Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 05:48

De : Vincent Duchaussoy (Banque de France)

SEMINAIRE

Séminaire des doctorants de la Mission historique

Paris (4, rue de la Banque – 2e)

3 octobre 2011 – 16h

Banque de France

Chers tous, 

La Mission historique de la Banque de France organise, pour l’année 2011, un séminaire ayant pour objectif de permettre aux doctorants, historiens ou économistes, de présenter leurs travaux. Vous en trouverez ci-dessous le programme complet.

Sur la base de six séances réparties au long de l’année, le séminaire, ouvert à tous mais principalement destiné aux étudiants de Master et aux doctorants, se veut une opportunité de mettre en relations les jeunes chercheurs en histoire économique et monétaire en leur offrant l’occasion de confronter leurs travaux.

La prochaine séance de ce séminaire aura lieu le lundi 3 octobre prochain à 16h.

Interviendra au cours de cette séance :

- Arnaud Manas (Doctorant, Université de Paris 1 / Chef du Service du patrimoine historique et des Archives, Banque de France)

Le « nouveau système monétaire » de Vichy.

Discutant : Michel Margairaz (Université de Paris 1)

 

Par ailleurs, nous vous prions de bien vouloir noter que la séance initialement prévue le 7 novembre 2011 a été annulée.

Programme complet :

Séminaire des doctorants de la Mission historique de la Banque de France

Coordination scientifique : Vincent Duchaussoy, Olivier Feiertag, Michel Margairaz.

Les séances auront lieu de 16h à 18h, au 4 rue de la Banque (Paris 2e).

Lundi 7 février 2011 : Séance introductive

- Olivier Feiertag (Professeur, Université de Rouen)

Introduction historiographique

- Vincent Duchaussoy (Doctorant, Mission historique / Université de Rouen)

La lente mue du réseau de la Banque : modernisation structurelle ou ajustements contraints (1965-1990) ?

 

Lundi 28 février 2011 : Politique monétaire et contrainte de crédit

- Éric Monnet (Doctorant, Paris School of Economics)

Instituer le crédit en France de la Libération aux années 1980

- Discutant : Michel Margairaz (Professeur, Université de Paris 1)

 

Lundi 28 mars 2011 : L’Europe de l’intégration monétaire

- Emmanuel Mourlon-Druol (Post-doctorant, London School of Economics)

Analyser la place du SME dans l’histoire de la coopération monétaire européenne

- Discutant : Olivier Feiertag (Professeur, Université de Rouen)

 

Lundi 9 mai 2011 : Monnaie et contrainte extérieure en France (XXe siècle)

- Julien Brault (Doctorant, Institut des Hautes Études Internationales de Genève)

Les transactions internationales de la France : 1930-1980

- Alexandre Reichart (Doctorant, Université Paris 1)

La politique monétaire en France et la contrainte internationale 1980-1988

 

Lundi 6 juin 2011 : Les réseaux internationaux de banquiers centraux

- Renaud Boulanger (Doctorant, Université de Rouen)

Les réseaux internationaux de Pierre Quesnay (1919-1926)

- Floriane Galeazzi (Doctorante, Université de Rouen)

La place de la France dans une administration transnationale : le cas de l’OCDE (des années 1960 aux années 1970)

 

Lundi 3 octobre 2011 : Vichy et la question de l’or

- Arnaud Manas (Doctorant, Université Paris 1 / Chef du Service du Patrimoine historique et des Archives, Banque de France)

- Discutant : Michel Margairaz (Université de Paris 1)

 

Les personnes souhaitant assister aux séances du séminaire sont priés de se signaler par avance.

Informations : Vincent Duchaussoy (vincent.duchaussoy@banque-france.fr)

Vincent Duchaussoy,

Banque de France

Service du Patrimoine historique et des Archives

Mission historique.

10-1069

31 rue Croix-des-Petits-Champs

75049 PARIS Cedex 01.

01.42.97.74.51

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 20:37

Abbaye de Lérins

Association des Economistes Catholiques

Observatoire Sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon

 

Faiblesses de nos systèmes bancaires et monétaires,

Enjeu économique et moral de la réforme des systèmes monétaires,

Le problème de la responsabilité bancaire,

Régulation du marché des matières premières,

Approche ontologique de la monnaie,

Etude de pistes concrètes de régulation et de gestion,

Théories dites du « Crédit social » ou « créditistes »

Deux jours sur l’île de Lérins pour apporter des remèdes concrets à un système malade…

 

« Les évènements de 2008 nous ont placé au bord du précipice », selon Christine Lagarde, qui appelle à « s’attaquer, encore aujourd’hui, aux causes structurelles des déséquilibres, et de définir le cadre d’une croissance forte, durable et équilibrée. » La réunion des présidents du G20 qui se tiendra à Cannes en novembre dans le cadre de la présidence française en 2011 est une occasion unique pour la pensée chrétienne de présenter les éléments structurants d’une économie tournée vers le Bien de l’homme, tels qu’ils ont été mis en lumière dans la doctrine sociale de l’Eglise, et pour les spécialistes, de proposer des réformes concrètes inspirées de cet enseignement.

 

LES ACTEURS

Promoteur de la doctrine sociale de l’Eglise dans tous les domaines du champ sociopolitique, l’Observatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon (OSP) associé avec les spécialistes de l’Association des Économistes Catholiques (AEC) désire saisir cette opportunité pour organiser un colloque en préalable de la réunion du G20.

Animé par des universitaires, des hommes politiques et des acteurs du monde économique rassemblés par l’AEC, il abordera les thèmes centraux du rassemblement du G20, que sont la réforme des systèmes monétaires, la régulation financière et la volatilité des prix des matières premières. Un focus particulier sera fait également sur les théories de réforme du système bancaire dites « créditistes ».

En présence de Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, M. Jacques Bichot, professeur des universités et membre honoraire du conseil économique et social, M. Pierre de Lauzun, directeur général délégué de la Fédération Française des banques et Délégué Général de l’Association Française des Marché Financiers, M. Nikolay Gertchev, de la Commission européenne s’exprimeront. (voir les fiches des intervenants en pages suivantes).

L’audience visée est constituée de spécialistes financiers et non financiers, de représentants de partis et d’hommes politiques, de journalistes, d’élèves de grandes écoles ou d’universités.

 

LES OBJECTIFS

Compte-tenu du contexte exceptionnel de ce colloque en marge du G20, l’objectif visé est d’abord une médiatisation de l’événement et de ses conclusions. Le but est bien de proposer aux acteurs de terrain de toutes sensibilités un éclairage nouveau sur ces questions aux enjeux considérables, ainsi que des propositions concrètes, et ce, en parallèle des communiqués officiels des membres du G20. Une conférence de presse avec présentation des actes du colloque est donc programmée le jeudi 3 novembre au soir dans cet objectif. La rediffusion des conférences, des interviews des intervenants, la diffusion de « livrets » reprenant les thèmes principaux et les solutions proposées sont parmi les autres moyens envisagés au vu de cet objectif.

 

LE LIEU

Résonnant des accents singuliers de la prière des psaumes chantés au milieu des flots depuis des générations, l’abbaye de Lérins, implantée sur un îlot au large de Cannes dans le diocèse de Fréjus-Toulon, offre un cadre symbolique exceptionnel pour le développement et la diffusion d’une voix particulière issue du monde catholique.

 

LES DATES

Le colloque aura lieu du samedi 22 octobre à partir de 09h30 jusqu’au dimanche 23 octobre 2011 à 16h45. La conférence de presse suivante se tiendra le jeudi 3 novembre 2011 à 20h00 (pour mémoire, la réunion du G20 se tiendra à Cannes les jeudi 3 et vendredi 4 novembre à Cannes).

 

PROGRAMME

 

Samedi 22 octobre

<8h45 : Départ de la navette du port de Cannes> <9h30 : Accueil des participants (Cyril Brun – Guido Hulsmann – Père Abbé) - café> <9h45 – 09h55 : Ouverture et présentation de la journée> <09h55 – 10h35 : Le problème de la responsabilité bancaire Par Pierre Garello, université Paul Cézanne d’Aix en Provence> <10h45 – 11h25 : La pseudo libéralisation financière de l’Occident, à la lumière du Traité des monnaies de Nicolas Oresme. Par Charles le Lien, haut fonctionnaire de la Banque de France et membre de l’Association des économistes catholique>s <11h25 : messe à l’abbaye> <12h35 : office de Sexte> <13h00 – 14h30 : Déjeuner et café - échanges> <14h30 : office de None> <15h00 – 15h45 : Enjeux économiques et moraux de la réforme du système monétaire international Par Nikolay Gertchev de la Commission européenne> <15h45 – 16h15 : Temps libre sur l’île> <16h15 – 17h00 : Pour une réforme structurelle, approche ontologique de la monnaie. Par Jacques Bichot, professeur des universités, membre honoraire du conseil économique et social.> <17h00 – 18h00 : Echanges – Bilan de la journée< <18h15 : Vêpres>

 

Dimanche 23 octobre

<7h45 : office des Laudes> <8h15 : Petit-déjeune> <8h45 – 09h30 : Présentation de l’abbaye et de l’île par Fr. Vladimir Gaudrat, Abbé de Lérins> <09h30 – 09h40 : Présentation de la journée> <9h50 : Messe à l’abbaye< <11h45 – 12h30 : Les défauts de notre ordre monétaire selon Major Douglas et Maurice Allais (présentation et critique économique et morale) Par Guido Hülsmann, de l’université d’Angers> <12h45 : office de sexte> <13h30 – 14h30 : déjeuner et café> <14h45 : office de None> <15h15 – 16h00 : Les marché financiers sous le regard chrétien Par Pierre de Lauzun, école polytechnique, ENA, directeur général délégué de la Fédération Française des banques et Délégué Général de l’Association Française des Marché Financiers (AMAFI)> <16h00 – 16h45 : Table ronde et conclusions du colloque> <17h00 : Départ de la navette vers Cannes>

 

Pour plus de renseignements, envoyez un mail à ospcolloque.economie@gmail.com

S

OUTIENS :

Sur l’Association des Economistes Catholiques : http://aecfrance.new.fr  

Sur l’Observatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon : www.placedeleglise.fr

Sur l’abbaye de Lérins : www.abbayedelerins.com

 

 

 

 
Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 13:26

Perspectives du Mécénat dans la Recherche et l'Enseignement Supérieur en France

Tout en reconnaissant la dynamique indéniable induite par les grands programmes en cours (plan Campus, Grand Emprunt, ...), nous constatons que les acteurs associatifs de terrains son confrontés à un effet dérivé : le grand public et les entreprises tendent à considérer que la Recherche et l’Enseignement Supérieur français sont riches et que la recherche de ressources autres que celles en provenance de l’Etat n’est pas prioritaire.

 

Le désengagement qui en découle porte un préjudice qui va bien au-delà des aspects financiers puisque c’est la relation entre les laboratoires, l’enseignement supérieur, le citoyen et le monde de l’entreprise qui est ainsi mise en attente.

 

Venez débattre les 6 et 7 octobre 2011 à Paris

Centre de Conférence Les Cordeliers de l’Université Pierre et Marie Curie

au cœur du Quartier Latin


Notre ambition demeure : d’une part mener une réflexion de fond sur le sujet du lien entre la société française et son moteur d’innovation, et d'autre part de faire se rencontrer concrètement les entreprises, les fondations, les mécènes et le monde académique de la recherche et de l’enseignement supérieur.

 

Les personnalités qui participeront aux débats :
Michel Rocard (Premier Ministre), Xavier Huillard (Président de Vinci et Président de l'Institut de l'Entreprise), Jean-Louis Missika (Adjoint au maire de la Ville de Paris en charge de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur), Christine M'Rini (Directrice Scientifique Mérieux et Vice Présidente de l'AERES), Jean-Charles Pomerol (Président de l'UMPC), Pr Antoine Flahault (Directeur de l'EHESP), Bernard Belloc (Conseiller auprès du Président de la République)

 

Mais aussi des experts et dirigeants de: Ministère de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur, Ministère de la Santé, Ministère des Finances, Association des Instituts Carnot, CNRS, Conférence des Présidents d’Université, France Générosités, CPU, La Manu, European Fondation Center,  Fondation de l’Avenir, ADEMA, Fondation Groupama, IRT Matériaux M2P, Cabinet Deloitte,  Fondation Cœur et Recherche, WDM France,  Unité INSERM de Recherche en Épidémiologie nutritionnelle, UNEF, Fondation Scientifique de Lyon et du Sud-Est, Université Catholique de Lille, GIP PM2, Fondation Scientifique Pierre-Gilles de Gennes, MEDEF, CerPhi, Delsol Avocats, Arts et Métiers ParisTech, Réseau CURIE, Centre Français des Fondations,  IHEST, European Univertsity Association, Fondation de la Maison des Sciences de l'Homme, FNEP, Institut Pasteur...

 

Inscription 

 

Les 10 prochains inscrits recevront en plus une invitation gratuite

6 et 7 Octobre                      340  TTC                                 Journée + Lunch + Cocktail dinatoire                                                                                                      

6 Octobre                        200 € TTC                          Journée + Lunch + Cocktail dinatoire

7 Octobre                        180€ TTC                           Journée + Lunch

6 octobre                          20€ TTC                          Cocktail dinatoire fin de journée


Tarif privilège pour les étudiants et sans emploi, renseignez-vous
Programme détaillé sur le site IFFRES
Bulletin d'inscription ICI

Contacts


Inscription:
Annie EL SAYED inscription@iffres.com

Pour devenir partenaire du colloque, contactez : Max ANGHILANTE m.anghilante@iffres.com

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 00:54

jeudi 17 et vendredi 18 novembre 2011

 

APPEL À COMMUNICATIONS

Prolongation jusqu’au 15 juillet 2011

 

Le laboratoire Organisations Marchandes et Institutions (OMI-EA 2065) de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, organise les 17 et 18 novembre 2011 dans le cadre d'un ensemble d'évènements organisés en commun avec le Criisea de l'université de Picardie Jules Verne, un colloque consacré à l’analyse de la performance des institutions. Le colloque portant sur les rapports entre Démocratie et Institutions du Criisea se tiendra au printemps 2012.

Le colloque invite les économistes, gestionnaires, mais également les chercheurs issus d’autres disciplines (sociologie, science politique, anthropologie, histoire, …) à croiser leurs regards dans des travaux présentant des avancées théoriques et des développements récents sur la définition des institutions et la mesure plurielle de leur performance. Il s'agira de mettre en jeu une réflexion sur la prise en considération des différentes dimensions de la performance des institutions, mais aussi de la (des) performance(s) qu'elles contribuent à générer dans les organisations.

 

Aujourd’hui tous les paradigmes qui règnent dans les sciences de l’économie et de la gestion procèdent à une analyse spécifique des institutions. Les institutions sont appréhendées dans leur sens le plus large selon la définition de Geoffrey Hodgson] . Elles incluent des éléments formels (les organisations) et des éléments informels (les conventions ou les normes de comportement par exemple). Les plus répandus la développent à partir de l’idée selon laquelle le propre des institutions, et notamment des institutions économiques, est de contribuer à la « coordination » des décisions et activités individuelles dans un régime de décentralisation et d’autonomie des individus. L’image de la « main invisible » du marché concurrentiel est censée illustrer ce point de vue. La performance des institutions est dès lors étudiée comme leur efficacité coordinatrice : la théorie du marché comme celle de la firme traite de leur efficience dans l’allocation des ressources, et les économistes transmettent aux gestionnaires leurs règles d’efficience, ceux-ci étant chargés de définir les modalités pratiques de leur application dans les organisations. La maximisation du profit est alors consacrée. L’efficience des institutions non spécifiquement économiques (le Droit en premier lieu) devrait, si l'on suit de tels points de vue, de la même façon se calquer sur celle de l’efficience des institutions dans l’allocation des ressources rares.

Le point de vue qui sous-tend la proposition de colloque s’éloigne de cette approche en mettant au premier plan la double dimension des « interactions sociales » : à la dimension de coordination, les institutions ajoutent une dimension de gestion de la rivalité. Les institutions de marché ne se contentent pas d’organiser la coordination d’actions décentralisées d’individus autonomes mais doivent également réguler les relations d’individus et de groupes en situation de concurrence, de rivalité, voire de conflit. Cette seconde dimension est d’autant plus prégnante que leur hétérogénéité est institutionnalisée. Par là, du fait de la diversité des intérêts objectifs et des représentations subjectives, la performance des institutions ne peut plus être étudiée de façon moniste et objectiviste.

Sa définition même devient l’objet de débats et de stratégies d’acteurs. Son caractère pluriel s’affirme. Si la performance de l’entreprise découle plus ou moins directement, pour l’actionnaire, de sa rentabilité, les attentes du salarié porteront sur son aptitude à maintenir ou à créer des emplois quand le consommateur s’intéressera aux performances des produits vendus, tandis que des acteurs extérieurs cherchent à faire valoir d'autres dimensions de la performance (en termes environnementaux, en termes d'augmentation des capacités d'un territoire, …). La variété des acceptions courantes de la performance témoigne de cette pluralité : performance économique (compétitivité, croissance, emploi, …), financière (rentabilité), juridique (solvabilité), organisationnelle (efficience), sociale (responsabilité sociale et efficacité du mode de règlement des conflits, …).

Il est donc important de reconnaître à la fois :

- la dimension territoriale et culturelle de la performance. Celle-ci dépend étroitement des patrimoines institutionnels et productifs collectifs ou non, qu’un espace et une histoire ont institués. Elle précise également le rôle des organisations dans la valorisation de ces patrimoines ;

-sa dimension idéologique : elle se trouve soumise à de nouvelles définitions en raison de l’évolution des préoccupations des organisations. Il peut s’agir d’enjeux écologiques, juridiques, sociaux, éthiques, …

Ce débat sur la pluralité de la performance en engage un autre sur la pluralité des institutions. La "tragédie des communs" et leur supposée inefficience a souvent été avancée pour promouvoir l'unicité de la solution de marché. La reconnaissance des travaux d'Elinor Olstrom par le comité Nobel invite à porter l'attention sur les formes de gestion en "biens communs" impliquant une pluralité de niveaux d'intervention institutionnelle. Il est remarquable de constater que de telles formes de gestion ont à la fois à trouver leur efficacité dans la prise en charge "d'écosystèmes anthropisés" hier considérés comme secondaires et de la création culturelle, qu'elle soit artistique, technologique ou scientifique (les Creative Commons).

 

Dans cette perspective, nous indiquons ici quelques types d'ateliers d'ores et déjà envisagés sans être pour autant exclusifs d'autres propositions qui seront fonction des contributions que nous recevrons :

Des ateliers visant à considérer la performance de la firme au delà de celle-ci tels que :

a. La responsabilité sociale de l'entreprise une forme efficace de mesure plurielle de la performance?

b. Institutions et performances de territoires

c. Institutions et performances sectorielles

d. La place des biens communs et l'intégration du développement soutenable dans la mesure de la performance

Des ateliers sur des institutions conduisant à des managements spécifiques, telles que :

a. Spécificités des Institutions des biens culturels, des biens de goût et des biens créatifs

b. Gouvernance polymorphe des organisations de l'économie sociale et solidaire

c. Spécificités des institutions et des performances des systèmes de santé et de protection sociale

 Des ateliers sur la pluralité des institutions structurant la société telles que la coutume, l'Etat, les syndicats, la morale le Droit, la science, l'éducation...

 

Nous sommes intéressés, pour ces entrées (ou d'autres possibles), à ce que les réflexions prennent en compte certaines des directions indiquées ci dessous, sans que celles-ci ne soient exclusives d'autres propositions :

 

Définition de la performance

L’analyse de la performance est devenue depuis le déclin de la pensée scolastique une notion-clé pour toute la pensée économique, qu'elle s'intéresse à la construction d'outils macroéconomique ou au travail de rationalisation de la gestion effectué par les marchands et les banquiers. Si le renforcement de la performance est une constante dans l'Histoire de la pensée économique, le périmètre de la notion a changé. Aux théories et politiques économiques à dominante quantitative, ont succédé des articulations de la mesure du PIB à des variables « additionnelles » de nature plus qualitative (lutte contre la pauvreté, réduction des inégalités, qualité de vie, …) qui renvoient à la question de la justice sociale ou plus largement à la morale.

Les communications présentées pourront notamment porter, dans une perspective d’histoire de la pensée économique, ou de la pensée en gestion, sur les transformations de la nature de la performance. Elles pourront également porter, en utilisant les apports récents de la distinction entre institution et organisation, sur la prise en considération des lieux de la performance : tant dans les organismes publics que dans les organisations privées, ou celles des structures de l’économie sociale. Enfin elles pourront porter sur son inscription dans la longue période.

 

Mesure de la performance

Les récents débats sur les enjeux de la mesure de la performance invitent à travailler dans deux directions : (1) la première est celle du rapport entre les effets immédiats et les "effets médiats" de la performance, qui peut s'avérer "contreproductive selon l'horizon de temps retenu ; (2) la seconde est celle des éléments de mesure et d'évaluation non marchands ou non monétaires : comment par exemple travailler sur les valeurs humaines des institutions et organisations comme leviers de performance, ou évaluer l'utilité sociale de l'accompagnement des futurs entrepreneurs par des coopératives d’activité et d’emploi ? Peut-il exister un indicateur opérationnel de la plus-value sociale ?

À coté des méthodes dominantes de calcul de rentabilité des capitaux investis et de création de valeur pour l’actionnaire (economic value added et market value added), d’autres méthodes favorisent la performance économique tout en intégrant le management et les ressources humaines (Activity Based Costing, Activity Based Management) ; des critères de performances sociales tendent à se développer progressivement, mais n'est-il pas important de s’interroger sur leur pertinence et leur portée réelle ?

 

Les notions de performances individuelle, organisationnelle et institutionnelle et leur articulation

La montée en puissance de l'évaluation individuelle tout comme la conception des individus comme "entrepreneurs de soi" conduisent au renforcement des pressions et des injonctions à une mesure de la performance individuelle. La gestion des ressources humaines tente de proposer un cadre générique de réflexion sur la performance des individus au travail à partir de la dynamique de trois notions (compétence, motivation et organisation du travail) qui relèvent de fait du collectif. De la même façon situer les performances des organisations nécessite une spécification plus large pour orienter l'action collective (qu’elles relèvent d'un secteur marchand ou du secteur non marchand ou qu'elles relèvent d'une logique de profit ou de "non profit organisation").

La dimension institutionnelle de la performance prend donc dans le cadre de ce colloque tout son sens. La mesure de la performance des institutions est-elle universelle ? Peut-on mesurer de la même façon la performance d’institutions différentes ? Les critères utilisés par Robert Putnam sur la performance institutionnelle (responsiveness et effectiveness) sont-ils transférables à l’analyse économique ? On pourra également s’interroger sur la performance des arrangements institutionnels. Il serait enfin utile, dans une perspective de longue période, de montrer les évolutions institutionnelles et leur influence sur la performance économique.

Modalités pour répondre à l’appel à communications

Les projets de communications doivent être présentés selon le plan-type suivant (2 à 3 pages maximum). Sur la première page seront indiqués le titre de la communication, le ou les nom(s) d’auteur(s), les adresses postale et électronique de l’auteur (des auteurs) [en cas de coauteurs, souligner le nom du correspondant], l’organisme d’appartenance de l’auteur (ou des auteurs). Ils s’accompagneront d’une brève présentation u ou des auteurs.

 

La proposition de communication abordera les points suivants :

-     exposé bref de la problématique et de son enjeu ;

-     l’originalité de la communication en la situant dans la littérature existante ;

-     la nature de la communication : théorique, empirique ;

-     la démarche méthodologique : sources et outils ;

-     l’état d’avancement du travail ;

-     une bibliographie sélective des auteurs mobilisés (5 à 10 références).

 

Les propositions de communication doivent être exclusivement envoyées par voie électronique à l’adresse suivante :

institutions-performance-2011@univ-reims.fr

 

Lieu

Université de Reims Champagne-Ardenne

UFR de sciences économiques, sociales et de gestion

Campus Croix-Rouge

57bis, rue Pierre-Taittinger

51096 Reims cedex

 

Comité exécutif

 

Christian BARRÈRE, Jean-Paul DOMIN, Hervé GUILLEMIN, Cyril HEDOIN Laëtitia LETHIELLEUX, Martino NIEDDU

 

Conseil d'orientation local

 

Éric Bosserelle (Eco. Univ-Reims), Bernard Christophe (Gestion, UPJV), Monique Combes (Gestion Univ-Reims), Marie Delaplace (Eco univ-Reims), Sylvie Bazin (Gestion, Univ. Reims), Éric Fimbel (Gestion RMS), Émile-Michel Hernandez (Gestion Univ-Reims), Agnès Labrousse (Eco. UPJV), Stéphane Longuet (Eco., Univ Picardie Jules Verne), David Moroz (ESC Troyes), Mehdi Nekhili (Gestion Univ-Reims), François Rousseau (Chaire Economie Sociale, RMS), Franck-Dominique Vivien (Eco Univ-Reims).

 

Comité scientifique

 

Philippe Batifoulier (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), PA Brondizio (Professeur-Université de l'Indiana, USA), Yuri Biondi (CNRS, CNAM), Lucien Bourgeois (ancien président de la SFER), Robert Boyer (CEPREMAP), Michel Capron (Professeur émérite en sciences de gestion, Université Paris 8 - Saint Denis), Christian Du Tertre (Professeur à l'Université Paris Diderot), Pierre-Yves Gomez (Professeur de stratégie à l'Ecole de Management de Lyon), Geoffrey Hodgson (Business School, University of Hertfordshire, UK), Philippe Hugon, (Professeur émérite d'Economie, Université Paris 10 Nanterre), Jacques Igalens (Professeur de Gestion, Université de Toulouse 1), Didier Leclère (Professeur de gestion au CNAM), François Jean Legendre (Professeur d'économie- Université Paris-Est-Créteil Val-de-Marne), Isvan Kuti (Université de Debrecen, Hongrie), Gaetano Martino (Université de Perugia), Stefano Magagnoli (Foodlab, Université de Parma), Paul Valentin Ngobo (Professeur- IAE d’Orléans), Catherine Parissier (Professeur, Université de Sherbrooke), Roland Perez (Professeur émérite- Université de Montpellier 1), Jacques Richard (Expert Comptable, Professeur à l'Université de Paris-Dauphine), Nadine Richez-Batestti (Université de la Méditerranée), Bertrand Zuindeau (Université de Lille).

 

 

Calendrier

 

Dates d’envoi

proposition de communication (3 pages maximum)

15 mars 2011

Prolongation jusqu’au 15 avril 2011

Réponse du comité d’organisation

15 mai 2011

Envoi de la communication

15 octobre 2011 au plus tard

 

 

Geoffrey Hodgson ouvrira le colloque par une des leçons inaugurales accompagnée d’une intervention vidéo d'Elinor Ostrom. Les publications en actes d'une sélection de communications et de dossiers thématiques, dans plusieurs revues de champ correspondant aux thèmes abordés dans le colloque, sont prévues.



[1] « as systems of established and prevalent social rules that structure social interactions. Language, money, law, systems of weights and measures, table manners, and firms (and other organizations) are thus all institutions » (Hodgson, 2006: 2)

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 06:44

Inscriptions : du 8 juin au 19 septembre

www.initiatives-economie.com

 

Le concours des Initiatives de l’économie récompense les actions créatrices de richesses économiques, d’emplois et de cohésion territoriale, mises en œuvre par les institutions publiques et privées, dévouées aux entreprises et à l’entrepreneuriat.

Les candidatures présentées dans six catégories seront étudiées par un jury de journalistes qui se réunira le 14 octobre 2011.

La remise des prix aura lieu le 18 novembre 2011, dans l’hémicycle du Conseil Economique, Social et Environnemental, à Paris.

 

Un gage de reconnaissance médiatique et professionnelle pour les lauréats

En sept ans, les Initiatives de l’économie ont fait leurs preuves avec 810 dossiers de candidature reçus, 47 lauréats récompensés et près de 700 articles parus sur l’événement.

A l’issue de la remise des prix, les gagnants bénéficient d’une campagne de relations presse.

En effet, l’agence Press & Vous consacre son savoir-faire de spécialiste des relations médias économiques pour garantir une visibilité maximum aux initiatives primées. Son nouvel environnement au sein du groupe Wellcom, élue agence française de relations publiques de l’année 2010, permettra d’apporter une capacité de médiatisation accrue aux futurs lauréats.

 

Des partenaires institutionnels de premier plan, un jury atypique

Ce concours, unique en France, tire sa valeur ajoutée d’un jury de plus de 70 journalistes en charge de l’économie, du social, de l’innovation et de l’environnement.

L’ACFCI, l’APCE, l’APCM, le Conseil Economique Social et Environnemental et Pôle Emploi comptent de nouveau parmi nos partenaires pour l’édition 2011.

 

L’organisateur

Les Initiatives de l’économie sont organisées par Press & Vous - Groupe Wellcom, agence leader sur les thèmes institutionnels, économie et entreprise. L’équipe de 7 personnes est animée par Jacky Isabello, Directeur associé de Wellcom et Pablo Maurel, Directeur de Press & Vous.

 

Toutes les informations relatives aux Initiatives de l’économie, plaquette, dossier d’inscription, règlement, sont disponibles sur le site : www.initiatives-economie.com

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 03:46

Organisateurs : Gilles J. Guglielmi et Geneviève Koubi

La recrudescence des « plagiats » dans le domaine de la recherche universitaire et scientifique ne fait plus de doute. Les conséquences des plagiats dans les rapports sociaux et politiques rendent nécessaire une intellection de leurs contours en toutes disciplines. Le colloque a pour objectif de présenter quelques pistes afin de préciser les éléments de définition du plagiat scientifique ou du plagiat des travaux de recherche, d’approfondir les moyens de le caractériser et, enfin, de construire les principes d’une réponse consensuelle qui pourrait y être donnée, en associant les acteurs impliqués : plagiés, institutions académiques, éditeurs, communauté scientifique.

Pour tout renseignement : http://www.plagiat-recherche.fr/

 

Jeudi 20 octobre 2011

8h30 - Accueil des participants

9h – Allocutions de bienvenue

Introduction : Geneviève Koubi, Professeur, Université Paris 8, CERSA-CNRS

Thème 1. Le plagiat de la recherche : définition et perceptions

9h30- 10h30 :

- « Plagiat et déontologie académique », (sous réserve), Joël Moret-Bailly, Maître de conférences, Université Jean Monnet Saint-Étienne

- « Le plagiat, entre réécriture créative et emprunt servile », Hélène Maurel-Indart, Professeur de littérature française, Université Tours

10h30 -11h30

- « Éthique de la recherche et plagiat », Danièle Bourcier, Directeur de recherche CNRS, CERSA

- « Repenser le droit du plagiat de la recherche », Laure Marino, Professeur de droit privé, Université Strasbourg

Thème 2. La recherche du plagiat : détection et dénonciation

14h30 - 15h30

- « La détection du plagiat et les logiciels anti-plagiat », Jean-Noël Darde, Maître de conférences, Université Paris 8

- « Le plagiat : contagion, détection, sanction », Christophe Sinnassamy, Chargé d’enseignement, Université Paris 2

15h30 - 16h30

- « Dénonciation et dénégation du plagiat », Thomas Hochmann, Doctorant, Université Paris 1

- « Le plagiat à l’université : un aveuglement organisationnel ? », David Douyère, Maître de conférences de sciences de l’Information et de communication, Université Paris 13, Labsic

 

Vendredi 21 octobre 2011

Thème 3. Le plagiat ou la recherche : transgression et humiliation

9h00 - 10h00

- « Le plagiat dans la République : approche éthique et politique », Elisabeth G. Sledziewski, Maître de conférences, Université Paris Est Créteil, Espace Éthique APHP

- « Plagier : ignorer la recherche, effacer l’auteur », Claudine Haroche, Directeur de recherche CNRS, Centre Edgar Morin, IIA-EHESS

10h00-11h00

- « Le plagiat : simple transgression individuelle ou phénomène organisationnel ? », Jean-Claude Pacitto, Maître de conférences, Université Paris Est, IRG Management

- « Progression de la répression disciplinaire du plagiat », Mathieu Touzeil-Divina, Professeur, Directeur adj. Ecole doctorale Pierre Couvrat (ED 88), Themis-Um (EA 43333), Université Le Mans

Thème 4. Le plagiat en recherche : situations et propositions

14h30 -15h30

- « Procédure à suivre en cas de manquement », Françoise Havelange, Maître de conférences, Cellule juridique- Administration de la Recherche, FUNDP, Université Namur, Belgique

- « Publications et plagiat à l’ère d’internet : des réponses collectives à construire pour de nouvelles pratiques », Pierre-Jean Benghozi, Directeur de recherche CNRS, PREG Ecole Polytechnique, et Michelle Bergadaà, Professeur, Université de Genève, Chairperson Commission Intégrité FNRS, Luxembourg.

15h30 - 16h30

- « Les hésitations du droit pénal à l’égard du plagiat », Emmanuel Dreyer, Professeur, Université Paris Sud 11, CERDI

- « Plagiat de la recherche et fonctions du droit », Gilles Guglielmi, Professeur, Université Paris 2, CERSA-CNRS

16h30 : Clôture du Colloque

 

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 18:08

À l’occasion du centenaire de la publication par Irving Fisher de son ouvrage Le pouvoir d’achat de la monnaie, des chercheurs des laboratoires LEDa-SDFi, PHARE et TRIANGLE organisent un Colloque international à l’Université Lumière Lyon 2, les 14-15 octobre 2011

Vous trouverez le programme ainsi que le bulletin d'inscription dans http://www.rebecagomezbetancourt.com/Programme%20Colloque%20Fisher.pdf

 

Colloque international à l’occasion du centenaire de la publication de l’ouvrage « Le pouvoir d’achat de la monnaie » d’Irving Fisher

14 et 15 Octobre 2011

à l’Université Lumière Lyon 2

18 Quai Claude Bernard, 69007 Lyon

 

Comité scientifique 

Jérôme de Boyer des Roches, Phare et Leda Sdfi, Université Paris Dauphine

Robert Dimand, Brock University, Ontario, Canada

Rebeca Gomez Betancourt, Triangle, Université Lumière Lyon 2

Jean-Pierre Potier, Triangle, Université Lumière Lyon 2

 

Intervenants

Michael Assous, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Alain Béraud, Université Cergy-Pontoise

Mauro Boianovsky, Universidade de Brasilia

Jérôme de Boyer, Université Paris Dauphine 

Sylvie Diatkine, Université Paris 12 Créteil

Robert Dimand, Brock University, St. Catharines, Ontario, Canada

Harald Hagemann, Universität Hohenheim, Stuttgart, Allemagne 

Rebeca Gomez Betancourt, Université Lumière-Lyon 2

David Laidler, University of Western Ontario, Canada 

Florencia Sember, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Conicet, Argentine

 

Contact pour l’organisation : Rebeca.gomezbetancourt@univ-lyon2.fr

Contact pour le règlement : brigitte.esnault@ish-lyon.cnrs.fr

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 13:08

Vendredi 24 juin 2011

Gérer autrement

 

PRE-PROGRAMME (PROVISOIRE)

 

Matinée

 

8 h 30 Inscription - Accueil

 

9 h 00 Ouverture des travaux par Richard MESSINA, Président de l’Université d’Evry

Val d’Essonne et Gérard HUOT, Président de la CCI de l’Essonne

Introduction générale par Sylvie Chevrier (Université d’Evry Val d’Essonne)

 

9 h45 – 11h00 Table ronde : Une autre finance est-elle possible ?

Finance durable – Finance islamique…

Animée par Daniel BACHET (Université d’Evry Val d’Essonne)

Avec Jean BEN ILLOUZ (EQUICOOP), Geneviève CAUSSE (ESCP Europe),

Fredj JAWADI (UEVE) Michel ROUX (Université Paris 13) et

Patrick SENTIS (Université de Montpellier 1)

La crise financière globalisée récente a montré l’échec de la finance conventionnelle et mis en évidence les dangers de sa déconnexion du « monde réel ». Elle a également remis en cause les principales hypothèses de l’économie financière : efficience, rationalité, etc. et jeté de sérieux doutes sur l’efficacité des systèmes bancaires traditionnels à réduire l’assèchement de liquidité, et sur la robustesse des modèles de gestion de portefeuille usuels. Ces différentes mutations ont augmenté l’appétit des financiers académiques et

professionnels pour repenser la finance et développer d’autres alternatives de financement. L’objet de la table ronde : « une autre finance est-elle possible », qui réunit des académiques et des professionnels, est de discuter les derniers challenges relevant de la finance alternative : finance islamique, micro-finance, finance solidaire et finance durable. Les intervenants présenteront les défis de la finance alternative, son adaptation par les systèmes financiers actuels et ses éventuels risques.

 

11 h15 - 12h45 1ère série d’Ateliers thématiques en parallèle

 

12 h45 Déjeuner préparé par l’ESAT « Les Ateliers du Vieux Châtres »

 

Après-midi

 

14 h00 - 15 h30 2ème série d’Ateliers thématiques en parallèle

 

15 h30 - 15 h45 Pause

 

15h45 – 17h00 Table ronde : Gérer pour durer ?

Perspectives ouvertes par les entreprises familiales

Animée par Sylvie CHEVRIER (Université d’Evry Val d’Essonne)

Avec Jean-François CHANLAT (Université Paris-Dauphine), Didier CHABAUD (Université du

Vaucluse), Sabine MONNIER (Université de Paris 1) et

Jean-Jacques PLUCHART (Université Paris 1)

A l’heure où les actionnaires sont opportunistes, les clients infidèles, les technologies rapidement obsolètes et les emplois volatiles, gérer dans la durée pour garantir la pérennité d’une activité économique semble relever de la gageure. Pourtant, les entreprises familiales, grandes ou plus modestes, dans les pays développés comme dans les pays émergents, semblent mieux réussir dans cette voie que les autres. Cette table ronde explorera les ressorts d’un management préoccupé de la continuité de l’activité plutôt que par la performance à court terme et en tirera les enseignements susceptibles de fonder un autre management.

 

17h00 – 18h00 Séance plénière : Diffuser, approfondir et former

Avec Jean Besançon (Université ouverte des compétences), Frederik Mispelblom Beyer

(Université d’Evry Val d’Essonne) et Philippe Naszályi (La Revue des Sciences de Gestion)

Comment rendre directement accessible – et très facilement utilisable – l’intervention en vidéo des meilleurs experts francophones sur les questions de compétence, de management, d’organisation du travail, de professionnalisation ? C’est ce que permet l’Université ouverte des compétences, avec aujourd’hui, 1200 séquences autonomes et documentées, utilisables et partageables en un clic. Comment utiliser l’accès direct à des paroles authentiques, cohérentes et denses de chercheurs, de responsables d’entreprise, de politiques, d’experts ? C’est ce que présentera Jean Besançon, Directeur de l’Université ouverte des compétences (http://http://www.leclub.org)

Publier en sciences de gestion ? Les « autres » pratiques trouvent-elles leur place dans les revues

académiques ou comment peut-on sortir d'une reproduction à l'identique et d'un consensus réducteur ? C’est la question que posera Philippe Naszályi, Directeur de La Revue des Sciences de Gestion, (http://larsg.overblog.com)

 

18h00 Cocktail de clôture

 

Bulletin à renseigner en lettres capitales et à retourner accompagné du règlement

avant le 14 JUIN 2011

à

Université d’Evry Val d’Essonne

Département Gestion-AES

Secrétariat du Laboratoire L@REM

A l’attention de Nadia RHOUNIMI

2, Rue du Facteur Cheval

91025 EVRY Cedex

Tél. : 01 69 47 78 58    - Fax : 01 69 47 78 82 - @ : nadia.rhounimi@univ-evry.fr

 

Coordonnées du participant

 

Nom :………………………………………….................................................................................

Prénom : ……………………………………………………………………………………………….

Entreprise ou institution :…………………………………………………………………..............

Fonction :………………………………………………………………………………………………

Adresse :……………………………………………………………………………………………….

Code postal :…………………………………………………………………………………………..

Ville :…………………………………………………………………………………………………….

E-mail :…………………………………………………………………………………………………..

Tél. :……………………………………………………………………………………………………...

Mobile :………………………………………………………………………………………………….

 

Adresse de facturation (si différente de l’adresse professionnelle)

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

Droits d’inscription (incluent : la participation aux tables rondes, aux ateliers, les actes complets, le déjeuner, le cocktail…)

 

        Doctorants et étudiants (sur présentation d’un justificatif) : 80 €

        Participants individuels : 120 €

        Organisations et entreprises : 200 €

 

Modalités de paiement

 

        Par chèque payable en France, à l’ordre de l’Agent comptable de l’Université d’Evry Val d’Essonne

 

        Par bon de commande (joindre obligatoirement le bon de commande)

 

(Une confirmation d’inscription sera envoyée à réception du règlement)

participation

        Tables rondes et ateliers

        Déjeuner

        Cocktail (à partir de 18h)

 

 

Lieu du colloque :

Université d’Evry Val d’Essonne

UFR SSG

Département Gestion-AES

2, Rue du Facteur Cheval

91025 Evry Cedex

 

Plan du site

Localisation des bâtiments

 

 

Contact :

Nadia RHOUNIMI

01 69 47 78 58

Nadia.rhounimi@univ-evry.fr

 

 

Consulter notre site :

JOURNEE INTERNATIONALE  DE RECHERCHE DU L@REM

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 08:36

Université de Nantes

28 juin 2011

« La mutualisation en question »

 

Avec le soutien d’acteurs de la logistique du dernier kilomètre reconnus(1), le Laboratoire d’Economie et de Management de l’Université de Nantes (LEMNA) organise son 1er colloque en logistique urbaine.

Cette manifestation, qui s’inscrit dans le cadre du programme Predit « MILODIE » (Mutualisation des Informations Logistiques de Distribution : Effets Economiques et Environnementaux), est l’occasion de s’interroger sur les problématiques rencontrées actuellement en logistique urbaine, sur les enjeux qu’elles représentent et sur les innovations constatées et attendues. Volontairement mixte, cet évènement se structure, le matin, autour de communications académiques et, l’après-midi, autour d’interventions de professionnels de la logistique urbaine et de représentants de communautés urbaines.

 

Programme

 

8h30 : Accueil des participants

9h00 : Ouverture du colloque par Jean-François Rétière (Nantes-Métropole)

Présentation de la journée par Bruno Durand (Université de Nantes)

 

9h15 : « Le BtoC dans la ville » par G. Marouseau (Université du Mans)

9h45 : « Logistique urbaine et Supply Chain Management » par J. Chen et P. Lebrun (Université de Caen)

10h15 : « Mixité du transport urbain » par A. Trentini, B. Souleliac et N. Malhéné (EIGSI de La Rochelle et Ecole des Mines de Paris)

 

Pause café (10h45/11h15)

 

11h15 : « Mutualisation et logistique urbaine » par G. Grâce (Sup de Co de Brest)

11h45 : « Mutualisation des livraisons urbaines » par B. Durand et M.P. Senkel (Université de Nantes)

12h15 : « La livraison de produits frais dans Paris : les derniers kilomètres d’une logistique écologique » par A. Mounis (Sodebo) et P. Antoine (Groupe Antoine).

 

Pause déjeuner (12h45/14h15)

 

14h15 : « La problématique du dernier kilomètre »

 exposé effectué par L. Serveau (FNTR)

 

14h45 : « Le dernier kilomètre : Quelles solutions actuellement ? Quid de la mutualisation ? »

table ronde animée par J.P. Guillaume (Supply Chain Magazine)

avec E. Chevalier (Nantes-Métropole), V. Meyer (Ville de Montpellier),

I. de Loisy (ColiPoste), B. Coutanceau (IDEA Transport),

F. Esnoult (Colizen et Aslog) et J.L. Fournier (Deret).

 

Pause café (15h30/16h00)

 

16h00 : « La logistique urbaine durable : une vision prospective »

exposé effectué par B. Liscia (ALUD) et O. Dubouis (Diagma)

 

16h15 : « La solution Cityssimo »

exposé effectué par I. de Loisy (ColiPoste)

 

16h30 : « Quelles infrastructures et quelle réglementation demain pour des livraisons plus performantes ? Quelle place pour la mutualisation ? »

table ronde animée par C. Polge (Supply Chain Magazine)

avec J.L. Charles (La Samoa), V. Meyer (Ville de Montpellier),

S. Bodaine (SCE), J.L. Fournier (Deret),

J.M. Genestier (SNCF-Géodis) et C. Ripert (Sogaris)

 

17h15 : Clôture par Bruno Hug de Larauze (Président de Ouest-Logistique,

Président de la CCIR des Pays de la Loire et de MTTM-IDEA Logistique)

 

 

(1) Nantes-Métropole, l’ASLOG, Ouest-Logistique, la FNTR, La Poste, Deret, SNCF-Géodis, Colizen, Supply Chain Magazine, Sogaris, l’Ademe, Sodebo, Antoine Distribution et SCE

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 23:18

 

Jeudi 26 mai 2011 de 9h à 12h30

Châteauforum Rio/Monceau
4 place Rio de Janeiro
75008 Paris

 

Une conférence-débat pour réfléchir et interagir avec des experts, des praticiens et des professionnels. Gouvernance, relations et conditions de travail, environnement, bonnes pratiques des affaires, droits de l'homme, engagement sociétal, respect des consommateurs... La Responsabilité sociétale des entreprises englobe de multiples dimensions et constitue autant de nouveaux terrains à défricher et à investir pour la fonction ressources humaines. Opcalia invite les entreprises à une Conférence-débat sur ce concept situé au carrefour de préoccupations économiques, sociales et environnementales. La Conférence-débat sera suivie d'un cocktail déjeunatoire

 

Opcalia invite les entreprises à réfléchir aux enjeux de la responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE) avec des experts, praticiens et professionnels qui interviendront à la conférence-débat organisée à Paris le 26 mai de 9h à 12h30 au Châteauforum, Rio/Monceau, 4 place Rio de Janeiro, 75008 Paris


Les échanges seront retransmis en live sur http://www.opcalia-events.com et les internautes pourront réagir en direct en postant des commentaires.

Programme de la conférence

La responsabilité sociétale des entreprises englobe de multiples dimensions et constitue autant de nouveaux terrains à défricher et à investir pour la fonction ressources humaines.
- Des origines du concept de RSE à ses applications récentes : état des lieux
- People/Profit/Planet : les trois piliers de la RSE
- Comprendre et évaluer les implications concrètes pour l'organisation de l'entreprise
- La norme ISO 26 000 pour mieux identifier les moyens à mettre en œuvre
- RSE et fonction ressources humaines : quelles lignes directrices ?


Avec la participation de :
Patrick VIVERET, Philosophe, ancien magistrat à la Cour des Comptes, fondateur de l'Observatoire de la décision publique et co-fondateur du Forum pour d'autres indicateurs de richesse (FAIR)
Florence MEAUX, Directrice générale de l'AFNOR Certification
Yves HINNEKINT, Directeur général d'Opcalia


Témoignages
David COLON, Directeur du Pôle 92-95 de Véolia Transport et Président de TVO (Transport du Val- d'Oise)
Grégoire GUYON, Directeur de la communication d'Amor-Lux
Vincent POIREL, Responsable Egalité des chances et Diversité de Michael Page

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Colloques

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif