Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 20:46

Date limite d'envoi des propositions : 31 mars 2012

Résumé

Appel à communication pour la huitième conférence de l’Association internationale Walras, sur le thème : « Y-a-t-il un héritage walrasien ? », les 13-15 septembre 2012 à l'Université Toulouse 1 Capitole. Résumé de 300 mots (en français ou en anglais) avant le 31 mars 2012. La version finale devra être envoyée avant le 31 juillet 2012, langues : français ou anglais.

Annonce

8e Conférence de l’Association Internationale Walras. Appel à Communication : « Y a t-il un héritage walrasien ? » 13 - 15 Septembre 2012, Université Toulouse 1 Capitole

Argumentaire

Dans un célèbre hommage à Gérard Debreu, Werner Hildenbrand a écrit "L'édifice de la théorie de l'équilibre général a été comparé aux grandes cathédrales gothiques. Ces cathédrales ont été conçues par des architectes inspirés et construites par des maîtres-bâtisseurs qui bien souvent ont élargi et amélioré la conception originale". (Werner Hildenbrand, 1983, p. 29). Richard Swedberg 1987, (entre autres) a utilisé la même métaphore qu?il attribue à G. Hernes (1978) qui a écrit : "Si je permettais en toute simplicité une analogie frivole, je serais tenté de comparer la théorie néo-classique à une cathédrale gothique. Des gens y ont travaillé au cours de bien des siècles. Des parties sont romanes, gothiques, renaissance et baroque. De grands esprits ont construit les nefs et les cannelures de la cathédrale. De moindres ont construit des tours et des flèches. De grandes processions de gens sont venues ciseler une belle inscription et construire une arche, un théorème qui unit une tour avec une abside. Certains ont laissé derrière eux des gargouilles et certains ont seulement marqué une pierre de leur nom. Toute l'énergie dépensée et tous les travaux particuliers sont marqués par la totalité. La structure globale est claire, mais personne ne peut vraiment saisir ou englober tous les détails. Des chercheurs appartenant à des disciplines lointaines rendent visite à la cathédrale comme des pèlerins, parlent à voix basse, une fois qu?ils y sont entrés et généralement s'agenouillent dans la crainte religieuse, même si un ou deux scélérats peuvent casser quelque chose comme souvenir, qui peut être utilisé pour acquérir un statut dans quelques autres disciplines. Beaucoup de personnes sont encore à l'oeuvre dans la cathédrale: Leontief a ainsi repris le chantier de Walras et s'occupe des voûtes croisées. Frisch a laissé derrière lui un atelier rempli de calculs à moitié achevés, sur lesquels sept petits nains continuent à s'échiner [..]" (cité et traduit par Swedberg p. 172 de Hernes, 1978, p. 201-202).

On pourrait être tenté d'ajouter quelques grands esprits à ceux mentionnées par Hernes (J. von Neumann, E. Malinvaud, J. Drèze, N. Georgescu-Roegen, A. Mas-Colell) et s'interroger sur les traces de la conception walrasienne primitive présents dans les développements du XXe siècle. De ce point de vue, on peut penser à différents domaines où trouver l?héritage walrasien

  • La théorie des biens publics
  • La théorie de la croissance économique
  • La théorie du capital
  • L'équilibre général calculable
  • L'économie du bien être

Modalités de participation

La conférence espère des communications provenant de différents courants de recherche qui se sont développés dans et autour de l'héritage Walrasien. Les contributions d'historiens de la pensée économique sont bienvenues.

Les personnes intéressées doivent envoyer un résumé de 300 mots (en français ou en anglais) au vice-président de l'AIW Alain.Alcouffe[at]univ-tlse1.fr

avant le 31 mars 2012

Les propositions (sous format PDF) devront être envoyées par courrier électronique et comporter le titre, le nom de l’auteur, l’institution, les adresses postales et électroniques. La version finale devra être envoyée avant le 31 juillet 2012.

  • À mesure qu’elles seront fournies, les communications seront téléchargées sur le site de l?Association Internationale Walras (http://www.unil.ch/walras) et sur le site de la conférence http://toulouse-walras-2012.fr .
  • Les personnes souhaitant participer à la conférence devront l?indiquer aux organisateurs de la conférence avant le 15 août 2012.
  • Les personnes qui souhaitent devenir membre de l’Association Internationale Walras doive contacter directement le trésorier email Amanar Akhabbar (amanar.akhabbar[at]unil.ch)]

Comité scientifique :

Alain Béraud (Cergy), Pascal Bridel (Lausanne), Annie L. Cot (Paris), Arnaud Diemer (Clermont Ferrand), Rodolphe Dos Santos Ferreira (Strasbourg), Jacques Drèze (Louvain), Roger Guesnerie (Collège de France), Werner Hildenbrand (Bonn), Jérôme Lallement (Paris), Andreu Mas-Colell (Barcelona), Kayoko Misaki (Shiga University), Jean-Pierre Potier (Lyon),

Comité d’organisation :

Alain Alcouffe, CRM, Jean Frayssé, Gremaq, Thomas Mariotti, Gremaq, Michel Moreaux, Lerna, Wilfried Sand, Gremaq

  • Contacts locaux: Christian Reina, Alain Alcouffe Christian.Reina[at]univ-tlse1.fr , Alain.Alcouffe[at]univ-tlse1.fr
  • Adresse : Université Toulouse 1 Capitole, 2 rue du Doyen Gabriel Marty, 31042 Toulouse Cedex 09

Mots-clés

  • histoire de la pensée économique, théorie des biens publics, théorie de la croissance économique, théorie du capital, l'équilibre général calculable, économie du bien être

Lieu

  • Toulouse (31000) (21 allée de Brienne (Manufacture des Tabacs))

Date limite

  • samedi 31 mars 2012

Contact

  • Alain Alcouffe
    courriel : alain [point] alcouffe (at) univ-tlse1 [point] fr

CRM/UT1
2 rue du doyen Gabriel Marty
31042 Toulouse CEDEX 09

  • Christian Reina
    courriel : Christian [point] Reina (at) univ-tlse1 [point] fr

Scor/ Université Toulouse 1 Capitole
2 rue du Doyen Gabriel Marty
31042 Toulouse Cedex 09

Url de référence

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 09:59

La Mission historique de la Banque de France organise son 8e colloque international le jeudi 15 et le vendredi 16 mars 2012, au Cercle Républicain, 5 avenue de l’Opéra (75001 Paris) sur le thème : « Les Banques centrales, la Nation et les États »


LES SALONS DU CERCLE REPUBLICAIN
5, avenue de l’Opéra - 75001 Paris

Jeudi 15 mars 2012

8h30 Accueil des participants

9h00 Ouverture du colloque par Armand Pujal

Secrétaire général de la Banque de France

9h15-9h30 Introduction par Olivier Feiertag

Université de Rouen et Mission historique de la Banque de France

9h30-12h30 Session 1 Banques d’émission et genèse de l’État-nation

Rapporteur : Pierre-Cyrille Hautcoeur (École d’Économie de Paris)

Anders Ögren (Upsala University), From Parliamentary Institution to a Modern Central Bank: the Swedish Riksbank

Jane Knodell (University of Vermont), Central Banking and monetary nation-building in the early U.S. 1792-1857

Stefano Ugolini (ENS Pisa et Bank of Norway), La Banque Nationale de Belgique et l’invention d’un système monétaire belge, 1850-1870

Pilar Noguès-Marco (Universidad Carlos III - Madrid), The Banco de España: A national financial institution ?

13h00-14h00 Pause déjeuner

14h00-16h30 Session 2 Des banques d’émission impériales aux banques centrales nationales

Rapporteur : Samir Saul (Université de Montréal)

Bernard Attard (University of Leicester), Imperial central banks? The Bank of England, London & Westminster Bank, and the British Empire before 1914

John Singleton (Sheffield Hallam University), The Curious Case of the Reserve Bank of New Zealand

Leigh A. Gardner (London School of Economics), From Currency Boards to Central Banks in British Colonial Africa: A Gradual Transition?

Guia Migani (Université de Louvain-La-Neuve), Du franc CFA au franc CFA : la Banque Centrales des États d’Afrique de l’Ouest, les États africains et la France (1955-1962)

Nuno Valerio (Université Technique de Lisbonne), Entre Europe et Outre-mer : les avatars de la banque centrale au Portugal

Vendredi 16 mars 2012

9h00-10h30 Session 3 Banques centrales et crises des États-nation

Rapporteur : Ivo Maes (Université de Louvain-la-Neuve et Banque nationale de Belgique)

Carlos Marichal (El Colegio de México) et Ricardo Solis (Universidad Autonoma Metropolitana, México), Le Banco Nacional de Mexico des années 1880 à la révolution mexicaine : jouait-elle le rôle de banque centrale ou de banque nationale ?

Bertrand Blancheton (Université de Bordeaux IV), Les banques centrales en guerre (1914-1918)

Yann Decorzant (Université de Genève), Banques centrales, banques privées et Société des Nations (1919-1929)

Renaud Boulanger (Université de Rouen), Pierre Quesnay, un parcours transnational de la Banque de France à la Banque des Règlements internationaux (1926-1937)

Pause

11h00-12h30 Session 4 Banques centrales et construction des économies nationales

Rapporteur : Youssef Cassis (European University Institute)

Michel Margairaz (Université de Paris 1 et Mission historique de la Banque de France), La nationalisation de la Banque de France (années 1930-années 1960) : des réformes de 1936, 1940, 1945 à la contribution à la construction de l’économie nationale

Éric Monnet (École d’Économie de Paris), Le crédit et la nation : les interventions de la banque centrale et la « nationalisation du crédit » en France dans une perspective européenne (1945-1958)

Tony Sakr (Université Antonine, Beyrouth), Le rôle de la banque centrale dans la construction et le développement de l’État-nation : le cas de la Banque du Liban

13h00-14h00 Pause déjeuner

14h00-15h30 Session 5 Banques centrales, construction européenne et mondialisation

Rapporteur : Eric Bussière (Université de Paris IV)

Arnaud Manas (Université de Paris 1 et Banque de France), Les projets monétaires européens de Vichy (1940-1944)

Emmanuel Mourlon-Druol (London School of Economics), Un nouveau système monétaire dans un système politique en mutation : les banques centrales, la CEE et la création du SME

Jérôme Blanc (Université de Lyon 2), La restauration monétaire lituanienne (1989-1993)

Olivier Feiertag, La Banque de France et l’unification monétaire de l’Europe : le tournant de la mondialisation (1988-1998)

Pause

16h00-17h00 Table ronde Les banques centrales, les Nations et les États aujourd’hui

M. Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France

S.E Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank al-Maghrib

M. Christian de Boissieu (Université de Paris 1)

M. Robert Frank (Université de Paris 1)

Modérateur et Conclusions : Michel Margairaz


La question des rapports entre la banque centrale et l’État est un problème aussi ancien que la fondation des premières banques d’émission dès l’époque moderne. Il a donné lieu à une littérature théorique et historique considérable fondée pour l’essentiel sur l’examen de l’indépendance de la banque centrale vis-à-vis des pouvoirs publics et en particulier du Trésor.

Aussi bien l’objet de ce colloque est autre. Il s’agit d’envisager, à une échelle nouvelle, la question des relations complexes qui se sont historiquement établies entre les banques centrales, pluralité d’acteurs dont le nombre et la réalité n’a cessé de s’accroître depuis le début du XIXe siècle jusqu’à nos jours, et les États-nations, communautés politiques définies par leur souveraineté sur un territoire national, qui constituent la forme politique dominante de l’époque contemporaine.

Cette perspective encore peu explorée vise à mieux faire connaître la place et le rôle qu’ont les banques centrales dans l’émergence et la construction de l’État-nation, mais aussi dans sa préservation, par exemple en temps de guerre ou de crise, ou encore dans les mutations qui l’affectent en longue durée du fait des processus de régionalisation et de mondialisation.

Date limite d’inscription/deadline of registration

9 mars 2012 / March 9th 2012

1069-HISTORIQUE-UT@banque-france.fr
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 05:03

Colloque SCRIPT – UFR LAM
Université d’Evry-Val-d’Essonne, 27 et 28 mars 2012

L’objectif du colloque est de montrer la signification et les effets des pratiques culturelles et interculturelles dans le cadre de la globalisation. Ces pratiques peuvent accompagner et participer de la globalisation sous sa forme néo-libérale. Mais elles peuvent aussi contribuer à interroger, réorienter et refonder la globalisation en respectant les principes d’un projet humain partagé. La construction d’alternatives culturelles et interculturelles autres que les formes néolibérales permet de trouver des issues positives au paradoxe de la globalisation. 

Programme

Mardi 27 mars 2012
Amphi Audio, Bâtiment 1er cycle

9h45       Allocution de bienvenue par Philippe Houdy, Président de l’Université d’Evry Val d’Essonne 

10h         Introduction, Damien Ehrhardt et Xavier Sanchez

Panel 1. Paradoxes de la globalisation, président de panel : Abdoul Ba

10h15      Débat sur les Paradoxes de la globalisation. Le management de l’humain animé par Xavier Sanchez  après la projection d’extraits du documentaire La gueule de l’emploi

11h30  Pause-café

11h45      Sonja Neef, Globalisation et Planétarisme

12h15      Daniel Bachet, Démocratie et management par le nombre

12h45      Discussion

13h  Pause-déjeuner

Panel 2. Espaces et cultures, président de panel : Philippe Naszályi

14h30      Vasoodeven Vuddamalay, Migrations, villes globales et justice spatiale

15h          Abdoul H. Ba, Pratiques culturelles et production des territoires

15h30      Damien Ehrhardt et Hélène Fleury, Utopie et espace

16h00  Pause-café

Panel 3. Langues et interculturalité, président de panel : Xavier Sanchez

16h15      Christian Boëly, La culture anglophone et son impact sur la globalisation

16h45      Christine Bonneville, Les lois Hartz : le grand basculement de l’Allemagne

17h15      Communication-Débat : Les indignés espagnols, Xavier Sanchez et Damien Ehrhardt

Mercredi 28 mars 2012
Amphi Audio, Bâtiment 1er cycle

Panel 4. Arts et globalisation, président de panel : Damien Ehrhardt

10h30     Roméo Agid, Logo musical : approches théoriques et critiques d’une élémentarisation transculturelles des modèles cadentiels dans la publicité télévisuelle

11h         Michèle Humbert, Le Globe de l’art : le regard des artistes

11h30      Discussion

12h Pause-déjeuner

Panel 5. Quelles solutions face aux paradoxes de la globalisation ?

13h45     Conférence-débat : Jean-Pierre Garnier, La culture face à la globalisation : arme ou alibi ?, débat animé par Daniel Bachet

15h45 Pause-café

16h   Projection-débat : La crise en Grèce, débat animé par Brigitte Gauthier

20h        Spectacle : La famille Coleman, Théâtre de Melun-Sénart

http://www.maths.univ-evry.fr/web/logo_univ.png

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 22:55

vallorem   AIRMAP

IAE d’Orléans, les 22 et 23 novembre 2012

Colloque

Organisé par le laboratoire VALLOREM sous l’égide de la Fédération Gaston Berger qui réunit les laboratoires :

 

VALLOREM Orléans– IAE d’Orléans,

VALLOREM Tours – IAE de Tours,

CEREGE –IAE de Poitiers,

CREOP – Faculté de Droit et de Sciences Economiques de Limoges,

CRESCEM, ESCEM de Tours.

Colloque parrainé par l’AIRMAP (Association Internationale de Recherche en Management Public)

Site internet : www.univ-orleans.fr/vallorem-mnm2012

APPEL A COMMUNICATIONS

Afin de différencier les activités des organisations, il est classique d’opposer deux pôles que sont le pôle marchand et le pôle non marchand. Le premier regroupe les organisations ayant un but lucratif, à savoir les entreprises au sens large, depuis l’entrepreneur individuel jusqu’aux sociétés de capitaux. On trouve dans le deuxième les organisations pour lesquelles la réalisation d’un bénéfice passe au second plan, et le modèle d'organisation associe « liberté d'entreprendre, responsabilité collective, solidarité et projet d'émancipation » (Richez-Battesti, 2010). Ces organisations sont également regroupées sous le vocable d’économie sociale et solidaire (ESS). L’Etat constitue un troisième pôle qui fonctionne selon le principe de redistribution, là où le pôle marchand obéit au principe du marché, et le non marchand au principe de réciprocité (Caillé et Laville, 2007).

Les frontières entre ces trois pôles ne sont pas étanches, comme le montrent les travaux récents des chercheurs, qui mettent en évidence une hybridation des formes et des pratiques. Ainsi, l’apparition du New Public Management (NPM) introduit la culture de la performance et de la responsabilité dans les organismes publics (Varone, 2008), laquelle était, jusque là, plutôt l’apanage du secteur marchand. Le même constat peut être fait plus généralement dans le secteur du non marchand, où certaines associations sont confrontées à la nécessité de professionnaliser leurs bénévoles, et à la managérialisation de leurs pratiques. Parallèlement, le pôle marchand s’interroge sur la viabilité du tout profit, comme en témoignent les travaux sur la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE), ce qui tend à prouver que le non marchand vient alimenter la réflexion des entreprises quant à la notion de performance globale. On peut d’ailleurs constater que l’intégration de principes du non marchand au sein des entreprises peut donner lieu à une activité marchande, comme en témoigne la récente mise au point de la norme ISO 26000, dont la vocation est d’aider les organisations à contribuer au développement durable (www.iso.org)…Le concept d’entreprise sociale offre quant à lui un exemple d’hybridation poussée puisqu’il concilie la prise de risque dans une activité productive avec un objectif  explicite de service à la communauté, et une limitation de la distribution des bénéfices (Defourny,  2004). 

Le thème central de ce colloque est donc le suivant :

« Quels regards théoriques et pratiques sur les pratiques d’hybridation(s) entre le marchand et le non-marchand ? » 

Nous souhaitons notamment voir aborder dans les communications les thèmes suivants :

Comment expliquer le processus d’hybridation ? Quel est le rôle de l’environnement institutionnel à travers les normes ? Y-a-t’il des facteurs juridiques, sociaux, politiques à l’origine de ce processus ? Quel est le rôle du dirigeant en tant qu’acteur ? Quels sont les facteurs organisationnels qui facilitent ou à l’inverse freinent le processus d’hybridation ? Parmi ces facteurs, on peut citer de façon non exhaustive la culture organisationnelle, les styles de management, les structures, la nature de la gouvernance et son lien avec les parties prenantes,

  • Quels sont les impacts de ces hybridations en termes de performance, mais aussi d’identité et de légitimité ? Ont-elles une influence sur la motivation et la satisfaction des salariés ? Quels changements induisent-elles au sein des organisations qui les expérimentent, mais aussi sur leur environnement ?

 

Bibliographie

Caillé A., Laville J.L. (2007), « Actualité de Karl Polanyi », Revue du MAUSS, n° 29, p. 80-109.

Defourny J. (2004), « L’émergence du concept d’entreprise sociale », Reflets et perspectives de la vie économique, Vol.3, Tome XLIII, p.9- 23.

Richez-Battesti N. (2010), « L’économie sociale et solidaire face à la crise économique : entre reconnaissance d’un modèle d’organisation et risque de récupération ? », Revue Française de Marketing, vol.226, p. 49-58.

Varone, F. (2008). « De la performance publique: concilier évaluation des politiques publiques et budget par programme ? », Politiques et Management Public, vol.26, n°3, p.77-89.

 

Comité scientifique

Jocelyne Abraham, Maître de Conférences à l’Université de Tours,

Florence Abrioux, Maître de Conférences à l’Université d’Orléans,

Pascale Amans, Maître de Conférences à l’Université de Toulouse,

Dominique Bessire, Professeur à l’Université d’Orléans,

Franck Brillet, Professeur à l’Université de Tours,

Céline Chatelin, Maître de Conférences-HDR à l’Université d’Orléans,

Frédérique Chedotel, Professeur à l’Université de Tours,

Sébastien Chevreuil, Maître de Conférences à l’Université d’Orléans,

Hervé Chomienne, Maître de Conférences à l’Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines,

Jean Desmazes, Professeur à l’Université de La Rochelle,

Benjamin Dreveton, Maître de Conférences à l’Université de Poitiers,

Nathalie Dubost, Maître de Conférences à l’Université d’Orléans,

Pascal Fabre, Professeur à l’Université de Franche-Comté,

Véronique des Garets, Professeur à l’Université de Tours,

Annabelle Hulin, Maître de Conférences à l’Université de Tours,

David Huron, Maître de Conférences HdR, Université de Nice,

Jean-Philippe Lafontaine, Maître de Conférences à l’Université de Tours,

Anne Labit, Maître de Conférences à l’Université d’Orléans,

Evelyne Lande, Professeur à l’Université de Poitiers,

Vincent Lagarde, Maître de Conférences à l’Université de Limoges,

Daniel Leroy, Professeur à l’Université de Tours,

Eline Nicolas, Maître de Conférences à l’Université d’Orléans,

Stéphane Onnée, Professeur à l’Université d’Orléans,

Philippe Pasquet, Maître de Conférences à l’Université de Limoges,

Sylvie Rascol Boutard, Maître de Conférences à l’Université d’Orléans,

Isabelle Sauviat, Maître de Conférences à l’Université de Tours,

Eric-Alain Zoukoua, Maître de Conférences à l’Université d’Orléans.

 

Comité d’organisation

Céline Chatelin-Ertur, IAE Orléans,

Nathalie Dubost, IAE Orléans,

Caroline Lambert, IAE Orléans,

Frédérique Letort, IAE Orléans.

Intention de communication

Les auteurs sont invités à envoyer une intention de communication, sous forme d’un résumé de 20 lignes maximum et avec 5 mots-clés. Ces résumés ne donnent pas lieu à une évaluation, ils nous permettent d’évaluer le nombre de communications susceptibles de nous arriver.

► Envoi des résumés : au plus tard le 15 mars 2012, à l’adresse vallorem-mnm2012@univ-orleans.fr

Communication

Indications aux auteurs

La mise en page (format A4) devra prévoir des marges (supérieures, inférieures et latérales) de 2,5 cm. Le texte ne doit pas excéder 25 pages y compris les notes de fin de documents, la bibliographie et les annexes. Il sera écrit en Times New Roman (12 points), en interligne un et demi et sera justifié (aligné à gauche et à droite). Les pages numérotées seront sans en-tête ni pied de page.

Premières pages

La première page, non numérotée, comprendra uniquement :

·        le titre de l’article (Times 18 gras) ;

·        le(s) nom(s) de(s) auteur(s) et leur affiliation (Times 14 gras) ;

·        l’adresse postale et électronique, le téléphone et le fax de l’auteur à qui la correspondance doit être adressée (Times 12) ;

·        un résumé à interligne simple d'environ 500 mots indiquant la problématique, la méthodologie et les principaux résultats de l'article (Times 12, justifié) ;

·        un maximum de cinq (5) mots clés (Times 12) ;

La deuxième page ne doit contenir que le titre de l'article et le résumé ; elle ne doit pas mentionner le(s) auteur(s).

Le corps de la communication

Le texte, en interligne un et demi, sera justifié (aligné à gauche et à droite) et doit être présenté de telle sorte que la hiérarchie des titres soit claire, ne dépassant pas 3 niveaux :

·        niveau 1 : un chiffre (1. par exemple) titre en Times 12 gras en majuscule

·        niveau 2 : deux chiffres (1.1. par exemple) sous-titres en Times 12 gras en petite majuscule

·        niveau 3 : trois chiffres (1.1.1. par exemple) sous-titres en Times 12 gras

Les auteurs sont priés d'utiliser les styles MS Word appropriés (notamment pour les niveaux de titres ou sous-titres : Titre 1, 2, ...), d'éviter l'utilisation de caractère en italiques, de ne pas souligner les titres, de limiter le nombre de notes (qui seront le cas échéant renvoyées en bas de page) et d'insérer les tableaux et figures dans le texte aux bons endroits.

 

A la suite de l'article, on fera successivement apparaître :

·        les références bibliographiques, par ordre alphabétique des auteurs

·        les éventuelles annexes désignées par des lettres.

 

Envoi de la communication

Le nom du fichier doit être nommé de la façon suivante : votre nom, suivi de la première lettre de votre prénom et de l'extension DOC ou RTF. Par exemple, Max Weber soumettrait le fichier WEBERM.DOC.

 

Adresse de soumission : au plus tard le 15 juin 2012, à l’adresse vallorem-mnm2012@univ-orleans.fr

 

Dates à retenir

Date limite de réception des intentions de communications - 15 mars 2012

Date limite de réception des propositions de communications - 15 juin 2012

Retour des évaluations aux auteurs - 15 septembre 2012

Retour des communications définitives -  5 octobre 2012

Date limite d’inscription - 31 octobre 2012

Colloque - 22 et 23 novembre 2012

 

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 10:45

http://www.nuft.in.ua/uploads/img/cedimes/cedimes.pngL’institut CEDIMES fête ses 40 ans. Voici quatre décennies que Jacques AUSTRUY créait cette entité aux caractéristiques toujours affirmées dans son esprit de pluridisciplinarité. Le développement y tenait une place centrale qui s’est élargie aujourd’hui en prenant en compte le processus de la mondialisation  en amont et des mécanismes entrepreneuriaux comme mode opératoire du développement en aval. De nouvelles ramifications se sont imposées dans la réflexion : le développement durable, le décollage de quelques dizaines d’économies émergentes, l’enjeu du local, l’importance de la proximité reconsidérée … qui forment avec les combinaisons du Pouvoir, les implications de la culture, l’impact des outils de communication, les biais géopolitique un terreau riche, pertinent et stimulant.

Le colloque qui se tiendra du mercredi 21 au samedi 24 novembre 2012, à Paris se propose de faire le point sur cette richesse accumulée, de dresser des convergences entre les diverses équipes nationales, de faire le point sur le niveau d’expertise, de dresser un état des lieux qui constituera le document de base de notre capacité à devenir un réservoir d’idées et de propositions. Cet exercice sera un peu particulier vis-à-vis des colloques que nous organisons régulièrement à travers le monde. Par ses caractères tant rétrospectifs pour en présenter la synthèse des acquis que prospectif pour inclure les nouvelles perspectives vers lesquelles notre recherche s’oriente. Les nouvelles pistes qu’elle entend aborder sur la base des valeurs ajoutées qu’elle a déjà constituées et des interférences qu’imposent les évolutions planétaires, seront nos prochains atouts.

A cet égard, nous vous proposons de répondre pour ce colloque au court document joint ci-dessous. Nous tiendrons compte dans le résultat éditorial qui sera issu de cette manifestation, de toutes les réponses structurées reçues et lors du colloque, nous avons l’intention de jumeler une partie des séances avec une visioconférence pour permettre à ceux qui n’auront pu se déplacer, de contribuer aux débats avant la publication synthétique des résultats où tous les contributeurs pourront être valorisés.

Il est possible de répondre avec plusieurs fiches si des chercheurs participent à plusieurs orientations de recherches et chaque fiche peut faire l’objet d’une présentation individuelle ou collective. Dans ce dernier cas, le nom de chaque participant devra être consigné en tête du document. La date limite du retour de ces fiches a été arrêtée pour le 15 avril 2012.

Elles devront parvenir simultanément au coordonnateur de l’Institut cedimes et au Directeur du cedimes national dont on relève :
- Le Coordonnateur, Chargé de Mission : Salaheddine Toumi  salah_st@yahoo.com
- Le Directeur pour la France : Alain Bienayméalain.bienayme@dauphine.fr

C’est donc un exercice tant rétrospectif que prospectif que nous vous proposons pour ce colloque, à la fois bilan de résultats et projection vers l’avenir. L’ouvrage qui en résultera, servira à valoriser les compétences acquises par chacun d’entre vous et à donner une cohérence dans la projection des analyses futures pour tout le réseau …

Très cordialement

Claude Albagli
Président institut CEDIMES

 

 

Mme, Melle, M.          Nom…    Prénom…

Université…                              Ville…                                      Pays…

Courriel…                                 N° carte membre CEDIMES :


Autres membres éventuels de cette recherche thématique avec les mêmes informations que ci-dessus :

 


A - THEME de RECHERCHE :

Il s’agit de poser le domaine d’investigation et d’expertise qui a déjà été sanctionné par des programmes de recherches, des communications et/ou des publications.

 

 

Rattachement :    Mondialisation                     Développement                      Entrepreneuriat

(On ne retiendra qu’une seule option dominante)


B - BIBLIOGRAPHIE

Il s’agit d’inventorier non pas les publications sources relatives au sujet, mais les publications articles et ouvrages du ou des auteurs qui illustrent la thématique présentée par l’auteur ou l’équipe. On intégrera également des communications à des colloques, des responsabilités dans le thème présenté ou des directions de thèse en rapport.

 

a) Articles :

 

b) Ouvrages, thèse :

 

d) Communications à des colloques, séminaires :

 

e) Autres (responsabilités, expérience, direction de thèse…)

 

 

C – METODOLOGIE

Il s’agit de fixer en quelques lignes le caractère de la démarche : économétrique, pluridisciplinaire, déductif, descriptif, théorique….

D - VALEUR AJOUTEE

Il s’agit d’inventorier les conclusions des études portant sur le thème présenté, son caractère éventuellement novateur, les acquis que constitue cette recherche, les pistes qu’elle ouvre…

 

E – PERSPECTIVES D’ETUDES     

Il s’agit de préciser les orientations de recherche qu’impliquent les résultats déjà obtenus ou les inflexions qu’imposent

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 08:46

Les prochaines Journées d'Histoire de la Comptabilité et du Management approchent à grand pas. Ces journées auront lieu à Toulouse, dans les locaux de l'IAE (Université de Toulouse 1 - Capitole) les jeudi 22 mars et vendredi 23 mars 2012.

Le programme détaillé de cette rencontre vous sera envoyé sur simple demande à l'adresse jhcm2012@gmail.com

Vous pouvez d'ores et déjà vous y inscrire.

L'inscription à ces journées se fait, cette année, via le site internet de l'AFC (Association Francophone de Comptabilité).

- si vous êtes membre de l'AFC, vous devez accéder à votre espace membre, et sélectionner "Espace Journées" puis "JHCM 2012"

- si vous n'êtes pas membre de l'AFC, merci de cliquer sur ce lien http://www.afc-cca.com/inscription_espace.phpde préciser les informations permettant de vous identifier puis de vous inscrire en sélectionnant "Espace Journées" puis "JHCM 2012"

Un tarif préférentiel d'inscription aux journées est applicable jusqu'au 25/02/2012.
- Catégorie 1 (enseignants-chercheurs et praticiens) : 180€
- Catégorie 2 (doctorants, enseignants du secondaire et retraités) : 100€
A compter du 26/02/2012, le tarif change pour la Catégorie 1 : 220€

Ces tarifs incluent les déjeuners du 22/03 et 23/03, la visite d'un musée, le dîner de gala du 22/03.


http://www.afc-cca.com/img/logo_afc.gif

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 05:59

JEUDI 9 FÉVRIER 2012

8H30 - 17h30
ESSCA à Angers

Nova CHILD crée l’événement en organisant pour la première fois en France, dans le cadre de son Observatoire, un colloque professionnel exclusivement centré autour du thème de l’Enfant dans la distribution. Cross canal, nouveaux concepts store, parcours client innovant, comportement du Kid shopper, stratégie de fidélisation, marketing, design, merchandising, nouvelles technologies, Ethique…

L’expertise de l’enfant à un niveau européen
Nova CHILD réunit des entreprises, des chercheurs et des formations supérieures autour des différentes filières de l’univers de l’enfant (alimentaire, mode, mobilier, puériculture, jouet…). Nova CHILD développe une offre de services autour de l’innovation et de la connaissance de l’enfant 0-12 ans qui fait de son réseau le seul centre d’expertise transversal en Europe permettant d’apporter une réponse concrète et innovante à tout acteur engagé dans l’innovation pour le bien-être de l’enfant...

Un observatoire
Détecteur et décrypteur de tendances innovantes liées au monde de l’enfant, Nova CHILD permet ainsi à ses adhérents d’avoir accès à une mine d’informations stratégiques sur les marchés liés à l’enfance (bulletin de veille, études, conférences, prospective…).

Un accompagnement personnalisé à l’innovation
Partenaire dans l’émergence de programmes de recherche et développement, Nova CHILD accompagne les entreprises au quotidien dans leurs réflexions en matière de recherche et développement autour de 3 grands axes : hygiène, santé, bien-être et nutrition de l’enfant ; sécurité, confort et design dans l’équipement de l’enfant ; services, loisirs, petite enfance.


Accueil

Café - Viennoiseries

OUVERTURE COLLOQUE

David Soulard - Président Nova CHILD

Jacques Boulay - Directeur de la Recherche et des Développements ESSCA

CONFERENCE PLENIERE N°1

REPENSER LA DISTRIBUTION POUR L’ENFANT ET SA FAMILLE

Plus de praticité, plus de proximité… la Distribution joue la carte de l’écoute et du lieu de vie

Alexandre Hauben / Kidslab (Concept store à Anvers / Belgique)

Franck Mathais / Groupe Ludendo (La grande Récré, Star Jouet)

Laurent Bernard / Avant-garde design (Agence Retail Design)

Jean-Louis Rossignon / Lab Retail (Réseau de chercheurs sur le comportement des consommateurs)

Fred Cavazza / The Persuaders (Analyste du web et des médias sociaux)

ATELIER A

Mieux connaître le « Kid Shopper »

De l’enfant consommateur à l’enfant acheteur

Anne Doumenc / Directrice Générale Junior City

ATELIER B

Quand le shopping familial devient électronique…

Tendances de consommation & prescription enfant

Rénald Lafarge / Observatoire Nova CHILD

Résultats d’une étude du Living Lab

DEJEUNER

ATELIER C      

Design sensoriel & scénographie… Nouveaux enjeux des espaces de vente

François Bobrie / Centre Européen des Produits de l’Enfant

Eric Jousse / Agence de Design Epicure

Marie-Jeanne Trousset / Licence prof. Jeu & jouet

ATELIER D

Du E-commerce au M-commerce…

Quelles évolutions pour quelles ambitions ?

Fred Cavazza / The Persuaders

René Le Caignec / Mowo Technology

Laurent Censier / Oclio.com

ATELIER E

New Shopping Experience

Les nouvelles technologies réinventent le commerce

Bruno Dubois / Picom  

Grégoire Maurice / Id Group

Raphaël Cambier / Instore Solutions

Johann Gobe / E-Fijy

ATELIER F

Points de vente à la mode :

« Pop-up », « Smart », « Charity »… stores !

Adrien Bisseliches / My Pop-up Store  

Mickaël Emica / Smart Store

Aurore Sautier / Viens jouer à la maison

SYNTHESE & PROSPECTIVE

REGARDS CROISES des deux grands témoins du Colloque Nova CHILD 

Fidel Fernandez – DG Pôle Junior Groupe Royer (Kickers, Converse, Mod8, Aster…)

Inès de la Ville – Directrice Centre Européen des Produits de l’Enfant

Enseignant chercheur à l’IAE de Poitiers

PREVOIR LES FUTURS - Quelle vision de l’enfant dans la Distribution ?

Présentation de l’Etude Nova CHILD menée par l’ESSCA sur l’Enfant & la Distribution (2011-2013)

Brigitte de Faultrier / Coordinatrice de l’Etude et Responsable du Département Marketing de l’ESSCA

CONCLUSION

Patrick Blondeau – DG Nova CHILD

FIN du Colloque

www.novachild.eu

http://www.atlanpole.fr/var/storage/images/media/images/logos/nova-child/41371-2-fre-FR/Nova-Child_vignette_full.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 09:00

Jeudi 19 et vendredi 20 janvier 2012

Plus de 250 participants se sont inscrits au colloque intitulé « Eco-campus, formations et responsabilité sociétale: quelles stratégies de transition des établissements européens d’enseignement supérieur ? ».

Equipes de direction des universités et des grandes écoles françaises, mais également entreprises, ONG, collectivités, proviseurs de lycées et des partenaires étrangers comme l’EUA (Association européenne des universités) seront réunis à Paris pour cet évènement organisé par la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), avec le soutien du ministère des Affaires étrangères et européennes, du ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
L’objectif de ce colloque est de rassembler les référents Développement durable et les équipes de direction des établissements d’enseignement supérieur français, afin qu’ils partagent leurs bonnes pratiques, leur vision de l’éco-campus du futur et l’évolution des compétences qui l’accompagne. Ainsi, des personnalités telles que Dieter LENZEN, président de l’université de Hambourg en Allemagne ou Mitch LENVENTHAL, vice-chancelier aux affaires internationales à l'université d'État de New York (SUNY), chef de projet du Global Compact Academic Working Group (United Nations Global Compact) viendront témoigner de la refonte en profondeur du mode de gouvernance de leur université afin de répondre aux enjeux de la société de demain.
Ce colloque a également pour vocation de s’inscrire dans la perspective du sommet de Rio+20. Rejoignant les préconisations du «Club FranceRio+20 », ce colloque abordera ainsi plusieurs questions déclinées au sein de trois tables rondes :
- Comment favoriser une prise de conscience et un engagement des présidents d’université et des directeurs d’écoles en matière de développement durable ?
- Comment articuler gouvernance et développement durable ?
- Quelles stratégies et investissements pour les éco-campus du futur ? - Quelle adaptation des compétences pour répondre aux enjeux de la société de demain ?
Cet événement vise à faire reconnaître l’importance du rôle des établissements supérieurs pour le développement durable, à faire valoir les initiatives françaises en reconnaissant la valeur d’autres initiatives qui seront présentées et à lancer un processus de convergence des systèmes de labellisation/référentiels. Le positionnement international des établissements d’enseignement supérieur et de recherche français en matière de développement durable est une question stratégique qui répond non seulement aux défis environnementaux et sociétaux, mais également à la compétitivité internationale des établissements.

Lien vers le programme du colloque : http://www.cpu.fr/Colloque_Developpement_Durable.1292.0.html

http://www.ec-lyon.fr/images/photos/0005/img_1257499292331.JPGhttp://www.maurice.campusfrance.org/sites/localmaster.campusfrance.org/files/imagecache/site_image/maurice/ca_site/15138/cpu_site.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 07:58

Samedi 11 février 2012

(6° COLLOQUE SUR L’ACTUALITE DE LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE)

Fondation de Service Politique, Association des Economistes Catholiques


FSP : http://www.libertepolitique.com AEC : http://aecfrance.new.fr

Paris VIIe, paroisse catholique Saint-Pierre-du-Gros-Caillou (Accès rue Pierre Villey, à l’angle de la rue Saint-Dominique)

ENTREE LIBRE, participation libre aux frais demandée. Colloque ouvert à tous.

Préinscription recommandée (en indiquant nom, prénom et adresse) par courriel

Préinscription obligatoire pour participer au déjeuner buffet à : colloque@libertepolitique.com

DDEPUIS 2007, la Fondation de Service politique et l’Association des Economistes Catholiques organisent un colloque sur les applications de la doctrine sociale de l’Eglise. Après une étude sur la place de la société civile (2010), puis sur la logique du don et de la gratuité (2011), le colloque 2012 est consacré à la crise que nous sommes en train de vivre, dans ses aspects économiques, mais aussi politiques et moraux.


Programme

9h45 : Accueil

10h15 : Allocution d’ouverture par Francis Jubert, président de l’Association pour la Fondation de Service Politique (AFSP)

10h30 : La dimension morale de la crise selon Benoît XVI, par Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris

11h00 : Une dette publique immorale ? Par Jean-Yves Naudet, Aix-Marseille Université, Président de l’Association des économistes catholiques (AEC)

11h20 : Une irresponsabilité monétaire et financière ? Par Pierre de Lauzun, Directeur général délégué de la fédération bancaire française, AEC

11h40 : Rembourser ou remettre les dettes? Par Gérard Thoris, IEP de Paris, AEC

12h00 : Discussion

12h30 : Déjeuner

14h30 : Une économie déboussolée ? Par Jacques Bichot, Université Lyon III, Vice-président de l’AEC

15h00 : Don et gratuité peuvent-ils contribuer à régler la crise ? Par Pierre Deschamps, PDG de CapitalDon, ancien Président des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC)

15h30 : Discussion

16h00 : Pause

16h30 : Mondialisation et gouvernance mondiale ? Par François Martin, spécialiste du commerce international, consultant international

17h00 : Les valeurs morales de la démocratie, Par Damien Le Guay, philosophe, maître de conférences à HEC

17h30 Discussion

18h00 Comment s’en sortir ? Par François de Lacoste Lareymondie, Vice-Président de l’AFSP
18h30 Fin du colloque

http://www.libertepolitique.com/var/afsp/storage/images/l-association/associations-amies-et-partenaires/association-des-economistes-catholiques/35998-2-fre-FR/Association-des-Economistes-Catholiques_visuel.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 00:45

http://dirigeant2.elteg.com/images/bibli/logo-new.jpeg&w=620&h=350&mode=1Le Centre des Jeunes Dirigeants d'entreprise (CJD) organise les premiers Etats Généraux de l'Innovation les 12 & 13 Janvier 2012 à l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence sous le haut patronage du Ministère de l'Économie, de l'industrie et des Finances.

http://www.etatsgenerauxdelinnovation.fr

Objectif : réfléchir à une nouvelle vision de l'innovation, détachée du seul prisme de la technologie.

- 450 participants : chefs d'entreprise, chercheurs, professeurs, élus locaux, acteurs du monde associatif, cercles de réflexion

- Quatre tables rondes auxquelles participeront des acteurs de l'innovation de premier plan : Christophe Castaner, Vice-Président de la région PACA, Marie-Anne Brodschii, Directrice de l'Innovation de Veolia, Jean-Marc Borello, Directeur Général du Groupe SOS, Philippe Mallein, Idea Labs, Alain Dumont, Secrétaire Général de la Fondation Condorcet ...

- Une quinzaine d'ateliers pour promouvoir tous les types d'innovation et illustrer de façon concrète les tables rondes

- Un Prix « Coup de cœur » pour mettre à l'honneur l'innovation sociale et sociétale

- Un cadre exceptionnel : au cœur de la vieille ville d'Aix-en-Provence, entre l'Institut d'Etudes Politiques et le Musée des Tapisseries.


Arnaud GROFF délégué national du CJD en charge de l'innovation déclare : « Alors que l'absence de soutien aux projets non-technologiques coûte chaque année plusieurs dizaines de milliers d'emplois à l'économie française OSEO a décidé l'arrêt de son soutien aux deux derniers micro-dispositifs d'aide à destination des PME. Nous devons changer maintenant de fonctionnement, et soutenir enfin toutes les innovations. » Michel MEUNIER, président national du CJD tient à ajouter : « Devant l'urgence de la situation, il nous faut promouvoir une innovation détachée de la technologie, globale et accessible à tous : réinventons l'innovation et soyons au rendez-vous des 12 et 13 janvier 2012 aux 1er EGI d'Aix-en-Provence ».

www.cjd.net

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif