci répondent à 41,2% ne pas avoir encore de visibilité sur l’année venir. A 21,2% ils vont chercher à réduire le nombre d’employés.

Sur la question – plusieurs réponses possibles - des défis auxquels sera confronté leur entreprise en 2009, les 3 réponses les plus choisies sont «recrutement et sélection » à 52,9%, « amélioration de la performance » à 51,8% et « motivation des salariés » à 48,2%.

 

Les décideurs RH se sentent à 70% peu ou pas pris en compte dans les décisions de restructuration

A la question du « rôle déterminant ou non du décideur RH dans le cadre d’un plan de restructuration » les réponses sont « non, pas déterminant » à 50,6%, « plus ou moins déterminant » à 18,8% et « Oui, déterminant » à 30,6%. Par ailleurs, ils ne sont que 43,5% à penser que leur travail participe aux résultats financiers de l’entreprise et 41,2% à indiquer être mesurés sur le retour sur investissement de leurs actions.

 

En situation de restructuration, la performance individuelle prime

Lors d’un plan de restructuration, le critère numéro un pris en compte dans l’évaluation des cadres d’une équipe est la performance (35,3%) et les compétences (17,6%), suivis par la réduction des coûts (16,5%).

Sur ces résultats Emmanuel Bourlon, Directeur de SHL France indique : « l’enquête que nous venons de réaliser a déjà été menée en Belgique et au Luxembourg. Dans ces deux pays, la proportion de cadres se sentant peu ou pas pris en compte atteignait des niveaux encore plus élevés. Toujours est-il que les responsables RH semblent peu considérés par leur hiérarchie et la conséquence semble en être le manque de pertinence de certains plans de licenciement qui semblent plus axés sur des réductions de coûts qu’un dosage pertinent des performances et des dynamiques d’équipe. »

 

www.shl.com

Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 13:35

Le Président de la République a annoncé vendredi plusieurs mesures importantes concernant les stages :

 

- tout stage de plus de deux mois sera rémunéré par une gratification d’au moins 30 % du SMIC ;

- cette règle sera appliquée dans la Fonction publique ;

- l’Etat versera une aide exceptionnelle de 3 000 euros à l’embauche en contrat à durée indéterminée des jeunes stagiaires. Cette aide sera ouverte si le jeune était en stage avant le 1er mai 2009 et si l’embauche est réalisée avant la fin septembre 2009. L’aide sera versée en deux fois : 1 500 euros au moment de l’embauche et 1 500 euros au bout de six mois.

 

Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a accueilli aujourd’hui au Ministère de l’Enseignement Supérieur trois membres du gouvernement venus détailler les conditions d’application de ces mesures devant le comité STAPRO (Comité des stages et de la professionnalisation des cursus universitaires) : Eric Woerth, ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, André Santini, secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique et Martin Hirsch, Haut commissaire à la jeunesse.

 

Martin Hirsch a indiqué que l’évolution des règles de gratification des stages en entreprise devra conduire à l’adoption d’une disposition législative. Il a par ailleurs indiqué que le décret permettant le versement de l’aide à l’embauche des stagiaires sera publié avant la fin du mois de mai. Quant à la demande d’un plus fort encadrement des stages, Martin Hirsch s’est engagé à apporter une réponse aux propositions du Comité.

 

Eric Woerth et André Santini ont confirmé que :

- pour les stages de moins de deux mois, l’étudiant bénéficiera, contrairement à aujourd’hui, au moins d’un défraiement et de facilités telles que l’accès aux restaurants administratifs ;

- pour les stages de plus de deux mois consistant pour l’essentiel à observer le fonctionnement d’un service, réaliser des comptes-rendus de réunion ou des travaux ponctuels dans une optique de découverte des diverses facettes de l’activité du service d’accueil, l’étudiant recevra une gratification égale à environ 30 % du SMIC. Les administrations auront la possibilité de rémunérer au-delà de ce montant, lorsqu’elles considèrent que le niveau de qualification et la nature des activités le justifient. Elles pourront alors verser une rémunération supérieure, y compris au-delà du SMIC.

 

Une circulaire aux différentes administrations sera préparée pour préciser ces annonces.

 

Interrogés sur la question du développement de l’apprentissage dans la Fonction publique, Eric Woerth, André Santini et Martin Hirsch ont indiqué que le Premier ministre confierait prochainement une mission à Laurent Hénart, député de Meurthe-et-Moselle sur ce sujet.
Repost 0
Published by La rédaction de LaRSG - dans Actu de gestion

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif