Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog animé par Yves Soulabail

nouveau site

NOUVEAU SITE 

haut.gif

29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 06:22

Une vaste opération de contrôle a été organisée sur des chantiers du bâtiment et des travaux publics les 25 et 26 juin dans toute la France. Plus de 3000 agents appartenant aux administrations de contrôle compétentes en matière de lutte contre le travail illégal ont participé à cette opération. Celle-ci était placée sous l'autorité des procureurs de la République dans le cadre des comités opérationnels départementaux anti-fraude (CODAF) avec le soutien de la Délégation Nationale à la Lutte contre la Fraude. L’opération s’inscrit dans le cadre du Plan National de Lutte contre le Travail Illégal (PNLTI) 2013-2015.
Plus de 1800 entreprises ont été contrôlées sur 300 chantiers. Les conditions d'emploi de plus de 6000 salariés ont pu être vérifiées. Une attention particulière a été portée aux conditions de recours à la sous-traitance et à la prestation de service internationale.

Les premiers résultats dans le BTP…
Si 84 % des entreprises contrôlées étaient en règle, les premiers constats révèlent d'ores et déjà 247 infractions de travail dissimulé, 160 infractions de prêt illicite de main d'œuvre et de marchandage et 41 infractions d'emploi d'étrangers sans titre. Par ailleurs, 42 détournements de statuts (stagiaires, bénévoles, travailleurs indépendants et auto entrepreneurs) ont été constatés. A ce jour, 223 procès-verbaux et 54 arrêts sont déjà envisagés. 7 fermetures administratives sont demandées aux préfets et 14 entreprises vont se voir refuser ou devront rembourser des aides à l'emploi. Enfin, une centaine d’entreprises feront l'objet d'un redressement des cotisations sociales par les URSSAF.
La mise en cause de la responsabilité de donneurs d'ordres fait l'objet d'une expertise dans 162 situations en raison de suspicions de recours à des montages frauduleux (fausse sous-traitance par mise à disposition de personnel, par recours à des travailleurs indépendants, par recours à des auto entrepreneurs et détournement des règles du détachement).
La mobilisation exceptionnelle des services dans cette opération montre l'engagement des pouvoirs publics dans la lutte contre toutes les formes de travail illégal. Ces contrôles participent à l'objectif repris dans la feuille de route de la Grande conférence sociale de lutter contre les cas de détournements et de fraude qui conduisent à des situations inacceptables de distorsion de concurrence et de dumping social.

republique-francaise.png

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 12:40

Mustafa Poyraz, sociologue et enseignant à l’Université Paris 8, reviens de la place Taksim. Il évoque, lors d’un entretien avec l’Institut National de la Jeunesse et de l'Education Populaire (Injep) ce qui a eu l'occasion de remarquer dans ce mouvement polulaire : « Ce qui frappe d’emblée dans ce mouvement, c’est son caractère spontané. La société turque est très politisée. Elle est coutumière des tensions sociales et des contestations dans les universités ou ailleurs, mais ici c’est différent. » Lire la suite

injep.gif

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 10:52

Le secteur protégé et adapté évolue et propose désormais de nombreux services à valeur ajoutée. En Essonne, un réseau d'établissements accompagne les entreprises de la région. Une manière de conjuguer éthique et solidarité, qualité et sauvegarde de l'emploi local.

Souvent connus pour leurs prestations dans le domaine du conditionnement, les Etablissements et Services d'Aide par le Travail (ESAT) offrent une palette élargie de services, du contrôle qualité à la restauration. Dans une volonté de fédérer leurs actions communes et de confronter leur démarche, les ESAT de l'Essonne se sont constitués en réseau.

Quatre de ces structures coopèrent au sein du pôle ESS Centre Seine Essonne. Les Ateliers de la Nacelle des Papillons Blancs de l'Essonne, Les ateliers du Moulin, Hors les murs, ainsi que l'ANRH Services Corbeil - soit près de 401 personnes en situation de handicap participent ainsi au dynamisme des entreprises et collectivités.

Ces structures interviennent plus particulièrement dans les domaines suivants :

· Blanchisserie industrielle, repassage, couture

· Contrôle qualité associé à de l'assemblage et/ou du conditionnement (y compris en salle blanche), étiquetage, thermo-filmage de produits, étiquetage, logistique

· Entretien des espaces verts

· Lavage automobile

· Mise sous pli, mailing, routage

· Restauration (self-service et restaurant traditionnel)

« Nous n'hésitons pas à intégrer des réseaux de l'économie classique afin d'être en lien avec les attentes des entrepreneurs. Nous accompagnons aussi bien des grandes entreprises que des start-ups, pour des prestations à valeur ajoutée comprenant conseil, logistique et mise en relation. Par exemple, nous intervenons pour une jeune entreprise spécialisée dans la vente de luminaires. Nous avons établi avec notre client le cahier des charges, nous contrôlons la production de panneaux composés de diodes, assemblons différents composants électroniques et conditionnons les luminaires pour la vente. A la demande de l'entreprise, nous apposons une étiquette précisant l'action de notre structure. Le travail réalisé par les ESAT est devenu synonyme d'éthique... et de qualité ! » explique Frédéric Dubedat, directeur des Ateliers de la Nacelle des Papillons Blancs de l'Essonne.

Les structures du service protégé et adapté peuvent détacher, si besoin, des collaborateurs en situation de handicap « hors les murs », soit directement dans les locaux des entreprises et organisations. Ces prestations s'accompagnent toujours d'une sensibilisation au handicap dans l'entreprise.

Ces structures sont référencées dans l'annuaire du pôle ESS Centre Seine Essonne, disponible sur le site ess-centreseineessonne.org. Elles peuvent être contactées tout au long de l'année pour des prestations ponctuelles ou des contrats de longue durée.

La promotion des prestations des quatre ESAT installées sur les communautés d'agglomérations Evry Centre Essonne et Seine Essonne s'inscrit dans le cadre d'un plan de valorisation initié par l'Agence pour l'Economie en Essonne (AEE) avec le soutien de Caisse d'épargne Île-de-France. Il s'agit de promouvoir l'offre aux entreprises, dans l'objectif de développer de nouveaux marchés.

http://www.agglo-evry.fr/var/plain_site/storage/images/media/images/missions/actu-missions/agence-essonne/26243-1-fre-FR/Agence-Essonne_img_256.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 04:09

Après délibération, le Jury du Prix d’Histoire Sociale (composé de M. Jean-François Chanet - IEP Paris, M. Patrick Fridenson-CRH, EHESS, M. Hervé Joly-CNRS Université Lumière Lyon 2 et Mme Catherine Omnès-Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines), attribué par la Fondation Mattei Dogan & la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, a proposé pour le prix de l’année 2013 ex-æquo les thèses suivantes:

· Volny Fages, Les origines du monde. Cosmogonies scientifiques en France (1860-1920) : acteurs, pratiques, représentations, EHESS, 2012.

· Roman Krakovský, L’espace et le temps dans un régime autoritaire. La Tchécoslovaquie 1948-1989, Université Paris-1 Sorbonne, 2012.

La remise de Prix officielle aura lieu le 3 juin 2013 à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme.

 

http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/603/files/2012/09/01M-logo_fmsh_quadri.gif

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 11:55

le CIDJ et l’Onisep vous invitent, en collaboration avec l’association Arpejeh et la sociologue Claire Magimel, aux 1res 

RENCONTRES PROFESSIONNELLES DE L’ORIENTATION DES JEUNES HANDICAPéS

pour aider les jeunes à construire un projet selon leurs aspirations quel que soit leur handicap

Lundi 3 juin 2013, de 14h à 18h, au CIDJ

101 quai Branly
75015 Paris
Métro Bir-Hakeim ligne 6 – REC C Champ-de-Mars

Entrée libre sur inscription sur www.cidj.com

Des témoignages de jeunes, de parents et d’une vingtaine d’acteurs de l’orientation, de l’éducation et de l’insertion (conseillers d’orientation-psychologues, enseignants, chargés de mission handicap d’entreprises, responsables d’établissements d’enseignement, référents handicap des écoles et universités…).

Des échanges pour repérer tant les difficultés que les actions innovantes afin d’accompagner au mieux les jeunes dans leurs choix d’orientation scolaire et professionnelle.

Programme prévisionnel

> 1re table-ronde : construire le projet d’orientation

  • Scolarisation en milieu ordinaire et spécialisé : quelles passerelles ? Quels modèles émergents ?
  • Construction du projet personnalisé de scolarisation (PPS) : quelle place pour les différents acteurs ?
  • Découverte du monde du travail : quels acteurs ? Quelle inclusion ?

> Orientation : quelles questions ? Quels enjeux ?

Les questions des jeunes et des parents dans le cadre d’Aide Handicap Ecole, de Mon Orientation en ligne, d’HandiJeunes.

> 2e table-ronde : l’entrée dans le supérieur des lycéens handicapés

  • Etudiants handicapés : quels profils ? Quels choix d’orientation ?
  • Orientation dans le supérieur : quels outils ? Quels acteurs ?
  • Les entreprises : quels profils recherchés ? Quelle insertion professionnelle ? 

Synthèse des échanges par Eric Plaisance, professeur en sciences de l’éducation à l’Université Paris V, grand témoin

RSVP dès maintenant sur le formulaire en ligne sur www.cidj.com ou sur la page Facebook Total Accès Onisep
Accueil personnalisé, traduction en LSF, retranscription en direct sur écran (vélotypie).

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 08:00

Deloitte met au cœur de son ambition l’employabilité et le développement de ses collaborateurs. Afin de rester au plus près des attentes des jeunes talents, Deloitte a renouvelé pour la 3e année l’étude sur « L’entreprise idéale de demain » en partenariat avec JobTeaser. Les résultats permettent de dessiner le portrait de « l’entreprise de demain » telle que les jeunes d’aujourd’hui l’imaginent.

D’après Philippe Burger, Associé responsable Capital Humain chez Deloitte : « Il est essentiel pour une Direction des ressources humaines de comprendre les attentes des salariés afin de maintenir leur motivation et leur engagement. Mais il est tout aussi essentiel de comprendre les attentes des jeunes collaborateurs de demain afin de pouvoir y répondre au mieux dans sa promesse employeur. »


L’entreprise de demain doit être internationale, mais à taille humaine

Cette édition confirme à nouveau l’attrait des étudiants pour les sociétés de taille moyenne (41% des étudiants dont 58% de femmes). Ces entreprises devront cependant proposer un environnement résolument international (plébiscité par 81% des étudiants), comme le confirme l’étude L’humeur des jeunes diplômés qui montre que 27% des jeunes diplômés envisagent leur avenir professionnel à l’étranger. « On voit ici tout le paradoxe et les contradictions de cette génération qui souhaite évoluer dans une entreprise de taille moyenne mais à dimension et vocation internationales. L’enjeu pour les organisations résidera dans une nécessaire adaptation et évolution non seulement de l’entreprise mais aussi du management au contact de ces futurs arrivants sur le marché du travail» précise Gabriel Bardinet, Manager Capital Humain chez Deloitte.

Si le pur télétravail semble toujours aussi peu plébiscité, seuls 4% des répondants l’envisagent (comme en 2012) ; en revanche, 96% aimeraient bénéficier d’une flexibilité entreprise/domicile (pourcentage similaire entre les hommes et les femmes). Pour autant, 6 étudiants sur 10 semblent préférer un poste nomade plutôt que sédentaire, et 9 étudiants sur 10 ne souhaitent pas travailler seuls mais en équipe. Comme en 2012, la polyvalence des missions est mise en avant par 9 étudiants sur 10, seuls quelques profils d’ingénieurs semblant préférer un haut niveau de spécialisation. « Le poste idéal est donc un poste polyvalent nomade mais intégré au sein d'une équipe, si possible internationale, et avec des horaires flexibles permettant de s’adapter aux contraintes personnelles » souligne Nicolas Lombard, Co-fondateur de JobTeaser.

Contrairement aux éditions précédentes, le secteur de la finance attire moins que par le passé (8% vs 13% en 2012 et 19% en 2011), et ce quelle que soit la formation de l’étudiant. Pour autant, les directions financières conservent leur pouvoir d’attraction pour près d’un quart des étudiants interrogés.

Les secteurs du high tech (11%), et de la grande consommation (10%) sont de plus en plus plébiscités par la jeune génération. Les profils d’ingénieurs sont plus attirés par les familles industrielles (production, qualité, …) ou informatiques, quand les profils d’écoles de commerce privilégient le marketing (19%), la finance (26%) ou les postes de direction générale (17%).


Politique de rémunération, entre équité et individualisation

Si 54% des étudiants aspirent à une grande équité dans les rémunérations, 38% souhaitent dans le même temps une prise en compte forte de leurs compétences dans le niveau de rémunération. Pour autant, ils privilégient massivement leur personnalité (52%) par rapport à leur formation (20%) dans les critères de choix d’un recrutement.

« Le salaire idéal devra reconnaître la performance de chacun avec une rémunération variable de l’ordre de 25 à 30% du salaire de base ce qui est nettement supérieur à ce qui se pratique en début de carrière où le bonus est de l’ordre de 5 à 8% maximum du salaire de base » souligne Gabriel Bardinet (selon l’étude sur les Rémunérations individuelles Deloitte 2012).

Contrairement à leurs aînés qui positionnent la rémunération monétaire comme leur première attente en termes de rétribution (Etude MobiCadres Deloitte - Nomination), les étudiants la positionnent à la troisième place (23%), largement derrière l’intérêt du travail (35%) et le développement de carrière (26%). Enfin, comme en 2011 et 2012, cette nouvelle génération souhaite être associée aux bénéfices de l’entreprise (58% des hommes et 74% des femmes).


Un management plus participatif et centré sur le relationnel

67% des étudiants considèrent que les qualités du manager devraient être avant tout relationnelles plutôt qu’organisationnelles. Pour 72% d’entre eux, le management devrait être participatif plutôt que directif. Pour autant, les étudiants attendent de leur manager qu’il soit « organisé et structuré » (29%) mais aussi « enthousiaste et communicatif » (21%). L’expertise ne recueille que 5% des attentes.

« Ce sont les traits caractéristiques de la Génération Y. En effet, elle ne considère pas que l’autorité vienne uniquement de la compétence ou de l’expertise, mais elle attend de leurs managers qu’ils leur fassent confiance, et soient à leur écoute. Les entreprises devront modifier leur mode de management pour arriver à conserver les talents » précise Nicolas Lombard.

« Cette génération a une vision très réaliste du monde de l’entreprise et absolument pas désabusée, comme ce que nous pourrions craindre dans le contexte actuel. Elle est également pragmatique : le travail n’est pas une finalité en soi, cela peut être une source d’épanouissement s’il s’adapte à leur mode de fonctionnement, leurs envies de trouver du sens et pour autant que l’on soit à leur écoute » conclut Philippe Burger.

Méthodologie

Réalisée entre le 11 mars et le 7 avril 2013 par le cabinet Deloitte au travers d’un questionnaire en ligne anonyme, l’étude a été menée auprès de 1 065 étudiants. Parmi ces répondants, 54% sont des femmes et 46% des hommes, 68% sont en écoles de commerce et 83% connaissent le monde de l’entreprise au travers d’un premier emploi (et non un stage).

Tous les détails et résultats de l’étude sont consultables en ligne sur le site : www.deloitte.fr

http://123opendata.com/blog/wp-content/uploads/2012/07/deloitte.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 03:23

IÉSEG Network, l’Association des Diplômés de l’IÉSEG et la Fondation IMMOCHAN pour l’Entrepreneuriat Social ont lancé mardi 16 Avril à LILLE, la 3e édition du prix CREENSO, dans les locaux d’IÉSEG School Management. Les deux coorganisateurs de ce Prix National du Créateur d’une Entreprise Sociale (CREENSO) ont reçu à cette occasion Monsieur François DE WITT (Président de Finansol) et Madame Béatrice BOUTIN (secrétaire générale de l’Association des Cigales Nord – Pas de Calais. Ensemble, ils se sont entretenus sur « LA FINANCE SOLIDAIRE ET L’ESSOR INCONTOUNABLE DE L’ENTREPREUNARIAT SOCIAL »

LE CONCEPT CREENSO
Le prix CREENSO a pour objectif d’associer le monde de l’université et celui de l’entreprise au profit d’une double cause :
- Contribuer à la réussite de jeunes entreprises privilégiant plus dans leur objectif la dimension humaine et sociale, que la dimension financière.
- Contribuer l’émergence à une nouvelle génération d’entrepreneurs dans les écoles de management et plus particulièrement à l’IÉSEG

Ce prix bénéficie d’une double dotation :

Pour les 10 entreprises lauréates finalistes :
La mise à disposition, pendant une année scolaire d’un étudiant master 4ème année pour l’assister et l’accompagner dans l’un des domaines majeurs de sa formation : Marketing / Communication, Audit /Contrôle de Gestion/ Ressources Humaine ou tout autre sujet concerté entre eux.
Ce mécénat s’intègre dans le cadre d’un module noté (Accompagnement d’un créateur d’une entreprise sociale) du programme Master de l’IÉSEG.
A l’issue du partenariat, les dossiers seront jugés par un jury qualifié de 10 personnes issues de l’économie sociale et solidaire. Une dotation de 20 000€ répartie sur les entreprises lauréates « 10 000€ au lauréat officiel du prix CREENSO, 5 000€ à ses deux dauphins sera alors remise.
Cette cérémonie aura lieu sur le campus d’IÉSEG School Management situé à Paris la Défense le 16 mai prochain.

Toutes les informations et le dossier de candidature (à renvoyer avant le 6 septembre 2013) sont disponibles sur www.CREENSO.fr

http://www.creenso.fr/img/logo.gif

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 23:57

Et si la crise n'était pas ce qu'on croyait ? Et si elle avait pour origine une lente érosion de la valorisation du travail. Depuis 30 ans, la financiarisation des entreprises a rendu l'économie abstraite. Elle a éloigné de plus en plus les décideurs des créateurs de la valeur réelle. Le contrôle, la normalisation, les reportings ont rendu invisible la réalité du travail. Une thèse décapante et très argumentée qui donne aussi des pistes pour comprendre pourquoi les entreprises commencent désormais à se transformer.

Pour en savoir plus sur Le Travail Invisible : Enquête sur une disparition, cliquez-ici.

http://pierre-yves-gomez.blog.em-lyon.com/

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782849413609.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 23:46

Jean-François SERRES, secrétaire général des petits frères des Pauvres sera samedi 13 avril 2013, l’invité de l’Abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer, pour une journée d’échanges et de débats intitulée « Vieillir, s’associer pour entourer ».

Au-delà de l’augmentation du nombre d’années à vivre sans incapacité – c’est heureux –, la fragilité qui augmente avec l'âge, la perte progressive des capacités, la dépendance à l'autre nous appellent personnellement ou collectivement, à entrer dans une relation fraternelle de soins mutuels. Pour être fraternel, il faut du sens, et du sens partagé par tous. C'est dans l'expérience vécue qu'il émerge, s'écrit, s’actualise, s'incarne et trouve des voix pour le porter.
Face aux défis de la longévité, à la réalité de l'isolement, au risque d'épuisement des aidants familiaux, un programme de développement d'équipes associatives de bénévoles d'accompagnement est une urgence sociale, afin de redonner aux personnes les plus fragiles leur place dans la société. Notre pacte social est à réinventer, à adapter à un monde qui change profondément. On ne réformera pas sans nourrir cette expérience et sans oser confier à chacun le soin de retisser des entourages de relations et d'en inventer les nouvelles formes.

Toutes les informations et les modalités d’inscription
http://www.abbaye-st-jacut.com/image/pdf/2012-2013/2013_04_13_SERRES_vieillir.pdf

http://www.abbaye-st-jacut.com/img/bg_abbaye_new_off.jpg

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 09:29

Enquête sur une disparition

 

Voilà trente ans que l'on nous fait la promesse d'une société où l'on ne travaillerait plus. Une société ludique, des loisirs sans fins, des subventions faciles. L'esprit de rente est l'opium du peuple. Un puissant narcotique pour gouverner une société indolente où des magiciens divertissent les travailleurs et les font disparaître. Le travail est devenu invisible. Pendant ce temps, les nouveaux capitaines du monde ont imposé leur pouvoir grâce à un savoir mystérieux et terriblement efficace, « la finance ».

 

Ils ont fait croire que l'on pouvait créer de la valeur à partir de rien. Et le piège spéculatif s'est refermé sur nous. Mais la solution se profile déjà . La crise du travail montre que les travailleurs aspirent à être reconnus, à trouver du sens à ce qu'ils font au quotidien, à en voir le résultat concret. Dans la vraie vie, le travail peut être pénible et fatiguant, mais il est aussi stimulant et enrichissant. Dans la vraie vie, le travail est vivant.

Véritable thriller économique, « Le travail invisible » déroule la logique fascinante qui nous a conduits à cette situation absurde. Il plaide pour une économie du travail vivant, seul vrai projet politique pour notre avenir. Un livre indispensable pour comprendre ce qui ronge nos sociétés mais aussi ce qui, déjà, les renouvelle.

Le blog de l'auteur : http://pierre-yves-gomez.blog.em-lyon.com 

http://pierre-yves-gomez.blog.em-lyon.com/wp-content/uploads/2013/02/livre.png

Repost 0
Published by La redaction de LaRSG - dans Social

Linkedin-la-revue-des-sciences-de-gestion-copie-1.png

Canalac.jpg

unipresse.jpg

linkfinance Tout emploi en banque finance assurance

300x250_ecofolio_cinq_vies.gif